Ces territoires perdus où les facteurs refusent d’aller : l’exemple des quartiers nord de Melun (77)

Les postiers ne veulent plus s’aventurer dans les tours des quartiers nord de Melun.

Pour ceux qui ne connaissent pas le secteur, Melun et sa banlieue a bien changé ces dernières décennies.

Jusque dans les années 80, Melun était une cité tout à fait vivable et même charmante à bien des égards.

On y trouvait même des majorettes.

Ce qui est totalement impensable aujourd’hui, puisque une autre population a remplacé l’ancienne à 90 %. Maintenant, c’est voile obligatoire et charia.

En remontant encore avant, on trouve des photos  de déguisements pour la mi-carême (ci-dessus). Il faut savoir qu’à l’époque, même les gamins des familles athées adoraient ce moment plein de bonnes choses (beignets et autres merveilles…). Allez parler maintenant aux jeunes de la mi-carême !

Le Melun d’aujourd’hui, et sa périphérie (Dammarie…).

Le marché « Balzac » (!) : 

Les commerces : 

Les préoccupations des habitants (journal local du 4 avril 2022) : 

Mais revenons à notre courrier et à nos colis.

Les postiers ne veulent plus mettre les pieds dans les tours nord. Et chacun se renvoie la balle.

Certains habitants regrettent la France d’avant où recevoir du courrier était une « une situation simple et normale » qui a disparu.

C’est ainsi que partout en France, la vie paisible recule puis disparaît car certains imposent leur loi sur le territoire accaparé. Plus de courrier, plus de commerces non halal, plus de services et bientôt plus de loi française mais la charia.

La seule issue : une reconquête du territoire. Mais pour cela, il faut un projet national à la hauteur.

Seine-et-Marne. Le parcours du combattant pour le courrierDes habitants des quartiers nord de Melun, doivent aller chercher leur courrier au centre de tri de Vaux-le-Pénil à cause d’incivilités et interpellent le bailleur Habitat 77.

Six mois après le vandalisme dans un hall de la rue Jules-Ferry, les boîtes à lettres ont été remplacées par le bailleur Habitat 77 

« Pour beaucoup de gens, recevoir un courrier dans sa boîte, c’est une situation simple et normale, mais nous, nous sommes privés de ce service depuis plusieurs mois et personne ne répond… » 

Le coup de gueule est lancé par une locataire de la rue Jules-Ferry (!) à Melun. Depuis septembre dernier, ils ne recevaient plus leur courrier, puisque les boîtes à lettres de leur hall avaient été dégradées.

Ces habitants obligés d’aller au centre de tri

«  La Poste ne peut pas prendre la responsabilité de distribuer le courrier puisque certaines boîtes restent ouvertes à cause de vandalisme », explique-t-elle. Malgré plusieurs alertes au bailleur propriétaire des lieux, elle indique n’avoir aucune nouvelle.

Et la situation n’est pas simple pour les riverains : « On doit aller chercher le courrier au centre de Vaux-le-Pénil. Imaginez le parcours du combattant pour les personnes âgées ! »

« Les dealers empêchent la vie paisible de la résidence, aussi l’agent de la Poste en charge de la distribution du courrier a exercé son droit de retrait et ne souhaite plus effectuer la distribution, indique-t-on chez le bailleur. C’est un problème d’insécurité et non de boîtes puisque le lieu est squatté ou souillé en permanence. » 

Habitat 77

Si la possibilité d’une distribution du courrier par les gardiens a un temps été imaginée, celle-ci n’est finalement pas possible puisque ces derniers ne sont pas habilités.

« Les résidents subissent encore une nuisance directe des délinquants avec une répercussion sur la vie quotidienne des locataires, poursuit-on chez le bailleur. Force est de constater le désengagement des services publics, alors que nous maintenons le lien avec les habitants malgré des situations parfois très difficiles. »

 

Sécurité des postiers

Sollicitée, La Poste rétorque que « face à des constats d’insécurité répétés au 13, square de Lorient, nous mettons tout en œuvre pour garantir la continuité de l’activité, mais aussi la sécurité des postiers. » 

Selon La Poste, il s’agit de la seule adresse à Melun où le courrier n’est pas distribué à cause d’une problématique d’insécurité. Les clients doivent ainsi continuer de se rendre à la plateforme postale pour retirer leur courrier.

En parallèle, le bailleur Habitat 77 en appelle aux pouvoirs publics « afin d’agir pour la sécurité et la qualité de vie paisible dans les résidences.

Il y a quelques années, une société de livraison avait évoqué des adresses « non-livrables » car situées en « zones sensibles » dans lesquelles les livreurs n’intervenaient pas, parmi les villes figurait alors Melun.

actu 77

 1,027 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. Facteur à la retraite, je soutiens ceux de Melun!!!
    Hélas, ce sont les honnêtes citoyens qui sont « sanctionnés ».

  2. J’ai connu Melun il y a 30 ans mais apparemment ce n’est plus le même Melun, on dira ce qu’on voudra mais pour moi il faut un bon nettoyage et on ne pourra pas se passer de ça, il faudra un jour s’y mettre et plus on attend plus ça deviendra difficile.

