Rendre au peuple sa souveraineté : deux réformes impératives de la constitution à faire

Une constitution est faite pour que les faibles soient protégés des excès des puissants… qui eux n’ont pas besoin d’être protégés tout autant !

La situation constitutionnelle
Or la constitution élaborée en 1961 a été modifiée pour que le peuple ne puisse se défendre. Sarkozy a fait voter par le congrès, après avoir contourné le référendum de 2005,  pour un système référendaire impossible à appliquer ou presque ! Ainsi le RIP (Référendum d’initiative partagée) en plus de la signature de 1/5 des parlementaires exige désormais l’appui de 10% des électeurs, pratiquement impossible à atteindre.
Le résultat est un peuple démis de sa souveraineté, livrés au bon bouloir d’une NOMENKLATURA à l’idéologie mondialiste libertaire, comme si la planète était un grand village ouvert à tout vent…
Pour rappel, les idiots de LR, héritiers de Sarko, ont voulu lancer un référendum pour s’opposer à la vente d’ADP (Aéroport de Paris). Ils ont bien sûr eu le 1/5, mais uniquement 1,1 million signatures, soit 2,3% du corps électoral… Vrai cependant que la vente d’ADP n’a pas eu lieu…

Autre aspect, l’esprit des élections législatives qui doivent être le contrepoids à l’élection présidentielle a été doublement dévoyée.
Ramener à 5 ans la durée du mandat présidentiel comme celui des députés ôte toute crainte au pouvoir trop discrétionnaire du président, il n’est plus freiné par l’augure d’une chambre qui le malmènerait en fin de septennat.
Enfin, l’endoctrinement gauchissant de ceux qui prétendent représenter et détenir le bien, a mis en place un système de front antirépublicain, prétendu républicain, qui fait de nombreux Français des parias…

Il y a longtemps que je cogite pour sortir de la DEMOCRATURE dans laquelle nous nous noyons.

REFERENDUM.
Plusieurs mode de référendum sont prévus par la constitution.
Celui (ceux) qui nous intéresse(nt) est le RIP existant (Référendum d’initiative partagée), en réalité à l’initiative des parlementaires. Devrait être ajouté un RIC (Référendum d’initiative citoyenne).
De Gaulle, présenté comme un dictateur par la gauche, a fait 4 référendums de 1961 à 1969… et il s’est plié après sa défaite !
Depuis 2005, « grâce » à Sarko le traître, ZERO !!! Et il trouvé moyen de contourner celui de 2005 avec la complicité de plus de 3/5 des parlementaires ! Et ce type ose se dire gaulliste !!!

Pour qu’ils soient efficaces, utiles par le sentiment d’une souveraineté réelle, non lassant par leur nombre (comme en Suisse où ils les regroupent), ils doivent être limités en nombre tout en étant faciles à imposer.
Facile à imposer, pour un RIP, dépôt de 1/5 des parlementaires soutenus par 2% du corps électoral. A limiter par le nombre de dépôt par parlementaire : 1 par mandat de député et 2 par mandat de sénateur. Le résultat d’un référendum ne pouvant être contesté avant 10 ans.
Pour un RIC, 2,5% de signatures d’électeurs… pas très facile.
Pour éviter la démagogie, un excès, ou simplement un projet qu’il n’approuve pas, le président pourrait opposer un contre projet pour atténuer ou réorienter la consultation (exemple suisse).
Le référendum se ferait alors proposition contre proposition…

L’élection des députés.
La désignation de l’Assemblée nationale se fait sur le mode uninominal à 2 tours.
Outre une lourde opération, on constate si ce n’est on déplore, l’utilisation vicieuse de son fonctionnement. Les élections sont polluées par le prétendu front républicain. Rien de républicain, au contraire, certains électeurs sont considérés comme des parias par le gotha idéologique bien-pensant, loin de la devise Liberté-Egalité-Fraternité.
Trois solutions pour résoudre le hiatus. La proportionnelle intégrale (généralement sur base départementale), un bidouillage de désignation uninominale et de proportionnelle nationale, et le passage à une élection uninominale à UN tour comme en Angleterre.
Pour une puissance nucléaire, il convient d’un système qui ne paralyse pas le pouvoir, offrant une installation de ce pouvoir pas trop compliquée.
La proportionnelle a pour conséquence un moindre renouvellement du corps des parlementaires si on n’en limite pas le nombre de mandat, sans tomber là aussi dans l’excès de la limitation.

Ma préférence va à l’élection uninominale à un tour.

Le bilan de l’élection du 12 juin 2022.
On retient le premier de chaque circonscription, le résultat serait le suivant par ordre du nombre d’élus.

ENSEMBLE : 203  (soit 35,2% des sièges pour 25,8% des votes)
NUPES : 196 (34,0% des sièges pour 25,7% des votes)
RN et apparentés (la presse annonce 108) : 111 (19,2% pour 18,7%*)
53 pour LR et alliés (9,2% pour 10,4%)
1 pour UPF-DLF 
17 indéterminés (selon les données du MIN contestées par la NUPES).
* : avec ou non les apparentés ?
Il y a une accentuation du (des) groupe(s) majoritaire(s), une minoration pour les autres… sur cet exemple on peut considérer que le basculement se fait autour de 20%.
Cependant cette accentuation est limitée, contrairement aux élections à 2 tours, elle limiterait l’aspect délétère du prétendu front républicain.
Navré, mais rien pour R! L’union et moins d’égo auraient été salutaires…

 

La présidence.
L’idéal, rêvons un peu, le retour à des durées de mandat différentiées entre le présidentiel et celui députation, soit le retour à 7 ans / 5 ans, ou 6 ans / 4 ans. Deux ans de différence est dissuasif pour un éventuel excès du pouvoir présidentiel.

