L’opération « Iftar pop » – un revers cuisant pour Mélenchon

Affiche Iftar pop ramadan2022

« La France Insoumise » a annulé la cérémonie de rupture de jeûne prévue pour être conforme au rituel islamique du ramadan, appelée hypocritement « Iftar pop », qui devait être organisée le vendredi 29 avril dans un quartier populaire de Villeurbanne.

Annuler un évènement annoncé orbi et urbi n’est jamais bon signe pour l’organisateur. Que s’est-il donc passé ?

« La France Insoumise », tenue en laisse par Mélenchon, invoque une « maladresse sémantique » pour expliquer cette annulation, sans donner d’autres explications. « Iftar pop » ne convenait, semble-t-il, pas à ce genre de rituel spécifiquement islamique.

Sans doute que cette appellation laissait trop penser à ce genre de musique qui parle, en général, de l’amour et des relations amoureuses, ce qui est absolument incompatible avec l’islam. L’amour et la musique, c’est haram.

D’où cette « maladresse sémantique »…

Les musulmans n’étaient donc pas du tout attirés par cet « Iftar pop » organisé par des mécréants. Ils l’auraient même pris pour un affront.

À part les jeunes musulmans à la recherche d’une Blanche à niquer, de gré ou de force, en cet avant-dernier jour de Ramadan béni, mois de djihad, peu d’autres adeptes de la religion de paix, d’amour et de tolérance étaient prêts à se présenter à cette farce de rupture de jeûne mélenchoniste.

Sans la participation des musulmans, cette cérémonie, qui s’apparente pour le parti de Mélenchon à un acte d’allégeance à l’islam, ne valait plus rien. D’où son annulation.

Il était certainement prévu des lectures de versets de coran pour attendrir les participants. Il n’y a pas deux comme le coran pour vous faire verser une larmette de l’œil droit, même si vous ne comprenez rien à ce qui se dit. Le côté droit est béni dans l’islam. Le côté gauche maudit. Les gauchers sont aussi opprimés que les homosexuels dans l’islam. Les enfants qui mangent de la main gauche sont torturés par leurs parents. La gauche personnifie le mal, le malheur, la désolation (ce qui vaut parfaitement pour la gauche française dans le contexte politique actuel…). Mais c’est un autre sujet sur lequel nous reviendrons certainement un jour.

L’« Iftar pop » devait être surtout une opération de « fidélisation » des voix musulmanes pour le gourou Mélenchon, mais ce dernier ne semble pas se rendre compte que les musulmans l’ont abandonné pour rallier Macron.

Les musulmans ont, certes, voté massivement pour Mélenchon au premier tour de la présidentielle, suite à un appel d’imams et de prédicateurs musulmans, qui ont tenu à garder l’anonymat pour la majorité des signataires de l’appel.

Sept musulmans sur dix ont donc voté pour Mélenchon au 1er tour. Soit 69 % des électeurs musulmans. Mais ils étaient 85 % à porter leur voix sur Macron au second tour, suite à un appel de la Grande mosquée de Paris et du Conseil français du culte musulman (CFCM), les deux institutions dites représentatives de la communauté islamique installée en France.

Le vote des musulmans pour Mélenchon ne fait que prouver que celui-ci se place du côté de ceux qui haïssent la France et qui veulent la détruire.

Devant le voile d’obscurité que « La France Insoumise » s’est juré de jeter sur l’histoire, la civilisation et la culture française, on assiste à un sursaut spontané de l’identité française.

Ce sursaut se manifeste même parmi les partis politiques dont Mélenchon voulait faire les accoudoirs de son siège à l’hôtel Matignon et qui semblent irrités par ses lubies.

Des partis qu’il pensait avoir rangés dans sa gibecière, dite « Union populaire », ont été très virulents à son égard.

« Dans le contexte que nous connaissons, il est particulièrement irresponsable de jouer avec la laïcité », soulignait dans un communiqué, dès mardi dernier, le Parti radical de gauche (PRG) qui s’émeut des « pratiques communautaristes » de ladite « Union populaire » et de « La France insoumise », deux créations nées des délires de Jean-Luc.

« Nous regrettons profondément que L’Union populaire et La France insoumise, qui n’en sont malheureusement pas à leur coup d’essai, continuent d’entretenir ce mélange des genres entre le politique et le religieux, plutôt que de se concentrer sur des projets laïques et fraternels dans le cadre républicain qui est notre bien commun », ajoutait le PRG

Le parti socialiste a également dénoncé cette initiative de LFI.

« En aucun cas, on ne peut utiliser un moment religieux pour un événement politique », a déclaré le maire PS de Villeurbane, Cédric Van Styvendael. « Il y a un mélange des genres que je ne peux pas cautionner », a-t-il clamé, même si le PS est passé maître des cérémonies de rupture de jeûne, notamment à la mairie de Paris avec Anne Hidalgo.

Cet incident pourrait sonner définitivement la rupture de « La France Insoumise » avec le PS, d’autant qu’à la veille de cet « Iftar pop », François Hollande avertissait contre le risque d’une alliance avec Mélenchon.

L’ex-président socialiste estime que les négociations en cours entre « La France insoumise » et le Parti socialiste pour les législatives n’aboutiront pas à un accord. Il met par ailleurs en garde sur la « disparition » du PS et de ses valeurs avec un effacement derrière « L’Union populaire » de Jean-Luc Mélenchon.

