Une seule racaille africaine, mains nues, tient en respect toute une rame de métro tétanisée !

Ce qui s’est passé dans la ligne 3 de métro la semaine dernière est courant. Habituel.

Un homme effleure par mégarde un Africain qui, malgré les excuses répétées du premier, l’insulte, le met minable, « sale Blanc » ! L’Afrique du sud inversée n’intéresse ni Macron ni Mélenchon, pourtant…

Le Blanc tétanisé de peur se recroqueville au sol pendant que l’autre continue de l’insulter et de le menacer. Un autre Blanc prend la défense de la victime, et se fait à son tour insulter copieusement. Insultes racistes évidemment. Pas complètement fou malgré tout, l’agresseur prend la fuite au premier arrêt du métro, la seconde victime porte plainte contre X. Gageons qu’avec les caméras installées partout on devrait retrouver le sale type dont il serait étonnant qu’il n’ait jamais été fiché…

L’histoire est racontée par Valeurs Actuelles ici :

https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/sale-blanc-agression-raciste-dans-le-metro-a-paris-une-plainte-deposee

Et cela arrive tous les jours dans le métro, dans la rue, dans le bus, dans le train… à Paris et dans toutes les grandes villes mais pas seulement.

L’insécurité c’est les agressions verbales en sus des agressions physiques, des vols, viols, coups de couteau et autres décapitations. A l’ouest rien de nouveau.

Ce qui est le plus interpellant c’est la facilité avec laquelle ce djihad, cette société et raciste et violente s’installe en toute impunité. Une société qui facilite le djihad est une société qui veut mourir.

Facilité parce que un seul homme, non armé, réussit à intimider toute une rame de métro qui assiste à un lynchage en règle, symbolique ou réel, en détournant les yeux. Complice.

Je ne jette pas la pierre au voyageur blanc qui, habitué du métro, sait que, pour préserver son intégrité, ses biens, sa vie, il faut se faire petite souris, surtout ne pas attirer l’attention. Les Blancs payent près de 50 ans de castration,  de collaboration et de djihad qui ne dit pas son nom.

Castration ?

La légitime défense criminalisée qui conduit les nôtres à écoper de 10 ans de prison pour avoir tué leurs cambrioleurs/agresseurs. Et ne parlons pas des policiers cassés et condamnés pour avoir fait leur travail. Rappelez-vous, entre mille autres, l’affaire Theo !

Capturetheo.jpg

La main-mise des psys et autres sociolopes à deux balles sur nos gosses : dans la cour de récré, il est interdit de se défendre, de rendre coup pour coup, de se faire respecter, « il faut le dire » à la maîtresse qui rappelle la règle au violent qui n’en a rien à foutre. Et comme nous, Français, nous les Blancs nous sommes les héritiers d’une civilisation et d’une société policée, nous savons gérer nos pulsions, les parents trouvent ça normal. Mad Max c’est pas nous, c’est les autres.

Effectivement, sauf que, avec l’immigration massive, Mad Max incarné par Mahomet et par des Africains n’ayant rien à voir avec Senghor ni avec Ayan Hirsi Ali débarquent avec leur culture tribale, préhistorique, violente… et sont les rois du pétrole chez nous. Protégés de fait par des lois laxistes, par une civilisation de dialogue et de compréhension, par une société qui use avec des gens ne fonctionnant qu’à la pulsion physique du dialogue socratique . Dialogue de sourds qui nous mène à une société de type Afrique du Sud.

Et cela parce que, en sus du conflit de civilisation, une partie des Blancs, gauchos, écolos-dingos, insoumis, macroniens et autres politicards pourris (il y en a un paquet aussi chez les RL) sont juste des collabos, par idéologie, par wokisme, par intérêt…. et empêchent depuis des lustres que l’on soit aussi intolérant au déni de justice des « racisés » qu’à celui des Blancs.

