Poutine coupe la tête du serpent mondialiste

Préambule :

J’ai choisi le présent titre parce qu’il est parlant compte tenu des expressions populaires. Étant un défenseur ardent de la cause animale, le serpent est pour moi un animal comme les autres qui se défend s’il se sent menacé ou s’il veut se nourrir. Et il a toute sa splendeur et beauté comme tous les autres animaux. Mais comme l’image actuelle du serpent est celle d’un animal sournois, traître, et méchant qu’il faut abattre, je rentre dans le moule populaire de cette image inappropriée pour établir un titre parlant au modeste article suivant.

*****

Pour ceux qui ont une réflexion politique, critique et qui s’informent au moyen de multiples sources, la disparition de la quasi-totalité du métier de journaliste en France est une évidence. Ce métier se doit être  » (…) l’activité qui consiste à recueillir, vérifier et éventuellement commenter des faits pour les porter à l’attention du public dans les médias en respectant une même déontologie du journalisme. » Il se doit être à « la recherche de la neutralité », « s’obliger à consulter systématiquement les différents points de vue », « donner les différentes versions », « rechercher la transparence », « n’usent pas de méthodes déloyales », « ne publie que des informations avérées et précises », « s’interdisant la calomnie et les accusations sans fondement », « refusant de nourrir et d’amplifier la rumeur, même si d’autres supports s’en sont déjà faits l’écho », etc, etc…. Il y a en a encore toute une liste comme cela (1).

Alors, dans la mesure où depuis une trentaine d’années on n’a pas observé l’ombre du quart du début d’un embryon du beau métier de journaliste dans notre pays, nous sommes en droit de nous poser de sérieuses questions sur « l’objectivité » de nos médias. En fait, on se les pose depuis tellement longtemps, qu’on en connaît la réponse depuis, également, bien longtemps.

Même s’il y a eu de nombreux autres exemples dans le passé où les journalistes ont fait tout l’inverse de leur métier, cet « inverse » ayant pour synonymes « propagande gouvernementale », l’exemple actuel concernant l’Ukraine est un des plus remarquables.

Mais les propagandes gouvernementales s’enchaînent sans état d’âme des autoproclamés journalistes. Nous connaissons aujourd’hui deux périodes dont l’infamie, l’abjection, le mensonge, la mythomanie, la désinformation, l’intoxication et la manipulation des supports audiovisuels et écrits ont atteint des sommets : la crise imbécilement politique appelée stupidement sanitaire qui a entraîné la suppression de la quasi-totalité des libertés fondamentales pour des gens respectant rigoureusement la loi (sans compter les 120.000 morts), et les événements relatifs à l’Ukraine actuelle.

Force est de constater que l’efficacité journalistique des relais des ordres reçus du pouvoir est remarquable, car elle a pu lobotomiser une large majorité du peuple français, et européen d’ailleurs.

Mais ces « journalistes » entrent dans la logique compte tenu des précisions ci-dessus. Ces « journalistes » fantômes depuis une trentaine d’années ne sont que l’instrument de diffusion des différents pouvoirs des dites trente dernières années. Cela dit, il faut oublier cet état de propagandistes de sous-merdes de poubelles qu’ils sont fiers d’exercer, pour ne s’adresser maintenant qu’aux réalités concernant l’Ukraine.

On peut dire qu’actuellement globalement, géopolitiquement, le monde est divisé en trois. C’est, bien évidemment, une approche très approximative.

  1. le monde sous domination mondialiste
  2. le monde sous domination anti mondialiste
  3. le monde hors du mondialisme

À l’origine, les mondialistes sont des élitistes qui pensent que le Monde libre et les nations sont une horreur et la cause de toutes les guerres. Selon eux, il faut donc un pouvoir centralisé pour diriger l’Humanité dans la « bonne direction ». L’Union européenne était un test pour préparer le gouvernement mondial (2).

Le choix de l’union européenne a été facile puisque les dirigeants de ladite union ne sont pas élus, il suffisait ainsi de les mettre en place sans demander le moindre avis au peuple. Ce qui n’a toujours pas changé. Et quand on voit la corruption et l’énorme bureaucratie qui caractérisent l’Union européenne, ça donne un avant-goût amer.

Un seul élément vient perturber cette mécanique qui veut se mettre en place : le Parlement européen, institution pseudo démocratique. Même si la lobotomisation des électeurs n’est qu’une question de volume de propagande, le risque existe cependant de l’existence de perturbateurs. C’est la raison pour laquelle le Parlement européen est dans le centre des mondialistes. Ils le disent eux-mêmes en affirmant :  » (…) la souveraineté nationale est la racine de tous les pires maux de notre époque et la marche continue de l’Humanité vers le désastre tragique et le barbarisme. Le seul remède final pour ce suprême et catastrophique mal de notre temps est l’union fédérale des peuples » (2).

Ce qu’il y a de « bien » avec les mondialistes, c’est qu’ils ne se cachent de rien. D’où la totale et inouïe incompréhension de ceux à qui il reste quelques neurones face à la passivité effroyable des écrasantes majorités des peuples européens.

La mondialisation, c’est l’ONU, des idéologues politiques ayant des pouvoirs, et quelques milliardaires. Ne cachant rien de leurs intentions, ils ont écrit dans les années 70 (le Club de Rome) un bouquin qui s’appelait « The First Global Revolution ». Ce dernier avertissait sympathiquement que : « Tous les dangers sont causés par l’intervention humaine dans les processus naturels et ce n’est qu’à travers un changement d’attitude et de comportement qu’ils peuvent être surmontés. Le véritable ennemi, alors, c’est l’Humanité elle-même. ». Donc…… « L’explosion de la population est la multiplication non-contrôlée des gens. On doit mettre nos efforts à traiter les symptômes et à extraire ce cancer », et donc… »il faut assez de morts pour réduire la population de la Terre à un niveau acceptable, comme 1,5 milliard. », et pour compléter ces magnifiques pratiques, « Une des solutions est : « L’addition de stérilisant temporaire dans la nourriture de base ou l’approvisionnement en eau, avec une distribution d’antidote chimiques [pour avoir des enfants], par loterie. » (2).

Qu’est-ce que l’Ukraine d’aujourd’hui sous Zelensky ?

– 8 ans de non-respect des signatures des accords de MINSK I et II et que la guerre est présente et que les cadavres des indépendantistes du DOMBASS s’entassent avec 14 000 morts à ce jour.

– 8 ans que le pouvoir de KIEV tire et tue son peuple sous le regard du monde occidental qui s’en fout

– 8 ans que les RUSSES demandent le respect du traité de MINSK II qui devait garantir l’autonomie des Républiques séparatistes du DOMBASS et LOUGANSK

– 8 ans que l’Europe entière et l’OTAN ferment les yeux sur ces massacres

– 2 ans, depuis le depart de TRUMP, que BIDEN fait tout pour implanter des bases de l’OTAN en UKRAINE à 750 km de MOSCOU (3).

– des milices qui surveillent tout le peuple ukrainien et qui tuent et éliminent à volonté (3).

Mais aussi, l’Ukraine est le laboratoire du mondialisme. Pas le seul, mais un des principaux.

L’Ukraine a eu une insurrection en 2013 dont le but était de faire tomber le président de la république en exercice, accusé d’être pro-russe, puis de purger l’État, l’administration et les médias de tout ce qui restait de fonctionnaires, d’intellectuels ou de journalistes favorables à la Russie.

Nouvel objectif de l’Ukraine : adhérer à l’Union européenne (idée à laquelle Moscou ne s’opposait pas), mais surtout à l’OTAN, ce qui représente, en revanche, un réel danger pour la sécurité et l’intégrité de la Russie. Et là, Poutine ne plaisante pas.

