Raoult : en un mois, 12 vaccinés de moins de 65 ans sont morts à Marseille !!!

 

Eu égard au contenu de cet entretien, je crains fort que youtube ne le fasse disparaître, alors je l’ai préservé sur notre chaîne russe, au cas où…

Ci-dessous, transcription des passages qui, à mon sens, sont à retenir et qui peuvent être utilisés pour des recours juridiques et des débats. Ils ont eu beau essayer de le discréditer, Raoult demeure LE virologue de référence en France.

Les données que je vais vous présenter aujourd’hui bien que surprenantes, ne sont pas les miennes, ce sont les données officielles. Ça évitera aux gens de raconter des bêtises.

Ce sont donc les données de l’INSEE, ceux qui surveillent la mortalité.
Il n’y a jamais eu de surmortalité chez les gens de moins de 50 ans, zéro !
Depuis juin il n’y a eu aucune surmortalité, elle va plutôt en descendant et la bonne nouvelle c’est que même chez les plus de 85 ans il y a moins de morts grâce à la bonne gestion des Ehpad, ça c’est la bonne nouvelle.
Les autres données nous viennent de l’ONTARIO qui a un système de veille sanitaire très intéressant, et ils publient leurs données.
Vous voyez ici le nombre de personnes hospitalisées, vaccinés en bleu, non vaccinés en gris. Les gens qui disent qu’il n’y a pas de morts chez les vaccinés, c’est faux. Je peux vous dire qu’à Marseille il y a eu 12 morts vaccinés depuis un mois. Chez les gens de moins de 65 ans il y avait la moitié qui avait reçu au moins 2 doses vaccinales, donc le vaccin ne met pas à l’abri en particulier les immunodéprimées. Et vous voyez là, effectivement, en Ontario, ce sont toujours les mêmes groupes. Même si  une majorité n’est pas vaccinée, vous avez des gens aussi qui sont vaccinés donc le vaccin a parfois une protection mais pas une protection totale.Le vaccin, ce n’est pas magique du tout.
La protection vis-à-vis de l’hospitalisation en réa et la mort, elle n’est pas totale et donc ceux qui disent qu’elle est totale font de la propagande, ce n’est pas la réalité.
On a évalué la protection, je pense qu’elle était à 50% jusqu’à Omicron. Or pour omicron on sait qu’il y a pas ou extrêmement peu de réanimation et pas de mort selon les premières études sorties.
.
Chez  nous voyez le taux de protection des 800 ou 900 personnes qui se présentent; eh bien le pourcentage de positifs est comparable chez les vaccinés et chez les non vaccinés, environ 30 %. IL n’y a pas de différence significative.
Voici un tableau un peu compliqué mais intéressant parce qu’il montre la proportion de gens vaccinés en fonction du variant qui a contaminé les gens qui sont ici.
La méconnaissance des gens de ce pays sur la virologie est incroyable, tout le monde a une opinion sur tout, mais on manque surtout de virologues !
Un virologue normal ne dit pas que les virus à ARN ne mutent pas ! C’est un déni de connaissances qui laisse pantois et une hostilité vis-à-vis de ceux qui ont les connaissances… On est dans des difficultés considérables, donc on félicite en permanence ceux qui ne savent pas et on pénalise ceux qui savent !!!
Mes collaborateurs sont pénalisés, on m’a foutu dehors alors que je suis le médecin le plus calé de toute la France….
Déjà, avec le variant delta, il y avait ici 1600 cas chez les vaccinés contre 5000 chez les non vaccinés, il y avait déjà une proportion non négligeable d’à peu près 20 à 25% des gens diagnostiqués ici qui étaient vaccinés .
Et là, avec Omicron, on arrive progressivement à près de 40% des gens positifs qui sont vaccinés.
On voit donc que la protection vis-à-vis de delta n’était pas exceptionnelle mais elle est encore moins bonne vis-à-vis de Omicron. Vaccinés et non vaccinés sont symptomatiques et les charges virales, le nombre de virus qu’ils portent sont aussi important, qu’ils soient vaccinés ou non vaccinés.
Donc l’idée que quelqu’un qui est vacciné et positif serait moins dangereux que quelqu’un qui n’est pas vacciné relève du conte de fées, ce n’est pas vrai.
Ou alors il faut reprendre la définition du virus. Les gens contagieux sont les gens qui sont porteurs d’un virus transmissible . C’est comme ça !
Et avec Delta c’était pire ! Les gens qui étaient vaccinés avaient plus de virus que les non vaccinés positifs !!!
Il faut arrêter de fantasmer, le vaccin ne vous met pas à l’abri du portage de virus !
Il ne faut pas confondre le vaccin comme connaissance scientifique et le vaccin comme religion. Quand on vous dit qu’on « est pour les vaccins » on est déjà entrés dans la religion.
Vous ne pouvez pas être pour tous les vaccins quels qu’ils soient, par exemple  le vaccin pour le covid, il y en a 5,6,7… qui ont des activités différentes, des risques différents, il y en a qu’on a arrêté parce qu’ils représentaient des dangers chez les jeunes, en particulier AstraZeneca et Jenssen. Vous ne pouvez pas dire « je suis pour les vaccins« , il y a en a qui ont des effets secondaires embêtants et d’autres qui n’en ont pas. Il y a des vaccins qui n’ont pas d’utilité dans l’endroit où vous êtes, il y a des maladies locales ça n’a pas de sens de vous faire vacciner si vous n’y allez pas.
Le premier vaccin, la vaccine, était un vaccin extrêmement mal toléré et pour lequel il y a eu énormément de problèmes, et donc il a été arrêté quand il n’y a plus eu de variole, il n’y en a plus eu depuis 74, et quand, à cause d’un fantasme de retour, on a vacciné des militaires américains ils en sont morts.
On est en train de basculer du côté religieux qu’on voit dans plusieurs domaines et notamment dans celui de la santé.  On est prêts à brûler les hérétiques !
Aucune donnée scientifique ne justifie un tel développement de haine !
Ils sont tous du même côté « je sais ce qui est bon pour vous, vous devez le faire », ça veut dire que ces gens ont basculé dans l’idéologie, ils ont abandonné la connaissance, qui change, qui évolue avec le temps.
Alors effectivement pour la vaccination, j’ai dit il y a plusieurs mois que je ne comprenais rien à cette épidémie à rebonds. Je commence à comprendre à présent, je vais essayer de vous expliquer.