Tout cela évidemment explique que, contrairement à la loi ancestrale, on puisse se faire agresser, dépouiller, tuer, violenter… en pleine rue, dans un wagon plein. Avant on avait peur la nuit, dans les rues désertes, les femmes se faisaient raccompagner quand elles le pouvaient. A présent, même les policiers sont agressés, pourchassés. Même eux n’osent plus aller dans les « quartiers ». De jour comme de nuit.

Evidemment nous sommes faibles de nos politiques, des instances européennes et internationales gangrénées par les gauchos et les intérêts bien compris des multi-nationales, mais l’immensité de notre faiblesse c’est notre individualisme. Notre isolement. Notre incapacité à nous fondre dans un groupe, à faire partie d’un groupe. Dans un métro où ça dégénère, il y a alliance automatique des racailles racisées contre les autres, les « civilisés », qu’ils soient Blancs, Noirs, musulmans, juifs,  chrétiens ou pas. Chez les autres, les polis, les civilisés, on est dans l’individualisme, on ne pense qu’à sa gueule, on essaie de disparaître sous terre, de contempler la miette de pain qui est à ses pieds en espérant/attendant que l’orage s’abatte sur son voisin.

Tout le monde connaît la triste histoire du courageux Marin, étudiant brillant qui s’interpose quand un couple s’embrassant est pris à partie par une racaille et est tabassé avec une béquille remplie de plomb. Plongé longtemps dans un coma profond il ne sera plus jamais ce qu’il était. Ce genre d’histoire n’encourage pas le pékin moyen à intervenir, forcément.

https://resistancerepublicaine.com/2020/01/20/pendant-qu-un-si-beau-soleil-debite-ses-mensonges-la-mere-de-marin-se-bat-pour-les-victimes-dagression/

Je ne jette la pierre à personne. C’est nous qui sommes dans le droit, dans le juste. Aucune envie de redonner au « groupe » le pouvoir qu’il avait jadis 

Nous sommes heureux et fiers d’avoir échappé à la loi du groupe, au poids des conventions, au regard des grenouilles de bénitier, à la peur du « qu’en dira-t-on », à l’obligation de se conformer au politiquement correct.  Par exemple, combien de vies gâchées depuis 2000 ans par l’homophobie institutionnelle et familiale qui a empêché des millions d’hommes et de femmes de vivre épanouis, obligés de demeurer célibataires sans vie sexuelle ou obligés de faire semblant pour vivre comme tout le monde, de peur de se retrouver exclu de la société, de la famille ? Non, je le dis tout de go, je ne regrette aucunement le temps d’hier, et il suffit de lire Balzac, Zola et compagnie pour comprendre la douleur d’une société où le groupe et l’idéologie forcies par la religion est la règle.

On en est sortis et je n’ai aucune envie de la voir revenir. Alors inutile de pleurer en regrettant l’ancien temps. Pour rien au monde je ne voudrais retourner au temps pas si lointain où ses frères traitaient publiquement ma mère de putain parce qu’elle avait eu un enfant hors mariage. Plutôt crever.

La solution est ailleurs. La solution est et individuelle et collective.

Individuelle ? Il faut que les  nôtres sachent se défendre, sachent se battre. Il nous appartient, à nous, parents, d’inscrire nos enfants à des cours d’auto-défense du genre Krav-Maga. Il nous appartient de leur dire, loin du discours dominant, qu’ils doivent rendre coup pour coup, sinon à l’école où ils se feront punir mais à la sortie. Et c’est à nous aussi, même à 70 ans, de nous former en auto-défense pour pouvoir, justement, ne pas rester tétanisé de peur devant un gros Black qui vous bouscule, vous insulte, vous met minable. Ne serait-ce qu’apprendre à faire sauter le couteau des mains d’un agresseur, ça s’apprend vite et ça peut et être efficace et donner confiance pour éviter que 50 personnes dans un tram ne soient soumis à la violence et aux désiderata d’immondes déchets.

