Et encore un magasin discount, ESPAGNOL cette fois, qui s’installe en France !

Nos magasins ferment les uns après les autres… Nos vieilles entreprises déposent le bilan ou vont s’installer à l’étranger… Nos entreprises dynamiques sont empêchées de s’installer par les écolos-dingos et partent ailleurs…

https://resistancerepublicaine.com/2022/11/11/grace-aux-ecolo-dingos-bridor-va-investir-a-letranger-merci-aux-cons/

Mais les autres, les autres entreprises européennes (et américaines, je ne vous parle même pas de Mc Kinsey…) arrivent, se gobergent et prennent les marchés. Sans doute que moins taxés dans leurs pays ou dans les paradis fiscaux ils peuvent gagner de l’argent et en rapportent à leurs pays…

C’est qui les cons ? Merci Macron !

Je dois avouer avoir du mal à comprendre comment, en période d’augmentation des prix de l’énergie, de l’essence et de nombre de produits alimentaires, une énième enseigne discount qui voisine avec 2 ou 3 autres magasins discount comme les allemands Aldi et  Lidl, le néerlandais Action,  les Français Maxxilot ou  StockMark peuvent survivre sans faire crever les autres. On a déjà le danois Normal du même genre, arrivé chez nous en 2019.

Pourtant Primaprix a reçu les autorisations nécessaires pour s’installer en plein centre ville, l’un en Seine-et-Marne, un autre en Seine-Saint-Denis et 2 autres avant la fin de l’année en Seine-et-Marne et dans les Hauts-de-Seine.

https://www.leparisien.fr/economie/consommation/primaprix-lenseigne-de-discount-espagnole-arrive-en-france-cest-plus-interessant-que-lidl-10-11-2022-LCJIQQ4IN5HZVNPBW4NQAQ32EI.php?ts=1668172548820

J’avoue avoir un peu de mal à comprendre le fonctionnement… Comment se fait-il que ces magasins puissent vendre ce qui est interdit/impossible  aux autres ? Plus malins ? Je déduis des exemples ci-dessous que les nôtres n’ont pas le droit de vendre en France des produits non étiquetés en français (ce qui me semble normal) mais que les entreprises étrangères le pourraient ??? C’est quoi ce binz ?  Ah ! Vous avez dit concurrence libre et non faussée ? Vous comprenez pourquoi nous aimerions des barrières douanières, nous. Parce que le pékin tout heureux d’acheter ses paquets de gâteaux à 50 centimes, et je le comprends, ne sait pas que, à cause de cela, il est moins payé, il succombe sous la TVA et les taxes sur l’essence, sans parler de l’augmentation des divers impôts. On marche sur la tête, vous dis-je ! D’autant que ce ne sont pas nécessairement les produits les meilleurs pour la santé qui sont vendus à bas prix… dans des endroits, quel hasard ! où la population immigrée ou d’origine immigrée est majoritaire, il suffit de voir les différentes photos du Parisien dans ses articles sur le sujet !

Macron-mondialisation tête de con ! UE tête de noeud !

« Nous faisons du déstockage. Nous rachetons des lots de produits de grandes marques qui sont invendus. » Un défaut d’étiquetage ou un étiquetage dans une langue étrangère empêche par exemple leur commercialisation. C’est là qu’interviennent les équipes de PrimaPrix, qui jouent aussi sur la différence de prix entre pays européens pour récupérer des lots à des tarifs intéressants.

Un effort est fait pour accoler une étiquette traduite en français, comme sur le shampoing acheté par Sana un peu plus tôt, « même si ça mériterait d’être un peu plus lisible », glisse cette dernière. Mais parfois cette adaptation au marché hexagonal a ses limites. Dans ce cas, le consommateur se repérera au logo comme avec ce lot de six paquets de biscuits Prince de Lu et appelé Principe Tiernas (1,35 euro) dans la langue de Cervantès.

Côté références, le client en retrouvera en moyenne 2500. C’est bien sûr beaucoup moins que dans un hypermarché, mais de nombreuses grandes marques sont distribuées. Au rayon lessive, notons la présence d’Ariel (6,50 euros les deux litres) ou de Skip (5,95 euros). Idem pour les dentifrices (Oral-B ou Colgate) vendus 1,50 euro le tube. Quant aux pâtes Panzani, en format 500 g, l’étiquette affichent le tarif attractif d’1 euro. Les grandes références sont mises en valeur dans des rayons aérés et lumineux. Des prestations de qualité qui font oublier l’aspect discount.

 2,078 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


15 Commentaires

  1. Heineken va délocaliser, la CGT est au créneau en train de râler, pauvres brêles.
    Leur idole mélanchon est pour l’internationalisme, donc quand ils votent mélanchon, ils votent pour les délocalisations partout dans le monde.
    Idem avec macron, le mondialiste.
    Ces abrutis CGT ne veulent pas voter nationaliste, (attention, c’est raciste) mais veulent rester dans leur pré carré, leur commune, leur région.
    Eh non, vous devez, vous aussi, vous déplacer, car vous avez voté pour ça!!!
    Têtes de con !!!
    N’oublions pas que la CGT a demandé à voter macron au deuxième tour, et maintenant ils reçoivent de plein fouet ce pour quoi ils ont voté, bien fait !!!

