Zemmour : le paradoxe des sondages…


En cette période de sondagite aigüe, il n’est guère possible d’échapper à une avalanche de chiffres contradictoires dans la course à la présidentielle.

D’un côté, Zemmour serait jugé comme « étant à rejeter » par 62% des Français:




D’un autre côté, 67% des Français sont inquiets à l’idée du Grand Remplacement, et 61 % d’entre eux estiment qu’il va se produire.



Cherchez l’erreur !

Le seul candidat qui ait mis la lutte contre l’immigration incontrôlée devrait en toute logique être plébiscité.

Le Grand Remplacement étant LA menace qui remet en cause le fondement de notre civilisation et toute notre culture, l’endiguer devrait être LA priorité…

Avoir une vision d’homme d’État, c’est savoir hiérarchiser les priorités stratégiques. C’est permettre à l’idéologie de reprendre le dessus sur le gloubi-boulga de la pensée creuse qui masque l’essentiel. C’est raisonner sur le long terme.

C’est exactement ce qu’a compris Éric Zemmour. Il importe avant tout de s’attaquer aux vrais problèmes qui minent notre nation : immigration, dilution de la souveraineté dans un melting-pot européen et ravages de la mondialisation.

Bref, il prend à contrepied les autres candidats du système qui s’évertuent à ignorer l’essentiel pour noyer l’électeur sous un flot de futilités occupant l’espace médiatique. Leur but est clair : comme des prestidigitateurs, ils détournement l’attention du chaland pour mieux les berner.

Les débats sur le pass sanitaro-vaccinal, la décarbonation de l’économie, la relance du nucléaire ou l’interdiction du foie gras sont autant de diversions habilement jetées en pâture aux gogos qui se déchirent sur ces sujets en oubliant l’essentiel.

Dans ce genre de futilités, le pompon va indéniablement à Valérie Pécresse qui s’est illustrée avec brio par cette sortie surréaliste sur … le Nutriscore du fromage.

https://twitter.com/Europe1/status/1482989601400709122

« Moi j’adore le fromage et je suis en train de me battre pour qu’on essaie de modifier le Nutriscore. Vous savez, le Nutriscore, si on applique au fromage à 100 grammes de fromage, on aura une désincitation à en manger. Donc je propose qu’on fasse le Nutriscore à la portion car apparemment il y a peu de gens qui mangent 100 grammes de fromage facile. ».

Que Pécresse se complaise dans le fromage n’est d’ailleurs aucunement étonnant quand on analyse son parcours.

Il est donc clair que l’on a d’un côté un visionnaire défendant bec et ongles l’essentiel, et d’un autre des opportunistes bondissant sur n’importe quel sujet anodin pour draguer les voix.

Depuis des décennies, nos hommes « politiques » n’ont plus d’idéologie et gouvernent pour faire plaisir à la majorité. Les sondages remplacent la ligne directrice.
Pour se faire élire, ils publient un programme qui n’est en fait qu’un ramassis de mesurettes démagogiques qu’ils s’empressent d’oublier une fois assis sur le trône.
Certains ont même eu le cynisme de l’avouer. Chacun se souvient de la sortie de Chirac « Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent ».
On conçoit donc mieux les racines de l’abstentionnisme qui rongent notre démocratie (ou ce qu’il en reste).

Or nous sommes aujourd’hui confrontés à un vrai choix qui sera déterminant pour le survie de notre pays.
Devant cette croisée des chemins, à cette bifurcation historique nous avons ne pouvons pas tergiverser.

Il est donc important d’inverser la tendance et de prouver aux 61% des Français qui n’aimeraient pas voir Zemmour à l’Élysée qu’ils sont dans l’erreur.

Pour avoir discuté très largement avec beaucoup de gens de tous horizons sociaux, je crois pouvoir catégoriser en deux groupes ceux qui rejettent Zemmour :

• Les victimes manipulées.

Celles-ci ont subi un véritable lavage de cerveau. Les chaînes d’information ont répété en boucle depuis des mois que Zemmour était fasciste, misogyne, homophobe et raciste.
Avant d’être candidat, Zemmour était qualifié de « polémiste d’extrême-droite », depuis il est devenu « le candidat d’extrême-droite ».
« Extrême-droite » systématiquement accolé à son nom laisse des traces chez ceux qui ne réfléchissent pas.