Collective ? Il faut que nous prenions l’habitude, partout où nous allons, partout où nous sommes, de développer des structures parallèles comme celle des « voisins vigilants » ou des amateurs de belotte ou de marche nordique qui permettent de créer du lien social sans donner à qui que ce soit le droit de vous imposer ses normes, ses codes, sa vision du monde. Il faut, partout, cesser de considérer l’autre, le voisin comme un Alien mais l’amener peu à peu à préparer la riposte et la défense du quartier le jour où une attaque en meute de véritables Aliens aura lieu.

Nous ne pouvons pas, à l’heure où j’écris, compter sur le politique pour nous défendre.  A nous de prendre les choses en mains…

 960 total views,  3 views today

image_pdf

46 Commentaires

  1. Je souscris 100% ,au fait de savoir se défendre ! Des cours de self défense, pour les gens qui ne veulent pas s’investir, dans un club d’art martial ! Déjà cela donne de l’assurance, oui, oui , et ça permet de ne pas « s’évanouir » si la racaille vous regarde ! D’autre part, les racailles jouent sur la peur, et si elle voit que vous n’avez pas peur, il préférera aller ailleurs ! De plus, de nos jours, ne comptons pas sur l’Etat pour nous défendre, ce serait plutôt l’inverse !

  2. Alors qu’un bout coup de pied dans les choses de la vie rétablit le calme. Ces raclures de fond de bidet agressent de préférence par derrière, si on est un peu craintif, il faut faire comme eux et pour la victime, brutalement lui enfoncer l’index dans l’œil.

  3. Si on est arrivé là, c’est parce qu’on a la maladie de la culpabilité. La faute énorme de Hollande d’aller visiter le Noir, à l’hôpital, et de ne même pas se rendre au chevet des policiers brûlés, par la racaille, qui eux garderont des séquelles à vie.
    Ces gens-là sont les petits protégés du pouvoir. C’est normal qu’ils se croient tout permis.

  4. Aux USA pour désigner un trouillard, une .poule mouillée on dit seulement un français

    • Dans ce cas, il faut rappeler à celui qui dit cela, la façon très glorieuse des militaires US de quitter par hélicoptère le toit de leur ambassade à Saïgon lorsque les Viets sont entrés dans la ville. En général, ça calme, essayez …

  5. Un coup , bien placé, violent et le panoupanou n’emmerdera plus personne pour un bout de temps. Il est temsp de sortir vos doigts du c… et d’avoir un peu de couilles.

  6. Je n’ai pas dit qu’il n’y en avait pas, mais bien moins qu’aujourd’hui. J’ai habité des villes moyennes après 63, dans le 19,le 21, le 24 (les garnisons où mon père était affecté, et c’était encore vivable. Dans les lycées que j’ai fréquentés, zéro FDS. Il n’y avait pas la foule d’aujourd’hui. J’ai habité aussi la banlieue, en HLM. Nous étions entre Français. Tout s’est dégradé ensuite après 68, surtout. Regardez les statistiques, et vous constaterez la réalité des choses.

  7. A MmeTasin.
    Le second paragraphe de votre article est inexact.
    Ayant séjourné en Afrique du Sud- à la bonne époque- ce genre de problème n’avait pas lieu, puisque les transports publics étaient aménagés pour chaque ethnie.
    Dans d’autres services je n’ai jamais entendu ce genre d’insulte envers une personne de couleur.

  8. Le pire dans cette affaire, ce n’est pas le comportement du prédateur, qui est prévisible, une raclure reste une raclure, non, ici, c’est le comportement bien dégueulasse du soumis qui se laisse insulter et qui ne réagit quasiment pas. Ce genre d’ectoplasme est une honte pour tout humain qui se respecte, aucune dignité, un corps de lâche qui va de pair avec sa soumission. Se laisser fracasser pour ne pas paraître violent, c’est l’ultime étape du parasite et du lâche, cette crevette réagirait-elle si sa femme, sa fiancée, son enfant, sa mère, son père, se faisait agresser ou bien il laisserait faire ? La réponse est évidente.

    • Vous êtes sévère. En général ces gens-là, sont hyper violents, et savent se battre.
      Les insultes, c’est justement pour déclencher la bagarre. Ils n’attendent que ça.

