La FDA autorise le remdesivir pour traiter le covid chez les enfants !!! Assassins !!!!

Le remdesivir… Rappelez-vous le scandale que nous avons  vécu, l’UE de der Leyen ayant acheté pour un milliard de doses le « produit » Gilead pour lequel notre dorénavant officier de la légion d’honneur Lacombe faisait de la retape sur tous les plateaux télé. Alors que la communauté scientifique réelle, avec Raoult à sa tête, disait que non seulement ils ne traitait pas le Covid mais en sus était dangereux. Même  l’OMS avait fini par le déconseiller !

Tous les détails dans les liens des articles que nous avons consacrés à cet immense scandale à l’époque.  Faute de pouvoir écouler cet attrape-couillon, der Leyen avait envoyé les doses dont personne en Europe n’avait voulu… en Inde. Et il paraît que c’est nous qui serions racistes !

https://resistancerepublicaine.com/2020/09/25/le-remdesivir-mis-officiellement-sur-la-touche-raoult-avait-raison-cetait-juste-une-histoire-de-big-pharma/

https://resistancerepublicaine.com/2020/12/05/enorme-scandale-loms-deconseille-le-remdesivir-que-les-pays-europeens-ont-achete-pour-1-milliard-deuros/

https://resistancerepublicaine.com/2021/01/29/hypothese-de-raoult-le-virus-mutant-pourrait-etre-produit-par-le-traitement-au-remdesivir/

https://resistancerepublicaine.com/2021/04/29/philippot-ils-vendent-a-linde-le-remdesivir-qui-cree-des-variants-est-toxique-et-ne-soigne-pas/

Et voilà que la FDA sous régime des tricheurs-assassins-va-t-en guerre des démocrates donne l’autorisation de traiter des petits, même des nourrissons à la substance controversée. et cela alors qu’on sait que les enfants ne meurent pas du Covid, sauf cas exceptionnel de co-morbidité…

Mieux encore le seul essai fait auparavant l’a été… sans double aveugle, sans randomisation. Or on se souvient que l’hydroxychloroquine chère à Raoult, Perronne, Toubiana et tous les autres a été interdite parce que les hautes sphères et françaises et américaines ont décrété que les essais randomisés étaient insuffisants ou pas faits dans les règles de l’art.

Un énorme scandale… la FDA dit oui alors qu’il y a eu déjà 3 décès d’enfants avec le Remdesivir !!!!

Et nous pouvons faire confiance aux salopards qui conseillent Macron, si le Remdesivir est autorisé aux USA il va l’être chez nous. Peut-être que macron va racheter à prix d’or aux Hindous le Remdesivir inutilisé !

Pendant ce temps, chez nous, des médecins sont jugés pour avoir soigné et sauvé des vies pendant l’épidémie au lieu de laisser leurs patients crever avec du Doliprane.

Nos enfants ne sont pas assez menacés, pas assez tués sans doute avec le vaccin, il faut accélérer le génocide avec le Remdesivir.

 

Merci à Templier qui nous a signalé cet article.

La FDA approuve le remdesivir chez les enfants, sur la base d’un essai clinique de 53 patients pédiatriques présentant une infection confirmée par le Sars-CoV-2 léger, modéré ou sévère. Un essai thérapeutique sans « groupe contrôle », sur une très petite cohorte de patients et dans laquelle des effets indésirables et trois décès devraient soulever de nombreuses questions, même si le lien avec le médicament n’a pas été établi pour le moment.

La FDA approuve une demande d’autorisation pour le traitement des patients pédiatriques

Sur la base de son nouvel essai clinique réalisé par le laboratoire pharmaceutique Gilead, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a approuvé le 25 avril une demande d’autorisation supplémentaire pour le Veklury (remdesivir) pour le traitement des patients pédiatriques âgés de plus de 28 jours, pesant au moins 3 kg et hospitalisés pour le Covid-19 ou présentant un Covid-19 léger à modéré et considérés à haut risque de progression vers une infection sévère pouvant conduire à l’hospitalisation ou au décès. Cette récente autorisation de Veklury fait suite à celle obtenue pour le traitement des patients adultes et adolescents non hospitalisés qui présentent un risque élevé d’évolution vers une forme sévère.

