Macron a mis la France délibérément en faillite pour que le FMI nous impose un scénario à la grecque

Les vautours rôdent, ça sent la chair fraîche…

La chair fraîche ? La France, dépecée, exsangue, appauvrie, saignée à blanc, envahie, conquise, masquée, confinée, vaccinée, soumise, malade… après 5 ans sous Macron qui a appliqué sa feuille de route. Il avait été mis là comme tous les autres « young leaders » formés et pistonnés pour réaliser le dessein abominable des mondialistes.

https://resistancerepublicaine.com/2022/01/27/quand-schwab-se-felicitait-de-penetrer-les-gouvernements-grace-aux-jeunes-leaders-trudeau-macron-etc/

Voilà donc la France réduite à quia.

Prête à se faire hara-kiri sur ordre du FMI si Macron ou son clone Pécresse l’emportait ?

Ou bien la bête bouge-t-elle encore et se ramasse-t-elle sur elle-même, pour, avec Zemmour à sa tête, sortir ses griffes et protéger ses enfants, ses biens, son identité, son indépendance et le niveau de vie des siens?

Si la France était prête à se faire hara-kiri sur ordre du FMI cela signifie l’âge de départ à la retraite repoussé jusqu’à 67 ans d’abord puis au moins 70 ans.

Si la France était prête à se faire hara-kiri sur ordre du FMI, cela signifie adieu les 5 semaines de vacances.

Si la France était prête à se faire hara-kiri sur ordre du FMI, cela signifie encore moins de soignants et de lits d’hôpitaux.

Si la France était prête à se faire hara-kiri sur ordre du FMI cela signifie l’augmentation vertigineuse des prix de l’électricité, du gaz, de l’essence…

 

Cela fait 2 fois en un an que le FMI (qui se mêle de ce qui se passe chez nous, comme l’UE… ) avertit Macron que les finances de la France vont à vau-l’eau et qu’il y a le feu au lac. Et il a remis ça en janvier dernier dans un rapport consacré à la France.

Comprenant, évidemment qu’il vaut mieux attendre que l’élection soit passée pour ne pas mettre en difficulté celui que le FMI espère  encore à l’Elysée dans 2 mois, le FMI a donné jusqu’en 2023 à la France pour suivre le chemin de la Grèce.

Les dépenses publiques doivent diminuer . (Avec un Zemmour elles diminueront obligatoirement mais pour tomber dans la poche des Français. Pas pour faire plaisir aux mondialistes. Imaginez les flots d’or prévus pour se déverser dans les territoires perdus de la République avec Mélenchon, Hidalgo, Jadot, Roussel, Taubira…). La réduction du déficit doit être énorme ! Quel qu’en soit le prix.

La réforme des retraites doit être faite tout de suite et être drastique.. Les Français doivent travailler plus et plus longtemps pour gagner moins. Et il faut diviser par 2 le remplacement des fonctionnaires partant à la retraite.

Il faut réduire d’au moins 120 000 le nombre de fonctionnaires.  Il y a forcément ici ou là trop de fonctionnaires, dans les bureaux, dans les ARS… aux dépens des vrais travailleurs, profs, soignants… mais avec Macron n’ayez pas peur, les planqués des Ministères et autres ARS ne seront pas touchés. Non plus que, évidemment, les salariés des innombrables associations de migrants, de droits de l’homme, musulmanes… payés avec nos subventions.

Il faut arrêter d’aider les Français à coups d’indemnités et de versements exceptionnels pour compenser prix du gaz et de l’électricité.

Par ailleurs, pour le FMI, hors de question que le gouvernement contrôle les prix, la concurrence libre et non faussée. Que le meilleur gagne. Que les autres crèvent.

Il semble que Macron se soit engagé, au cas où il serait élu, à profiter de la période de grâce qui suit toute élection, à lancer tambour battant, dès la nomination du premier gouvernement, les réformes demandées par les chefs mondialistes…

 

A très brève échéance, si c’est un mondialiste qui est élu en avril on n’aura plus que les yeux pour pleurer, l’exemple de la Grèce nous montre ce qui nous attend :

chômage : +190%,

revenu par ménage : -30%,

suicide : +44%,

mortalité infantile : +42%,

dette: + 36%.

 

 

 

 

 1,984 total views,  1 views today

image_pdf

25 Commentaires

  1. Je suis sûr que Macron et tous les mondialistes travaillent à affaiblir, la France afin que complètement exangue, elle ne résiste plus à l’immigration.
    Quand on pense que la nouvelle Présidente du Parlement Européen a déclaré, qu’elle ne voulait pas de murs.
    Ces gens n’en on rien à faire, de la souffrance du peuple.