D’ailleurs, sur le site de l’OTAN, la chronologie de toutes les étapes de l’intégration de l’Ukraine dans l’OTAN sont bien décrites. Un extrait : « En septembre 2020, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a approuvé la nouvelle stratégie de sécurité nationale de l’Ukraine, qui prévoit le développement du Partenariat spécifique OTAN-Ukraine en vue d’une adhésion du pays à l’Organisation. »

Vingt-neuf (4) pays font partie de l’OTAN en 2022, contre 12 à sa création en 1949. Trois pays sont candidats à rejoindre l’alliance de l’OTAN actuellement : la Géorgie, l’Ukraine, et la Bosnie-Herzégovine. Chose significative, le site de l’OTAN est en quatre langues : l’anglais et le français (les deux langues diplomatiques), le russe, pour s’adresser à l’ennemi et, on se demande bien pourquoi, l’ukrainien !

L’intervention militaire russe de 2022 a donc pour finalité, non pas de lancer une guerre, mais de mettre fin avec huit ans de retard à la guerre lancée par le régime de Kiev contre le Donbass en 2014. Le retour à la paix et à la vie normale en Ukraine sont cependant inacceptables pour Kiev et ses soutiens internationaux, car cela signifierait revenir à des relations pacifiques avec la Russie, ce que ne veut pas l’OTAN et son lèche-pied, l’Europe.

Poutine, depuis de nombreuses années, avait averti l’Europe qu’il accepterait beaucoup de choses, mais qu’il ne laisserait jamais passer un risque sur la sécurité de son pays. C’est effectivement un homme profondément patriotique, attaché aux valeurs historiques, et au bon sens naturel. Tout l’inverse de notre Europe qui veut rejeter toutes les règles et lois naturelles, supprimer toutes les références et repères de la vie des individus, et surtout programmer sa disparition par une invasion ultra massive islamique voulue, organisée, financée et souhaitée par ladite Europe dans l’indifférence la plus totale des peuples.

Les États-Unis sont tenus, afin de maintenir et développer leur complexe militaro-industriel (aidé par les Anglais), d’avoir en permanence un ennemi de taille, servant de prétexte pour un tel objectif. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, c’était l’URSS, puis avec la perestroïka les choses allaient tomber à l’eau, et leur plus grand bonheur a été l’arrivée de Poutine ce qui leur a permis de réactiver leur projet moribond en trouvant un nouvel ennemi.

Quant à l’Europe, dans sa logique d’existence, étant incapable de faire une Europe de défense, pas plus qu’une Europe administrative, pas plus qu’une Europe financière, pas plus qu’une Europe en matière de santé, pas plus qu’une Europe juridique, n’ayant réussi qu’à faire une Europe d’emmerdements massifs pour les petits artisans et agriculteurs avec une avalanche cosmique de normes, est puissante dans son idéologie mondialiste, tout autant qu’elle est le vassal des États-Unis.

Comme dit ci-dessus, Poutine est donc très attaché aux valeurs nationales, historiques et de bon sens. C’est, avec la Chine, les deux opposants notables aux minables de mondialistes qui ne veulent que détruire la planète. D’où la haine que ces derniers portent à Poutine, laissant de côté la Chine qui leur fait trop peur et se trouve bien plus loin.

Contrairement à la propagande des médias français, Poutine a accepté beaucoup de choses qui ne lui plaisaient guère, mais se révèle être extrêmement intransigeant sur la sécurité de son pays.

Il est vrai qu’en Europe nous sommes extrêmement intransigeants sur l’invasion de notre région par l’islam, et nous avons du mal à comprendre qu’un chef d’État puisse être patriotique et défendre son pays. Comme le dit Laurent Droit : « En France il est plus dangereux d’aimer son pays que de le trahir » (5).

Après avoir prévenu l’OTAN et l’Europe de la nécessité d’une part du respect des accords de Minsk I et II, Poutine les informe que si de tels accords n’étaient pas respectés, la situation s’aggraverait. Il avait également averti que si l’Ukraine était candidate à intégrer l’OTAN, sachant que ce dernier verrait la chose de façon favorable, sa réaction sera importante.

De leur supposée hauteur, avec mépris et rejet, l’OTAN et l’Europe ont repoussé les propositions pacifiques de Poutine, le dédaignant et humiliant.

De plus, les États-Unis ont livré à l’Ukraine, en violation totale des accords suscités, des hélicoptères et avions de combats, des drones de frappe (Turques) pour 13,6 milliards de dollars y compris une aide humanitaire à l’Ukraine (6). Ce qui laisse croire à Kiev qu’il peut violer lesdits accords, et les armées ukrainiennes se félicitent d’utiliser des systèmes missiles antichars dans le Donbass.