Dans l’indication élargie, un traitement de trois jours par Veklury est recommandé pour aider à prévenir l’hospitalisation des patients pédiatriques. Pour ceux qui sont hospitalisés, mais qui ne nécessitent pas de ventilation mécanique invasive et/ou d’ECMO (technique d’oxygénation dans les formes les plus sévères de détresse respiratoire aigüe, permettant l’oxygénation non plus à travers le poumon physiologique, mais à travers une membrane extracorporelle), un traitement de cinq jours est recommandé.

« Comme le Covid-19 peut provoquer une maladie grave, chez les enfants, dont certains n’ont actuellement aucune option de vaccination, il reste nécessaire de disposer d’options thérapeutiques sûres et efficaces contre le Covid-19 pour cette population« , a déclaré Patrizia Cavazzoni, M.D., directrice du Center for Drug Evaluation and Research de la FDA. « L‘approbation aujourd’hui du premier traitement contre le Covid-19 pour cette population démontre l’engagement de l’agence à répondre à ce besoin«  a écrit la FDA lors de son approbation.

L’essai de Gilead en question

L’essai thérapeutique Gilead interroge d’abord sur la méthodologie. La question qui se pose en premier lieu tient à l’effectif très petit de 53 patients seulement. S’il n’est pas rare dans le champ des maladies rares ou en pédiatrie de réaliser des essais cliniques qui ne permettent pas de recruter un nombre de patients suffisants, la question du niveau de preuve doit néanmoins être posée et la prudence quant aux résultats obtenus devrait être observée.

L’autre problème tient à l’absence de groupe contrôle, puisqu’il s’agit d’un essai thérapeutique à un bras. Gilead écrit dans son étude, qu’aucun signal de sécurité n’est apparu chez les patients traités par Veklury. Pourtant, des effets indésirables et le décès de trois patients ont cependant été signalés. Dans le détail, les effets indésirables ont été ressentis sur 38 patients (72%), parmi lesquels onze d’entre eux (21%) ont présenté des effets secondaires graves et trois décès. Selon les auteurs de l’essai thérapeutique, les effets secondaires et des décès seraient liés aux conditions médicales sous-jacentes des participants avant l’entrée dans l’étude ou avec la maladie Covid-19 pendant l’hospitalisation. Des affirmations qui interrogent puisqu’en l’absence de groupe contrôle, il n’existe aucune possibilité de comparaison. Et, si le lien entre les effets secondaires, les décès et la prise de cette molécule n’a pas été établi, l’absence de lien n’a pas été prouvée non plus.

Les mêmes problèmes méthodologiques se posent quant à l’affirmation de l’efficacité de cette médication. Là encore, sans un groupe témoin, ces affirmations peuvent être questionnées. En effet, si cette étude avait comporté un groupe placebo, cela aurait permis de mettre en évidence s’il a existé ou non une amélioration au sein du groupe de patients ayant reçu un produit sans effet thérapeutique.

Enfin, il manque des données de pharmacocinétique, puisque cette autorisation rapide ne permet pas d’étudier le devenir du médicament dans l’organisme dans ses différentes étapes que sont l’absorption, la distribution, le métabolisme et l’élimination. Or, plusieurs médecins ont mis en garde contre des insuffisances rénales et hépatiques suite à l’administration de cette molécule.

Par ailleurs, on peut s’étonner que des patients reçoivent encore un traitement par remdesivir depuis la parution d’une très grande étude réalisée dans 405 hôpitaux, 30 pays différents et 11 000 patients et qui concluait le 9 octobre 2020 que « l’hypothèse que le remdesivir puisse empêcher une fraction substantielle des décès est absolument exclue ».

