La Chine approuve un traitement anti-VIH… pour soigner le Covid

 

Troublante évolution des choses, résumée par Asselineau en deux Unes de presse et développée par France soir.

Contradicteur : ça n’est pas parce que  le même médoc marche pour les 2 que c’est la même maladie.. 
Réponse d’Asselineau : « Je n’ai bien sûr pas dit que c’était la même maladie. Mais s’il se révèle qu’un médicament anti-HIV peut être efficace contre le Covid, cela accrédite l’idée qu’il y a des similitudes dans l’ADN des virus, ce qui ne fait d’ailleurs plus de doute depuis le séquençage du Covid19″.

France soir

Lundi 25 juillet, la Chine a approuvé l’utilisation du médicament « Azvudine » pour soigner les formes « normales » — comprendre non sévères — du Covid-19. Fabriqué par le laboratoire chinois Genuine Biotech, l’originalité du traitement réside dans le fait qu’il soit initialement utilisé contre le VIH. Faut-il comprendre que l’Histoire donne raison au défunt professeur Montagnier, comme le prédisait Gérard Guillaume ?

 

Début juillet, alors que le laboratoire rapportait de bons résultats contre les formes « normales » de l’infection, l’Azvudine a d’abord été rejeté par le gouvernement chinois, car il ne permettait pas de traiter les formes graves. Finalement, l’Administration nationale des produits médicaux a donné son feu vert conditionnel pour traiter les patients adultes atteints de Covid de « type normal », comme le rapporte l’agence de presse britannique Reuters. En prise orale et en utilisation précoce, l’Azvudine présente des points communs avec l’Ivermectine, un autre médicament qui peine à s’attirer la grâce des autorités sanitaires.

Cela étant, le traitement de Genuine Biotech présente une différence majeure : il est initialement utilisé contre le virus du SIDA, le VIH (virus de l’immunodéficience humaine).

Or, dès l’année 2020, le professeur Montagnier a soutenu l’hypothèse selon laquelle le Covid-19 aurait été fabriqué en laboratoire, notamment avec des séquences du VIH : « Ce n’est pas naturel, c’est un travail de professionnel, de biologiste moléculaire, d’horloger des séquences. Dans quel but ? Une de mes hypothèses est qu’ils ont voulu faire un vaccin contre le sida. », expliquait-il au mois d’août de la même année, après avoir mené ses propres recherches.

 

Si le prix Nobel s’est fait incendier par la presse et par la « communauté scientifique » pour avoir défendu cette thèse — trop tôt, il a persisté.

Peu de temps avant son décès, il assurait que les malades et les vaccinés (touchés par la protéine Spike du virus) présentaient souvent des signes d’immunodéficience, et préconisait à chacun d’eux de se faire dépister contre le VIH.

Aujourd’hui, l’approbation de ce médicament anti-VIH, pour lutter contre le Covid-19, semble lui donner raison. D’autant que ce n’est pas le seul ! En effet, les États-Unis ainsi que la Haute autorité de Santé (HAS) recommandent tous deux le Paxlovid (médicament de Pfizer qui vient d’être agréé pour le traitement du Covid), qui contient du Ritonavir, une substance active à effet thérapeutique utilisée contre le VIH.

 

Biden est actuellement soigné au Paxlovid, médicament de Pfizer contre le VIH, cf 1er paragraphe : Le quadruple vaxxiné Biden attrape le COVID

 683 total views,  4 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 Commentaires

  1. quand je pense que ce type a été descendu comme une m erde dans les médias alors qu’il avait tout bon je suis plus que dégouté
    les mêmes médias qui nous vendent du matin au soir du foutriquet
    ..

  2. Quel gâchis et quelle honte pour les scientifiques qui ont décrié le professeur Montagnier, le plus grand que que la France aie eu au service des autres et non du fric. En l’ayant écouté, nous aurions sauvé les 3/4 des décédés du Covid, il n’y aurait pas eu tant de variant en ayant traité immédiatement les infectés comme on traite le VIH. Et je ne parle même pas des problèmes économique…. Merci Professeur, la lumière de ceux qui l’ont ne tarit jamais…

  3. Honneur au célèbre Professeur LUC MONTAGNIER, que des media malhonnêtes ont voulu salir.
    Je me demande bien quelle est la légitimité du « Parisien » en connaissance virologique.

    • Ainsi que cele de ces pourris de rance info.
      Ils devront faire des excuses à la famille de cet éminent professeur!

  4. le grand et regretté professeur montagner avait raison sur toute la ligne : de plus il n’avait rien à gagner, lui, en faisant ces déclarations sur ses recherches et les recommandations qui en découlaient – mais son génie et son professionnalisme ont toujours gênés les minables de sa profession qui se croient d’essence supérieure – relisons tout ce que ce professeur à dit sur le covid et les pseudos vaccins : c’est éclairant

  5. François Asselineau a été infecté par le COVID-19 en 2021.

    Il a fait une video pour en parler et ainsi que du traitement qu’il a choisi : l’IVERMECTINE.

    François Asselineau, positif à la Covid-19, va déjà mieux grâce à l’IVERMECTINE | 30 juil. 2021 | DURÉE : 4mn 37s
    https://www.youtube.com/watch?v=SVAk-kt9264

    Asselineau, guéri de la Covid19, appelle à manifester le 7 août 2021 | 6mn 54s
    https://www.youtube.com/watch?v=Q2BCEJyKG-c