Pour qui sait regarder l’histoire récente, Poutine a fait tout son possible avec tous les moyens possibles de prévenir l’Europe, et principalement l’OTAN, d’éviter une telle guerre, et l’Europe et l’OTAN ont tout fait pour qu’elle ait lieu.

Force est de constater qu’une telle guerre existe sur initiative de l’OTAN et de son valet l’Europe.

Comme dit ci-dessus, cette guerre a donc un double aspect, celui de la sécurité de la Russie, et celui de l’opposition majeure et de la destruction d’une des bases du mondialisme. Par son action, Poutine défend les libertés mondiales de l’avenir en rejetant en bloc l’idéologie nazie mondialiste.

La propagande ayant lobotomisé 90 % des populations européennes, ces dernières ignorent tout des réalités et surtout du projet mondialiste et se laisse embobiner de la tête aux pieds.

=-=-=-=-=-=-=-=

(1) Journalisme — Wikipédia (wikipedia.org)

(2) Les mondialistes : d’hier à aujourd’hui – Politiquement incorrect (wordpress.com)

(3) Reinfo Covis 83

(4) Albanie, Allemagne, Belgique, Bulgarie, Canada, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Etats-Unis, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine du Nord, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Turquie.

(5) https://www.les-scandales-des-vaccinations.fr/rr-page-diverse-32.html

(6) https://www.lefigaro.fr/international/les-etats-unis-amplifient-leurs-livraisons-d-armes-a-l-ukraine-20220309

 1,669 total views,  1 views today

image_pdf

36 Commentaires

  1. En ce qui concerne les journalistes, il est juste de dire qu’il n’en reste plus des vrais, ceux qui font leur travail.
    Nous avons des journaleux, chambres d’échos du système,
    nous avons les militants idéologues , soutiens de l’islamo-gauchisme,
    et nous avons une flopée de mythomanes, qui tissent une réalité parallèle, un écran de fumée qui cache la vie réelle.

  2. Excellente mise au point.
    Je crois que le programme de stérilisation des peuples d’Europe a commencé depuis un certain temps.
    Les hommes ont de moins en moins de spermatozoïdes, et les spermatozoïdes restants sont faiblards et de mauvaise qualité.
    Ces traitements ne rendent pas seulement stériles, ils s’attaquent aussi à l’immunité et à la longévité.
    La longévité a diminué ces dernières années, par affaiblissement du génome humain.
    Les stérilisants sont introduits dans notre alimentation de tous les jours, sous forme d’inoffensifs conservateurs ou exhausteurs de goût, ou arômes divers.

  3. A tous les forumeurs de cet article.
    Merci à vous tous, chers amis patriotes gaulois réfractaires, race dont nous sommes d’une extrême fierté car nous avons un amour de notre pays sans limite, de toutes vos remarques, observations, liens, avis, développements et informations passionnantes.
    Vous êtes tous d’un bon sens et amour de notre France dont vous pouvez être extrêmement fiers. Cette France qui est bafouée, réduite à presque plus rien, par des traitres qui la tue par l’immigration islamique, la perte de toutes ses valeurs, l’embobinage et l’enfumage du peuple français.
    J’aurai voulu répondre à vous tous, mais vous dites tellement de choses intéressantes que je ne peux pas.
    Amitiés patriotiques !
    Cachou

  4. ◘ La Russie négocie-t-elle un protectorat anglo-américain pour l’Ukraine ?
    https://russiepolitics.blogspot.com/2022/03/la-russie-negocie-t-elle-un-protectorat.html
    ► Un choc s’est produit hier en Russie, avec les révélations du Financial Times, confirmées par Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, de la négociation d’un plan de 15 points, comprenant le départ de l’armée russe d’Ukraine et la préservation de l’armée ukrainienne, mais sa diminution … en contrepartie d’une protection exercée par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Autrement dit, la Russie a commencé cette opération militaire pour in fine discuter de l’instauration d’un protectorat anglo-américain sur l’Ukraine ? Les élites politiques russes, qui soutiennent ce processus, ont-elles conscience de la puissance des ondes de déflagration qui se déverseront alors sur la Russie et dans le monde ? Analysons la situation. …/…

  5. SITE – REGNUM.ru :
    ◘ La paix avec l’Ukraine nazie est impossible – les résultats d’un sondage en Russie
    https://tinyurl.com/bdc7wspw
    → La paix avec l’Ukraine ne peut se faire sans la dénazification de ce pays, et une couche aisée étroitement liée à l’Occident s’oppose à l’opération spéciale russe en Ukraine, selon la majorité des participants à un sondage réalisé par le service Internet V-Project.

    ◘ Sans les Kouriles, mais avec les sanctions japonaises : quel scénario la Russie a-t-elle évité ?
    https://tinyurl.com/mx65cyjd
    → Tout se met enfin en place dans l’orientation importante de la politique intérieure de la Russie et de la politique de la mémoire historique.

  6. QUELQUES SOURCES GENERALISTES RUSSES | régler, éventuellement les paramètres du Navigateur
    ► RUSSIARU.net : https://tinyurl.com/ye22jrtz
    ► TASS.ru : https://tinyurl.com/228zaxfs
    ► VZYGLIAD : https://tinyurl.com/5akxwx2u
    ► URA.RU : https://tinyurl.com/3vmpnb98
    ► tvzvezda-ru : https://tinyurl.com/yzbk78ny
    ► Gazeta.ru : https://tinyurl.com/evkubpjw
    ► Lenta.ru : https://tinyurl.com/emy6e5mp
    ► Yandex Actus : https://tinyurl.com/ycy8wdfy

    ► BLOG-Russie politics : https://russiepolitics.blogspot.com/

  7. Entre un Poutine, véritable homme d’Etat, qui porte des costumes-cravates et a l’ambition de reconstituer la Russie historique, unitaire au regard de la langue et la culture, et un Zelensky, fantoche barbu en t-shirt qui amuse la galerie en jouant du piano debout avec sa bite, il n’y a pas photo.
    https://www.rtl.fr/actu/international/guerre-en-ukraine-volodymyr-zelensky-repete-son-souhait-de-rencontrer-vladimir-poutine-7900136507
    Je comprends qu’une partie importante de la population ukrainienne aspirait à retrouver le giron de la Russie dans les provinces que Poutine a revendiquées.
    Poutine à mon avis n’est en rien comparable à Hitler, Erdogan ou Staline car il n’est pas mu par des idéologies politiques qui aspirent gouverner la planète mais par un sentiment nationaliste cohérent. Que tout cela finisse par une guerre est désolant, mais il serait simpliste de lui en imputer toute la responsabilité.

  8. Merci pour cet article qui démontre une connaissance des faits, les dit clairement et objectivement. Voici longtemps qu’un tel exercice professionnel était attendu. Hier, ici, même notre réponse allait dans le même sens, mais n’a pas été prise en compte par le site ! C’est regrettable, car nous ne serons jamais assez nombreux pour rétablir les faits, toujours les faits… qui seuls peuvent convaincre !
    Poutine a rejeté la BFM et cela est déjà, aux yeux de ses détenteurs, une « clause d’opposition », ne serait-ce que pour cela il (re)devient « l’ennemi n°1 !

  9. C’est une guerre de civilisations doublée d’une guerre d’idéologies, le grand tabou pour l’Occident c’est de parler de démographie, non pas de démographie dans les pays développés bien qu’elle existe aussi mais surtout de démographie dans les pays sous-développés comme par exemple l’Afrique. Il ne s’agit pas bien sûr d’euthanasier les gens (en tout cas officiellement) mais plutôt d’empêcher ou de limiter les naissances où il n’existe pas de ressources ni développement.

  10. La Grande RUSSIE et Poutine doivent répliquer coups pour coups aux sanctions et provocations de l’UE et des USA par tous les moyens dont ils disposent !
    A cet égard ils pourraient également envoyer un
    missile hypersonique sur la gueule de Macron et ses pourritures qui siègent à l’Elysée !

    • Je l’ai suggéré. Tiré depuis les environs de Kiev, le missile mettrait 10 minutes pour torcher le p’tit con.

    • Et sur la Der Leyen, à Bruxelles, destruction du grand bâtiment de la Commission qui nous coute un pognon de dingue, la Tour de Babel.

  11. L’histoire du «navire de guerre russe» est devenue la défaite de l’Ukraine.
    VZGLYAD.ru : https://vz-ru.translate.goog/world/2022/3/21/1149178.html?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

    L’une des principales réalisations de l’Ukraine dans la guerre de l’information est la célèbre histoire du « navire de guerre russe » et de l’île des Serpents. Il a maintenant été pleinement prouvé que cette histoire est, en fait, totalement fausse. …/…

  12. Le vice-Premier ministre Alexander Novak a déclaré que le gouvernement étudiait l’idée d’interdire la vente d’uranium aux États-Unis
    Le gouvernement russe étudie la question de l’interdiction des livraisons d’uranium aux États-Unis en réponse à l’embargo sur les ressources énergétiques russes, a déclaré le vice-Premier ministre Alexander Novak lors d’une réunion avec les députés de la Douma d’État, rapporte RIA Novosti.
    RBC : https://tinyurl.com/y68ynnym

    • Bonjour Marcher sur des oeufs, merci pour votre réponse à mon précédent commentaire.Voilà qui paraît une très bonne idée.
      Interdiction de livraison d’uranium aux USA ? C’est parfait. Une représaille tout à fait justifiée contre ces faux derches de ricains qui ont tout fait pour nuire à la Russie et déclencher une guerre et qui jouent à présent les redresseurs de torts. Qu’ils aillent se faire f…’

      • Bonjour @Carole ;
        Et Zelinsky, la tête gonflée à bloc, n’a pas compris pourquoi, malgré les superbes têtes pensantes versées en politique nationale et internationale qu’il doit y avoir en Ukraine, il se retrouve assis sur le trône de l’Ukraine, lui qui joue si bien du piano debout, falze baissé, bras en l’air. Les mêmes que nous avons qui vont faire des grimaces et des cabioles à l’Élysée se présentant comme des ados de 40 ans.
        Ça fait réfléchir et ça effraie. Peut-être que nos prochains dictateurs français seront de cette étoffe. Déjà on voit ce que ça donne depuis des années, mais là ce sont plusieurs degrés en dessous. C’est une mode « mondiale » ! Les têtes sont cachées alleurs et gouvernent le monde ; et ceux-là paradent ; font psser le temps de l’horloge du mondialisme ; bientôt minuit chrétien et tous les autres. les feux d’artifice risquent fort de nous déplaire.

  13. Les gens de Kiev, ach la guerre gross malheur! sont peut-être à plaindre mais on ne les a pas entendu beaucoup protester contre l’extermination programmée des citoyens du Donbass! ou alors on ne m’aurait rien dit? l’Ouest de l’Ukraine est très remontée contre les russes, mais pareil pour eux! ces crevures veulent mourir pour entrer dans l’OTAN-UE? charognes! nous ici voudrions en sortir alors si la Russie vous torche a gueule je ne vous en plaindrais pas! Allez vous faire foutre! cette guerre c’est vous qui l’avez voulue en votant Zelensky à 73%! et en cautionnant les huit années de guerre contre le Donbass.

    • Dans cet article, j’apprécie particulièrement cette phrase qui résume assez bien l’opinion de tous les dégénérés déconstruits sans colonne vertébrale qui ont gouverné la France depuis quarante ans :
      « En France il est plus dangereux d’aimer son pays que de le trahir » . »
      Il est évident que ces salopards ne peuvent comprendre que Poutine, lui, tienne à son pays.

  14. Lire : voilà la vérité non truquée.
    Voilà ceux qui osent donner des leçons aux autres alors que ce sont eux-mêmes qui provoquent les guerres.