L’analyse du scrutin du 12 juin :
Législatives 1T 2022

Les lendemains du 19 juin.
On ne peut nier que ces élections ont été tendues, que leur résultat est surprenant. C’est peut-être l’occasion rêvée de retourner la situation…
Le chamboulement est tel qu’une tentative de référendum même avec l’exigence de 10% de soutiens pourrait passer.
Je fais un rêve !

 738 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


9 Commentaires

  1. Une loi disposant que comme en ALLEMAGNE par exemple, pour les élections il n’y aura qu’un seul bulletin de vote les électeurs indiquant leur choix par une croix en face du candidat ( législatives) ou de la liste de son choix;(Européennes.)
    passerait très facilement, non?

  2. Aujourd’hui la nouvelle assemblée nationale se composera, ils auront vraiment, vraiment à prendre des décisions allant dans le sens et la volonté du peuple et rien que cela… et surtout qu’ils ne pensent pas qu’ils représentent des imbéciles, des moutons ou de demeurés, mais des personnes semblables et aussi intelligent qu’eux, voir plus… c’est dans l’intérêt de tous…
    Si Macron n’arrive pas à faire de l’ordre, si la justice n’est pas réformée de A à Z, si on est toujours et toujours emmerdé avec des gens qui veulent faire valoir les lois archaïques du 7 ème siècle dictés par un militaire de l’époque en refusant nos lois du 21 ème siècle… si nous continuerons à gaspiller de l’argent des impôts pour vouloir fabriquer une Europe complètement illusoire avec 27 pays, 27 langues, 27 intérêts et cultures différentes car cela a tant de désavantages avec l’argent trop chère pour 26 des 27 pays de L’Europe… etc..etc… si les députés ne changent rien, il y aura le bazar, le chaos…. etc

  3. Et ca changera quoi ?
    Nos compatriotes ,lors des presidentielles, avaient l occasion de
    S exprimer. Resultats : Melanchon 25 % et Zemmour 7 !

  4. La constitution de 58 a été complètement dénaturée par le congrès que les citoyens français ont élu pour les représenter ; les poulets ont élus des renards et pleurent parce que leurs conditions de vie se sont détériorées ! Ils viennent de réélire le même Goupil et se préparent à admettre la fouine dans le poulailler. On ne peut pas faire le bonheur des gens malgré eux.

  5. Il faut changer complètement la justice qui ne fonctionne pas, qui condamne des innocents, qui coute tant d’argent et ne condamne pas les voyous, les laissant en liberté, et surtout qui ne comprend rien à ceux qui tuent au nom d’une religion, car les 9 mois de procès du 13 novembre, ne dérangent pas leurs auteurs, car ils agissent pour plaire selon leur mode de fonctionnement à un dieu. Ce procès si couteux, n’a fait que ressasser les douleurs des victimes, et n’affecte en rien les auteurs, car ils n’ont pas fait cela pour eux, mais au nom de leur dieu criminel. Et avec cela ils vont croupir en prison, vont couter un max à la société qui devra travailler pour les nourrir et les loger… LA justice doit être absolument réformé, car c’est le bazar avec les juges qui prennent des décisions politiques avant de juger les actes… etc etc

  6. La démocratie indirecte est de devoyable donc dévoyée. Solutions
    1) démocratie directe intégrale
    2) transformation des politicards en simples exécutants traités comme tels et révocables
    Le reste n’est que littérature …

  7. A propos du traître anti-France :

    L’imam algérien Saber Lahmar, détenu 8 ans à Guantanamo puis innocenté et accueilli en France en 2009 grâce à l’initiative de Sarkozy, condamné à 10 ans de prison pour avoir incité au départ au djihad (MàJ)

    https://www.leparisien.fr/faits-divers/dix-ans-de-prison-pour-lalgerien-saber-lahmar-accuse-davoir-incite-au-depart-au-djihad-17-06-2022-Y7GCKP3Y2VBCJO3BEPV44RVSHE.php

    Y a pas à dire, il sait choisir ses amis.

  8. Avec la loi Jospin sur la réduction du mandat parlementaire à cinq ans, l’Assemblée nationale, ou Chambre des députés, est devenue une chambre tout court, on y dort beaucoup.

    • Les votes par empreinte digitale devraient y être la norme depuis longtemps. Ça marche bien pour les portables. Et payer les députés au vote, pas au mandat. Au moins ils feraient (peut-être) ce pour quoi ils sont payés.

2 Rétroliens / Pings

  1. La nouvelle chambre, en réaction à l’idéologie haineuse contre la France – Résistance Républicaine
  2. La nouvelle chambre, en réaction à l’idéologie haineuse contre la France | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation