Six ans après l’attentat de NICE, le JDD ressort la fable du tiers des victimes musulmanes…

 

La victimisation musulmane n’a pas de limite, voire de décence…

Le 18 août 2016, j’ai établi la liste des victimes du forcené de Nice, et j’ai pris le temps pour analyser et être sûr, plus d’un mois après le 14 juillet !

https://resistancerepublicaine.com/2016/08/18/nice-mystification-musulmane-la-presse-sert-la-soupe-a-lislam-la-preuve-par-9/

Ainsi Latifa Charrihi se bat pour faire reconnaître sa douleur… Je ne doute pas de sa douleur, elle n’est pas la seule, 86 tués, 458 blessés, des milliers de traumatisés psychiques… Elle nous ressort – voire le JDD lui-même – la « blague » d’un responsable musulman de la région niçoise (le recteur de la grande mosquée de Nice), 1/3 des victimes étaient musulmanes… Elle est conseillée par Yassine Bouzrou, avocat entre autres des Traoré, un redoutable pénaliste…
J’ai posé la question de la vérification de ses affirmation au JDD… Je doute d’une réponse !

Nous sommes aussi à une semaine du procès de l’attentat de Nice, certains préparent assurément le terrain.
Un procès qui sera lui-aussi sous tension :
https://www.20minutes.fr/societe/3342771-20220829-attentat-nice-quelques-jours-proces-messages-ignobles-reseaux-font-bondir-christian-estrosi

Latifa Chirrihi devrait d’abord s’adresser à l’islam, car c’est lui qui a tué à Nice (et a recommencé il y a peu : celui de la basilique Notre-Dame de Nice Nice le 29 octobre 2020). Ces attentats ce n’est jamais le cas du bouddhisme et de ses similaires, de l’hindouisme (hors de l’Inde), du christianisme, etc…
L’assassin Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, était un musulman tunisien qui soi-disant se foutait de la religion, et dont la radicalisation aurait été « très rapide », selon les mots du ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve (tu peux le croire mon colon !). La dépouille du terroriste a été remise à sa famille et probablement inhumé dans sa ville natale de M’saken. La question de l’objet d’un culte se pose ? Que n’a-t-on fait de l’incinérer ?

Pour rappel :
I = Indéterminé –  M = musulman – M ? = Musulman avec un doute – N = non-musulman –
N ? = non-musulman enterré sous rite musulman sur intervention de l’ ex-mari et la complaisance de la justice…


Le 86ème décès, le 18 août 2916 : Joussemet Jean-Pierre – 79 as des Alpes-Maritimes

Conclusion, les musulmans décédés  étaient compris entre 14 et 20.

Presque une confirmation : Lors de l’hommage rendu aux victimes le samedi  à Nice, France 2 a indiqué que vingt-deux des victimes étaient de confession musulmane. Quelles sont les 2 autres victimes musulmanes ?

CERISE sur le gâteau :
Je désire télécharger les images de mon tableau Excel depuis RR, je reçois ce message : « Impossible de télécharger xxx.jpg de manière sécurisée !
Message de mon navigateur ? De mon antivirus (question posée à la société de l’antivirus) ?
Réponse de la société d’antivirus : comment débloquer les images RR !
Ce qui n’explique pas pourquoi le site était ainsi filtré à priori…
Essai pour RL, ce n’est pas le cas !
==> Après de longs échanges, le blocage serait dû à un défaut lié à l’ancienne adresse resistancerepubliciane.eu…
La vérification que j’ai effectuée confirme la réponse différente entre l’article de 2016 et celui de 2022.

 771 total views,  1 views today

image_pdf

25 Commentaires

  1. Qu’est-ce qu’on attend pour virer tous les musulmans ??
    Un nouveau procès bidon où l’islam sera protégé.
    On ne peut plus les laisser dégoiser leurs mensonges.

  2. Quand on est muzz, on reste avec les muzz chez les muzz, à les entendre tous, la muzzulerie c’est la vie de château mais tout les muzz vont en France (pays raciste), le muzz est squatter, profiteur, quémander, menteur, violeur, voleur et assassin pour un grand nombre, toutes les conditions pour obtenir le tout gratuit sont réunies pour conquérir la France (raciste) grâce au gvt du traître invétéré macron tête de con !

  3. Il faut virer les musulmans qui se foutent de notre gueule comme tous les envahisseurs.
    Cessons les palabres. Dès qu’ils prennent la parole; c’est pour nous humilier. à quoi reconnaître un musulman ? C’est un pervers sadique et menteur ! Mais il faut bien reconnaître que la gauche les aide grandement (au cas où ils seraient en peine de nous accuser de crimes dont ils seraient victimes).

  4. On en a rien a foutre que tu adore un prince hindou, un jesus, un confucius, un socrate, un choupinet, un pedophile venu du desert ou que tu hais un ou plusieurs de ces personnes ou avatars ou dieu vivant ou mort
    Chacun est libre
    Ce journal est un torchon pour nous ressaser les jeremiades de ces chieuses
    Pas content
    La porte est ouverte
    Tu te casses
    Non ?
    , ah ouais les zallocs wech
    Ya bon

  5. êtes vous bien sûr que Tatiana Muhamedova ne soit pas musulmane d’origine azérie ?

