Julia, 35 ans : après les injections Pfizer, « j’ai eu peur de mourir face à ces douleurs intenses et persistantes »

⚠Julia Walter rejoint VERITY France⚠
pfizer-e1636125134928.jpg
J’ai 35 ans, mariée, maman de 2 petites filles de 7 et 9 ans je n’avais pas de soucis de santé particulier avant de faire le vaccin Pfizer en juin 2021 et juillet 2021.
1ère dose le 9 juin : 5 min après l’injection : douleur dans la nuque, le bras, le soir migraine terrible et grosse fatigue. Le lendemain, je vais voir le docteur pour me mettre au repos car je ne pouvais pas travailler dans cet état.
6 jours après, je commence à avoir de grosses douleurs dans la poitrine, j’ appelle le 15, et je pars aux urgences.
Tout est normal, je rentre chez moi malgré les douleurs. 2ème dose : mêmes symptômes que pour la 1ère. J’avais rdv chez le médecin le lendemain, elle m’examine et me demande de faire une prise de sang en urgence pour vérifier les marqueurs cardiaques.
Les D-Dimères élevés à presque 1700 !
Je fonce aux urgences, examens, prise de sang à nouveau pour vérifier les reins avant, angioscanner pour voir si je suis en train de faire une embolie pulmonaire et là on découvre une péricardite aiguë.
Je vois un cardiologue qui me fait une écho du cœur et me demande de filmer mon échographie. On me laisse rentrer avec de l’Aspégic 500mg 3 fois par jour et Esoméprazole 20mg le temps de revoir le cardiologue.
Après de nombreux aller retour aux urgences car je souffrais beaucoup de ces douleurs incessantes, contrôler les D-dimères et me rassurer de mes douleurs.
A plusieurs reprises j’ai eu peur de mourir face à ces douleurs intenses et persistantes. Je n’ai pas arrêté d’être malade depuis le début de l’automne, angine blanche, bronchite, Covid, c’est quoi la suite ? Je suis affaiblie dans tous les sens du terme.
J’ai remarqué que mon sang avait changé aussi*, j’ ai du mal à me perfuser alors que je n’ ai jamais eu de soucis avant. L’infirmière a été surprise, le sang coagulé et impossible d’injecter la solution, elle m’a piqué 3 fois, a dû changer de bras et donc encore de la souffrance pour moi. Souffrance morale, physique et psychologique.
*voir sur RR la série de photographies au microscope de modifications sanguines mystérieuses  : Ouvrez grand les yeux ! Je vous prie ! (auteur Paco)
 Merci au passage  à Martine Wonner pour son action contre le covidisme  pendant 5 ans. Elle n’est hélas plus député.

 697 total views,  6 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 Commentaires

  1. C’est horrible, dégueulasse flippant et je compatis.
    Mais, étiez-vous obligée de vous faire  » piquer  » ???

  2. C’est navrant et terrible elle fait la 1ere injection et ressent des douleurs inhabituels son corps lui a envoyé des signaux cela lui aurait dû l’alerter et malgré les signaux corporels elle fait la 2nd dose !! C’est terrible j’ai du mal à cerner cette décision !!! Tous les souhaits pour un prompt rétablissement

  3. Un de mes voisins s’est fait vacciner. Il a mon âge. Depuis c’est une épave. Un autre, qui n’était pas bien net, est encore plus dingue qu’avant!