  15. Voilà la vérité n’est pas truquée par des journalopes vendus (plutôt une hydre qu’un serpent, malheureusement : il y a plusieurs têtes qui repoussent sans cesse).
    Selon l’Histoire de l’Amérique », une étude surprenante a permis de constater que les Etats-Unis ont été en guerre 91% du temps de leur existence.
    Triste nouveau record qui vient d’être constaté puisque en 239 ans d’existence, les USA n’ont été en paix que durant 21 ans. En 229 ans, aucun président des USA n’a eu l’occasion, durant son mandat, d’effectuer un ‘cleen sheet’ au niveau de la paix. De ce fait, tous les présidents qui se sont succédés peuvent être tous considérés comme des présidents « en guerre ». Les Etats-Unis ne sont donc jamais restés une décennie complète sans être en guerre. Leur meilleur « résultat » se situe entre 1935-1940, un lustre de paix durant la période isolationniste de la grande « dépression américaine ».
    https://www.dhnet.be/actu/monde/depuis-la-creation-des-etats-unis-le-pays-a-ete-en-guerre-218-ans-54ec591635700d7522c35fa1

    • Bonjour @Carole ;
      – » Selon l’Histoire de l’Amérique », une étude surprenante a permis de constater que les Etats-Unis ont été en guerre 91% du temps de leur existence. « –
      Il y a quelques temps encore, peu, c’était 92%.

      Mais maintenant c’est encore mieux parce qu’il font la guerre par interposés. Il déclare la guerre ou l’a font déclarer pour eux et la font faire par les autres. Et la cerise, c’est que ce sont eux qui ramassent le pactole ; d’abord par la vente d’armes ; puis par les bénefs qu’ils tirent des conflits qu’ils ne planifient pas pour rien ni pour les autres.

    • Bonsoir Carole vous oubliez Trump et ses 4 ans de présidence sans aucune guerre ce n’est quand même pas rien ?

      • Bonsoir Mélencholy Man. Il est écrit dans cet article que j’ai repris les Etats-Unis ne sont donc jamais restés une décennie complète sans être en guerre.
        Mais il est vrai qu’un président tel que Trump a su lui l’éviter pendant au moins quatre ans. Mais Biden lui, qui n’a pas usurpé sa réputation de va-t-en guerre, a repris tout de suite les bonnes vieilles habitudes étasunienne même si ce n’est pas de façon directe, mais juste en provoquant et en cherchant noise de façon à ce qu’elle éclate.

  16. J’ai grand plaisir à croire La Bible et particulièrement le Livre des Grandes révélations. Apoc. 17/18.
    La GRANDE Babylone va tomber. S’écrabouiller comme un soufflé qui se dégonfle. Mais QUI est cette Grande Babylone. D’aucun ont supposé qu’il s’agissait de Rome.;? Oui et…non. Sachez qu’il n’existerait pas d’Europe sans les innombrables traités de Rome. Lesquels en ont creusé les fondements. Rome est aussi l’empire final aux pieds d’argile et de fer; dur et fragile. C’est aussi sur un traité de Rome que fut fondé « La Nouvelle Europe » Nazie. En 1938 Walter Hallstein rédige le plan Das Neue Europa pour Hitler. Ce fut cet Hallstein qui en devint le 1er Président en 1958. C’est aussi cette Europe géographique qui va fonder le « Nouveau Monde » en pulvérisant les populations autochtones. C’est enfin cette Europe éparpillée qui sera
    appelée L’OCCIDENT dont les USA en sont la puissance dominante/ La GRANDE BABYLONE…

    • Dans la Bible hébraïque, Babylone est le symbole de l’orgueil des hommes, et des puissants du monde
      La Bible présente la cité comme un lieu de débauche, « la mère des prostituées et des abominations de la terre »
      Donc, aucun doute, c’est bien l’occident dont il est question, l’Occident qui a perdu tout repère moral, vote des lois indignes et est complètement dépravé à présent. C’est il me semble plus particulièrement les USA (« Grande » Babylone)qui mènent la danse et dont les « puissants » représentent vraiment l’orgueil et la folie des hommes.

      • Oui Carole, vous avez tout compris.
        Sans oublier que dans toutes les nations, il y a de bonnes gens. Malheureusement, quand un pays est dirigé par des cinglés, les bonnes gens trinquent aussi.