  2. Bref une remise a niveau ,mais rien de prévu pour tous ceux qui se sont gavés sur notre dos!Madoff,les subprimes,la spéculation,les paradis fiscaux,les détournements de fonds ,le pillage de notre sécu ,tous les abus etc!!!!
    Monsanto,les Gafams,Big-pharma !Des milliers et des milliers qui se sont envolés
    Alors pour s’en sortir Brexit!!

  3. https://www.youtube.com/watch?v=UU5fLAMF9XI

    Pierre Jovanovic nous parle de ca dans sa derniere revue de Presse ET EST PERSUADE QUE MACRON EST UN AGENT AMERICAIN….
    Et je dis vraisemblable pour casser les industries francaises au profit des americains…..et pourquoi pas Jean Monnet l’un des fondadeurs de l’Europe SUR ORDRE !
    ETAIT UN AGENT DE LA CIA on l’a su apres sa mort lors de la declassification des archives.

  4. Je crois qu’on peut ajouter :
    une accélération de la vente à la découpe de la France, de ses entreprises,…
    Vassalisation, sans retour possible. Expropriations…spoliation, privatisation de nos beaux sites et belles côtes où nous aimons nous rendre pour nos vacances.

  5. Bonjour Christine, je vous admire et vous remercie.
    .
    En fait la France crève du socialisme qui a tué son économie et multiplié les parasites. J’étudie les budgets et rapports depuis 15 ans, ça fait 15 ans que la trajectoire est suicidaire.
    .
    Avec ou sans le FMI la fête est finie et c’est l’addition qui arrive. Il ne faut pas inverser causes et conséquence, l’URSS ne s’est pas suicidée POUR faire place au marché libre, c’est le communisme qui l’a tuée et la correction est forcément brutale sans économie.
    .
    -La France a l’état le plus gros au monde (62% du PIB), 10% de plus que la Suède, 20% de plus que l’Allemagne, 30% de plus que la Suisse.
    -Le total des charges sur les PME s’établit à 64.7%.
    -La France a 320’000 articles de lois au total, rien ne peut survivre à une telle fiscalité et régulation.
    -Il y a 7 millions de salariés d’état (dont 5,5 fonx) alors que seulement 2.8 millions servent dans le régalien élargi (armée, police, justice, école, hospitalier)
    -Il ne reste que 12 millions d’emplois privés, pour rappel les autres vivent des impôts de ces 12 millions.
    -Un Français est à la charge des autres 40 ans de sa vie (jeunesse+retraite) et les français sont ceux qui travaillent le moins d’heures au total en Europe.
    -Les dépenses de l’état sont passées de 817 milliards en 2002 à 1400 milliards en 2021. +50% de bonheur socialiste en 20 ans et si l’hôpital et si toutes les institutions s’effondrent quand même c’est à cause du pourrissement bureaucratique soviétoïde, le « manque de moyen » n’est même pas encore arrivé.
    -Le « déficit sur PIB » est une invention mensongère de Mitterrand, un déficit c’est « rentrée moins dépenses » et le déficit réel est de 20% chaque année.
    -La vraie dette est aussi planquée dans tous les coins, avec le « hors bilan » (dont moitié retraite des fonctionnaires) on arrive à 7000 milliards d’euros, soit 360% du PIB.
    .
    Mes chiffres datent pour la plupart d’avant le Covid, parce que les rapports et budgets sont devenus quasi illisibles depuis 2018 (ben voyons) mais il est évident que la situation s’est encore aggravée avec des pans entiers de l’économie qui ont été tués par les mesures Covid.
    .
    Énormément d’entreprises ne survivent actuellement que grâce à leurs impôts et charges futur, ça va être une hécatombe.

