Marleix : il faut une commission d’enquête sur le nucléaire

 

Du Figaro :

 

Le patron des députés LR veut établir les responsabilités et rebâtir la souveraineté énergétique de la France.

Olivier Marleix, président du groupe LR à l’Assemblée nationale, n’est pas satisfait des choix du président de la République.

LE FIGARO. – Emmanuel Macron, comme Élisabeth Borne, préviennent les Français et les entreprises de possibles «tensions» cet hiver. Risque-t-on un «confinement énergétique», selon l’expression d’Agnès Verdier-Molinié.

Olivier MARLEIX.– Oui, malheureusement!

Le général de Gaulle, après la Libération, a mis en place une politique qui a apporté à la France l’indépendance et l’abondance.

La crise internationale sur le marché du gaz n’explique qu’une petite partie de nos problèmes d’approvisionnement, puisque le gaz c’est 20 % de notre énergie consommée.

Ce qui explique la pénurie c’est d’abord la situation de notre parc nucléaire avec 32 réacteurs à l’arrêt. EDF promet de remettre en service 40 GW d’ici la fin décembre et 10 de plus d’ici la fin de l’hiver, mais cet objectif est très optimiste.

Ceux qui depuis dix ans ont cru qu’on pourrait se passer du nucléaire – les présidents et Hollande-Macron en tête – ont une responsabilité immense devant la nation et les Français.

La fermeture de Fessenheim n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Il y a dix ans de renoncement, pendant lesquels on n’a lancé aucun projet nouveau, pendant lesquels l’absence de perspective a démobilisé la filière nucléaire.

Nous avons une technologie en or, qui nous assurait une énergie propre et bon marché, nous l’avons sacrifiée au nom d’un accord électoral PS-Verts en 2011: l’échange de 15 circonscriptions législatives contre la fermeture de 24 réacteurs nucléaires!

Nous allons demander une commission d’enquête sur ce sujet.

Il faut à la fois établir les responsabilités de ce désastre et identifier les moyens de rebâtir sans attendre notre souveraineté énergétique.

 

Début octobre, au Parlement, sera examiné un projet de loi du gouvernement sur l’accélération des énergies renouvelables. Voterez-vous ce texte?

Il est un peu anachronique: il propose surtout plus d’éoliennes pour défigurer la France et je ne crois pas que ce soit l’urgence.

Je préférerais que l’on accélère la production de biogaz où nos gisements sont encore très importants et faciles à développer.

Si on avait anticipé on aurait pu se passer totalement du gaz russe!

Mais surtout je demande au gouvernement de réviser la programmation pluriannuelle de l’énergie: la loi prévoit toujours la fermeture de 12 réacteurs nucléaires!

À l’heure où nous parlons il y a des dizaines d’ingénieurs chez EDF qui s’activent au sein d’une «direction de la déconstruction».

Ce n’est plus possible! Le président de la République a tenu un discours très opportuniste à Belfort en février dernier pour annoncer la création de nouveaux EPR.

Mais que s’est-il passé depuis?

Rien.

Le prix de l’électricité comme du gaz s’envolent. Faut-il revoir les règles européennes du prix de l’électricité? Peut-on en sortir?

Tout est à revoir: l’accès régulé à l’énergie nucléaire (Arenh) est un échec.

On a spolié EDF pour faire des fortunes privées.

Quant au consommateur final, il se retrouve aujourd’hui le bec dans l’eau, lâché par ses fournisseurs.

Si la France doit choisir un sujet de bras de fer en Europe c’est celui du nucléaire d’EDF.

La Commission doit renoncer à son rêve de démantèlement.

Mais l’urgence absolue c’est la déliaison des prix de l’électricité et du gaz.

Pour faire simple, nous sommes obligés d’acheter l’électricité sur le marché de gros à un coût marginal qui est en réalité celui du gaz.

La Commission interdit aux États de vendre l’électricité nucléaire au coût de production.

Résultat c’est M. Poutine qui fixe le prix de l’électricité!

