En Russie, on fête aussi la petite-fille du Père Noël, Snegourochka !

Le Père Noël (« Ded Moroz ») et sa célèbre petite-fille, Snegourochka (« La Fille des neiges »).

Comment se passe Noël en Russie ?

Pour commencer, une vidéo de Diana, qui enseigne le russe, et qui ne manquera pas de vous ravir par la clarté de ses explications et son aisance :

Diana est plus sympathique qu’une voilée commentant le Coran sur Youtube, n’est-ce pas ?

Comment se passe Noël en Russie ?

Si les fêtes de Noël sont partout synonymes de partage et de retrouvailles, les traditions diffèrent d’un pays à l’autre.

En Russie, un Noël se célèbre en deux temps, avec « Casse-noisette » et Snegourochka…

 Comment se passe Noël en Russie ?
Sapins de Noël sur la place Rouge de Moscou.

En Russie, curieux mélange d’héritages orthodoxe et soviétique, Noël se fête deux fois.

Après le traditionnel réveillon civil en famille du 31 décembre, les fidèles au calendrier julien, en vigueur dans l’ancien Empire russe, célèbrent la Nativité du Christ le 7 janvier.

Du temps de l’URSS, lorsque toute religion et cérémonie étaient en principe officiellement bannies, l’habitude avait été prise de se retrouver entre générations le dernier soir de l’année. Ces retrouvailles ont longtemps fait office de fête de Noël, le 31 décembre chez soi, loin des soirées entre amis ou au restaurant des pays européens catholiques.

 

Le Nouvel an en Russie vient avec le douzième coup du carillon. A la télé tout le monde regarde l’allocution du Président. Cet héritage de l’époque de Leonid Brejnev continue d’exister.

Dans toutes les maisons, sur la table,  vous trouverez: le « champagne soviétique », une célèbre salade « Olivier » et des mandarines.

La salade « Olivier »

La pratique perdure. Mais, avec la chute du régime soviétique, la tradition religieuse de célébrer Noël le 7 janvier a repris. Trente ans après, cela reste une date spéciale dans les foyers russes, religieux ou non.

Ce Noël en deux temps se passe donc en famille, en ville ou à la datcha. Et, pour les plus aisés, c’est l’occasion de partir loin en vacances. D’autant plus que la Russie a pris l’habitude de s’offrir une longue période fériée, du 31 décembre au 10 janvier. Les écoles, par exemple, ne reprennent jamais avant cette dernière date. L’activité économique et politique est en pleine hibernation.

Par contre, concerts et spectacles de Noël, notamment pour les enfants, s’enchaînent. Avec notamment le classique des classiques : Casse-noisette, le ballet de Tchaïkovski revu et revisité.

Affiche : les solistes Etoiles du MOSCOW BALLET THEATRE Alisa Voronova et Aleksandr Tarasov

 

Les parcs enneigés deviennent particulièrement joyeux, avec parcours de ski de fond, jeux de luge et patin sur les lacs gelés.

Descendre des collines sur un morceau de plastique ou « ledianka » :

 

La petite-fille de « Ded Moroz »

Le Père Noël (« Ded Moroz ») et Snegourochka

Si les sapins apparaissent dans les rues et magasins dès mi-novembre, ils entrent dans les foyers quelques jours seulement avant le repas du 31 décembre.

Les enfants ne connaissent pas les joies du calendrier de l’Avent. Mais, à l’école, juste avant le début des vacances le 29 ou le 30 décembre, le Père Noël russe (« Ded Moroz », de son nom slave) s’invite traditionnellement dans les petites classes, accompagné de sa célèbre petite-fille, Snegourochka. Toute de blanc vêtue, la « Fille des neiges » sortie des livres de contes est devenue l’une des figures les plus populaires du folklore russe. Lorsque, avec le sourire, des chants et des bonbons, elle surgit en décembre, c’est déjà un avant-goût des festivités de Noël.

Sources : 

https://fr.rbth.com/

https://russieautrement.com/nouvelles/russieautrement/la-celebration-du-nouvel-an-en-russie/

https://www.la-croix.com/Monde/Comment-passe-Noel-Russie-2021-12-09-1201189380

 

 1,506 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Profusion de rituels et de traditions que la gauche communiste avait étouffées. Les Russes ont su les revivifier et en enrichir leur vie.
    Nous avons nos gauchiasses qui aimeraient bien tout détruire en France et stériliser nos traditions, faisant table rase du passé. Ils n’ont rien appris ni du communisme russe, ni du communisme chinois.
    En plus d’être cons, destructeurs et mauvais, ils sont totalement ignares et ils trainent une idéologie qui a cent ans de retard.

  2. Pour le « tapis en plastique » on peut l’appeler une luge, nous avions la même et on s’est beaucoup amusé à glisser sur la neige.
    La salade « Olivier », nous l’appelons la salade russe.

  3. Très belles photos de Russie !
    Quelle magnifique civilisation, qui a resurgi après la chute du communisme.

  4. Snegourochka, c’est autre chose que Rachida et Rocckaya en burqa. Merci pour ce parfum d’Europe à l’heure où nos allons nous taper les incendies de voiture des frères des susnommées. Apartheid entre Européens ! En attednant le grand ménage.

  5. Que c’est beau la Russie ! Cet article sur la culture Russe et notamment la fête de Noël en Russie est très intéressant en ces temps de Russian Bashing hystérique !

  6. Que ça fait du bien cet article ; que c’est beau !

    Et çà ?! comme c’est beau également ; mais comme ce serait super beau cet comme ce serait vivifiant si nous pouvions avoir la même chose et les mêmes objectifs pour ma France, en France !
    _____________
    ○ RUSSIE : Ils sont notre avenir !

    •► Hymne de la Fédération de Russie lors de la cérémonie solennelle de clôture du 1er Congrès du Mouvement russe des enfants et des jeunes « Mouvement des Premiers ».
    https://t.me/boriskarpovblog/4815

  7. Et puis en Russie, essayez de scier un sapin sur la place, en gueulant allahu akbar pour voir.

  8. Le Père Noël en Russie est donc rouge comme le Père Noël Coca-Cola?

    Et Snegourochka a pour maman Marie-Noëlle chantée par Jacques Dutronc 😉☺

    Je plaisante ce matin mais je trouve cet article TRÈS sympathique.

Les commentaires sont fermés.