La résistante Isabelle Surply et la lèche-babouches Sandrine Rousseau

Courageuse Isabelle, foldingue Sandrine, choisissez votre beau modèle, Mesdames, et vite !

 

Quand on s’appelle Isabelle Surply et que, consciente de l’extrême danger que représente l’islam conquérant (bien qu’il ne dise pas son nom et trouve, hélas, un écho lâchement positif chez moult élus félons), tant pour les citoyens en général que pour les femmes en particulier… on ne s’abaisse pas à baiser les babouches de l’ennemi, laissant cela aux fausses féministes, dont les médias nous gavent de leur sinistre veulerie envers ceux qui savent manier la carotte (les « cépaçalislam », « pas d’amalgame » et autres attestations d’amour et de paix, bidons !), en attendant de sortir, de leur chapeau musulman, le bâton qu’ils destinent aux femmes, surtout les récalcitrantes refusant leur statut de « sous-humains » devant, leur vie durant, être dirigées par les hommes !

La courageuse Isabelle en sait quelque chose puisque, lanceur d’alerte patriote et conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes, bravant les attaques en justice comme les menaces de mort des « gentils islamistes », elle bataille sans relâche pour que l’odieux imam de la mosquée Attakwa de Saint-Chamond soit expulsé du territoire et renvoyé aux Comores, son pays d’origine.

En juillet 2021, elle publiait sur les réseaux sociaux une vidéo d’un prêche dans lequel l’imam déclarait :

« Vous, femmes musulmanes, tâchez d’obéir au doigt de vos maris, restez dans vos foyers et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’islam ». 

Preuve que les menées d’Isabelle gênent aux entournures le pouvoir, local comme national… sa dénonciation avait dans un premier temps abouti à une suspension de l’imam. Puis ce dernier avait même pu reprendre ses prêches… avant d’être finalement assigné à résidence.

Suite à l’intervention de l’inefficace Darma-nain (une fois n’est pas coutume, hélas !), l’imam de 35 ans, Mmadi Ahamada, avait été alors suspendu de ses fonctions sur demande de la préfète de la Loire, Catherine Séguin.

De nationalité comorienne, il avait été également frappé d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

Isabelle Surply avait, dans les jours suivants, publié deux tweets dans lesquels elle écrivait que la mosquée « se revendique proche d’un salafiste », « voile les petites filles », ou encore « place la femme au rang de sous-citoyenne ».

C’est donc sans vergogne que le Conseil départemental du culte musulman de la Loire, à qui cette dénonciation avait fortement déplu… a décidé d’attaquer l’élue en diffamation !

Parallèlement, Isabelle Surply a confié au Figaro : « avoir reçu, depuis le début de son engagement municipaldes centaines de messages de menaces de mort, de viol, de décapitation », et mentionne plusieurs dépôts de plainte « infructueux ».

Quand on pense à la célérité avec laquelle le pouvoir « dissout » les associations patriotes, revendiquant simplement la volonté du peuple de rester maître chez lui… cela laisse un goût de cendres et de rage ! (NDLR)

Interrogée, la préfecture déclare avoir fait contacter Isabelle Surply une première fois fin mars, pour une prise d’informations, et promet d’autres mesures.

Ce vendredi, la police a en outre fourni à la jeune femme un « contact direct » : un numéro dédié en cas de menace immédiate.

Côté Justice, le juge d’instruction dit « envisager la mise en examen » d’Isabelle Surply. Le parquet de Saint-Étienne tempère et indique au Figaro qu’elle est simplement « convoquée devant le juge d’instruction en charge du dossier ».

L’intéressée confie néanmoins son étonnement : « Dans cette procédure, j’avais été convoquée à une audition libre le 4 mars, où il m’avait semblé clair que le dossier était vide et qu’à l’issue de cet entretien, il y avait une possibilité d’ordonnance de non-lieu. Je ne comprends pas cet acharnement alors que j’ai simplement dénoncé des propos dangereux, qualifiés d’intolérables par le ministre de l’Intérieur lui-même ! ».

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/une-elue-denonce-une-mosquee-radicale-puis-est-convoquee-pour-diffamation-20220408

En avril dernier, elle confiait à Gabrielle Cluzel pour Bd Voltaire, entre autres déclarations :

« Comme une Mila ou une Ophélie Meunier, je représente tout ce que les islamistes détestent : une femme politique, libre, occidentale, décomplexée, déterminée, qui dit tout haut que l’islam radical est un catalyseur de larmes et de sang. Je dis la vérité toute crue. Et finalement, toutes ces menaces que je reçois avalisent ce que j’avance et accréditent mes constats : elles valident la thèse selon laquelle les islamistes ne veulent pas du tout d’un vivre-ensemble avec nous, ils veulent vivre entre eux et sans nous, sans nos lois et sans notre culture. »

Contrairement à la foldingue Rousseau rêvant à des hommes « déconstruits », Isabelle la courageuse a toujours fait preuve de détermination à faire valoir le respect qui lui est dû, en « démolissant » uniquement les racailles s’en prenant à elle ; ainsi en 2019 elle tenait tête à une racaille raciste ayant tenté de l’intimider avec de grossières éructations.

https://ripostelaique.com/la-militante-rn-isabelle-surply-tient-tete-a-une-racaille-raciste.html

En 2020 elle est déjà « menacée de mort » pour avoir simplement rappelé que le voile est interdit en France, magnifique démonstration que, contrairement aux dires des gauchistes, de nombreux islamistes installés en France, certains même naturalisés français (donc bi-nationaux !) n’ont aucunement l’intention de respecter nos lois, us et coutumes, puisque bien au contraire ils œuvrent pour nous imposer les leurs !

https://ripostelaique.com/le-muzz-qui-a-menace-de-mort-isabelle-surply-est-toujours-en-liberte.html

Bien dans les traces d’une précieuse Marion Maréchal, Isabelle n’a pas hésité à abandonner le RN pour rejoindre Éric Zemmour et son parti Reconquête, comme tant d’autres élus lucides avant elle.

https://ripostelaique.com/legislatives-une-militante-comme-isabelle-surply-ne-pouvait-que-rejoindre-z.html

Défendant la culture française, résolument « anti-passe », pourfendeuse de l’insolence islamiste voulant à toutes forces convertir la France en « terre d’islam »… Isabelle coche toutes les « mauvaises  » cases selon l’armée des traîtres et lâches en tous genres qui pullulent dans les hautes sphères, où précisément l’avenir de notre pays est entre les mains de ces fourbes !