Quand ce vaccin a été testé, il a été décidé de ne pas prendre en compte ce qui se passait dans les 15 jours suivant la vaccination parce que les gens ne sont pas protégés... Bon d’accord, on ne regarde pas, mais nous on avait vu qu’il y a justement beaucoup de cas qui surviennent juste après les injections. Mais ceux-là si vous les enlevez vous enlevez une partie de l’information qui est très importante. Information que Pfizer, par exemple, n’a jamais donnée, sur ce qui se passait dans les 15 jours suivant la vaccination en terme de Covid.
Et tous les travaux qui ont été publiés ont suivi, on n’a aucune donnée sur les effets secondaires dans les 15 jours suivant la vaccination !
Or, justement, il y a beaucoup de cas qui arrivent justement juste après les injections, si vous les supprimez vous enlevez  une partie de l’information, très importante !  Chez nous il y a eu beaucoup de personnes qui ont fait un Covid après la vaccination.
Il y a 2 moments : dans les 15 jours-3semaines après la vaccination et ensuite 3 mois après.
Les gens de Stanford ont fait un papier à propos du personnel de soin vacciné qui faisait beaucoup de Covid après la vaccination, et puis 3 mois après on arrêtait parce que le vaccin ne marche plus.
Alors nous on commence à comprendre, c’est sans doute à cause des anticorps facilitant.
Ça veut dire que si ce que l’on pense est vrai, la vaccination a favorisé le nombre de Covid.
Ça c’est très intéressant, c’est les gens d’Ontario, encore, qui ont fait ça, c’est le nombre d’infections après vaccination. Et alors toute cette partie-là, énorme, en bleu -ils sont très honnêtes, ils la mettent mais après ils disent « elle compte pas ». Il y a un nombre incalculable de cas juste après l’injection et maintenant tout le monde le sait, tout le monde a dans sa famille quelqu’un qui a fait un covid peu de jours après l’injection, une semaine, 10 jours… On le sait maintenant, les injections sont suivies très communément d’un Covid documenté.
Qu’est-ce que ça veut dire au niveau épidémique ?
Regardez, ça c’est le monde entier, on en est à quasiment 9,5 milliards de doses injectées, et ça c’est le nombre de cas. Il n’y a jamais eu autant de cas dans le monde… ça c’est le nombre de morts, je ne sais pas s’il y en a moins…
On ne peut pas dire que la vaccination diminue le nombre de cas, c’est pas vrai.
Après vous pouvez cocher sur chacun des pays, tiens, là, c’est bien, l’Australie. L’Australie c’est un des pays les plus acharnés sur le vaccin. C’est une réaction paradoxale, ils y croient tellement qu’ils forcent les gens à se vacciner. Il n’y avait pas de cas, rien, et ils ont fait une campagne vaccinale massive et depuis qu’ils ont fait cette campagne ils ont eu en un mois 800 000 cas ce qui représente 80% des cas qu’ils ont depuis le début de l’épidémie. Cela suit leur énorme campagne vaccinale, ils ont fait 44 millions d’injections, donc il faut vous réveiller un peu ! Vous avez le droit d’avoir des doutes. Vous ne pouvez pas dire que ceux qui ne se vaccinent pas sont des fous, c’est pas vrai.
  Regardez aussi la Corée du Sud, c’est pareil, ils étaient assez tranquilles, ils ont commencé à vacciner massivement, ils ont à présent utilisé 108 millions de doses... ils n’ont jamais eu autant de cas ! Ça représente à peu près 25% des cas depuis le début de l’épidémie alors que la Corée du Sud était un modèle. Ils vaccinent et pouf, ils se retrouvent avec une épidémie considérable…
Pareil pour Singapour. C’était une épidémie tranquille, pas de mort... ils font une campagne vaccinale et ils se retrouvent avec une épidémie, un nombre  de morts absolument considérable.
Regardez le Danemark, jusque-là je trouvais qu’ils avaient bien su gérer l’épidémie jusque-là, avec relativement peu de morts, et puis, hop, on commence une grande campagne de vaccination et là le Danemark se retrouve avec un nombre de cas incroyable en un mois plus de la moitié de tous les cas qu’ils ont eu depuis le début de l’épidémie.
Et si vous regardez la France, voyez le nombre de doses vaccinales qui ont été données, c’est 15 millions de doses vaccinales et le nombre de cas, c’est 380 000 cas, c’est-à-dire 25% des cas qu’on a eus depuis le début de l’épidémie en un mois.
Donc dire que les stratégies vaccinales dans le monde ont permis d’avoir un contrôle de la maladie, c’est pas vrai !
Et il ne s’est pas passé la même chose partout, pas du tout !
On est en train de faire le travail. C’est dans les pays où l’on a le moins de vaccination, ou les pays où l’on a le plus utilisé des vaccins inactifs qu’il y a le moins de cas, de façon extrêmement significative.
Donc les vaccins que l’on a n’ont pas du tout permis le contrôle de la maladie, ils ont peut-être joué un rôle sur sa sévérité mais dans une maladie qui ne s’avère pas très très sévère on se demande ce que ça fait. En tout cas ça ne justifie pas qu’on menace les gens, qu’on les insulte, ni qu’on les empêche de vivre.
En tout cas face à des maladies inconnues, face à des vaccins inconnus (parce qu’on n’avait jamais fait ce type de vaccin, et les vaccins sur les maladies ARN c’est pas très splendide, il suffit de regarder la grippe).
On ne sait pas…
La seule chose qu’on sait c’est pour la dengue,  maintenant on ne vaccine contre la dengue que les gens qui ont eu la dengue… ça fera peut-être évoluer la vaccination contre le covid. Le vaccin tue plus les gens qui n’ont pas eu la dengue que ceux qui l’ont eue. Pour les jeunes (regardez le chiffre de l’OMS) on ne recommande la vaccination contre la dengue que de ceux qui ont déjà eu la dengue, sinon ils risquent de faire une forme plus grave.
Un vaccin c’est pas un miracle, c’est pas une baguette magique, ça doit être adapté à la situation.
Il y a des vaccins qui aggravent les choses, c’est pas une nouveauté ! On sait aussi que des vaccins, comme celui de la polyomélite, peuvent créer une nouvelle épidémie de polyomélite alors qu’on n’avait plus de cas depuis 30 ans…

