Pour tuer toute critique dans l’œuf, Pfizer finance la « vérification des faits » de Facebook 

Pfizer est le partenaire de financement de Facebook pour la « vérification des faits ».

Quand il s’agit de rééduquer les gens, on n’est jamais si bien servi que par soi-même.

Beaucoup plus subtile que la technique des électrochocs pour rééduquer les récalcitrants, celle de l’influence sur les contenus d’Internet, en amont. Pour être certain que la pensée soit bien orientée.

Un autre conflit d’intérêts émerge, alors que Big Tech prend l’argent de Big Pharma pour censurer les critiques.

La vérité de Pfizer doit rentrer dans les têtes. L’une des stratégies est de rabattre les brebis égarées vers des « ressources sûres ».

Sur Facebook, les sujets à fort enjeu financier ou politique font l’objet d’une censure féroce avec des rappels permanents et des liens vers des sites du système, pour avoir des « ressources sûres » : dès que les mots « vaccin » ou « Covid » sont tapés,  l’internaute est invité à « consulter » le site de propagande officielle. Un peu comme un ignorant est invité pour son bien à consulter son médecin. 

Pas question de laisser penser que Novak Djokovic a raison d’être prudent, par exemple :

Pfizer prend donc les devants via Facebook.

Certaines vérités ne sont pas bonnes à diffuser. Très mauvais pour les ventes.

Ceci, par exemple :

Gaël Monfils bientôt comme Jérémy Chardy et Ugo Humbert à cause des effets secondaires du vaccin anti-Covid.

Ou cela : 

Le géant pharmaceutique Pfizer Inc. parraine des programmes de formation au journalisme utilisés par Facebook pour former ses partenaires de «vérification des faits» et censurer les histoires et les publications critiques des vaccins COVID-19.

L’International Center For Journalists (ICFJ) – lui-même financé par les Open Society Foundations [Soros] entre autres – s’est associé à Meta, la société mère de Facebook, dans le cadre de son initiative « Journalism Project ». À son tour, Facebook s’appuie sur les journalistes financés et formés par l’ICFJ pour « combattre la désinformation » sur sa plateforme grâce à son opération controversée de vérification des faits.

Ensemble, Facebook et l’ICFJ ont financé des organes d’ information basés en Afrique , en Amérique  latine et au  Moyen -Orient, en mettant l’accent sur les reportages sur le COVID-19.

Cependant, le partenaire de vérification des faits de Facebook, ICFJ, reçoit également le soutien financier de Pfizer, avec sa bourse Arthur F. Burns 2022 récemment annoncée – du nom d’un ancien président de la Réserve fédérale – répertorie le géant pharmaceutique comme l’un des sponsors du programme.

«Le programme le plus ancien de l’ICFJ, la bourse Arthur F. Burns, offre à de jeunes journalistes américains, allemands et canadiens talentueux la possibilité de vivre et de travailler dans le pays de l’autre», explique un résumé du programme. Le programme a produit des dizaines d’anciens élèves qui « travaillent maintenant comme correspondants étrangers dans 20 pays pour des organes d’information bien connus, tels que le Washington Post, Reuters, CNN, ARD, Deutsche Welle et le Süddeutsche Zeitung », selon l’ICFJ.

 

La relation financière avec Pfizer remonte à au moins 2008, alors que le centre s’est associé à la société pharmaceutique pour un «atelier de formation sur la couverture journalistique des problèmes de santé» à travers l’Amérique latine.

« L’objectif de l’atelier est de sensibiliser davantage à l’importance de la couverture des questions de santé dans la région et de rappeler comment les médias peuvent devenir des acteurs de premier plan lorsqu’il s’agit d’informer et d’éduquer le public sur les questions de santé. qui affectent directement votre santé et votre qualité de vie », explique un résumé.

L’unique commanditaire de l’atelier, qui portait également sur les rapports sur les « maladies cardiovasculaires », était Pfizer.

Les liens financiers découverts entre Pfizer et l’opération de vérification des faits de Facebook font suite au géant pharmaceutique ayant des conflits d’intérêts supplémentaires avec des organes de presse, dont Reuters.

https://thenationalpulse-com.translate.goog/2022/02/25/pfizer-funds-facebook-fact-checking-partner-combatting-covid-19-misinformation/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=en

 

Pfizer prévoit de vendre 54 milliards de dollars de vaccins et pilules anti-Covid en 2022

Pfizer prévoit d’écouler cette année pour 32 milliards de dollars de son vaccin contre le Covid-19 développé avec BioNTech ainsi que pour 22 milliards de dollars de sa pilule destinée à traiter le Covid. L’entreprise a déjà largement profité du vaccin en en vendant pour 36,8 milliards de dollars en 2021.