  6. Quand j’étais encore enseignant, il se disait que les parents se mêlaient de pédagogie et que ça n’aidait pas vraiment les élèves et là je vous lis et je vois que vous donnez des conseils sur l’économie et les économies à faire.
    Je respecte votre avis (ça vous importe probablement assez peu) mais à mon avis vous voyez les dépenses et les recettes d’un état comme celles d’un particulier.
    Ça ne fonctionne pas comme ça, ne serait que parce quand un état lâche 100€ dans la nature il en récupère au moins 50% ou 60% ce qui n’est pas mon cas quand je repense 100€
    Mais il faut aller plus loin:
    L’état lâche 100 € il récupère 50€
    de ces 50 € en impôts et taxes  il les relâche il récupère 25€
    ces 25€ idem il récupère 12€
    12€ il récupère 6
    j’arrête là donc quand l’état utilise 100€
    il peut injecter presque 200 € dans la société
    On peut imaginer que s’il récupère en plus 100€ sur ces 200€
    il a injecté 100€ sans rien dépenser
    Ce qui donne un avantage énorme aux dépenses de l’état par rapport à des dépenses privées.
    Ça fait un peu (ou beaucoup) calcul à la petite semaine et ce calcul est probablement faux au moins en partie mais il y a sûrement des mécanismes
    de ce type ou d’autres que je ne peux même pas imaginer qui font qu’un raisonnement « ménager »
    appliqué à l’économie d’un pays n’est pas valable.

    • Meca a écrit: « Ce qui donne un avantage énorme aux dépenses de l’état par rapport à des dépenses privées. »
      .
      N’importe quoi, vous avez ouvert un budget de l’état français ?
      L’état français est à 62% du PIB, c’est le plus gros du monde et il claque 600 milliards de plus que l’état suisse (si la suisse avait 67 millions d’habitants) dont l’état est à 35% ce qui était le cas de de l’état français pendant les 30 glorieuses.
      .
      Je vous fais grâce de l’état des deux pays, quoi qu’il en soit, l’état en dehors du régalien a toujours été totalement incapable de créer de la richesse, sinon le communisme aurait marché.
      .
      La création de richesse est un RISQUE, 50% des entreprises font faillite dans les 5 ans il n’y a pas de martingale. Le problème est que l’état ne peut pas faire faillite et que des politiciens qui ne jouent pas leur argent peuvent continuer à jeter l’argent à la poubelle pendant des décennies sur un truc qui n’a aucune chance de marcher.

      • M. Guillaume P., savez-vous ce que fait l’état de ces 62% du PIB ?
        -En Suisse la sécu ne fait pas partie des prélèvements obligatoires sauf une partie minuscule.
        -En Suisse la retraite ne fait pas partie des prélèvements sauf le premier volet
        -En Suisse les gens peuvent rarement acheter de bien immobilier ils sont condamnés au leasing éternel auprès des banques
        -Tous les pays soutiennent par leurs dépôts bancaires licites et illicites l’activité économique suisse directement plus de 10% et indirectement plus de 20%.
        Cette rente pour être maintenue doit convaincre de la stabilité du pays et donc organiser un consensus social important.
        Sur les trente glorieuses je les ai vécues de l’intérieur avec les employés virés en 5 minutes sans indemnités par des entrepreneurs qui eux aussi prenaient des risques (ça a changé à la fin des années 60 qui sont aussi la fin des trente glorieuses).
        Peut être les avez-vous lus mais les 2 tomes de Peyrefite « C’était de Gaulle » sont une bonne indication sur la manière dont l’état peut reconstruire l’économie avec les entrepreneurs , dans votre gout pour le privé vous oubliez que ce rejet est encouragé par les financiers parce que l’état est leur seul concurrent.
        Bref, il faut être équilibré dans ses critiques et vous ne l’êtes pas, c’est un choix.
        Ceci dit la Suisse est un pays agréable et bien géré surement mieux que la France mais ce n’est pas lié à la part du PIB qu’on nous rabâche sans cesse.

        • Le PIB est un indice parmi d’autres, je n’allais pas vous assommer avec 3 pages de données et un traité d’économie pour les débutants.
          .
          En pratique TOUS les pays avec des économies administrées ont fait faillite et vous nous dites que votre martingale marche très bien ce qui est totalement absurde et jamais vérifié dans le monde réel.
          .
          Maintenant vous avez 320’00 articles de lois, 3000 pages de code du travail, la fiscalité et les dépenses les plus élevées de l’occident (1400 milliards dont 700 de « social ») et votre économie est en train de faire naufrage alors que ça devrait être un paradis avec votre effet « père noël ».
          .
          Il y a beaucoup de précédents entre autres la Suède qui a fait faillite en 1998 avec le socialisme. Pragmatiques, ils ont quasi tout privatisé et pour d’excellentes raisons.
          .
          Le privé PEUT faire faillite quand il est mauvais et ça règle le problème, PAS un bureaucrate qui peut claquer des centaines de milliards sans résultats et sans conséquences et c’est là le tout premier des problèmes avec les « investissements » étatiques qui dépassent le régalien.
          .
          Il y en a de nombreux autres, mais il faudrait déjà cesser de croire au père Noël.
          Que vous fassiez naufrage est déjà assez pénible sans vous voir réclamer en plus des doses de poison communiste sur un cancer socialiste.