À la suite de ces résultats, le 20 novembre 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait fait paraître un communiqué dans lequel elle mentionnait : « le médicament antiviral remdesivir n’est pas recommandé pour les patients admis à l’hôpital avec la Covid-19, quelle que soit la gravité de leur maladie. Car il n’y a actuellement pas de preuve qu’il améliore la survie ni qu’il permette d’éviter d’être placé sous ventilation artificielle ».

Mettre en évidence l’efficacité du remdesivir thérapeutique pour les enfants et l’absence d’effets secondaires demanderait de lancer une étude à une plus large échelle avec un groupe témoin, sans quoi les résultats obtenus jusqu’à présent peuvent ne pas être considérés comme « fiables » et « intègres » au regard des bonnes pratiques cliniques.

 750 total views,  4 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. J’adore l’excuse du « lien non établi ».
    C’est vrai qu’avec une ficelle allant de l’un à l’autre, du vaxxin à l’enfant, on verrait mieux le LIEN.

  2. C’est un génocide depuis le début. Mééééé « ça est revenu » mais pas tout seul car ce sont bien des français qui l’ont élus, non. et portant le macronescu voulait s’en prendre à nos enfants, déjà avant les élections. Il faudra combien de morts pour que les français s’aperçoivent que ce type est un psychopathe.
    Vous l’avez voulu, pleurez maintenant.

  3. Et les parents qui laissent traiter leurs enfants par de la merde, ils sont quoi ???

  4. La manipulation des esprits fonctionne à merveille dans le monde actuel.La peur de la pandémie a précipité près de cinquante pour cent de français à se faire piquer de trois doses,et comme Pour les enfants les parents sont réticents ils essaient le remdesivir
    Il faut diminuer la population mondiale à tous prix

  5. Tous des corrompus. Début 2020 déjà les Chinois avaient démontré que ce médicament était inefficace contre cette Covid-19.

  6. Nous sommes dans le plan écrit des guidestones georgia, 1) maintenir une population mondiale de 500 000 000 d habitants.
    Meme avec des preuves irréfutables , les bulots ne veulent pas savoir , nous leur gâchons la vie avec nos idées pessimistes.

    Comme l a dit MarieJulie JAHENNY dans ses prédictions, la France va énormément souffrir et ses filles et fils seront persécutés…..

  7. Je me méfie de ces stocks achetés par l’UE, de quoi tuer un pays entier. De même que les stocks de Rivotril dans les EHPADS.

  8. encore un moyen pour éliminer un maximum d’individus blancs de préférence, ce qui va dans le sens des déclarations d’un Bill GATE et consorts

  9. Fric Fric Fric… Voila le seul but de cette bande d’ordures, peu importent les morts, peu importe si on tue des enfants tant que les actionnaires touchent leurs dividendes. Et bien sûr que l’ordure Macron et sa bande de pourritures tous plébiscités par 58% de veaux de français vont emboiter le pas à leurs petits copains américains. Pfizer et Gilead sauront certainement les récompenser pendant que le bas peuple crèvera, mais bon ce même bas peuple les a maintenus aux manettes donc …….

  10. Je pense que quelque part, il veulent limiter la démographie. On est trop nombreux sur Terre, et si une bienheureuse hécatombe, pouvait emporter tous les enfants des méchants Blancs, que demander de plus?.

  11. Ce sont des assassins , toutes ces ordures qui font crever des enfants et des personnes méritent la peine de mort ! Alors citoyens que comptez-vous faire ?

    • Cher Durandurand vous avez vu ce que les citoyens ont fait récemment : 58% on revoté pour le fossoyeur de la France alors on est fixés sur ce que la majorité des veaux veut faire malheureusement…

      • Amis je sollicite votre indulgence .C’est horriblement pessimiste mais Seule une immense catastrophe comme une guerre ou une vraie épidémie pourra après coup ouvrir les yeux et les esprits de ceux qui auront survécu. Trop tard bien sûr. Amis n’oublions pas que des années de manipulation de masse ont éteints bien des esprits.

1 Rétrolien / Ping

  1. La « Food and Drug Administration  (FDA) autorise le remdesivir pour traiter le covid chez les enfants !!! Assassins !!!! | «Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.