Pour nos entreprises ce n’est pas tenable: elles voient leurs factures augmenter de 600 ou 700 %!

On ne va pas laisser mourir nos entreprises à cause d’une règle administrative folle! La France doit sortir de ce marché européen.

Je le demande au président Macron.

Les Espagnols et les Portugais l’ont fait.

La France ne l’a même pas demandé.

Cela n’empêcherait en rien la solidarité européenne grâce aux réseaux interconnectés.

 772 total views,  2 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. L’Allemagne a mis la pression sur Macron pour fermer les centrales nuc. En même temps elle lui ´vent’ des éoliennes.

  2. Non mais ,l’on rêve !
    Ce représentant des LR qui préconise une enquête sur le nuclaire ? Maintenant ! Alors que n’importe quel quidam avait déjà conscience en son temps, à condition d’en avoir un esprit critique, analytique, de l’entourloupe, tant de nos politiques que de la dictature européiste et par extension mondialiste de saboter notre indépendance en vu de nous asservir à cette idéologie mondialiste.
    Et l’autre, il se réveille aujourd’hui alors qu’il aurait pu s’en insurger bien avant en venant avec sa petite cuillère éteindre un incendie qui ravage notre pays depuis 40 ans de trahisons dont il a fait partie avec les LR !
    Allez, coucouche à la niche avec ton hypocrite enquête !

  3. Micron le minable qui ne comprend rien à l’économie, secondé par le bulot lemaire.
    Ce sera difficile de leur faire entendre raison, ils sont non seulement ignorants, mais surtout butés car imbus de leur personne.

  4. les « énergies renouvelables » sont une mascarade sans nom et ne servent qu’à asservir un peu plus les populations- – lutter contre ce dogme doit être prioritaire

  5. ces irresponsables qui ont détruit ce que l’on avait de meilleur, nous feront vivre comme au temps préhistorique au 21ème siècle : c’est un scandale non seulement une commission d’enquête est peut être utile (on sait ce qu’elles valent en général) mais surtout il faut une condamnation ferme de ces incapables dénués de toute logique et de bons sens, mais qui répondent aux diktats de l’extrême gauche déguisée en vert histoire de se faire réélire : fesseinheim n’aurait jamais du fermer et les programmes nucléaires dûment poursuivis et améliorés au lieu de mettre des milliards dans des moulins à vent aussi inutiles que laids – il faut faire cesser cette mascarade et combattre ces dégénérés

  6. les responsables de ce désastre sont bien connus
    l idiot du village flamby et le débile psychopathe mac rondelle
    et en plus il veut mettre la responsabilité sur le directeur d edf
    si ce n était pas aussi tragique on pourrait en rire

  7. Ce gouvernement de cinglés commandé par le clown du cirque qu’est devenu l’élisé ne révisera rien, ne fera pas marche arrière puisque son but et de détruire notre pays conformément aux ordres de Bruxelle, qui est aux ordres du sénile biden qui est manipuler par les milliardaires mondialistes qui tirent les ficelles afin de détruire l’europe. Ce clown psychopathe pervers, narcissique et complètement fou se réjoui d’emmerder les français. Ca va très mal finir avec ducon.

  8. Et il prétend qu’il n’est pour rien dans la situation actuelle…Comme il le prétendait dans la cession de la division « Energie » d’Alstom…Décidément notre foutriquet est non seulement un tocard déconstructeur mondialiste mais également un menteur effronté! J’espère bien que Jean-Bernard Lévy maintiendra ses propos lors de la réunion du Medef, que foutriquet sera définitivement confondu à l’issue de l’enquête de la commission et qu' »on ira le chercher »!… MACRON DEMISSION !

  9. Vous êtes encore bien gentil, cher monsieur Marleix, d’appeler ce sinistre pantin Président. Foutriquet l’incapable lui conviendrait mieux.

1 Rétrolien / Ping

  1. Vexé comme un pou, Macron vire le patron d’EDF qui l’a mis minable – Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.