  3. un peu avant les années 80 à Montereau (entre 1975 et 80) il y avait le quartier Survilliers surnommé « Chicago ». C’était les débuts pendant le septennat Giscard. Marseille était déjà gangréné. Ceux qui étaient lucides avaient compris que ce serait de pire en pire si rien n’était fait pour arrêter l’invasion. On ne va pas me dire que les français ne sont pas responsables de la situation quasi-désespérée d’aujourd’hui, alors qu’ils ont voté toujours et encore pour que ça continue! Je pense avec tristesse et colère à toutes nos bonnes terres agricoles bétonnées pour loger les *martiens*. Nous sommes au dernier quart d’heure! Z !

  4. Mon vécu de 67 à 2004 , j ‘ai vécu en S & M nord
    donc Melun , j ‘ai connu un peu , l ‘hiver l ‘on allait marcher dans la forêt de Fontainebleau .
    Maintenant dans le sud de la France , je remonte pour aller à C D G . Sortant de l ‘ A6 à Fontainbleau arrivant dans Melun , tout de suite à droite , c ‘est la C A F avec sa queue de …. de blacks mâles & femelles , un peu plus loin je passe devant la gare , même spectacle , à se demander si l ‘on est pas à Dakar ?

  5. j’ai eu l’occasion d’aller à Melun dans le début des années 2000, j’avais déjà constaté le changement, les rer arrivant de Paris étaient bondés de maghrébins et les policiers avec leurs chiens intervenaient dans les wagons quotidiennement ; je ne pense pas qu’ils puissent réagir de cette façon à présent ; les quartiers malsains exploseraient la minute qui suit.

  6. Ouh là et si il n’y avait que là ça pourrait (si j’ose dire) aller mais c’est partout en France sauf encore dans quelques petits villages perdus mais ça y vient ,oui c’est à pleurer ,c’est pour ça qu’il faut que ça change ,je veux encore y croire mais c’est notre dernière chance avec ces élections, sinon c’est foutu définitivement.

  7. Allons, allons, d’après ducon le yéti, ce n’est qu’un sentiment d’insécurité et d’après toute la macroni de macronescu, le vivre ensemble est possible et a toute sa place. A mon avis ils se foutent de notre gueule.

    • DUCON est heureux que ça aille mal, plus il y a des voyous et plus il aura du travail après avoir été Ministre. Mais Z sera là ……

  8. J’habite un patelin de la Seine et Marne et je vois de plus en plus d’étrangers de toutes provenance déambuler à longueur de journées dans les rues ou dans les cafés en train de jouer au PMU et aux jeux de grattage avec les minimas sociaux . Bravo la FRANCE !Sur les chaines « grand public » comme la 5 la 7 et LCP (débat doc)on voit par exemple des sujets comme « Le grand remplacement; histoire d’une idée mortifère  » !!!!!!diffusion le lundi 4 avril….Quant à l’UKRAINE ;les énormités débités sur les plateaux télé par des « experts » en carton sont consternants de médiocrité et de mauvaise foi…..Pauvre France !!et les moutons avalent ça tout rond en attendant d’aller voter MACRON …..bande de C ….

    • @ Dédillon; La chaîne la plus nuisible des trois que vous citez, c’est incontestablement la 7 que je regarde assez fréquemment. Mais c’est parce que j’ai une conscience très nette de sa malfaisance efficace… Elle vante sans en avoir l’air la doxa imposée par la gauche pourrie depuis 40 ans à tous les médias !
      Donc à regarder pour l’intérêt porté par les sujets traités, notamment historiques, mais à condition d’être déjà culturellement assez blindé !

  9. Quand j’étais gosse dans les années 90 il y avait un quartier surnommé « QUARTIER CHICAGO » autant par ceux qui y vivaient que ceux qui y vivaient pas. Mais ça n’avait rien à voir avec des italiens ou des irlandais.
    Déjà bien pourri, en effet!
    Puis ce merdier a été démolli en deux étapes espacées d’au moins quinze ans et la plupart ont été relogés dans de jolies résidences  » à taille humaine » qui ne le sont pas restées longtemps!
    On s’en doute!

  10. le facteur et les huissiers n’osant plus y aller, comment s’étonner que les amendes restent impayées !?

  11. Bonjour,

    Abominable !

    L’Etat est totalement défaillant, comme pour Jérémy Cohen où la police ne mène même plus une enquête sérieuse.

    Mais rassurons-nous notre société -multiculturelle aux forceps- est un modéle de « moralité » qui fait l’admiration du monde entier, selon France-Info, ce matin …

  12. Merci Jules Ferry pour ces belles images du passé. Quand je vois ça, j’ai envie de pleurer. Pourquoi en est-on arrivés là ? La lâcheté des moutons, et les collabos de la politique! Pour le facteur, en 1987, j’étais en stage à Lille. Dans une cité, le facteur ne montait plus à l’étage, mais soufflait dans une trompette dans la cour, les gens allaient à la fenêtre et il appelait les destinataires des recommandés ou des objets à remettre contre signature. Il se servait d’un porte-voix en carton. Il n’amenait plus de mandats, car il avait été agressé à plusieurs reprises. Les gens devaient aller retirer leur argent à la poste. C’est ça la diversité heureuse selon Tartine Aubry, la mairesse de Lille! Cette représentante de la gauche caviar n’habite pas dans ces tours infernales, car je pense que si c’était bien cas, elle les aurait fait raser!

1 Rétrolien / Ping

  1. Ces territoires perdus où les facteurs refusent d’aller : l’exemple des quartiers nord de Melun (77). Ce n’est plus possible, il faut que les racailles soient renvoyées dans leur pays pour que nous retrouvions notre France ! | Espace détente

Les commentaires sont fermés.