  2. C’est normal, la population est appauvrie par le financier qui enrichit les très riches, et nous avons besoin de continuer à nous alimenter, sans compter toutes les populations clandestines qui vivent d’aides et de rapines.
    C’est la politique de la mondialisation.

  3. bien expliqué ce matin sur sud radio, il faut être anti français pour acheter leur merde
    d’ailleurs ça ne s’implante que dans les coins fourmillant de sarrasins ; je dis sarrasins autrement si je les nomme comme dans les années 60 je suis censuré.

  4. Personne n’a remarqué la mainmise quasi systématique par des marocains des si indispensables supérettes dans toute la France.Curieux non ?
    Une résistance passive efficace serait de boycotter ces milliers de petits commerces tchouc tchouc certainement sous l’influence des « frères ».
    L’Espagne étant elle aussi plus qu’aux trois quart marocaine ,tout est à craindre.

  5. Et voilà un des résultats (prévisible) du partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI, TTIP en anglais) !!!! que notre cher gouvernement à signé pour…, je rectifie CONTRE NOUS.
    Les traîtres devront payer et vite.

  6. Nous ne pourrons jamais récupérer notre jolie nation d’antan ( 1970 car j’avais 7 ans et rien à craindre ).
    Vu ce qu’il se passe actuellement, à part un gouvernement ULTRA FERME, c’est fichu.

  7. et aussi et surtout de plus en plus de supermarkets low cost et discount HALAL
    dans ces villes de France-en-Musulmerdistan à 99,99% Mahométanes !

  8. La réalité c’est que les Ecolo Dingo favorisent la concurrence déloyale des pays étrangers qui installent leur magasin au détriment de nos usines qui ferment ou qui sont obliger de s’installer à l’étranger laissant sur le carreau les ouvriers et les Français qui veulent travailler . Les Ecolo Nazis ils ne défendent pas l’environnement et la protection du terroir Français mais la mondialisation tout simplement et le fils de pute qui dirige le mouvement Anti France Ecolo Politique le Fils du Soja Ego Clément le journaliste d’extrême Gauche de Quotidien , Konbini, Slate et de France Inter .

  9. Et encore:
    ´Alcampo, filiale espagnole d’Auchan Retail, a conclu avec le Groupe DIA un accord pour l’acquisition de 235 supermarchés et d’un entrepôt situés en Espagne, notamment en Castille-León, Madrid, Aragon, Galice et Asturies. L’ambition affichée par Auchan Retail : devenir le leader phygital du commerce alimentaire espagnol. ´

    Source: https://www.lsa-conso.fr/espagne-auchan-retail-va-reprendre-235-supermarches-et-un-entrepot-aupres-de-dia-group,416711

  10. La concurrence libre (quand elle a la taille et les moyens étrangers suffisants) et complètement forcée.
    La mort programmée pour nous.

  11. Bon Bah toutes ces enseignes discount (Allemande, Néerlandaise, Danoise, Espagnole…)
    qui s’installent dans ces villes qui déjà ne sont plus Françaises mais devenues
    Afro-Maghrébines, Arabes et Turques pourront concurrencer les épiceries, les boucheries
    Halal et les Kebabistes et les couscoussiers ainsi que les bars à chicha tranformés
    pour l’occasion en fumeries de Haschich et en opiumeries !..

  12. Le vine tèdge (vintage) est à la mode. Une nouvelle boutique vient encore d’ouvrir dans ma ville à 50 mètres de chez moi. Des fringues d’occase que le commerçant reçoit par ballots sans connaître l’origine réelle.

    Bientôt un marché africain avec la marchandise au sol sur des bâches ? Bientôt des stands de pâtés de chenilles servis avec les mains dans du papier journal ?

  13. Cela fait 50 ans que tout le Roussillon va faire ses courses au Pas de la Case et à la Jonquera sans que ça n’émeuve personne. L’essence, les alcools et les cigarettes n’y sont pas matraqués de taxes comme ici. On trouve normal que Auchan y ouvre des hypermarchés, appelés Al Campo, mais on râle si les espagnols font pareil en France! On est vraiment un peuple dégénéré.

  14. En ville, à côté de chez moi, deux magasins face-à-face, l’As des prix, et Petits prix. Ils vendent des produits ayant dépassé la date de péremption. L’As des prix vient de fermer, l’autre a survécu. L’installation de ces magasins prouve que la misère s’installe à grand pas dans notre pays, rien de plus.

  15. Pour moi, tout est clair. On s’aperçoit que tout ce qui se passe dans notre pays, va dans le sens de notre destruction économique. Et dans le sens d’une globalisation européenne pour faire disparaître les nations.