Après le Covid, les mondialistes ont besoin d’une autre crise pour leur programme de réinitialisation : la cyberpandémie annoncée par Schwab ?

schwab-e1633015690171.jpg

Au début de l’année 2021, au plus fort des craintes suscitées par le COVID dans les médias, le Forum économique mondial (WEF) a publié une série de tables rondes et de livres blancs décrivant une « pandémie » de nature totalement différente, qu’il a qualifiée de « cyberattaque imminente présentant des caractéristiques similaires au COVID ». Le programme du WEF s’intitulait « Cyber Polygone » et était dirigé par le mondialiste Klaus Schwab.

hacker.jpg

Le WEF et Schwab sont connus pour deux choses :

1) Leur implication dans un jeu de guerre appelé Event 201 qui simulait la propagation mondiale d’une pandémie de coronavirus. Cette simulation s’est déroulée deux mois AVANT la réalité, au début de l’année 2020, et la majorité des mesures présentées dans le jeu ont été mises en œuvre presque immédiatement après l’épidémie.

2) L’annonce enthousiaste de Klaus Schwab selon laquelle la pandémie était l’ « opportunité » parfaite pour instituer ce qu’il appelle la « Grande Réinitialisation » de l’économie mondiale en même temps que l’essor de la Quatrième Révolution Industrielle, qui est la centralisation complète du commerce mondial et de la gouvernance dans un empire socialiste mondial où vous ne posséderez « rien, n’aurez aucune vie privée et serez heureux. »

Le fait que le WEF ait été si prévoyant en ce qui concerne la pandémie de COVID est un véritable miracle. C’était presque comme s’ils savaient que cela allait arriver, et leurs amis politiques dans diverses nations n’ont pas perdu de temps pour mettre en œuvre leurs politiques de restrictions draconiennes dans le monde entier. L’événement 201 prévoyait un nombre initial de décès d’environ 65 millions de personnes, mais cela ne s’est pas produit. En fait, le taux médian de mortalité par infection du COVID n’était que de 0,27 %. Le COVID ne tuait pas assez de personnes et le public commençait à remettre en question l’efficacité des mesures de confinement, les règles inutiles concernant les masques et la nécessité de prendre un vaccin expérimental à ARN messager dont l’innocuité n’avait pas été testée à long terme.

Des restrictions sont levées (le pass vaccinal est « suspendu ») et Macron agit comme s’il venait de nous « permettre » d’être libres à nouveau !

SchwabMacron-326x245-1.jpg

La vérité est que les mondialistes du WEF et leurs partenaires étrangers ont échoué dans leurs efforts pour instaurer une tyrannie médicale, du moins aux États-Unis et dans certaines régions d’Europe. L’agenda s’est effondré parce que la science était contre eux à tous les égards. Ils n’avaient rien. Avec 99,7 % de personnes à l’abri du COVID, il était impossible de susciter suffisamment de peur dans une partie suffisante de la population pour qu’elle renonce à ses libertés.

Ainsi, pour ceux d’entre nous qui ont suivi attentivement ces événements, la sonnette d’alarme a vraiment commencé à retentir lorsque le WEF a changé de vitesse et s’est soudainement concentré sur le récit d’une cyber-attaque. Était-ce un plan B ?

Après le Covid, les mondialistes auront besoin d’une autre crise en Amérique et/ou en Europe pour faire aboutir leur programme de réinitialisation.


Il y a  un avantage narratif aux tensions mondiales ; lorsqu’elles sont confrontées à une menace étrangère, les populations des pays riches sont plus susceptibles de rejeter les notions de rébellion et de résistance contre les intrusions du gouvernement.

 

Aujourd’hui, les tensions avec la Russie et la campagne d’Ukraine sont sur le point de déborder. Ils jouent à nous faire peur avec la Russie :

https://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/cybercombattants-sensibilisation-comment-la-france-se-prepare-aux-cyberattaques-russes_2169169.html

Mais il y a une menace bien plus grande à l’horizon. Il ne fait guère de doute, à ce stade, qu’une attaque sous fausse bannière contre les États-Unis ou l’Europe (ou les deux) est maintenant imminente, entendons par là que que l’attaque sera conçue pour profiter aux mondialistes et pas nécessairement au pays qui en sera accusé.

