Les Français se foutent du dernier machin de Macron : le Conseil National de la Refondation

Nous avions déjà anticipé le machin et nous en avions dit tout le mal possible, prévisible, forcément puisque c’est un machin Macron qui passe son temps à inventer des groupes, des commissions, des ateliers, des structures… chargées juste de lui servir d’alibi en faisant croire qu’il ne déciderait pas tout seul… et permettant de contourner la représentation nationale. Du Macron pur jus. Ecoutez son perroquet Borne. C’était en juin dernier…

https://resistancerepublicaine.com/2022/06/13/saboter-la-refondation-macronienne-en-votant-insoumis-dimanche-pourquoi-pas/

.

D’ailleurs, pour des raisons différentes, ni le RN ni la Nupes ni les LR ne se sont laissé avoir…

Macron, évidemment, vend son machin comme « nouveau », « moderne », « progressiste », fait pour « partager » (parce que les porte-parole du gouvernement ne suffisent pas ?) les diagnostics (lesquels ? les diagnostic de qui ? Z’ont qu’à lire les sites patriotes, ils auront tous les diagnostics qu’il faut, objectifs, et gratuitement encore ! … Un peu éculé au bout de 5 ans, non ?  Surtout quand Macron l’emmerdeur prétend, avec ce Conseil de la Refondation, prétend résoudre nos difficultés. Il vaut mieux en rire qu’en pleurer, non ?

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne remporte pas un franc succès, et pour cause : nébuleux, stérile, inutile les qualificatifs des politiques, amis ou opposants montrent l’unanimité contre ce nouveau type de CNR. On l’a déjà dit, Macron est payé pour tout casser, tout remplacer. Les sigles aussi. Remplacer les Français, remplacer les sigles et institutions historiques comme le Conseil National de la Résistance… Mais n’est pas Jean Moulin qui veut !

Et voilà le Ceaucescu de l’Elysée qui prétend que la cinquantaine de Happy few appelés à siéger au CNR du 8 septembre constitueraient les forces vives de la nation…

Méthode Macron : des groupes faisant consensus plutôt que des referendum… sur l’immigration, sur le Frexit (au hasard). Moi je dis ça je dis rien….

Allez on rit un coup : le Conseil de la Refondation aurait pour ambition (on ne dit pas « ambitionnerait », messieurs les journaleux de Sud-ouest) de répondre à la défiance démocratique. Sic !

Je pleure de rire…

Ce nouvel espace de débats, fustigé par les oppositions, se tient jeudi 8 septembre à Marcoussis.

Une «nouvelle manière de débattre» et d’«engager un dialogue constructif» : telle est la promesse d’Emmanuel Macron, prononcée dans une vidéo diffusée mercredi 7 septembre devant le congrès de la Mutualité française. Le président de la République lance jeudi 8 le Conseil national de la refondation (CNR), objet politique jugé au mieux nébuleux par les uns, au pire stérile par les autres.

L’événement prendra la forme d’une séance de délibération autour de thèmes définis et dans le but de «partager les diagnostics à l’échelle de la Nation sur des grands enjeux», ainsi que l’avait expliqué le ministre délégué chargé du Renouveau démocratique, Olivier Véran : l’éducation, la santé, le plein-emploi, le bien vieillir et la transition écologique. L’objectif ? «Résoudre les difficultés quotidiennes des Français» et «remettre de la confiance» dans le débat public, a expliqué Emmanuel Macron. Une cinquantaine de participants représentatifs «des forces vives de la nation» dans le social, l’économie, la politique, l’associatif, la santé, l’environnement, sont attendus de 9h30 à 18 heures au Centre national de rugby à Marcoussis (Essonne).

Boycott des oppositions

Le CNR sera introduit par une allocution du chef de l’État et suivie de trois interventions : celle du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau ; du premier président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici ; et enfin, de la présidente du Haut Conseil pour le climat, Corinne Le Quéré. Se déroulera ensuite une journée de «dialogue direct, interactif et sans filtre», a indiqué l’Élysée.