          •  Vous êtes surement revolté par la manière dont est gérée notre pays, je suis d’accord avec vous. 
             Je vais ignorer ce que vous dites de désagréable .
             « En pratique TOUS les pays avec des économies administrées ont fait faillite  »
             Vous savez très bien que c’est faux
             « vous nous dites que votre martingale marche très bien »
             Ce n’est pas ce que je dis, au contraire, je dis que probable ce que je dis est faux ou discutable, je dis seulement que l’économie d’un pays ne peut pas être analysé comme l’économie d’un particulier ou d’une entreprise.
             « Le privé PEUT faire faillite quand il est mauvais et ça règle le problème »
             Le privé peut aussi faire faillite quand un concurrent plus gros que lui le met en faillite ou autre.
             Quel est le problème qui est réglé ?
             Sur les 320000 articles et les 3000 pages (vous êtes en dessous de la réalité) c’est le bla-bla habituel des Think thank style IFRAP et libertariens.
             Je vous conseille un retour au XIXeme ou les prélèvement étaient très faibles et où les fonctionnaires ne dépensaient pas des milliards pour rien.
            Je pourrais continuer longtemps, votre argumentation est trop univoque pour être valable, le public a beaucoup de défauts et le privé aussi, le public a ses qualités et le privé aussi. Il ne sert à rien d’être sectaire.

          • Vous n’avez pas compris l’explication de la faillite, je vais essayer de faire très simple:

            L’argent public ça n’existe PAS, c’est de l’argent pris de force à des particuliers ou des entreprises qui en avaient certainement besoin pour investir, payer des employés ou même simplement survivre.

            Si en tant qu’entrepreneur je produis un truc inutile, je fais faillite, j’ai perdu MON argent, le problème est réglé. 50% des entreprises ne trouvent pas leur clientèle ou sont mauvaises et font faillite dans les 5 ans.

            Un politicien qui « investit » a encore plus de chance de se planter, ce n’est pas SON argent, il s’en fout et son investissement fait « mourir » d’autres pans de l’économie bien plus précautionneux et responsables (les exemples de ces « investissements » foireux des politiques sont innombrables).

            En fait, plus un parti arrose large avec de « l’argent gratuit », plus il a des chances de gagner les élections, mais plus il fais crever l’économie du pays. Plus il la fait crever, plus il subventionne ici et là pour « aider » (cacher les problèmes), plus il taxe, dont plus il fait crever etc. etc. <–vous êtes ici.

            Vous comprenez ? Plus il est MAUVAIS parce qu'il arrose la population au détriment des producteurs de richesse, moins il fera "faillite" en n'étant pas élu.

            La France est la championne mondiale de "l'arrosage". Il n'y a pas un pan de la société qui ne touche pas d'argent "public" et comme toute l'économie est en état de mort cérébrale parce que l'argent ne tombe pas du ciel.
            L'état doit finalement emprunter pour continuer la "fête"… de 20% à 30% de son budget !

            L'état est BON dans le régalien (route, justice sécurité, énergie) mais il est MAUVAIS ou MORTEL dès qu'il se mêle d'économie ou qu'il surtaxe les vaches à lait de la société (les entreprises).

        • @meca, bonjour !
          Je ne connais que très peu en économie car ayant beaucoup acquis en tant qu’autodidacte et sujet à une inclinaison pour le domaine littéraire et linguistique, ainsi que pour les arts plastiques,je me suis, cependant à une certaine époque penché sur cette discipline mystérieuse, nommée Economie. Or, en me penchant j’ai vite abandonné par crainte de tomber!!!
          Or, et en outre, malgré ma nature profonde la vie m’a rendu plutôt pragmatique et troqué une dose de « bon sens commun » contre des soupirs et parfois même des larmes…
          C’est pourquoi, j’avais moi aussi entrevu un raisonnement d’une logique très approchante de la vôtre, sans pouvoir pour ma part, m’appuyer sur la connaissance, même partielle, de l’Économie Helvète.
          J’ai donc pragmatiquement tiré la conclusion suivante de mes courtes recherches sur l’Économie, que la vulgate littérature et les prédictions dispensées par ses soit-disant experts et que l’on glane dans les magasines spécialisés, dont ceux des cours de la Bourse, ne sont pas plus fiables que les prédictions des pronostiqueurs hippiques et astrologues …
          Bref, je suis plutôt raccord avec votre angle de vue sur cette discipline!
          Merci, pour votre court exposé qui m’a conforté !

