L’homme, un algorithme déséquilibré ?

 

Je n’aurais jamais soupçonné qu’il soit si difficile de réfléchir ! Pourtant toutes les données étaient là, sous mes yeux, que je ne parvenais pas à ordonner. J’étais aveuglé par ma culture qui déformait toute pensée par ses a priori, ses erreurs, ses croyances et ses conventions. J’étais tant imprégné de ces idées reçues de beau, de bien, de vérité, de moral, de légal, d’honnêteté, de valeur, de juste, de tolérance et quantité d’autres règles, martelées par l’éducation, qui nous permettent de vivre ensemble, que je ne voyais pas la réalité de ce que nous sommes.

Que sommes-nous donc ?

Dans la nature, les choses ne sont ni belles ni laides : elles sont. Dans la nature, les choses ne sont ni vraies ni fausses : elles sont. Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, ni morales, ni légales, ni justes… C’est dire que nous nous sommes créés un monde imaginaire, un monde virtuel sur la base de valeurs artificielles qui n’ont absolument aucun sens dans le monde physique qui nous constitue. L’art en est l’exemple le plus caricatural. Nous vivons dans un rêve, ou plus précisément entre rêve et cauchemar, dont nous avons fait des civilisations.

Pour répondre à nos questions comme à nos angoisses, nous avons inventé au fil des millénaires une multitude de dieux, des ectoplasmes plus ou moins sophistiqués qui n’ont jamais répondu à nos questions et que nous avons finalement abandonnés, des dieux effrayants aux dieux miséricordieux, assyriens, égyptiens, aztèques, hindous, chinois… De ce panthéon de fake news il nous en reste deux ou trois, un juif, un chrétien, un Arabe, qui ne s’aiment pas et nous pourrissent la vie. Sommes-nous devenus fous ?

Toute vérité n’est pas bonne à dire… Mais lorsque Yuval Noah Harari aboutit à la conclusion que « l’homme n’est qu’un algorithme », il faut reconnaître qu’il a tout compris. Cela rejoint mes propres recherches et conclusions depuis des années, sauf que je m’étais arrêté en chemin. Ce sont principalement les religions en effet, qui nous ont obscurci la raison. Il suffit de tenter de discuter de l’existence de Dieu avec un croyant pour mesurer l’ampleur du phénomène d’imprégnation culturelle qui nous conditionne le « disque dur » – ce qu’on nomme l’éducation et qui n’est autre qu’un dressage, un formatage, au point que la croyance n’entend plus la raison. De là à prendre conscience que notre personnalité n’est en fait qu’une somme de données extérieures enregistrées, mémorisées, c’est-à-dire que notre personnalité n’est en rien personnelle… et la conclusion s’impose : c’est celle de Harari.*

La fin de nos rêves ?

Aujourd’hui nous changeons simplement de dieu. Ou, plus exactement, nous échangeons nos dieux primitifs, pleins de colère et de mystère, contre une compréhension – encore que relative – des lois d’organisation de la nature, c’est- à-dire de la matière, dont celle qui nous constitue, lois qui ne peuvent être que logiques, logicielles, sans quoi nos lois de réplication-duplication ne fonctionneraient pas – aussi vrai qu’un éléphant n’enfante pas un crocodile.

Si je comprends, non sans mal, ce mécanisme comme étant le seul possible, cela ne signifie pas pour autant que j’approuve le projet totalitaire de l’élite Harari- Gates-Attali-Zuckerberg & Cie, qui consiste à numériser les individus au moyen d’implants (inoculation de puces électroniques) afin de les conditionner mentalement et physiquement, et de réduire la prolifération pandémique du troupeau humain sur la planète – quand bien même ce serait vital à plus ou moins court terme.

Il semble probable que cette oligarchie parviendra à imposer son meilleur des mondes en agissant sur le levier de la peur qui guide les hommes, comme la vaxxination (avec 2x car il ne s’agit pas de vaccins) nous l’a prouvé. N’importe quel ordinateur, dépourvu de toute morale et de tout humanisme larmoyant, dictera alors la solution en un millième de seconde… La fin de tous nos rêves ?