Le groupe pharmaceutique américain Pfizer prévoit d’écouler cette année pour 32 milliards de dollars de son vaccin contre le Covid-19 développé avec BioNTech ainsi que pour 22 milliards de dollars de sa pilule destinée à traiter le Covid. L’entreprise a déjà largement profité du vaccin qu’il a développé en partenariat avec la biotech allemande BioNTech sous le nom de Comirnaty, en en vendant pour 36,8 milliards de dollars en 2021.

Un chiffre d’affaires qui bondit de 95%

Son chiffre d’affaires a bondi de 95%, à 81,3 milliards de dollars, et son bénéfice net a plus que doublé, à 22 milliards de dollars. Pfizer prévoyait début 2021 de vendre pour seulement 15 milliards de dollars de son vacin anti-Covid avant de relever ses prévisions plusieurs fois. Il a annoncé en janvier avoir lancé un essai clinique visant à en tester une version visant spécifiquement le variant Omicron. Quant à sa pilule anti-Covid, un traitement commercialisé sous le nom de Paxlovid autorisé fin décembre aux Etats-Unis, Pfizer en a déjà vendu 72 millions de dollars en 2021.

Les prévisions pour 2022 sont basées sur les contrats et engagements pris fin janvier et pourraient donc encore augmenter. Pfizer s’attend au total à un chiffre d’affaires compris entre 98 et 102 milliards de dollars pour cette année et à un bénéfice ajusté par action compris entre 6,35 et 6,55 dollars, ce qui un peu en dessous des prévisions. Les analystes s’attendaient aussi à un chiffre d’affaires un peu plus élevé fin 2021.

https://www.europe1.fr/societe/pfizer-prevoit-de-vendre-54-milliards-usd-de-vaccins-et-pilules-anti-covid-en-2022-4092684

 

 1,017 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Envie de claquer la goule de bourlat, voyez sa gueule hautaine !
    J’ai la haine…..!

  2. On comprend mieux pourquoi, une grosse partie du monde médical bloque les remontées des effets secondaires des vaxxins.

  3. Pfizer devrait provisionner les dommages et intérêts et amendes qu’ils devront verser suites aux nombreux procès à venir…

  4. Les déclarations sont vérifiées par deux organismes d’une probité absolument indiscutable : la Pravda et la Propagandastaffel. C’est dire si le filtre anti fèque niouze est fiable…

  5. https://lemediaen442.fr/didier-raoult-apres-la-dose-booster-les-personnes-infectees-ont-la-charge-virale-la-plus-elevee-et-sont-tres-contagieuses/?fbclid=IwAR2fdJwoy5Jefa0-sNAHlhIj0W-adiVgBpBY8TSGX4vCZGJf7Px9ZNd50Bo

    Le professeur Raoult le dit,vacciner fait monter la charge virale et contamine les autres.
    CLAIREMENT CETTE EPIDEMIE EST VACCINALE et organisee pour quelle ne cesse pas car le but n’est absolument pas d’immuniser ca ne fonctionne pas.C’est une entreprise criminelle les Pfizer ils veulent infecter le monde entier et tuent au passage.
    Je l’ai vu en Thailande avant ARNm quasiment pas de cas des qu’ils ont commence les ARNm c’est parti en fleche et ca ne cesse pas puisqu’ils ne cessent de vacciner ils en sont a la 3eme.
    Facebook est aux ordres de Pfizer ils ne cessent de mentir avec de pseudos medias de verification comme l’AFP qui roule pour le gouvernement.

  6. Pourquoi tant de gens aiment et se soumettent à fesse de plouc?
    Pourquoi tant de gens croient les mensonges de Pfizer qui a déjà été mainte fois condamné pour corruption?

    • Oui je suis sur Fesses de bouc…mais pourquoi ? Pour échanger avec d’autres des photos de chats ! 🐈🐈🐈🤣🤣🤣

  7. Les peuples vont ils comprendre que ces géants pharmaceutiques que sont pfizer et autres consortiums sont à éliminés de la surface de la Terre , ne croyez ou arrêter de croire que ces entités veulent le bien de l’humanité , c’est tout le contraire ils veulent faire mourir plus de 6 milliards d’être humain , la seule question qui se pose , allons-nous les laisser continuer leur massacre avec leurs saloperies de poison ?

  8. Ces gens sont des tueurs, des criminels, sans scrupules près à tout pour faire du fric. J’espère que Z va s’occuper d’eux pour qu’ils arrêtent leur saloperies néfastes au peuple de France. Pour ça Z devra aussi s’occuper de toutes la pègre en France qui a permis à ces ordures de nous utiliser comme cobayes. Les enfermer à vie pour les empécher de nuire serait bien.

Les commentaires sont fermés.