    • Que sait-on ?
      – Tatiana Muhamedova, 61 ans, était originaire du nord de l’Estonie. Elle vivait et travaillait à Nice avec son mari, selon les médias estoniens. Ses deux petites-filles les avaient rejoints pour les vacances. « Elle marchait avec ses petits-enfants sur la Promenade niçoise», a confirmé le Premier ministre estonien Taavi Roivas. Son mari et l’une de ses petites-filles sont hospitalisés, l’autre est indemne.
      Vu par ailleurs qu’elle avait une fille OLGA !!!
      Certain qu’elle n’était pas muzz !

  6. Si ces ‘ victimes musulmanes ‘ avaient été dans leur pays, il ne leur serait rien arrivé.
    Même remarque pour celle qui un jour été tuée par un tir de LBD alors que, parait-il, elle fermait ses volets.
    Qui peut être assez naïf pour croire cela ?
    En réalité, elle regardait la manif dans la rue et un flic a choisi une cible puis a tiré.

  7. Si les prétendues véctchémes musulmanes n’avaient pas été chez les kouffars, elles seraient vivantes . Peut-être. Mais les primes de rentrée (et quelques autres menus avantages) de la civilisation des kouffars qui n’a rien à voir avec l’Islam ni personne d’autre qu’elle-même. sont plus forts que le récriminations. Gardons nos larmes pour les nôtres. Le reste : dehors ! Et la collaboration ne sera pas oubliée le jour venu.

  8. Des musulmans ? Et alors ? Nous, Français de France,, nous n’en avons rien à cirer ! S’ils étaient restés dans leurs merveilleux pays de paix, d’amour et de charia , ils seraient encore en vie .

  9. Ils n’ont aucun problème pour sacrifier les leurs dès lors que cela peut faire avancer leur cause, leur idéologie et c’est pourquoi ils sont dangereux pour nous, le fanatisme est bien une force car il n’existe plus de barrières, la mort elle-même est secondaire voire même désirée pour le martyr qui pense se rapprocher de Dieu.

    • Exact.
      A ce sujet, mera(d’égout) disait aux flics avant d’être abattu : ‘ Nous aimons la mort autant que vous aimez la vie. ‘

  10. D’après l’article, l’indemnisation est établie avec une mesure arbitraire du degré de perte affective subie plutôt qu’un montant fixe. Je trouve cela malsain car l’enquête est éminemment cruelle et évidemment fausse. Les relations familiales sont extrêmement complexes et en constante évolution. Un individu blessé par sa famille et qui relativise ses liens à celle-ci recevrait moins qu’un individu comédien pleureur fusionnel avec ses parents qu’il exploite. Le premier finirait par prendre soin des vieux jours de ses parents tandis que le second sera un alcoolique irascible incapable de les soigner.

    • @Mauve

      Oui vous avez raison, ce genre d’appréciation est débile et inappropriée. C’est grave ! Mais comme d’habitude l’humain passe après l’argent.

      On ne « mesure » pas la peine humaine et bien souvent, ce sont ceux qui en montrent le moins qui sont les plus profondément traumatisés. Ce sont ceux que l’on surveille en premier dans les interventions des cellules d’urgence médico-psychologiques (les « CUMP »), les troubles apparaissent souvent plus tard voire bien plus tard.

  11. ils ont toutes les indécences, font feu de tout bois, et restent les maîtres de la victimisation bien entretenue par les medias et associations à leurs bottes : on en a ici la preuve avec le JDD

  12. Ca me rappelle les « événements » du Congo en Belgique, un attentat, 6 morts dont deux Blancs…C’était dit comme çà à l’époque. Donc ici à Nice x morts dont x musulmans.Et ben…
    Notez que les musulmans sont notés mais les autres sont « non-musulmans ». Je croyais que la religion était une affaire privée, comme discrimination madame ne fait pas dans la dentelle.

  13. Vouloir communier dans le vivre ensemble même dans l’horreur, encore faut-il que ce soit conforme à la réalité. Par contre ces rares mahométans sont considérés comme des martyrs par leur coreligionnaires.

  14. Les victimes collatérales musulmanes sont admises en islam.Ainsi dans la guerre contre les mécreants pour le rétablissement de la loi d’Allah sur toute la surface de la terre – C’est marqué noir sur blanc dans le coran l’expansion de l’islam ne s’arrêtera que quand la terre entière est soumise à l’islam-et la manière revêt différentes formes armée ou non- Ainsi les victimes collatérales musulmanes dans cette bataille contre la soi-disant mécréance sont entièrement admises et même considéré comme un sacrifice nécessaire et récompensé par le paradis islamique pour ces victimes.

    • Exact.
      Lors d’un attentat, les victimes collatérales appartenant à cette secte sont considérées par eux comme des martyrs (au sens où ils l’entendent) et ont donc directement accès au paradis Ah ah ah :-).

  15. Sur cette liste des victimes il y a une minorité de victimes musulmanes et le JDD se lance dans le festival victimaire de cet attentat où la grande majorité des victimes sont Allemandes, Russes, Français etc. Le JDD fait que de la propagande anti raciste mais c’est le refus de voir la réalité en face car ces journalistes gauchistes sont dans leur tour d’ivoire déconnecter du réel.

      • Bravo ! Nous n’aurions jamais dû laisser l’islam entrer en France pour s’installer ! Maintenant, il agresse et joue les victimes !!!! Nous sommes revenus au temps des croisades et de Charles Martel ! Il faut libérer la France !

Les commentaires sont fermés.