Marie-Estelle Dupont décrypte le covid : Macron et le « Conseil scientifique », viol et sidération

Je me suis longtemps demandé comment expliquer ce qui s’est passé en France depuis deux ans (masques, confinement, passe sanitaire…). Les injonctions les plus absurdes (manger debout ou assis…), les plus contradictoires (le masque ne sert à rien/ le masque est obligatoire…) furent suivies par une population déboussolée.
Dans l’extraordinaire interview ci-dessous,  Marie-Estelle Dupont donne une explication à ce phénomène qui me semblait inexplicable.  Je vous ai transcrit sous la video la partie qui me semble la plus importante (19ème à 25ème minute)
                                                        ———————————————————
[…]„Face à ce phénomène, face à un tel déni, à une telle minimisation, à une telle banalisation, on reste confondu. Je vais vous l’expliquer sur le plan psychique: en fait on a eu un choc traumatique initial qui, en France, eu lieu le 16 Mars 2020 avec le confinement.
Le monde s’arrête en 2020. Avant, l’Occident pense qu’il est tout-puissant, que Dieu n’existe pas mais que par contre la médecine a réponse À TOUT, à toutes les douleurs, à toute les maladies et que tout est possible et donc on a voulu, en tout cas dans les villes, oublier la mort, oublier la vulnérabilité.
Je ne parle pas des campagnes et des paysans qui voient fréquemment leurs bêtes mourir…Ils n’ont pas oublié, eux, la peur de la mort et la finitude. Mais nous, dans les villes, nous nous en sommes éloignés et, à l’instant ou la mort resurgit, on est sidéré: Avec le confinement on a sidéré la planète.
(SIDÉRATION: Profonde stupeur vécue lors d’une violence subie, particulièrement un viol ; paralysie et dissociation mentale et émotionnelle qui empêche toute compréhension, réflexion et action)
Les gens sont sortis du confinement dans un état de délabrement psychique et avec souvent des addictions (alcoolisme, drogues, violences…). Beaucoup étaient dans un délabrement psychique tel et tellement traumatisés qu’ils disaient: „PLUS JAMAIS CELA!“
A partir du moment où vous dites „plus jamais cela“ vous êtes comme l’enfant qui a été enfermé trois jours dans un placard: il est prêt à tout pour ne pas revivre cela.
AU PAYS DES DROITS DE L’HOMME, ON A ENFERMÉ DES BIENS-PORTANTS AU NOM DU BIEN !!!
A partir du moment où vous avez un tel niveau de trauma, votre amigdale (la zone du cerveau qui gère la peur) est sidérée. C’est comme quand vous rentrez chez vous sans désactiver l’alarme, elle n’arrête plus de sonner et vous n’entendez plus que cela. Pour le cerveau c’est pareil: il y a un tel  niveau d’alarme et de peur que l’on n’est plus capable de discerner, de rationaliser tous les messages qu’on nous envoyait (voir le Dr. Salomon qui nous énumérait tous les soirs le nombre de morts de la journée et de la semaine!!!). On n’était plus capable de prendre de la hauteur et du recul et finalement les gens préféraient signer leur propre autorisation de sortie (!) plutôt que de voir les mesures de confinement reprendre.
J’ai beaucoup de patients de tous âges qui me disent: „Ma vie a été confisquée“
On a sacrifié tout le monde, on a sacrifié les individus et il y a eu une éclosion de problèmes psychiatriques comme on n’en avait jamais vu. En 16 ans de pratique je n’avais jamais vu cela, je n’avais jamais vu des enfants de 7 ans qui voulaient se suicider.
J’ai contacté des collègues: „Tu vois aussi tant d’augmentations d’anorexie? Tu vois aussi l’augmentation des benzodiazépines chez les ados? Tu vois aussi des jeunes qui se lacèrent les avant-bras avec des rasoirs?“
On avait les mêmes constats:
229% d’augmentation des idées suicidaires et des suicides chez les moins de 15 ans,
30% d’augmentation des troubles alimentaires chez les jeunes filles,
Augmentations massives des phobies scolaires,
Addictions aux réseaux sociaux, à l’alcool, aux drogues…
80% des enfants portant le masque à l’école ont des symptômes physiques et psychiques directement liés au port du masque (Cephalées, crises d’angoisse, phobies scolaires, vomissements, évanouissements dus au port du masque en cours de gym,…)
Bref une vague psychiatrique MONSTRUEUSE  avec perte de repères, perte de contrôle, perte de sens, les gens basculent dans l’absurde…
Ce pass sanitaire va devenir un outil de gestion de la population. Cela va se décliner à l’infini: Pass sécuritaire, pass écologique, pass énergétique…Cela devient l’outil soi-disant magique pour résoudre les crises, cela va être réutilisé à toutes les sauces, toutes les crises qui vont exister vont reprendre cet outil…“
Là on va avoir un hiver avec une crise sanitaire qui va reprendre avec un mille-feuille de crises puisque va se rajouter la crise énergétique et la crise économique avec l’hyper inflation.
Aux Etats-Unis, 300 000 démissions par mois en ce moment, et cela alors  qu’un sandwich coûte 15 dollars…. C’est-à-dire qu’il y a une nécessité de gagner de l’argent qui n’a jamais été aussi importante depuis 1929. Et pourtant les gens démissionnent. A votre avis, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que la vie a perdu son sens… […]
—————————————————————————————————————
Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne, psychotherapeute (psychopathologies) auteur de plusieurs ouvrages.
Planete360 :Au pays des droits de l’Homme, on a enfermé des bien-portants au nom du Bien ! Avec Marie-Estelle Dupont (psychologue) et Virginie Joron (député au parlement européen)
Le viol des foules par la propagande politique Serguei Tchakhotine

 642 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


7 Commentaires

  1. Intelligence, réflexion, Marie-Estelle Dupont est de celle qui voit les choses avec lucidité et qui ne lèche pas les bottes de tous les moutons de la télé pour plaire ! bravo et courage, l’ennemi n’est pas loin.

  2. Fort heureusement, on avait RR, et ZEMMOUR chaque soir, pour nous remonter le moral.
    Ce sont les enfants et ados qui ont le plus trinqué.

  3. Je suis entrée en résistance dès le mardi 16 mars. Ma propre famille s’est retournée contre moi et depuis m’a mise à l’index. Aucun regret sinon le fait d’appartenir génétiquement à cette engeance qui me dégoûte. S’il n’en reste qu’une je serai celle-là.

    • Bonjour Khamsa, vous ne serez pas seule rassurez-vous ! Cela fait des décennies que je suis entré en résistance face á cette médecine á la  »ramasse » et face á la tyrannie de tous les politiques et autres médias aux ordres. Nous ne sommes pas cent mais des millions, mais ils ne le savent pas ! Comme tout résistant, nous devons rester discrets. Pour ma part, je ne porterai plus jamais de  »muselière », sans me rebèler en faisant simplement et calmement demi-tour afin de ne surtout pas alimenter leur délire et m’assurer de rester sous leurs  »radars ». Pour vivre heureux vivons cachés, ce qui ne signifie pas se rèsigner et rester les bras croisés. Bel après-midi á vous.

  4. Le Camp du bien qui est en fait le Camp du Mal avait enfermé les gens qui sont en bonne santé pour mieux les détruire psychologiquement avec le chantage vaccinale et sanitaire avec le pass sanitaire dans un monde où Big Pharma impose sa loi. Marie Estelle Dupont mérite amplement mon respect !