  9. Personnellement je n’aie jamais été agressé dans le mètro le soir a 23 heures et il n’y avait que des blacks!je pense qu’ils avaient jugé d’un regard que je n’étais pas comestible !Il est vrai que je ne l’étais pas formé aux arts martiaux ,mais ils sentent d’un regard si ils peuvent le faire sans risques .Maintenant avec 70 piges passées je me pose la question!!
    que ferais-je!!!

  10. Sans rapport quoique …Avez vous remarqué cette abberation,les vétos offrent plus de disponibilités que les médecins!!Logique,les araboches n’ont pas d’animaux doméstiques,mais ils encombrent ce qui est déja un désert médical.

  11. Parente indigne, j’ai toujours encouragé tous mes gosses, y compris mes filles, à rendre coup sur coup. Il faut savoir que ce n’étaient pas mes parents qui m’avaient élevée pendant la grande majeure partie de mon enfance mais la pension où voulaient régner des bas du cerveau et si vous êtiez d’une nature un tantinet rebelle dans l’âme – ce qui est mon cas – vous vous défendiez, au besoin contre des garçons. Me croirez-vous si je vous affirme que j’avais dû me battre contre un garçon d’un ou deux ans plus âgé que moi qui voulait constituer une bande de gamins à son service, que j’avais vaincu tellement j’avais la rage au ventre, après avoir combattu avec succès sa soeur du même âge que moi ayant les mêmes ambitions, du côté féminin. Pour précision, ce pensionnat était mixte et situé dans un très lointain pays du Sud-Est asiatique.

  12. Dans mon enfance, même si tout n’était pas parfait, pas d’Africains et d’Arabes en surnombre, voire pas du tout en province, pas de peur en prenant le bus ou le métro. Pas de mosquées tous azimuts. Le monde d’aujourd’hui est une horreur, plein de bruits et de fureur. Chaque jour qui passe voit son lot d’attaques au couteau, de meurtres par rodéos interposés, par agressions. La chute date de la fin de la guerre d’Algérie,date à laquelle De Gaulle a accepté la venue de travailleurs venant d’Algérie. La France, ce jour-là, a perdu toute dignité. Et ça s’est aggravé à partir de mai 1981. Aujourd’hui, je pense que c’est trop tard pour faire machine arrière. Nous sommes trop peu nombreux pour faire bouger les choses. Nous sommes comme ces capitaines qui voient couler leurs navires sans pouvoir rien y faire. Nous résisterons et sombrerons avec honneur. J’ai soixante et onze ans, et je donnerais tout ce que j’ai pour revenir soixante ans en arrière. Ce monde est devenu froid, inhumain, dégueulasse, hypocrite, mensonger et malsain. Et assassin. Et qui pue la peur, la lâcheté, la soumission.

    • Bonjour,

      Argo, de Gaulle a accepté, à l’été 62, l’installation en France, d’une bonne partie de l’état-major FLN.

      C’est Yves Lacoste, le géographe, qui explique cela.

      • Beaucoup de militaires, dont mon père, disaient : nous avions gagné la guerre, et voilà l’autre (De Gaulle), qui baisse son pantalon. Nous avons été trahis,nos morts sont morts pour rien. Malheureusement personne ou presque n’a suivi Challes, Jouhaux, Salan, Zeller et d’autres. La grande Zohra a trahi la France et les Français d’Algérie ce jour-là. T

    • Vous avez parfaitement résumé ce que bon nombre d’entre nous pensent,merci.

    • Si,il y en avait déja.J’ai 75 ans et je me souviens de l’algérie,il faut dire que je suis née à Roubaix.Les arabes se battaient entre eux au couteau et au rasoir dans la rue,ce qui donnait lieu à un petit commerce après que les Français aient ramassés les armes, revendues parfois aux mêmes.
      Cordialement.

      • Oui, mais certains Français (pas tous) ont la mémoire courte et interprètent l’Histoire comme cela les arrange, simpliste la plupart du temps. Comme je l’ai dit déjà, il y a plein d’ignorants qui s’ignorent.

