C’est scientifique : la circoncision peut favoriser les violences sexuelles

Sujet tabou, la circoncision ?

Parlons-en, puisque nul n’ignore que la circoncision est rituelle en islam.

Même dans ce domaine, la bien-pensance essaie d’atténuer voire de démentir ce qui est tenu pour un lieu commun.

A la suite de la circoncision, le gland du sexe masculin n’est plus protégé par la face intérieure du prépuce.

Constamment exposé aux frottements, il va s’épaissir et devenir moins sensible, ce qui correspond au phénomène de la kératinisation.

Ainsi, les capteurs qui envoient des informations au cerveau pour préparer l’éjaculation sont moins sensibles, si bien que l’homme circoncis aura plutôt tendance à développer des relations sexuelles plus brutales pour pouvoir éjaculer.

La circoncision apporte un trouble dans la relation sexuelle dont la partenaire peut souffrir car les organes sexuels de chaque partenaire seront moins naturellement en symbiose.

De nombreuses femmes musulmanes souffrent ainsi de dyspareunie (douleurs à la pénétration).
https://mia.co/blog/douleurs/comment-soigner-la-dyspareunie/

Le pourcentage de femmes souffrant de dyspareunie est d’ailleurs évalué à 20% de la population… l’équivalent du nombre de couples musulmans en France ?

Définition : dyspareunie

On parle de dyspareunie pour désigner des douleurs lors des rapports sexuels, et particulièrement lors de la pénétration : elles sont systématiques ou récurrentes.

C’est-à-dire qu’elles ne sont pas un phénomène isolé ou rare. Le diagnostic servira donc à identifier l’origine de ces douleurs.

Par exemple :

  • Si ces douleurs interviennent avec tous les partenaires ;
  • Ou encore si elles sont récurrentes, systématiques ;

Les causes des dyspareunies doivent donc être physiologiques et/ou physiques, afin d’exclure tous les cas de figures où la pénétration est douloureuse pour d’autres critères (notamment psychologiques) :

  • Image erronée de la sexualité ;
  • Rôle des partenaires ;
  • Influence des psychologies, des clichés ou des fantasmes, etc.

Les violences sexuelles sont ainsi un effet possible de la circoncision, même inconscient… Bien sûr, tous les hommes circoncis ne sont pas des bourreaux ou des violeurs en puissance (n’ayant pas développé d’attention au ressenti de leur partenaire lors de l’acte, partenaire réduite au rang d’objet en cas de viol), mais une culture machiste sous-jacente peut accroître ce risque, qui n’est pas anecdotique.

En effet,

30%  des femmes avouent avoir eu mal lors d’un dernier rapport sexuel (sans que le partenaire change son comportement dans 50% des cas).

Il y a donc un réel problème autour de la pénétration douloureuse et un manque évident de communication entre les partenaires – avant même d’évoquer les dyspareunies.

43% des femmes concernées n’en parlent pas non plus lorsqu’il s’agit d’un rapport vaginal. De manière générale, il existe une véritable mise sous silence de la souffrance dans la sexualité, car 30% des femmes n’évoquent pas non plus leur douleur lors d’un rapport anal (Journal of Sexual Medicine, 2015).

 

Dans des sociétés devenues prétendument « multiculturelles », des études scientifiques sont censées démontrer qu’il n’y aurait là que des clichés favorisant une opinion hostile à la circoncision et partant aux cultures où la circoncision est de mise…

Une étude scientifique n’étant pas forcément en phase avec la réalité, la vérité comme on le sait ! surtout quand elle vient du très « multiculti » Canada…

Ainsi en 2016, certains se sont évertués à démentir l’hypothèse d’une «kératinisation» du gland… mais cette étude pour garder un peu de crédibilité admet tout de même ses limites, confessant notamment qu’elle a procédé sur un très faible échantillon de personnes, très peu de volontaires circoncis s’étant présentés pour procéder à l’ensemble des tests…

Les médias se sont empressés de relayer l’information : les hommes circoncis seraient aussi sensibles que les autres ! Alors métissez-vous, mesdames…

https://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/04/21/24883-pas-moins-plaisir-chez-hommes-circoncis

Ainsi Pauline Fréour relaie l’information pour le Figaro dans un article de 2016… tiens donc, à l’époque des vagues d’attentats islamistes et de l’élection de Trump !