Le PCF ne semble pas non plus très enthousiaste à se laisser prendre en laisse par Mélenchon. « Construire un rassemblement, ça ne peut pas être ‘ralliez-vous à mon programme et élisez-moi Premier ministre’ », fulmine Fabien Roussel, le secrétaire national du parti.

Les écolos ne sont pas du reste. Ils ne tiennent pas à être ralliés sous la bannière « Union populaire » de Mélenchon et dénoncent le « poker menteur » de « La France insoumise » dans le cadre de leurs négociations pour un accord aux législatives.

On se retrouve face à un défi de mondialisation au niveau mondial (désolé, redondance oblige) et à un risque de « melenchonisation » au niveau national.

Mondialisation avec Coca-Burger. Melenonchisation avec « Iftar pop » et 5 prières par jour.

Pauvre Jean-Luc. Tu fais pitié.

Tu as voulu t’imposer comme l’unique représentant de la communauté islamique et en même temps impressionner les partenaires probables de ton « Union populaire. » Tu as perdu sur les deux plans. Les musulmans et tes partenaires te rejettent à l’unisson.

Au-delà de des brouilles et des sursauts de ces partis, voués indubitablement à la poubelle de l’histoire, les Français prouvent, qu’en dépit de leur enlisement dans le marécage macronien, ils ont encore un filet de dignité qui coule dans leurs veines.

Ils prouvent qu’ils honnissent toujours les collabos et les traîtres.

Du genre Mélenchon.

 

Messin’Issa

 

 

 897 total views,  3 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. En réalité les musulmans n’ont pas voulu se mélanger aux mécréants de melanchiotte, bien fait pour sa gueule !
    En musulmanie, on ne partage pas, il vont l’apprendre à leurs dépens.

  2. Pas de bol, ils ont réussi à s’entendre, tous les partis de gauche, y compris les cocos.
    Evidemment de notre côté, toujours le même cinéma, pas d’entente.

  3. On ne peut manger qu’avec la main droite car on ne doit se torcher qu’avec la gauche : tout est dit, Jean-Luc, l’islam n’aime pas la gauche !
    Merci, Messin, pour cet article jouissif.

  4. Pourquoi feter la rupture de ce faux jeûne, quand les imams interdisent aux musulmans de participer aux fetes chrétiennes comme Noël,.. de ne pas imiter les mécréants. Comme disait maître Gins converti à l’islam d’arrêter de lui souhaiter bonne année car cette fête n’est pas islamique. L’islam fait pas partie de la France France judéo-chretienne nous avons pas à fêter leurs fetes comme eux ont interdiction de célébrer les fêtes des mécréants. Toujours cette tolérance à sens unique des musulmans. Si vous saviez le nombre de mécréants blaireaux fières de participer aux ruptures de jeûne, pensant faire œuvre de tolérance et d ‘ ouverture d ‘ esprit. Vous ne verrez jamais une telle réciprocité de la part des pays islamiques pour les fêtes non musulmanes comme le judaïsme, le christianisme.

    • Bonjour @Monique ;

      – » Pourquoi fêter la rupture de ce faux jeûne « –

      Alors là, vraiment je suis d’accord avec vous ! Quelle rigolade cette appellation d’une pratique de diète diurne et d’une bâfrée nocturne !

  5. « « En aucun cas, on ne peut utiliser un moment religieux pour un événement politique », a déclaré le maire PS de Villeurbane, Cédric Van Styvendael. » Mais l’Islam n’est pas une religion mis un système politico-juridique à vague coloration religieuse, bougre de cocu. Tu en as ben profité, maintenant les petits de la lice ont grossi et vous instrumentalisent vous. La France Insoumise de Mélanchon aux poches pleines, c’est la France Soumise, au nez et à la barbe de ces imbéciles qui ne veulent pas voir l’éléphant dans le couloir de français

  6. La gauche est haram. J’adore !
    En même temps la gauche c’était la sénestre par rapport à la dextre, et sénestre a donné sinistre. Il est clair que la gauche est aujourd’hui sinistrée.

    • La gauche sinistrée! Ouf Cela lui enlève une grande partie de sa nuisance.

  7. Le fait que les musulmans aient voté pour macron au deuxième tour est plus que logique et ne signifie en aucun cas qu’ils ont abandonné la lopette lèche babouche mélanchon

  8. C’est tout de même hallucinant de constater à quel point nous voilà réduits, jour après jour, à comptabiliser, évaluer, analyser la présence musulmane dans ce pays, son action, son rôle, son poids… Pauvre France défigurée…

  9. J’ai célébré cet événement en dégustant un sandwich au jambon beurre devant la mosquée locale, pas loin du supermarché où je fais mes courses. J’ai des circonstances atténuantes, je ne pouvais pas rentrer déjeuner chez moi; après les courses, j’avais rendez-vous chez l’ophtalmologue une demi heure plus tard pas loin de là. Je ne comprends pas pourquoi les fidèles de cet établissement me regardaient de travers et avec horreur. Bon le jambon dépassait un peu du pain. N’y voyez aucune provocation de la part.

  10. Ce sont tes frères, méchantcon, on vout bien le lien de fourberie qui unit les traîtres entre-eux…

1 Rétrolien / Ping

  1. L’opération « Iftar pop » – un revers cuisant pour Mélenchon | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.