      • D’accord avec vous et ce Social « idéologique » a fait le reste, idéologie que certains ont largement favorisée et défendue (beaucoup qui râlent aujourd’hui).

    • Aujourd’hui, on commence à peine à se réveiller, mais il faudrait une révolution, ou un coup d’Etat, pour en sortir. N’oublions pas que les Blancs commencent à vieillir,……
      Il ne fallait pas élire Macron.

  13. Dans quel secteur s’est déroulée la scène sur la ligne 3 ? Je suppose que cela s’est passé entre République et Gallieni/Bagnolet car dans le secteur Gare St-Lazare/Levallois, c’est en général relativement calme… Après, c’est dans ce genre de circonstances qu’on en vient à regretter que personne dans la rame n’avait une arme pour dégainer.

  14. « sale blanc ! ». Non pas « Allah Akbar ! Vous comprenez donc que tout cela est purement RACIAL et que nous assistons à la simple invasion de notre biotope par une espèce étrangère. Invasion sciemment organisée par des traîtres en haut lieu, certes, mais de l’ordre de la zoologie, pas de l’idéologie. L’Islam, doctrine étrangère issue de peuple qui nous sont radicalement étrangers, n’est qu’un facteur aggravant de la raison principale.

  15. Après 30 ans de vie en province et à 60 ans ,je prends le train à 6h et le métro….je vois je respire des odeurs terribles j entends des individus qui ne respectent rien ni personne sans aucune once d éducation.
    Si quelqu’un ose faire remarquer…une bagarre est enclenchée par des nouveaux arrivants…
    Nous avons trop longtemps eu l impression d avoir fait philo plutôt que judo et nous nous taisons pour ne pas être agressés avec certitude….
    Je le déplore …il faudrait se lever tous ensemble et donner une bonne correction à ces voyous

  16. les français n’ont plus de couilles , ils sont devenus des lâches.

  17. Seule l’autodéfense peut régler ce genre de problème, la population doit elle-même se protéger en faisant bloc dès qu’une agression de ce type arrive, plus ils seront nombreux et plus il y aura des problèmes alors il faut anticiper et réfléchir à l’intérêt collectif.

  18. J’en connais quand même quelques uns qui lui auraient pété sa gueule au c… .

  19. Pas de changement, les formes ont changé, mais l’humain reste l’humain et la Vie a toujours été un combat interne ou externe, juste les « contextes » changent.

    Rien n’est tout blanc ou tout noir, pas de vision manichéenne.

    L’évolution n’est pas linéaire mais dialectique, donc rejeter le passé (il n’y a pas eu que du négatif loin de là) ne fait pas avancer au contraire, la construction humaine est un tout, ce qui joue c’est la « manière » de traiter les évènements et traumatismes rencontrés.

    Une guerre demain ? Les comportements sauvages reviendront, et les « Droits » soit-disant acquis n’existeront plus, la seule règle que l’on verra (car elle est toujours active dans tout être humain) sera la survie comme au temps de l’homme des cavernes.

    C’est dans l’adversité que l’on voit les personnalités dans ce qu’elles sont vraiment. Et là, Darwin avait raison.

  20. Un bon moulon et vous le laissez mort ils vont pas mettre en taule 50 personnes ! surtout si personne n’a rien vu , c’est la technique employée en face je vous signale ! Et on tape fort !

  21. Je suis outré par tant de lâcheté de la part des voyageurs dans cette voiture, le black est seul sans arme et dégueule ses insultes à un homme à terre,déjà pourquoi il est à terre ??
    Ok je suis professeur d’arts martiaux depuis de nombreuses années,je peux vous dire que le black je le fais sauter à la corde mais d’une force !!
    Je te l’aurais dégagé à coups de pompes dans le cul
    Retour à la maison mère
    Je suis outré par tant de lâcheté

  22. C’est dommage que ça tombe toujours sur des veaux, c’est vrai que chez nous, on rencontre pas ce genre de problème, il y a quand même des endroits assez calmes à ce niveau là. Mais c’est vrai qu’il faut se rebiffer ! Lors du crash du vol 93 des gens qui ne se connaissaient pas se sont unis pour se rebiffer contre les islamistes !!!