Zemmour s’en défend pourtant très bien, rappelant que son programme n’est autre que celui du RPR des années 90 :



Juppé et Chirac étaient-ils fascistes eux aussi ?

On mesure à cet exemple combien les médias façonnement complètement une fausse idée de l’image du candidat Zemmour.

Comble du comble, ces mêmes médias viennent s’étonner ensuite de l’image déplorable de Zemmour.
Le dernier exemple en date remonte à l’émission de Ruth Elkrief avant-hier soir.
Avec sa bouche en cœur et son sourire de faux-cul, elle l’interviewait en lui faisant remarquer qu’il ne pouvait guère être président alors qu’une très grande majorité des Français le rejetait.

Bel exemple de pyromanie chez un pompier.


• Les poltrons égoïstes.

J’ai hélas discuté avec beaucoup d’interlocuteurs reconnaissant que le diagnostic de Zemmour est exact mais qu’ils ne voteront pas pour lui.

En les poussant dans leurs retranchements, j’ai compris leur motivation.
Ils savent qu’avec Macron ou son clone Pécresse, tout va continuer sans gros soubresaut dans l’immédiat. Bien sûr, ils sont conscients que différer la solution au problème ne fait que l’amplifier, mais ils s’en fichent.

La plupart sont retraités et pensent pouvoir « passer la ligne d’arrivée sur le ventre » :


Tu comprends, je suis près de la sortie alors je n’ai pas envie d’entrer dans une zone de turbulence de mon vivant.
– Mais pense à tes enfants ! 
– De toute façon, eux, ils s’en foutent, alors ils n’auront qu’à se démerder !

Cette conversation que j’ai réellement eue avec un de mes amis est très révélatrice de l’état des lieux.

Les plus hypocrites tentent de se justifier en disant du bout des lèvres que « Finalement, Macron est un moindre mal » ou que « Zemmour a raison, mais ses mesures conduiraient à la guerre civile ».

Peut-être, bien que je ne le pense pas.

Cependant, si tel était le cas, autant que la guerre civile soit menée le plus tôt possible quand nous avons encore toutes les chances de la gagner.
Attendre, c’est perdre tout espoir tant l’arithmétique de l’immigration et de la natalité jouent contre nous.



Alors quelles conclusions en tirer ?

Il est à peu près impossible de convertir les poltrons égoïstes.

En revanche, les victimes manipulées peuvent être dessillées.


Comptons sur le talent immense de Zemmour qui saura ouvrir les yeux aux Français maintenant que tous les médias sont obligés de le recevoir.
Comptons aussi sur nous-mêmes : portons la bonne parole autour de nous.
Je peux sans forfanterie me vanter d’avoir ouvert les yeux à des victimes qui voteront finalement pour Zemmour désormais convaincues d’avoir été leurrées par une propagande indécente.

Comptons aussi sur les abstentionnistes qui vont réaliser que le candidat Zemmour n’est pas celui qui appartient à la caste des politiciens marchands d’espoir qui les ont découragés d’aller voter.

De surcroît, le harcèlement dont Zemmour est victime va se retourner contre ceux qui le dénigrent systématiquement.

Fort heureusement, les victimes manipulées sont plus nombreuses que les poltrons égoïstes.

Tout espoir n’est donc pas perdu et il est important que chacun d’entre nous mette toute son énergie pour faire mentir des sondages dont l’impartialité est d’ailleurs hautement questionnable.




 930 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. Mr Dupont Moretti bénéficiera pour l’éternité, du privilège d’être le seul ministre de la justice française à conserver ses prérogatives ministérielles en étant soit même mis en examen. S’il ne fallait retenir qu’une seule des décisions méprisables, prises à l’encontre des français par Macron au cours de son mandat, ce serait celle-ci. Hélas, cet état de fait marginalisé par une presse concupiscente à l’égard du président, est écarté au profit d’un acharnement à peine dissimulé d’un dénigrement systématique des concurrents du précieux, Eric Zemmour en tête.

  2. Le fait de targuer Zemmour et autres partis de droite, d’extrême droite a pour but de déstabiliser les 50% d’indécis et les dissuader de voter pour eux.
    Extrême droite ça fait peur, le slogan des journaleux et médias est employé dans ce seul but.
    Et ce malgré les nombreuses interventions de Zemmour pour dire qu’il n’est pas d’extrême droite. Malheureusement bcp de français sont embarqués dans le déni par médias interposés!
    Il faut leur coller des procès aux fesses à tous ces pourris.

