Vertigineuse hausse des maladies suite au « vaccin » en 2021 : embolies, tumeurs, infarctus, hypertension…

Ce sont des temps dangereux, et nous sommes dans une guerre mondiale de l’information du 21e siècle. Des boulets de canon volent, et il y a des opérations sous fausse bannière et concerne le transport à gauche, à droite et au centre de nous. Et pourtant, nous roulons. La brigade légère.
Traduction (google) du début de la lettre d’information du docteur Malone.
En complément de l’interview du professeur Perronne que nous avons publié hier,
https://resistancerepublicaine.com/2022/02/06/entretien-avec-le-professeur-christian-perronne-par-nelly-fouks/ ces chiffres hallucinants collectés par Dominique Schwander pour Résistance républicaine dans la dernière lettre d’information du professeur Malone.
Christine Tasin
Grand merci à ce confrère français qui fait une excellente revue de cette abominable affaire Covid-19.
En réalité, à parcourir les statistiques épidémiologiques de l’année suite à  la « thérapie génique prophylactique » de l’armée américaine reprises par le Dr. med. Malone, l’inventeur de cette technique, ces soi-disant vaccins sont encore bien plus meurtriers et dangereux que ce que dit le Prof Perronne.
Je voudrais ajouter que c’est bien pire que ce que l’on croit pour ces « thérapies géniques expérimentales ».
 La dernière lettre de Malone est excellente.
Pour compréhension, DMED:Ce sont les données de la base de données épidémiologiques de la défense
américaine, qui fait partie du système de surveillance médicale de la Défense(DMSS) décrit dans le tableau 
rapporté par Malone .
DoD Département de la défense. Les Américains aiment les banques de données et la bureaucratie! La loi les oblige
 à la transparence et à les remettre aux citoyens. Pas comme en France avec l’absence de statistiques sur les
étrangers...

Les complotistes tels Gates, Fauci, Berset,Véran…. ont fait l’erreur d’attaquer Malone…

Ce scientifique sait analyser et nous défendre.
Les chiffres épidémiologique de l’armée US sont horribles.

Vous trouverez ci-dessous un résumé des chiffres de 2021 (+ vaccin) % de changement par rapport à 2020 (- vaccin)

  • Nombre total de maladies et de blessures signalées par année (ambulatoire) en baisse de 3 %(il s’agit essentiellement d’un contrôle pour l’ensemble de données et contredit l’explication de la « corruption des données »).
  • Nombre total de maladies et de blessures signalées par année (hospitalisation) en hausse de 37 %
  • Nombre total de maladies du système nerveux par année en hausse de 968 %
  • Nombre total de rapports sur les tumeurs neuroendocrines malignes par année en hausse de 276 %
  • Nombre total de rapports d’infarctus aigus du myocarde par année en hausse de 343 %
  • Nombre total de rapports de myocardite aiguë par année en hausse de 184 %
  • Nombre total de rapports de péricardite aiguë par année en hausse de 70 %
  • Nombre total de rapports d’embolie pulmonaire par année en hausse de 260 %
  • Nombre total de rapports sur les malformations congénitales par année en hausse de 87 %
  • Nombre total de rapports sur les hémorragies sous-arachnoïdiennes non traumatiques par année en hausse de 227 %
  • Nombre total de rapports d’anxiété par année en hausse de 2 361 %
  • Nombre total de rapports de suicide par année en hausse de 227 %
  • Nombre total de néoplasmes pour tous les cancers par année en hausse de 218 %
  • Nombre total de néoplasmes malins des organes digestifs par année en hausse de 477 %
  • Nombre total de néoplasmes du cancer du sein par année en hausse de 469 %
  • Nombre total de néoplasmes pour le cancer du testicule par année en hausse de 298 %
  • Nombre total de rapports d’infertilité féminine par année en hausse de 419 %
  • Nombre total de rapports sur la dysménorrhée par année en hausse de 221,5 %
  • Nombre total de rapports de dysfonctionnement ovarien par année en hausse de 299 %
  • Nombre total de rapports d’avortement spontané par année EN BAISSE de 10 %
  • Nombre total de rapports d’infertilité masculine par année en hausse de 320 %
  • Nombre total de rapports sur le syndrome de Guillian-Bare par année en hausse de 520 %
  • Nombre total de rapports sur la myélite transverse aiguë par année en hausse de 494 %
  • Nombre total de rapports de saisie par année en hausse de 298 %
  • Nombre total de rapports de narcolepsie et de cataplexie par année en hausse de 352 %
  • Nombre total de rhabdomyolyses par année en hausse de 672 %
  • Nombre total de rapports sur la sclérose en plaques par année en hausse de 614 %
  • Nombre total de rapports de migraine par année en hausse de 352 %
  • Nombre total de rapports sur les troubles sanguins par année en hausse de 204 %
  • Nombre total de rapports d’hypertension (pression artérielle élevée) par année en hausse de 2 130 %
  • Nombre total de rapports d’infarctus cérébraux par année en hausse de 294 %

Cela a fait l’effet d’une bombe, évidemment… alors voilà que les  responsables ont trouvé comme explication que les données affichées entre 2016 et 2020 seraient fausses et qu’en réalité il y aurait bien plus de maladies que celles affichées et donc que le pourcentage d’augmentation pour 2021 ne serait pas juste…

Sur la base de cette présentation datée du 04 février, les diapositives 3 et 13 indiquent toutes deux que Fauci et ses collègues du NIH travaillent avec le DoD et que les données de la base de données DMED étaient partagées. Il est donc TRÈS difficile d’affirmer que Fauci ne connaissait pas ces données. Cela rend également encore plus difficile de croire que, avec toutes ces agences surveillant les mêmes données, personne ne pensait que les données historiques étaient incorrectes jusqu’à ce que les dénonciateurs sonnent leur alerte. 