  23. La France des moutons veut mourir, va mourir, avec ses bougies, ses marches blanches, ses fleurs, ses petits mots, ses nounours, sa lâcheté, ses lâchetés, ses ils n’auront pas ma haine, pitoyable peuple de larves qui se laisse éjecter de son pays sans rien dire. Rien à attendre de la Justice ni de la police. Un coup de poing américain en poche vaut mieux que deux tu l’auras. Où une bombe au poivre, suivie de quelques coups de pieds dans les parties basses. Se défendre est une priorité. Jamais une racaille ne m’a marché sur les pieds. Et pourtant je suis un petit gabarit : 1m73, 74 kilos, sans gras! On m’agresse, je prends ce qui me tombe sous la main!

    • pour que les muzz foutent la paix à nos enfants à l école et dans la rue ( respect de mahomet = je te respecte car tu es plus fort que moi, d ou la trève ) les envoyer en cours de karaté, filles comme garçons, des l adolescence Dans mon quartier, j en connais qui le font Quant aux filles,faibles, elles sortent en groupe, en pantalon, et fesses cachées par une tunique avant 19h ou avec 3 garçons ou…avec un chien et pas un caniche…

      • Chouan, le mieux est de pratiquer le KRAV MAGA !! crois-moi, surtout si tu peux apprendre la version originelle, appelée « KAPAP », et pas besoin d’avoir des « dons » physiques exceptionnels !!

        Si tu es très très motivé, tu deviens dangereux, voir très dangereux pour toute racaille qui croise ta route …

        Allez sur youtube et collez ce mot, regardez ensuite quelques vidéos, comme celle-là, très intéressante par son analyse :
        https://www.youtube.com/watch?v=Yaq337NjN7Q
        Titre : Jeet Kune Do vs Krav Maga | Which Is The Best

        Notez que la philosophie du JEET KUNE DO est similaire à celle du KRAV MAGA §§

        Avec un seule style, vous avez des faiblesses, mais si vous pratiquez le KRAV MAGA, ou le JEET KUNE DO, je pourrais dire que vous serez, en quelque sorte MULTITÂCHEs, et des tâches, on en a beaucoup…à effacer !!

  24. Bonjour Christine, qu’ajouter à ceci tellement tout est dit ? C’en est désespérant mais le Français moyen est pris en tenaille entre la racaille qui agit impunément et l’Etat qui les protège. Et nous n’avons pas ce réflexe de meute qu’ils ont. Rien ne nous aide.

    • Oui Julie c’est pourquoi il nous faut inventer, ne compter que sur nous

  25. et bien entendu, toute la rame filmait ou se terrait comme des pleutres, des couards, des larves……. je comprends à force que Macron traite les français de moins que rien…. et je me demande s’ils seront capables de seulement râler quand il les aura plumé….

  26. peut-etre qu’a un moment donne il faudra sortir arme comme la racaille pour avoir la paix c’est une solution

    • Lorsqu’on vous traite de raciste, répondez :

      Oui, oui, c’est ça, t’as raison, je suis raciste, il y a une race que je ne peux pas encaisser, c’est celle des cons !

      • Oui,ou alors, »si défendre sa vie,ses biens,sa famille c’est être raciste alors je suis raciste!! »
        Plutôt raciste que mort.

    • Vous avez tout compris, et êtes peut-être pas le seul, mais personne n’ose le dire. Un policier m’a dit que certains tireurs sportifs sortent armés (illégalement, mais qu’est-ce que la loi aujourd’hui ?). La guerre a commencé et elle n’a rien de « civil ». Ou alors de façon secondaire, pour les organisateurs de notre génocide et les collabos.

2 Rétroliens / Pings

  1. Une seule racaille africaine, mains nues, terrorise toute une rame de métro ! – Riposte Laique
  2. Une seule racaille africaine, mains nues, terrorise toute une rame de métro ! | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.