Pas moins de plaisir chez les hommes circoncis

 

Contrairement aux idées reçues, la circoncision n’altère pas la sensibilité du pénis, concluent des chercheurs canadiens.

Il est fréquent d’associer à la circoncision une perte de la sensibilité du pénis, notamment parce que le prépuce est une partie du sexe qui comprend beaucoup de terminaisons nerveuses. Une croyance qu’une équipe de chercheurs canadiens a voulu vérifier. Le résultat, publié récemment dans le Journal of Urology, va plutôt à l’encontre de l’idée reçue.

Les chercheurs canadiens de la Queen’s University (Ontario) ont recruté 62 hommes en bonne santé, âgés de 18 à 37 ans. Trente d’entre eux avaient été circoncis quand ils étaient petits enfants. Les autres avaient encore leur prépuce.

Pour évaluer la sensibilité de l’organe circoncis, les scientifiques ont soumis les deux groupes de participants à une série de tests physiques. Ils ont d’abord noté leur sensibilité au toucher, à la douleur et à la chaleur à l’intérieur de l’avant-bras. Ensuite, les mêmes tests ont été répétés en plusieurs endroits sur le pénis: sur le gland, sur la veine dorsale superficielle et à proximité de celle-ci, et sur le prépuce chez les non-circoncis.

665 millions de circoncis dans le monde

Les recherches antérieures qui avaient été menées sur le sujet s’était concentrées sur la sensation au toucher. Mais les chercheurs canadiens expliquent avoir inclus un test de la douleur et de la chaleur car ces stimulus sont plus susceptibles d’activer les fibres nerveuses impliquées dans le ressenti du plaisir sexuel.

Au final, les deux groupes présentaient une sensibilité équivalente au niveau du pénis, et pour chacun, la verge était plus sensible que l’avant-bras (ce qu’on était en droit d’espérer). Le prépuce était la partie du sexe qui répondait le mieux au toucher mais le gland et la veine dorsale étaient plus sensibles à la douleur. Des observations qui démentent l’hypothèse d’une «kératinisation» du gland (épaississement de la peau), souvent avancée pour justifier une perte de sensibilité après la circoncision. Les scientifiques admettent toutefois que le faible nombre de volontaires pour les tests de chaleur et de douleur a pu affaiblir la pertinence de leurs résultats.

Un dernier bilan avec ces messieurs sur leur satisfaction sexuelle au cours du mois précédent, en utilisant une liste de 15 questions validées par les sexologues, a permis de voir que la circoncision n’avait pas d’impact sur le désir, la fréquence des rapports ou l’atteinte de l’orgasme. (OMS, 2007).

Voilà, tout le monde est contenté mais bizarrement, les questions des sexologues ne portaient pas sur le ressenti de la partenaire ! Tant que monsieur trouve son plaisir à lui, tout va bien sans doute…

 

Pourquoi les pseudo féministes NUPES ne s’emparent-elles pas de la question ? C’est plus pertinent que les barbecues virilistes, non ?

 

 670 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Cher Maxime, habituellement j’apprécie beaucoup vos articles mais permettez-moi de vous dire qu’avec celui-ci vous auriez mieux fait d’aller à la pêche. Je suis moi-même circoncis depuis l’enfance en raison d’un phimosis et je peux vous garantir que 1) mon gland n’est pas « kératinisé » 2) j’ai du mal à imaginer pouvoir jouir plus quand je fais l’amour 3) sans être un ange, je n’ai jamais eu de comportement violent envers mon épouse, et cela ne me viendrai même pas à l’idée (même s’il arrive qu’elle m’énerve…). Le problème de la violence chez les musulmans n’a rien à voir avec la circoncision, c’est culturel chez eux pour des raisons qui ont souvent été développées chez RR. Je précise que je ne cherche pas à défendre la circoncision, d’ailleurs mes fils sont « entiers ». Régalez-nous avec des articles juridiques mais pas avec ce genre d’élucubration !