Car pendant qu’elle se bat courageusement contre l’islam et ses représentants officiels en France, la foldingue Sandrine Rousseau à la tête d’une « gauchiasserie » n’ayant plus rien à voir avec les valeurs fondamentales de la gauche défendant « les petits contre le capital »… ose nous faire un véritable cinéma de « soutien aux femmes iraniennes », alors que par ailleurs elle défend, comme ses sœurs gauchistes, le droit de porter en France, hijab, burkini, et autres véritables prisons imposées aux femmes par cette maudite fausse religion…

Des Iraniennes de plus en plus nombreuses donnent actuellement un éclatant témoignage de courage, puisqu’elles risquent leur vie en s’opposant aux fous d’Allah qui maintiennent l’Iran sous leur loi inique de machos totalement arriérés.

En effet, depuis le décès, dans des circonstances floues, de la jeune Iranienne de 22 ans Mahsa Amini, qui a provoqué un mouvement de contestation du régime, des images circulent sur les réseaux sociaux.

On y voit une foule de femmes brandir leurs voiles en criant « Mort au dictateur ! », en référence au Guide suprême iranienne, l’ayatollah Ali Khamenei.

https://www.elle.fr/Societe/News/Apres-la-mort-de-Mahsa-Amini-des-Iraniennes-brulent-leurs-hijab-et-coupent-leurs-cheveux-4056674

Qu’il est réconfortant d’apprendre que l’abrutie Sandrine Rousseau s’est fait copieusement huer (bien fait pour toi, Cocotte, faut choisir ton camp !) à la manifestation de soutien pour la jeune Iranienne  ; incident ayant abouti ensuite à un « crêpage de chignon » entre la Rousseau et une autre hypocrite  socialiste prétendue féministe, Laurence Rossignol, déclarant que les huées ne concernait pas « toutes les femmes s’étant exprimées » comme l’annonçait la Sandrine, mais seulement elle !

Régalez-vous sur cette vidéo offrant cris et sifflets, tentant d’empêcher la gourdasse de cracher ses sottises, mais surtout de deux femmes sensées, véritables féministes exprimant avec justesse le ressenti des vraies femmes lucides à propos du danger islam… lequel est toujours minimisé, voire carrément nié par les bécasses style Rousseau et Cie.

 

https://www.fdesouche.com/2022/10/03/sandrine-rousseau-qui-a-defendu-le-droit-de-porter-le-hijab-et-le-burkini-huee-a-la-manifestation-de-soutiens-aux-iraniennes/

Les pétasses (et connards, parité oblige…) islamo-socialo-bobos étant habituellement les seuls à avoir accès aux médias de la bien-pensance pour y insuffler leurs fourbes principes de désaxés, c’est donc un vrai bonheur de constater, sur cette vidéo, qu’en France les électeurs de Macron et ses pairs sont bien moins nombreux qu’on pourrait le croire, et qu’en revanche les citoyens-patriotes sont encore capables de venir accueillir, en nombre et bruyamment, les renégats politiques et associés, de la manière qu’ils méritent… en attendant que les petits soldat(e)s de l’islam leur appliquent le traitement qu’ils réservent habituellement à tout ennemi de leur religion… mais également aux idiots devenus inutilisables après les avoir aidés à acquérir le pouvoir…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Important : Pour aider ASLA (Association de soutien aux lanceurs d’alerte) à payer les frais d’avocat d’Isabelle Surply, vous pouvez faire un don en ligne, sur le site https://asla.fr/

https://asla.fr/une-conseillere-regionale-trainee-en-justice-pour-son-combat-contre-lislamisme-lasla-soutient-isabelle-surply/

https://ripostelaique.com/la-resistante-isabelle-surply-et-la-leche-babouches-sandrine-rousseau.html

 676 total views,  2 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Je condamne,au nom du peuple de France,La sus-nommée Rousseau Sandrine,à 15 jours de prison ferme,avec en boucle et stéréo,24h sur 24,les succès de Julio Iglesias.

  2. l’hystérisation de ces folles qui ont la responsabilité de voter les lois de ce pays, est scandaleuse, je parle de Rousseau qui à l’Assemblée montre le symbole du vagin, comme symbole devant triompher devant les hommes… Cette personne est une dérangé du ciboulot, et doit quitter le milieu politique et toute responsabilité envers une autre personne… car elle contamine toute l’Assemblée avec cette folie, car l’Assemblée vote les lois qui nous sont imposés… Notre vie en dépend, et aujourd’hui elle dépendra de ces folles qui siègent à l’Assemblée… Idem pour Bergé, comme peut-on encore évoquer une histoire personnelle de Quatennens car il a donné une gifle… elle devrait évoquer avant le traitement des femmes musuls qu’elle souhaite en France et qui est 10000 fois pire

  3. Une tarte dans la gueule pour commencer. Après, comme à la libération, tondue. Si elle persiste, on éradique !

Les commentaires sont fermés.