Il est peu probable que les mondialistes aient passé les dernières décennies à construire l’une des matrice de contrôle technocratique les plus complexes de l’histoire pour suivre et dominer le public, pour ensuite tout anéantir en un clin d’œil avec des armes nucléaires. Un environnement post-nucléaire serait impossible à contrôler pour eux. Ce qui est plus probable, c’est une cyber-attaque massive qui vise la fonctionnalité de l’Internet lui-même, et il faudrait que cela se produise relativement vite.

La quantité d’opérations économiques et commerciales liées au web est stupéfiante. Même si l’Internet devait s’arrêter pendant seulement deux semaines, les répercussions sur nos marchés et notre chaîne d’approvisionnement seraient dévastatrices. Par extension, les avantages pour les mondialistes seraient immenses. Ils pourraient mettre en place des filtres et des pare-feu sur toute partie du web qu’ils n’aiment pas (y compris les médias alternatifs) et prétendre que c’est pour protéger l’internet des sources possibles de propagation virale. Ils pourraient réduire le web à une poignée de sites d’entreprises et de gouvernements approuvés, tout cela au nom de la protection de l’intégrité du net.

De plus, une telle attaque serait un bouc émissaire parfait pour l’économie qui s’effondre déjà et l’inflation qui augmente. À ce moment-là, les banques centrales qui sont réellement responsables de notre instabilité financière pourraient simplement dire que tout était « sur le point de revenir à la normale » jusqu’à ce que la Russie -ou la Chine- propage le cybervirus. Et, peut-être que la Russie sera impliquée, mais ce ne sera pas Poutine qui donnera l’ordre, ce seront les marionnettes des mondialistes derrière le paravent.

Le battage médiatique autour de l’Ukraine est à son comble en ce moment. La panique et l’indignation qu’elle suscite est un peu bizarre. C’est comme si les gens avaient oublié que le gouvernement américain vient de passer plus d’une décennie à dévaster un pays comme l’Irak sans raison valable. Personne ne semble mentionner l’hypocrisie d’exiger une guerre totale contre la Russie alors que les campagnes américaines en Irak ont tué des centaines de milliers de civils et que très peu de pays ont sourcillé à ce sujet, sans parler de la Libye.

Il est clair que les médias contrôlés tentent de convaincre les Occidentaux de soutenir une confrontation militaire directe avec la Russie pour un conflit qui n’a rien à voir avec nous.

Les mondialistes ont besoin d’un autre choc comme Pearl Harbor – une attaque du 11 septembre ou quelque chose d’encore plus grand. Ils ont besoin de quelque chose qui fasse enrager la population.

Ils ont besoin d’une crise aux proportions épiques pour nous attirer dans une réponse émotionnelle et l’abandon de la logique. Ils ont également besoin d’un désastre bouc émissaire qu’ils pourront utiliser pour faire porter le chapeau à la crise économique imminente.

On peut donc craindre que cet événement prendra la forme d’une cyber-attaque de grande envergure, et l’escalade des événements peut laisser penser qu’ils vont tenter de mettre en œuvre une telle attaque à court terme. Peut-être dans les deux prochains mois et certainement avant la fin de l’année.

Il ne s’agit pas de la Russie. Il ne s’agit pas de l’Ukraine. La vraie guerre est entre les peuples libres et les mondialistes. Lorsqu’ils seront écartés, la majorité de ces désastres cesseront. Tant qu’ils resteront au pouvoir, les événements de crise ne feront que s’accélérer et augmenter en fréquence jusqu’à ce qu’ils trouvent quelque chose qui fonctionne ; quelque chose qui fait que la plupart des gens sont prêts à abandonner leurs libertés en échange de la fausse promesse de sécurité.

 1,554 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. Je viens de me rendre compte qu’en cliquant sur le lien bleuté, celui-ci ne s’ouvre pas sur le sujet que je cite.
    Aussi, veuillez reprendre en copier-coller pour une recherche, l’intitulé précédant le https.
    Le lien date de 2015 et l’avais conservé en mémoire car il est d’importance dans la lecture de la situation actuelle en Ukraine démontrant par là-même, la justesse de l’action de Poutine car les USA sont les provocateurs aux déstabilisations à travers le Monde pour leurs profits égémoniques.