Jean Ducluzeau

* Lire l’article (à charge) d’Antonin Campana du 14 mai 2022 dans Terre Autochtone : « Yuval Noah Harari, théoricien oligarchique du piratage de l’humain et de la dépopulation »

http://www.autochtonisme.com/2022/05/yuval-noah-harari-theoricien-oligarchique-du-piratage-de-l-humain-et-de-la-depopulation.html

Et les articles parus sur Harari sur Résistance républicaine qui montrent que certains, dont Christine Tasin, doutent que les procès faits à Harari soient justifiés.

https://resistancerepublicaine.com/2022/03/13/harari-le-serpent-de-klaus-schwab-pour-nous-faire-hara-kiri/

https://resistancerepublicaine.com/2022/05/05/harari-le-covid-est-essentiel-car-il-convainc-les-gens-daccepter-la-surveillance-biometrique-totale/

 

 1,173 total views,  1 views today

image_pdf

26 Commentaires

  1. Un dieu… arabe : je n’avais pas mis de majuscule, considérant ici « arabe » comme adjectif, arabe parce que conçu, né et élevé en Arabie. Plusieurs personnes m’en ont fait la remarque, je n’y suis pour rien. Il est vrai que les Arabes ont tellement répandu la terreur que tout le monde leur met une majuscule aujourd’hui !

  2. Réduire l’homme à une formule mathématique est extrêmement réducteur et cela conduira forcément à des dérapages meurtriers et destructeurs, un peu comme ce qui se profile à l’horizon.
    C’est nier la richesse de l’âme humaine, la profondeur de l’esprit humain, et c’est permettre de traiter l’humain comme un simple robot à l’usage des décideurs.
    Une petite lumière clignote : danger, danger, danger….
    dring dring dring

    • @ frejusien : « l’âme humaine » vous employez des mots qui n’ont aucun sens. Vous êtes encore immergé dans ce rêve romantique, cette poésie enivrante qui a bâti d’immortelles cathédrales… que j’ai tant aimées ! Mais là n’est pas mon propos. « Souviens-toi, homme, que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » (La Danse des Morts, oratorio de Paul Claudel)

    • Bonjour GAVIVA , effectivement rôle de sensation en lisant cette expérience , qui d’ailleurs à commencée avec le confinement et le masque sur la tronche , interdiction de ceci ou de cela si pas vacciner donc pas de pass sanitaire , se faire des autorisations de sorties , comme si nous étions des enfants ,etc etc . .Et ça a marché au-delà de toute espérance puisque le peuple n’a pas bougé pendant plusieurs mois laissant ces assassins qui sont au pouvoir nous massacrés allégrement avec leurs mesures liberticides à la sauce chinoise . Mais nous n’avons encore rien vu attendons que les législatives soient passées et là nous allons vraiment souffrir .

    • Depuis le temps que l’apocalypse est prédite… Si elle a lieu, elle viendra des Barbares, type Bataclan. Il n’y a aucune raison qu’elle n’ait pas lieu ; une autre espèce prendra-t-elle la relève ?

      • Pour Paris, l’espèce est toute trouvée, ce sera les rats qui concurrencent déjà pas mal l’espèce humaine.

    • @ Gigobleu – Dieu n’existe pas, pas plus que tous les dieux qui l’ont précédé : comment voulez-vous que Harari se substitue à quelque chose qui n’existe pas ?

      • Je respecte votre libre arbitre. Pour ma part, je crois que Dieu existe et qu’il s’est approché de nous en prenant forme humaine en Christ. J’étais athée, marxiste, existentialiste jusqu’au jour ou j’ai lu l’Evangile et j’ai été convaincu. Cela fait maintenant 50 ans et je n’ai jamais changé d’avis sur ce point. A chacun son chemin.

  3. Pour en savoir plus sur le « réel » regardez la chaîne Youtube de Huillam Daverec

  4. Marrant, dans toutes ces phrases, je ne vois nulle part le mot « conscience » (à ne surtout pas confondre avec le mental).

    • La conscience n’a aucun sens dans la nature, et nous sommes nature.

    • Et bien avant Cavana, Desmond Morris avec son essai « Le Singe nu ».

  5. Dire que les religions obscurcissent la raison est un postulat. Un autre postulat affirme que c’est le mal qui obscurcit la raison. C’est le postulat qui se trouve décrit dans la Bible. Et la raison n’est pas épargnée par le mal, hélas.

