Le prince Charles accusé d’avoir accepté des millions en espèces d’un cheikh qatari

Le prince Charles a accepté des valises remplies de millions en espèces d’un cheikh qatari controversé.

Qui d’autre le Qatar a-t-il acheté ? Le général américain John Allen, par exemple, et il y en a sans doute beaucoup d’autres.

Cela peut expliquer pourquoi les politiciens s’inquiètent à l’unisson de l’ « islamophobie » et sont si désireux de dissimuler les causes profondes de la terreur djihadiste.

Le prince Charles a personnellement accepté des valises et des sacs à provisions bourrés de millions d’euros en espèces d’un politicien qatari controversé entre 2011 et 2015, selon un nouveau rapport explosif.

« Tout le monde se sentait très mal à l’aise face à cette situation », a déclaré un ancien conseiller du prince de Galles au Times de Londres…..

Le cheikh Hamad bin Jassim bin Jaber Al Thani, l’ancien premier ministre du Qatar, a accordé les gros billets à l’héritier du trône britannique en trois livraisons lors de réunions privées, hors des livres, à Clarence House, la résidence officielle du prince à Londres.

Ces trois versements, révélés par le Times ce dimanche, jettent une ombre sur l’héritier de la couronne d’Angleterre.

Un jour, le prince Charles a reçu du cheikh qatari Hamad ben Jassem al-Thani plusieurs sacs de chez Fortnum & Mason, le célèbre magasin de luxe londonien, qui a le titre de « fournisseur officiel » en produits d’épicerie.

Toutefois à l’intérieur des sacs se trouvaient des liasses de billets de 500 euros. Il y en avait 2 000, pour un montant total d’un million d’euros.

Une autre fois, la même somme est arrivée dans une valise, toujours de la part de celui qui fut Premier ministre (2007-2013) et ministre des Affaires étrangères du Qatar (1992-2013).

Une troisième fois, en 2015, Charles a accepté encore un million d’euros en liquide, cette fois dans un sac de sport, au cours d’un rendez-vous avec le cheikh «HBJ» à Clarence House, la résidence officielle du prince de Galles à Londres.

Il est arrivé avec des piles de billets totalisant 3 millions d’euros dans des sacs de voyage, une valise et plusieurs sacs à provisions de marque du célèbre grand magasin Fortnum & Mason.

Les paiements ont été déposés sur le compte du Prince of Wales’s Charitable Fund (PWCF), une entité qui finance discrètement les projets favoris du prince et paie les factures de son domaine écossais.

L’organisation caritative « a procédé à la gouvernance appropriée et nous a assuré que toutes les procédures correctes ont été suivies », a déclaré un porte-parole de Clarence House..…

Si Clarence House (la résidence officielle du prince à Londres) assure que tout cet argent a été «immédiatement versé à une œuvre de charité du prince» et si le journal britannique relève que rien n’interdit a priori de tels versements à des fins caritatives, il s’interroge sur la provenance des fonds et d’éventuelles contreparties. 

«Ces nouvelles révélations soulèveront de sérieuses questions sur le jugement personnel de l’héritier du trône – y compris ce qu’il savait sur l’argent et son impartialité dans la représentation de la Grande-Bretagne sur la scène mondiale», écrit le Times, qui rappelle que «Charles est régulièrement chargé de communiquer la politique étrangère du pays et sa position sur des questions telles que les droits de l’homme» et qu’«il s’est rendu à plusieurs reprises au Qatar après avoir accepté l’argent, y compris pendant le mandat du cheikh ».

Le cheikh Hamad ben Jassem al-Thani est actuellement l’un des hommes les plus riches du monde.

Il avait acquis le surnom «d’homme qui a acheté Londres» après y avoir réalisé d’énormes investissements, notamment en s’offrant Harrods et l’InterContinental London Park Lane. (Cnews)

Quand il était au pouvoir, le cheikh Hamad contrôlait le fonds souverain du Qatar, évalué à 250 milliards de dollars (237 milliards d’euros), et a supervisé différents investissements de l’Etat du Golfe au Royaume-Uni, par exemple dans l’enseigne de luxe Harrods, pour la construction du Shard – un gratte-ciel emblématique – ou du village olympique de Londres.

Le Times rappelle que le cheikh  «a également noué des liens étroits avec la royauté britannique, le Qatar donnant à Charles un cheval de 147 000 livres   nommé Dark Swan et contribuant à l’entretien de l’un de ses châteaux en Ecosse».

 New York Post, 25 juin 2022 

Voir aussi l’article de Maxime  sur le prince Charles et son amour de l’islam 

 870 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Il n’a pas l’air ridicule avec son accoutrement moyenâgeux ?
    On comprend pourquoi Diane est partie voir ailleurs, le Prince Charles, un dégénéré qui ne tient pas de ses parents.

  2. Ouf ça se passe en Angleterre… Heureusement que nos collabos corrompus à nous n’accepteraient jamais d’argent de la part de nos pires ennemis, sinon vous verriez notre pays envahi par des égorgeurs… Ah j’ai mal vu peut être…

    • N’est-ce pas notre sarko qui a vendu le karcher tout neuf aux qataris ?
      Ce même sarko qui s’est essuyé les pieds sur le référendum de 2005 ?

  3. Pour des oeuvres caritatives le Chatles aurait accepté de l’argent du qatari… c’est pour ça qu »il a opposé un silence assourdissant sur l’esclavage sexuel de Blanches pratiqué par des muzz afin de ne pas désobliger son généreux donateur ? Salaud d’hypocrite sans honneur ni grandeur !

  4. Grandes oreilles est un salopard de traître , un lèche babouche , un corrompu , un sataniste une saloperie qui vend son royaume pour du fric islamiste , royauté décadente , la Reine ne devrait pas mettre son sale traître de dégénéré de rejeton sur le trône !

  5. et sans se faire enculer par le genéral turc !!! comme le vrai lauwrence d’ arabie a Deraa….

  6. Plus ils ont de fric, plus ils en veulent encore et encore mais, ça sert à quoi d’en avoir de trop ???????

  7. Avec les rumeurs de trafics d’enfants et son petit frère qui allait partouzer chez Epstein, on ne s’étonne plus de rien !

  8. prince, ça??? Cet espèce de taré dans une famille aussi tarée que lui, pffffff

  9. Le prince Charles, futur émir du Londonistan, où les tenues islamiques sont plus nombreuses que les parapluies.

  10. C’est que ces oligarques aiment le fric, le pognon, et qu’ils en ont jamais assez. Tous pourris menteurs manipulateurs, corrompus et se laissent acheter très facilement. Quand au peuple, lui, il peut bien crevé la bouche ouverte, ils en ont rien à foutre.

1 Rétrolien / Ping

  1. Le prince Charles accusé d’avoir accepté des millions en espèces d’un cheikh qatari | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.