          • D’abord merci à M. Bien le bonjour d’Alfred qui a compris que ce que je disais n’était qu’une supposition par contre je crois enfin avoir compris M.Guillaume P.:
            Il croit que « L’argent public ça n’existe PAS, c’est de l’argent pris de force à des particuliers ou des entreprises qui en avaient certainement besoin pour investir, payer des employés ou même simplement survivre. »
            L’argent « privé » en circulation ou stocké est créé
            – par les banques privées à partir de rien et pour une durée limitée par le crédit vers les emprunteurs.
            Pour assurer les remboursements les banques ont besoin de l’état de sa police et de sa justice (d’où le soutien des ces organes).
            Cet argent hormis les intérêts disparait progressivement lorsque le prêt est remboursé.
            – par les états pour une durée variable, mais généralement longue.
            Contrairement à ce que vous pensez il n’y a pas de mine de monnaie, celle-ci est créée ,lorsque la gestion est bonne, par une création monétaire qui permet d’assurer la consommation de tous les biens approuvés produits. Si cette monnaie n’était pas créée, tous vos chers entrepreneurs si vertueux et si courageux feraient faillite même si leurs produits étaient fantastiques.
            La monnaie circulante est réglée à la demande par les pouvoirs en place, les prélèvements fiscaux sont une variable qui permet non pas d’enrichir l’état, puisque même depuis 1973 il peut créer de la monnaie en empruntant auprès des banques facilement puisque si cet état est bien classé ces emprunts sont ajoutés au capitaux de la banque et permet à la banque émettrice du crédit vers les états de créer encore plus de monnaie en crédits pour les agents économiques (entreprises et particuliers).
            En gros en prenant 100 à un état bien classé la banque peut prêter 1000 ou 2000(qu’elle n’a pas) à des agents économiques ( je ne sais plus quel est le coefficient maintenant mais je suis dans la fourchette basse)
            Bref votre côté anti état vous égare.
            Par contre entre les « hautes sphères » de l’état et les banques et autres fonds il existe des collusions qui nous appauvrissent depuis longtemps mais cette corruption est « humaine » rien n’oblige structurellement un état à appauvrir sa population.

    • Votre exposé pourrait donner l’illusion d’une réflexion intelligente si vous n’aviez pas omis (sciemment ou pas) de le compléter par un paramètre important : l’endettement régulier et progressif du pays.
      Ainsi lorsque Manu et son équipe de clowns, animée pour l’économie par Bruno d’Agen (qui ne connaît pas plus l’économie qu’il ne connaissait l’agriculture) ont accru l’endettement du pays de 30% du PIB, ils nous ont rendu prisonniers de nos créanciers (sciemment ou pas).
      De sorte que lorsque le gouvernement par sa campagne « letapaiera » dépense 100€, il crée une nouvelle dette de 100€ de la nation envers un créancier étranger -la dette de la France étant détenue majoritairement par des étrangers (contrairement à la dette du Japon, par exemple).

      Ainsi lorsqu’un gouvernement sensé voudra prendre des mesures de bon sens, comme mettre fin au dumping des produits chinois ou restructurer les services de l’Etat, par exemple, il se verra demander le remboursement de sa dette par le créancier -ce moyen de pression (ou de chantage pour être clair) empêchant toute vraie réforme.

      Enfin, il faut expliquer pourquoi la France DONNE chaque année quelques centaines de millions d’euros à la Chine qui reste classée, selon les fonctionnaires (et partis de gooche) français comme pays en voie de développement alors que les dirigeants chinois revendiquent être une des deux premières puissances planétaires.
      Le gaspillage de l’argent de nos impôts et la gestion dispendieuse des fonds publics doivent cesser. Ce n’est pas avec Macron que cela pourra commencer.

      • C’est gentil : « illusion d’une réflexion intelligente », mais ça fait un peu police de la pensée.
        Mais vous soulevez effectivement un problème réel depuis que l’état a perdu le pouvoir de créer de la monnaie.
         