  17. ► Fraternel. La Chine et l’Inde ont soutenu la Russie dans la crise ukrainienne. Qu’est-ce qu’ils espèrent obtenir en retour ?
    https://tinyurl.com/2p8w55m

    ► Amitié sans barrières
    … extrait de la déclaration conjointe de la Russie et de la Chine
    → L’amitié entre les deux États n’a pas de frontières, il n’y a pas de zones interdites dans la coopération, le renforcement de la coopération stratégique bilatérale n’est pas dirigé contre des pays tiers, n’est pas affecté par l’évolution de l’environnement international et les changements de situation dans les pays tiers
    …/…

  18. Bravo ! Merci pour cet article ! C’est exactement çà et c’est exactement la « botte », l' »estocade » finale, celle qui se retournera en définitive contre les vrais transgresseurs incapables de respecter les règles qu’ils fixent pour le monde entier ; les seuls agresseurs. Et ce sont les raisons qui font que, même si la chose devenait compliquée pour la Russie, de monde sortira bouleversé. Le nouvel ordre mondial ne sera pas celui qu’attentent les libéraux qui gouvernaient jusqu’à présent et ont échoué. En définitive la Russie sortira gagnante et le monde victorieux. Les cartes montre bien que l’Occident est isolé dans cette énième agression contre le reste du monde et il n’a pas du tout la côte. Les dés sont jetés et cela ressemble de lus en plus à un jeu de domino. Le monde ne veut plus l’emprise ONU, OTAN, OCCIDENT, U€ et, l’ironie, ce sont leurs iniques sanctions qui se retournent contre eux.

      • Bonjour @Cachou ;

        Regardez cet article paru sur LENTA.ru
        « Une autre « prophétie » de Zhirinovsky sur l’OTAN » – Degtyarev a dévoilé la « prophétie » de Zhirinovsky sur le désir de l’OTAN de prendre le contrôle de la Crimée -|- https://tinyurl.com/yuajf392
        « L’OTAN n’avait pas besoin de l’Ukraine, elle n’avait besoin que de la Crimée »
        – Selon le chef du Parti libéral démocrate -(Vladimir Zhirinovsky)-, l’organisation -(OTAN)- n’avait pas besoin de l’Ukraine, elle n’avait besoin que de la Crimée, pour « de là se rapprocher d’Orel, de Koursk et de Krasnodar » . « Vous êtes une plate-forme de passage pour eux, chair à canon. Ils ne vous accepteront jamais. Vous ne le serez pas. Ils vous détruiront, vous et la Pologne, car vous êtes si géographiquement situés entre Bruxelles et Pékin », a cité Degtyarev Zhirinovsky. Une autre « prophétie » de Zhirinovsky sur l’OTAN publiée …

        • Sébastopol aurait été la super méga base US mondiale aux portes de la Russie. Et il semblerait, selon des échos, que les biolabos du fiston Hunter avaient des virus prêts à être diffusés sur le Donbass, La Crimée et sur la Russie.

      • En fait, j’aurais dû dire :

        En définitive, quelle que soit l’issue du conflit, la Russie sortira gagnante PARCE QUE le MONDE, LUI, SERA VICTORIEUX.
        Nous devrons notre délivrance À LA RUSSIE et au BRIC, la Chine qui refuse l’invitation de Biden à s’associer à cette félonie -(en plus la Chine le sait bien : après la Russie, c’est l’Inde et la Chine, ou la Chine et l’Inde). Le Brésil ne fait pas de cachotteries et reste fidèle à lui-même d’abord, donc à ses priorités pour lui-même ; et à cex avec qui il a des alliances pour y parvenir. Les USA, ils connaissent déjà et d’ailleurs les brésiliens disent aux USA : « va-t’en, dehors ! ».
        Dans quelques temps on verra les appuis pro-Russie se révéler plus ouvertement et sûrement. Ce qui retient pour l’instant l’affirmation des positions, c’est l’incertitude quant au dénouement et donc la crainte des représailles. Il est impossible que le monde, les peuples soient du côté des oppresseurs.

1 Rétrolien / Ping

  1. Poutine coupe la tête du serpent mondialiste | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.