  2. Dans le milieu médical, les toubibs conseillent la circoncision pour tous, par mesure d’hygiène.
    Je suppose que juifs et arabes l’ont décidé autrefois pour les mêmes raisons.
    Toutes les mamans n’apprennent pas forcément à leurs garçons à décalotter pour nettoyer, et alors germes, champignons et bactéries peuvent proliférer sous le prépuce.

    • Vous êtes sourd
      Ce n’est pas un problème d’hygiène
      Mais comme beaucoup vous refusez d’accepter une discussion honnête , je suppose que vous devez vous même l’être
      Vous ne pouvez remettre en question
      Un peu comme les vaccines

  3. Pourquoi les pseudo féministes NUPES ne s’emparent-elles pas de la question ? C’est plus pertinent que les barbecues virilistes, non ?
    – Bof !

  4. « Pourquoi les pseudo féministes NUPES ne s’emparent-elles pas de la question ? C’est plus pertinent que les barbecues virilistes, non ? ». Oui, mais c’est beaucoup plus risqué.

  5. Y a pas que les juifs et les musulmans en France qui pratiquent cette mutilation sexuelle, des parents jeunes fds le font faire aussi à leurs enfants pour…l hygiene ! quant au plaisir sexuel futur ou la masturbation, c est mis sous le tapis, cela ne changera rien ! Des associations d hommes adultes qui en veulent à leurs parents de leur avoir fait subir disent le contraire Et les filles ? qu en pensent elles ? Cela change quelque chose ou pas ?

  6. Être circoncis ne veut pas dire violeur mais en islam la circoncision c’est l’obsession de violé des femmes et d’être un vrai obsédé…

    • Là vous vous « attaquez » à une question délicate , encore pire que le Halal et le Kasher.
      Trois éléments reliant les juifs et les musulmans.
      Il faudrait en rajouter un autre l’impossibilité de sortir de l’islam et du judaïsme, pour l’islam par danger de mort, pour le judaïsme même converti on reste juif.
      Tout ça pour dire que s’attaquer à la circoncision comme étant une mutilation sexuelle est complètement justifié mais ça a un ennui ça va provoquer une « sainte » union des juifs et des musulmans « modérés » ce qui n’est pas le but.
      Ce n’est pas une raison pour ne pas s’y opposer , aux États-Unis une petite minorité juive pratique une circoncision « symbolique » ça pourrait être une solution sauf si c’était la frustration sexuelle qui était un des facteurs d’agrégation communautaire.

  7. Le muzz a toujours eu un gros problème avec le sexe en général, la circoncision (pour l’hygiène) et mon cul c’est du poulet ?! Ces fous du coran ont adopté cette méthode parce que ça se passe au niveau du sexe, faut surtout pas toucher hein ! En fait les muzz sont que des tarés de crados, ils préfèrent couper que nettoyer le sexe de leurs chiars mâles, contrairement à nos mamans qui ont élevés les enfants dans la propreté corporelle entière et que nous appliquons également (sans arrières pensées) comme ces tarés de muzz !

  8. La circoncision non médicale est une mutilation inacceptable comme l’est l’excision chez certaines peuplades primaires.

    Et ne me parlez pas de « tradition » !!!

  9. Les réponses aux 15 questions sur la satisfactions sexuelle des circoncis étaient-elles honnêtes? Quel point de comparaison ont-ils?

  10. Il n’y a pas que l’islam qui pratique la circoncision, cher Maxime, le judaïsme aussi, et je n’ai jamais entendu dire que ça posait problème chez les populations juives. Il y a aussi des circoncisions médicales.

Les commentaires sont fermés.