        Cependant la notion de créanciers étrangers n’est pas pertinente, à mon avis la question est de savoir quelle est la monnaie utilisée pour libeller cet emprunt. À une époque c’était en francs puis en euro je ne sais pas ce qu’il en est actuellement.
         
        Si c’est encore en euro, cela ne change pas grand-chose.
        Même si je n’approuve pas toute la théorie de l’argent dette il me semble certain que si tous les états remboursaient cette dette nous serions tous ruinés par l’absence de liquidités (je crois que c’est le terme).
         
        Pour ce qui concerne le dumping des produits chinois, je suis comme vous favorable à l’arrêt de ce type d’échange, mais le jour où cela arrivera ça va tanguer sévère parce que des prix qui doublent les gens n’aiment pas ça.
         
        Vous pourrez dire « ils paieront leurs téléphones et leurs voitures plus chers, j’en ai rien à faire » ça ne va pas être leur avis.
         
        Sur les centaines de millions donnés à la Chine, c’est anecdotique et il est bien possible qu’il y ait « un retour sur investissement » vers quelques personnes en France.
         
        Sur l’emploi du mot « gooche » , cela vous catalogue comme « droitard » et ce n’est pas bon sauf pour la satisfaction d’avoir l’assentiment de gens qui sont déjà d’accord avec vous, ce n’est pas comme cela que des idées progressent, mais vous le savez déjà.

        • @meca,; A mon tour je vous remercie de votre réponse et tentative fort aimable de tenter de me faire profiter, moi le nul en économie, de vos connaissances en cette incontournable matière pour les peuples techniquement évolués et de civilisation avancée…
          Je viens donc de vous lire, et craignant la survenue de la « fermeture » des commentaires, je m’empresse de vous faire part de ce qu’il me semble pour l’instant avoir compris, à savoir que le principe moteur de l’économie est
          en fait assez similaire à une sorte de « cavalerie financière » perpétuelle, chevauchée par deux sortes de cavaliers différents que sont les États et les Banques d’Affaires, voire même celles qui sont nationalisées…
          Au risque de passer pour un crétin pour avoir commis cette courte prose, je vous remercie néanmoins encore pour votre aimable démonstration.
          Patriotiquement, vôtre obligé !

  7. psychopathe diabolique , narcissique , machiavélique , mythomane , un beau mélange de personnalité

  8. Pour le monde de la finance mondialiste :pas de soucis: la Solution de rechange si Manu recueille trop de basta macronescou escroc on veut plus te voir on peut plus te sentir casse toi = Valery traitrise. C’est le plan soutenu dès à présent par le minuscule gourou Minc.( monsieur je sais tout je conseille les grands et je vousmerde tous les sans dents  » et oui « Tout changer pour que rien ne change » selon la conclusion du très perspicace roman  » le guépard » à part la solution pekressee la menteuse perceuse de fions = pas d’issue sinon ce saura le Bourdelle dans les rues si eux les fâcheux peuples patriotes auront pas bien voter. Réfléchissez bien avant de voter gare à vos économies si vous pas voter comme il faut ! Mais aussi réfléchissez bien et regardez vos dans un miroir tout dépend de votre vote demain vous serez soumis vous ne serez plus rien vous serez dissous ou bien vous aurez essayé et peut être réussi à vivre debout et permise vos enfants de vivre déboutés .

  9. Macron : le pire fléau que la France a subi dans son histoire .. A côté de ce pantin de la mondialisation et de l’islamisation, le Covid n’est rien.

  10. Pour les francais qui ne vivent pas a l’etranger et ne peuvent pas savoir L’EURO A PERDU 25% de sa valeur au change depuis sa creation.
    Pour nous vivant a l’etranger c’est clairement une amputation de 25% de pouvoir d’achat…..vous imaginez vous passer de 1500 euros a 1125 euros ? c’est ce qui nous est arrive.
    On vivait bien mieux avec le change du franc.

  11. UN SCENARIO A LA GRECQUE signifie une baisse de moitie des retraites !!!
    Et ceux comme moi obliges de justifier d’une retraite de 1800 euros de retraite mensuelle chaque annee pour y vivre seraient expulses …..en Grece des profs d’universites se sont retrouves a 700 euros de retraite mensuelle etc…pour tous encore moins.
    CE SCENARIO S’EST PRODUIT IL Y A QUELQUES ANNEES POUR LES RUSSES AYANT SUBI UNE BAISSE DE 50% DU ROUBLE…..+ de 200.000 ont du partir soit volontairement soit expulses.

Les commentaires sont fermés.