  2. On voit maintenant le PLAN qui a été mis en place.
    Poutine est le dernier rempart du Monde Libre, c’est pour cela qu’ils veulent sa peau.

  3. Jules Ferry et vous tous lecteurs, au sujet de la crise ukrainienne, prenez connaissance de ce lien qui vous fera comprendre l’arnaque de cette crise orchestrée encore, parmi tant d’autres depuis des décennies, par les USA.
    Ecoutez bien ce qui est dit par le dénommé Stratfor et lisez en l’article révélant la justesse de l’action russe.

    Stratfor : Les États-Unis veulent empêcher l’alliance germano …https://www.les-crises.fr › stratfor-les-etats-unis-veulent-…

  4. la photo de ces criminels de guerre n’a rien à envier à celles que l’on voyait en 1940 : et ils sont satisfaits de leurs crimes en plus : pandémie, guerre, tout leur est bon pour étendre leur hégémonie mondialiste avec le soutien de leur valet l’UE – ne pas se laisser endormir et se réveiller est urgent

  5. Le gouvernement français vient de mettre en place une cellule contre les cyber-attaques.
    On doit s’attendre au pire, ces néophytes frappent tous azimuts, hier c’était RR, aujourd’hui, je ne peux pas accéder à YouTube.
    Je tombe sur une page blanche, avec un petit cosmonaute blanc sur un globe terrestre mauve, avec le message  » vous n’êtes pas connecté ».
    Les emmerdes ne font que commencer, vivement que cette guerre prenne fin.

  6. Bonne analyse. Comment faire pour contrer ces mondialistes retors qui possèdent tous les leviers de commande, et qui utilisent nos présidents comme des sous-fifres ?

  7. Tiens tiens la coquille vide reviens à la hausse , à quelques semaines de l’élection présidentielle! Vous la voyez la grosse arnaque et le vol de notre élection ?
    Covid : déjà le retour ?8 mars 2022

    https://youtu.be/GyKiQaS-IVc

  8. Dans le cadre de la guerre en Ukraine, certains laissaient entendre sans le dire vraiment qu’il serait bon pour la planète que Vladimir POUTINE entre en collision avec une balle perdue, même si elle n’est pas vraiment perdue… Personne n’a encore espéré, à la télé, le même destin pour Schwab, Busch, Obama, Clinton, Soros, Gates usw…

    • A la télé non, mais la télé est aux ordres.
      Seulement parmi la population, combien ont souhaité leur mort physique ?

  9. Un peu en retard sur le programme, mais oui, c’est là suite normalement.

    • Nous pouvons changer les choses et les évènements si les peuples se donnaient la peine et avaient le courage d’aller cravater tous les salopards de Davos dont le klaus schawb et toute la clique et autres saloperies qui gravitent autour de les juger et de leur faire prendre le bouillon de 11h00 , le monde ne s’en porterai que mieux de ne plus avoir ces nuisibles marxistes sataniques !

  10. Dans le titre nous avons « après covod…. » Mais Mr. Macron à déserter LA GURRE contre le covid? Nous a laissé en ras-compagne ? Où est-il de passe sanitaire?

  11. Un grand merci à Jules Ferry pour son analyse pertinente. Ouvrons nos yeux.

  12. Face aux menaces de cyberattaques de Schwab, Poutine déconnecte l’internet russe du reste du monde.
    Poutine a vraiment un temps d’avance sur ses ennemis.
    Poutine prend les menaces de Schwab très au sérieux.
    https://reseau.developpez.com/actu/331630/La-Russie-entre-dans-sa-phase-de-preparation-active-de-deconnexion-de-l-Internet-mondial-et-d-arrimage-a-son-Internet-souverain-Runet-sur-le-modele-chinois-d-apres-le-media-bielorusse-Nexta/
    Au plus tard le 11 mars, tous les serveurs et domaines doivent être transférés vers la zone russe.

2 Rétroliens / Pings

  1. Après le Covid, les mondialistes ont besoin d’une autre crise pour leur programme de réinitialisation : la cyberpandémie annoncée par Schwab ? | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation
  2. L’ennemi n’est pas en Russie mais au sein de nos pays – Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.