  6. Pour autant que je sache, aucun procès n’a lieu contre Harari pour l’instant. Mettre en lumière ses intentions fondées sur ses propres déclarations c’est juste de l’information. Par contre, le plan que lui et ses acolytes du FEM ont mis au point est déjà en court de réalisation et a fait de nombreuses victimes par « vaccination forcée ». Ces derniers sont déjà victimes de leur sentence:
    https://odysee.com/Yuval-Noah-Harari,-l'architecte-du-plan—Vivre-Sainement:235150e4f316fa34b7c5f7e30da8cf33b83a446e

    • Ce nazi psychopathe de yuval noah harari , admirateur de goebbels , cet saloperie est à annihiler comme ses maîtres schwab , bill gates soros et autres puissant dirigeant le monde , il nous faudra purger la terre de ces ordures de nazis sataniques .si nous nous réveillons pas et laissons foutriquet continuer ses basses œuvres avec l’aide de la borne , nous allons vers des lendemains terrifiants , , d’ailleurs cela a déjà commencer, ils ont provoqués l’inflation , ils ont mis en place la famine et accuse la Russie de la provoquer alors que la Russie n’y est pour rien , et le prochain choc financier arrive , ensuite le système va imploser ce qui leur permettra de mettre en place leur nouvel ordre mondial et le transhumanisme .Il est plus que temps que les peuples se réveillent et éliminent toutes ces ordures de dictateurs nazis .

      • Bravo Mr duranddurand!on doit se réveiller et sortir nos fourches ou autre chose ……

  7. Merci pour cet article inspirant.
    Il me semble que même débarrassé des dieux et même doté d’une lucidité « étincelante » l’homme n’est pas sorti d’affaire.
    Des milliers d’années d’obscurantisme nous ont génétiquement impactés et il est plus que compliqué de se débarrasser de cet héritage. Et puis il y a notre façon de penser. J’aime à parler de « libanisation des esprits » : Une grande confusion règne dans nos petites têtes. Les bouddhistes parlent de « mental singe » qui passe d’un sujet à l’autre en permanence et d’un état à l’autre également. Une fois débarrassé de ces tares il faudra encore pouvoir se penser différemment. Se poser les bonnes questions : Qu’est-ce qui n’a pas marché et pourquoi ? Quels sont les risques ? Comment progresser ?

    • L’obscurantisme du passé nous a quand-même apporté quelques lumières dont notre société judéo chrétienne fut la plus avancée. Aujourd’hui, nous replongeons dans l’obscurité …

    • @ DioGeN : Oui, une grande confusion règne dans nos petites têtes… Ce qui m’émerveille, c’est notre capacité à nous poser des questions. Trouver des réponses est une autre histoire : comment faire le vide ? Comment nous débarrasser des tares qui nous amènent à se poser ces questions ? Nous sommes toujours à côté de la plaque.

  8. « Dans la nature, les choses ne sont ni vraies ni fausses : elles sont. »
    N’est-ce pas là la nature du Milieu Divin: Dieu est celui qui est?
    Affirmer que « l’homme n’est qu’un algorithme » est l’étape ultime de la pixélisation de notre société qui a renoncé à la morale (« Elles [les choses] ne sont ni bonnes ni mauvaises, ni morales »)
    De fait, cette réflexion – néanmoins intéressante, comme toute réflexion – ne peut pas amener à une une connaissance et/ou compréhension totale des choses: souvenons nous du mythe d’Icare.
    Isaac Asimov dans son récit « The Last Question » (La Dernière Question) nous a prévenu: l’outil suprème de l’humanité, l’Ordinateur avec tous ses « algorithmes » a fini par répondre à la question ultime qui lui était posée: « Let there be light! And there was light… (Que la lumière soit, et la lumière fut)

    • @ Karl der Hammer : Dieu me semble une hypothèse trop simpliste en réponse à nos questions ; c’est fuir toute réflexion. Et si il n’y avait pas de réponse ? Si le temps n’existait pas, mais seulement le déroulement d’un processus qui démarre et s’achève, insaisissable car immatériel, versatile, propre à chaque événement ? Et si l’espace n’existait pas non plus, composé de charges électriques qui apparaissent et se neutralisent sans cesse ? Sommes-nous capables de nous poser les bonnes questions ?

1 Rétrolien / Ping

  1. Et si le temps n’existait pas ? | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.