    • Bonsoir Aline à qui « je crierai pour qu’elle revienne » sur sa proposition de coller des procès aux fesses de ces pourris que notre Justice Républicaine est bien morte depuis longtemps à cause de leur idéologie imbécile héritée de 1968!
      Je sais de quoi je parle car en 68 je venais de m’acquitter de mes « obligations militaires » comme l’on disait à l’époque.
      Sachez, si vous l’ignorez et à titre d’exemple, qu’un certain Cohn-Bendit, révolutionnaire gauchiasse, ventait les actes assimilables à la pédophilie, rien que cela ! Poursuivi, par de Gaulle il se réfugia lâchement en Allemagne grâce à cette saloperie de double-nationalité (la législation d’alors lui permettant de ne pas être extradé d’outre-Rhin). Aujourd’hui pourtant les micros français lui sont complaisamment ouverts et les plateaux Télé accessibles, sans que personne ne moufte en cette France qui stupidement se croit encore en capacité de planter l’étendard universel des Droits de l’Homme dans le monde entier, alors qu’elle n’est plus que ramollie et déliquescente!
      Que « Saint-Zemmour » nous aide !

      • moi je venais juste de me marier , tout ce que tu cites est hélas bien vrai. le con bandit n était déjà pas une fleur juste une grosse épine et même mnt sous ses airs de vieux »co. » il est resté le pourri qu il était déjà

  3. La manipulation se fait dans le vocabulaire des grands médias. L’utilisation du terme « extrême », à très forte dose, partout, tous les jours ! Notons que Roussel est « le n° 1 du PCF », Mélenchon, « le chef des insoumis ». Pas d' »extrême » pour eux. Dans moins de 3 mois, les français auront compris : Extrême = violent, excessif, risqué, exagéré, déraisonnable, hasardeux. On est contre l’invasion migratoire, mais, quand même, … Zemmour ….?

    • ben si il nous faut zemour! les autres sont de la gnognote! mais bon les français sans co… auront peur et ce qui va arriver sera encore pire que ce qu on a déjà eu. si macreux repasse la France est fichue. elle est déjà bien malade mais là ce sera sa mort

  4. L’étiquette d’extrême droite est accolée systématiquement à Z par les pourris de médias et autres bobos gauchos, idem pour RR, RL…..qui sont aussi catalogués d’extrême droite.
    Il faut que Z Reconquête RR, RL …. intentent des procès pour discrimination envers ces traîtres haineux!

  5. Chercher l’erreur ! il n’y en a pas ; Mme Lepen en son temps dénonçait ce que dénonce Zemmour, moins bien je vous l’accorde ! et alors ?
    Que chacun d’entre nous , mette toute son énérgie ! oui , de quelle façon ?

    • oui a ses début marine dénonçait l immigration mais en voulant se dédiabolisée elle a perdu la confiance du peuple et tué le parti que son père lui a laissé . elle a tellement envie d etre « reine » qu elle en oublie le peuple et ses martyres

  6. Je l’ai déjà dit, ce ne sont plus des sondages d’opinions mais d’influence.
    Comment gober que des instituts achetés par le gouvernement (comme les médias) interrogent 1000 personnes (ce n’est même pas sûr)et que cela représente 48 millions d’électeurs.
    Quand je verrais un institut « privé » faire le même genre de sondage, sans idéologie et sans parti pris, j’y croirais peut-être.

  7. Les français sont des pleutres pour une forte majorité malheureusement.
    Ceux sont les français du « bon beurre » prêt à tous les compromis et toutes les trahisons pourvus qu’ils aient du pognon et à bouffer.
    Malheureusement l’invasion n’est pas aussi brutale qu’en 40 et ces cons de français ressemble à la grenouille que l’on fait bouillir petit à petit sans qu’elle réagisse. le Z ne pourra pas mener la révolte depuis l’extérieur car l’extérieur est aussi soumis et les résistants ne seront pas armés. A suivre

  8. À mon humble avis, les sondages d’intention de vote sont largement bidouillés. Aux victimes manipulées et aux poltrons égoïstes, j’ajouterais les loyalistes idéologiques genre mélanchonnistes ou des loyaux aux droites nationalistes, du moins pour ces derniers dans un premier temps, en espérant que si Zemmour se présente au deuxième tour ceux-là se mobiliseront pour ce dernier. Pour le reste, je plussoie.

Les commentaires sont fermés.