Malgré cela, alors que les données sont entrées dans la sphère publique avec l’audience publique de « deuxième opinion » du Sénat convoquée par le sénateur Ron Johnson, le DoD a jugé bon de communiquer avec Politifact  plutôt qu’avec le sénateur, fournissant la déclaration suivante :

« Mais Peter Graves, porte-parole de la division de surveillance des forces armées de la Defense Health Agency, a déclaré à PolitiFact par e-mail qu' »en réponse aux préoccupations mentionnées dans les reportages », la division a examiné les données du DMED « et a constaté que les données étaient incorrectes pour les années 2016 -2020. »

Les responsables ont comparé les chiffres du DMED avec les données sources du DMSS et ont constaté que le nombre total de diagnostics médicaux de ces années « ne représentait qu’une petite fraction des diagnostics médicaux réels ». Les chiffres de 2021, cependant, étaient à jour, donnant « l’apparence d’une augmentation significative de l’occurrence de tous les diagnostics médicaux en 2021 en raison des données sous-déclarées pour 2016-2020 », a déclaré Graves.

Le système DMED a été mis hors ligne pour « identifier et corriger la cause première de la corruption des données », a déclaré Graves.

Comme indiqué ci-dessus, parmi les nombreux aspects curieux de cette déclaration, il y a le fait que le CDC VaST surveille apparemment ces données depuis des années et n’a jamais identifié cette « corruption des données » comme un problème.

Alors, que montrent les données originales (avant la correction de la division de surveillance des forces armées de la Defense Health Agency de la « corruption des données » ?

En examinant ces données, nous voyons des données de base de 2016 à 2019 (avant le SRAS-CoV-2/COVID-19), 2020 (la première année du SRAS-CoV-2/COVID-19 lorsqu’aucun vaccin n’était disponible), et 2021 (l’année où les vaccins étaient disponibles et obligatoires pour l’armée américaine).

Comme indiqué ci-dessus, il existe de nombreuses variables de confusion potentielles, mais quelle qu’en soit la cause, si ces données ne sont pas dues à une « corruption de données » de longue date et jusque-là inconnue, nous avons alors un problème majeur avec la santé globale de nos forces armées. 

Et s’ils sont dus à une « corruption de données » inconnue auparavant, pourquoi quelqu’un n’a-t-il pas couru avec son pantalon en feu pour essayer de comprendre ce qui se passe ici bien avant que les lanceurs d’alerte ne portent cela à l’attention nationale ?

 1,979 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. En France, on continue à cacher ce qu’il se passe, donc le Véreux peut continuer à mentir effrontément et à calculer ses doses pour conserver le pass vaccinal, ausweis moderne et mondialisé.

  2. Les rats sont très intelligents, si un raticide fonctionne instantanément, les autres rats s’en rendent compte, c’est pourquoi les fabricants utilisent des effets retard. Pour les vaxxins anti COVID-19, ils ont fait pareil, considérant la populace comme des rats. Aux morts instantanés, de 0 jours à 4 semaines après l’injection, va s’ajouter tous ceux dont l’espérance de vie a été réduite par cette putai… de protéine Spike. Et, dans quelques années et, c’est déjà en route, on va constater une baisse généralisée de l’espérance de vie ! Les plus pessimiste tablent sur 20 %, réponse définitive dans 30 ans. En attendant, il faut suivre le procès intenté par le Dr Reiner Fuellmich.

    • Ils ont même prévu, le professeur PÉRONNE l’a dénoncé, de ne pas prendre en considération les événements qui surviennent dans les 15 jours suivant l’injection du bouillon de onze heures Pfizer

  3. Le vaccin Covid-19 de Pfizer augmente le risque de décès des enfants de 5100% selon l’Office for National Statistics UK.
    https://dailyexpose.uk/2022/02/07/covid-vaccinated-children-5100-percent-more-likely-to-die/
    https://pbs.twimg.com/card_img/1490573797828689928/oloTL0cY?format=png&name=small

    Vous vous souvenez de la petite fille Maria Angelica qui a reçu sa première dose du vaccin Pfizer et qui est tombée malade le lendemain du vaccin ?
    Maria Angelica est morte à l’âge de 11 ans.
    La mort est survenue le quinzième jour après le vaccin.
    https://twitter.com/i/status/1490606203470286855

    J’étais en passe de devenir médecin, maintenant ma vie est ruinée.
    « Je fais des crises tous les jours, parfois jusqu’à 150 et j’ai dû rendre mon permis de conduire.
    Je dois utiliser un fauteuil roulant pour me déplacer car ma jambe droite ne veut pas bouger.
    https://twitter.com/sergiodde/status/1490249845520621569

  4. Il y a un reel crime contre l’humanite il faut commencer les arrestations et les instructions des proces la bande a Macron l’assassin et lui-meme doivent en repondre en France.

  5. Liste déjà longue à laquelle il faudrait ajouter des maladies qui se « réveillent », déjà existantes ou non qui s’aggravent, apparitions de maladies opportunistes… ce qui me conforte dans l’hypothèse personnelle quant à la composition virale de ce virus créé de toutes pièces, et ce dès le début de cette « pandémie », qui contient des souches du VIH ou de ses variants

  6. Si ces données sont fausses, 2016-2020,qui les a collectées ? Après on s’étonnera que Trump affirme que les élections ont été truquées ?!

1 Rétrolien / Ping

  1. JUSTICE VA-ELLE ÊTRE ENFIN RENDUE ? Il faut espérer que ce sera sans aucune concession !! Fuellmich : discours d’ouverture du procès pour crime contre l’humanité | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.