Si les responsables des partis politiques et des groupes parlementaires y étaient conviés, les oppositions ont répondu par une fin de non-recevoir : ni les partis de l’alliance de la Nupes, ni le Rassemblement national et ni Les Républicains ne participeront à l’événement. C’est qu’un soupçon plane chez les adversaires d’Emmanuel Macron : le CNR ne serait en fait qu’une manière de contourner le Parlement. «On ne gagne que par le dialogue, avait alors prévenu l’Élysée. La politique de la chaise vide ne fait pas avancer les dossiers.» Et François Bayrou, secrétaire général de cette nouvelle instance, d’insister sur LCI : «Le Conseil de la refondation n’est pas fait pour remplacer ou se substituer au Parlement».

https://www.lefigaro.fr/politique/coup-d-envoi-du-tres-conteste-conseil-national-de-la-refondation-d-emmanuel-macron-20220908

 730 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. oui et non, on se fout de ces machins à répétition, mais on ne se fout pas de savoir que nos institutions et tout spécialement ceux qui nous ‘représentent’ ne servent à rien, pourquoi continue t on de les payer si cher dans ce cas ?

  2. Le Paltoquet va encore s’auto congratuler, s’autorise esmoustillé et frétiller du noeud parce qu’il cause devant un parterre de lèche-cul, Bayrou en tête : cinéma et Pagnol é à tous les étages de la fusée avec le Jupiter de poche en carton pâte

  3. il veut refaire les fondations qu’il a construites.Depuis 5 ans il n’arrête pas de démolir pour reconstruire en carton pâte du sol au plafond.C’est la méthode des cocos , du passé faisons table rase.L’ignominieux incapable , tout juste bon a détruire tout ce qu’il touche , veut construire une nouvelle France et un nouveau peuple sur de nouvelles fondations. Ministre de l’économie en 2013, puis président il n’a fait que dépenser en passant la dette de 1925 a 2901 milliards.lES FONDATIONS ? ON VA LES PAYER CHER

  4. Souvenons du :
    – Grand Débat National® (https://granddebat.fr/ )
    ou encore de la
    – Convention Citoyenne pour le Climat® (https://www.gouvernement.fr/actualite/convention-citoyenne-pour-le-climat-les-150-citoyens-tires-au-sort-debutent-leurs-travaux )

    Aujourd’hui, :
    – le CNR®
    et demain, pourquoi pas une
    – CCCP, Consultation Consultative pour un Consensus Populaire ?
    puisque Macron aime les sigles…

    Bref, encore une manière de se moquer des Français, toute Gaulliste (« je vous ai compris »).

  5. Encore une usine a GAZ !il est vrai que l’on va en manquer !Mais pour faire du BIO ils ont déjà fermé 50% des centrales nucléaires !Mais dans le mème temps ils ont acheté des éoliennes pour les poissons !Alors si ils agitent fortement leurs bras peut étre pourront’ils en faire tourner une ou deux? Chez les félés on ose tout c’est a cela qu’on les reconnait! D’ailleurs Borne avait signé elle mème le programme de suppression des centrales nuclèaires !Elle mèrite sa place haut la main et personne lui arrive a la cheville!

  6. Ils vont arrêter un peu avec leurs commissions à la con, c’est très pratique pour boycotter le parlement et faire voter ce que l’on veut en laissant croire à une concentration des compétences ?

  7. Le CNR de macron c’est 3 pelés et un tondu bien choisis et tirés au sort qui prétendent représenter 67 millions de la population ? Si j’étais macron, j’aurais joué franc jeu en nommant cette énième commission Théodule « Conseil National pour le Refondement » des Français parce-que là, non seulement ce psychopathe/sociopathe les emmerde (sic) mais en plus il prętend les (ré)en….. !

  8. Macronor Terminator Merdator s’est humilié avec son Conseil Nationale de la Refondation politique car les français savent déjà que c’est une arnaque pétri de mensonges et d’idéologie Écolo Nazis avec le chantage au réchauffement climatique. En gros Macronor Terminator Merdator a tuer les français.

  9. Encore un machin Théodule pour noyer le poisson. Les forces vives du pays? J’ai envie d’en pisser de rire. Quand je vois les machins qui étaient présents, je constate que les forces vives sont à l’agonie. Ils ont plus besoin d’un thanatopracteur que d’un médecin.

  10. Crise sanitaire, guerre en Ukraine, défi climatique qu’ils ONT provoqué. Tous çà se snt EUX qui l’ont provoqué, çà et tout le reste. Qu’est ce qu’il ne ferait pas le clown perfide et pourris qui sévit au cirque de l’élisé, pour emmerder les français, et surtout pour faire plaisir à l’ue.

Les commentaires sont fermés.