Le Suédois Akesson et l’Italienne Méloni bientôt aux côtés d’Orban ?

Panique à bord chez les journaleux, qui, les yeux fixés sur les sondages, paniquent… et pas que les journaleux, on s’en doute. Macron, Der Leyen et toute la clique serrent les fesses, forcément.

Deux pays européens vont bientôt voter : la Suède votera le 11 septembre, l’Italie le 25 septembre. Et dans les deux cas, on assiste à un rapprochement entre les partis de droite et d’extrême droite. Vu de France, forcément, cette évolution nous interpelle.

https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/le-monde-d-apres/le-monde-d-apres-du-mardi-30-aout-2022-3448232

Sans parler du nouveau Premier Ministre anglais, Braverman !

Si ça marche comme on l’espère, on pourrait avoir au moins 4 pays européens sur les positions patriotes, celles d’un Zemmour pour l’immigration et celles d’un Philippot pour le Frexit.

 

4 ? C’est peu, il est vrai, mais 4 d’un coup alors que depuis des lustres on n’avait que Orban, ça veut dire beaucoup de choses… et ça montre que les peuples montrent les dents et peuvent encore faire obstacle aux mondialistes.

 

 

Et encore, je ne parle pas du Danemark qui, bien que gouverné par la gauche, a une politique clairement anti-immigrationniste. Que ne peut pas annihiler Bruxelles, grâce à la clause d’exemption dont bénéficient les Danois grâce à leur vote non à Maastricht.

https://resistancerepublicaine.com/2022/03/27/danemark-nous-preferons-aider-les-refugies-ukrainiens-que-les-somaliens-ou-palestiniens/

https://resistancerepublicaine.com/2022/08/06/immigration-traitement-de-choc-au-danemark-renoncement-en-france/

Bien sûr, ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Il ne s’agit pour l’heure que d’espoirs, de supputations… s’appuyant sur des sondages.

Pour renforcer le poids d’ Orban et Braverman,  la victoire de Meloni semble possible en Italie, elle est encore plus populaire à présent que ne le fut Salvini.  Point noir, comme le premier ministre anglais, elle est anti-Poutine et pro-atlantiste… Rien n’est simple ! Mais elle est identitaire.

https://resistancerepublicaine.com/2022/07/22/parlement-dissous-en-italie-faites-vos-jeux-salvini-meloni-ou-un-autre-mondialiste-aux-manettes/

Et en Suède, nous regardons avec  intérêt monter Jimmie Akesson,  chef de file des « Démocrates suédois » traduisez « anti-immigration » et donc appelés « extrême-droite ». Avec l’aide de la droite, Akesson pourrait être élu dimanche prochain et soutenir le futur Premier Ministre (selon les sondages) Ulf Kristersson, chef de la droite, pour mettre fin à une décennie de socio-démocrates, soit les gauchistes.

 

Les Démocrates suédois, autrefois parias de l’extrême droite, veulent jouer le rôle de faiseurs de roi.

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Les-Democrates-suedois-autrefois-parias-de-l-extreme-droite-veulent-jouer-le-role-de-faiseur-de-ro–41714301/

La campagne d’Akesson marche très bien, avec des thèmes propres à séduire les électeurs : la lutte contre l’immigration, contre la criminalité et… le prix de l’électricité.

N’oublions pas, non plus, aux Pays-Bas, la lutte terrible, quotidiennement, de Geert Wilders, menacé de mort, obligé de changer de maison chaque jour… et qui persiste, imperturbable à défendre ses idées.

Pour le moment, il ne fait pas partie des politiques ayant une chance de l’emporter lors des prochaines élections, mais, allez savoir… Entre l’insécurité liée à l’immigration qui explose et les restrictions d’énergie et les prix qui flambent, tout est possible. Nous entrons, forcément, dans une ère très difficile mais où tout peut arriver. Mais la dichotomie à laquelle nous assistons avec l’affaire Ukraine peut rendre compliquées les alliances à l’intérieur de l’UE ou de l’Europe entre identitaires partagés sur le dossier Ukraine-Russie. Et faire exploser le camp de la Résistance ? Nul doute que les Macron-Der Leyen comptent aussi là-dessus pour nous diviser…

 617 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Je n’arrive pas à comprendre que l’on puisse être anti-Poutine, pro-atlantiste et identitaire. Quelque chose m’échappe, vu que ceux que nous combattons font tout pour éradiquer les identités… Elle devrait être pro-Poutine et anti-atlantiste logiquement. Cherchez l’erreur !

  2. Comment ? La solution, fasciste en Italie (Mussolini), carrément nazi en Suède(Lindholm). Vous n’y pensez-pas… Qu’en dira la presse ? En plus la Meloni est délibérément blonde ! Mais l’opinion que les divers dirigeants occidentaux, réellement patriotes ou faisant semblant, m’est avis que les Russes s’en tamponnent le nombril. Il feront affaire avec qui voudra(/sera bien obligé) le temps venu.

    • ce qu’en pense la presse on s’en tape c’est tous des cons et des fachos de gauche

  3. N’oublions pas non plus que Meloni, outre le fait qu’elle soit résolument atlantiste (OTAN, Kiev), a aussi marché dans la dictature sanitaire. Pour provoquer un vrai changement je n’espère plus que dans un soulèvement massif des peuples. Pour faire du neuf, il faut au préalable renverser les fondements du système. Raison pour laquelle je n’irai pas voter. Si Meloni est élue, elle devra porter le chapeau et les conséquences désastreuses des politiques qui l’auront précédée. Non, merci. Je suis viscéralement anti système, contre la dictature sanitaire réchauffiste et soutien total de Poutine et Orban. A choisir entre le déshonneur et la guerre, je choisi la guerre. Dont acte.

    • Ami Gigobleu, buongiorno. Les élections n’amènent rien depuis des lustres. À chaque fois c’est retour à la case départ. Il faut une bonne révolution, suivi d’une refondation totale. Ne pas oublier de se débarrasser au passage des profiteurs professionnels, des politiciens et politiciennes corrompus. On ne construit pas une nouvelle maison sur les fondations de l’ancienne, surtout si elles sont pourries.

  4. Geert Wilders a obtenu un bunker pour habiter, lui sa femme et ses deux enfants.
    Des bodygard en permanence à ses côtés. Il a même un contrat d’un million de dollars sur sa tête.

  5. Oui tout est possible avec Jimmi Akesson et Giorgia Meloni car la droite nationale suédoise et italienne vont rejoindre la droite nationale conservatrice hongroise dans le panthéon des partis anti système qui font trembler l’Europe Mondialisé de Bruxelles. Vivement la victoire d’Akesson et de Me Meloni !

Les commentaires sont fermés.