 1,697 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. On sent bien qu’on a affaire à un grand scientifique et pas à Macron, Castex, Véran, Attal et compagnie. Mais en FRANCE, on dénigre ceux qui savent et on décore les charlots. Une preuve ? Buzin a eu la légion d’honneur….

  2. J’espère qu’une chose, que le pr Raoult aille tous les faire tomber et qu’il sera suivi par beaucoup d’autres du monde médical qui sont dégoutés pour l’arnaque covid !

  3. Le professeur Raoult, rappelons-le, est considéré par le site Expertscape, qui « classe objectivement les personnes et les institutions en fonction de leur expertise dans plus de 29 000 domaines biomédicaux » : Comme le plus grand expert dans le monde entier en matière de maladies transmissibles sur un total de 53 100 scientifiques !
    D’ailleurs L’Ordre des Médecins n’a fait que se ridiculiser en lui donnant « un avertissement » pour son soit disant exercice illégal de la médecine…
    Mais en même temps « Un nouveau variant COVID-19 a été détecté à l’IHU Méditerranée Infection issu de patients de Forcalquier. Il a été baptisé variant IHU et déposé sur GISAID sous le nom de B.1.640.2 ». C’est ce qu’écrit l’établissement, DIRIGE par DIDIER RAOULT, dans son tweet le 9 décembre 2021. L’institut marseillais a présenté les résultats de ses recherches dans une “pré-publication”.
    COMME IL A TOUJOURS FAIT !
    Santé Publique France a confirmé l’information dans un rapport du 15 décembre. “Depuis le 8 décembre 2021, le lignage B.1.640 a été divisé en deux sous-lignages : B.1.640.1 et B.1.640.2″, explique l’établissement public.
    Pour le moment, ce variant est responsable d’environ 300 cas positifs, ce qui représente moins de 1 % des contaminations.
    ALORS QU’ON M’EXPLIQUE POURQUOI UN SOIT DISANT DANGEUREUX MEDECIN FOU EST ENCORE EN PLACE ET CONTINUE DE TRAVAILLER AVEC SON EQUIPE ?

  4. Professeur, faites attention, Marty de Fronton va demander à ce qu’on vous Embastille.

  5. Personnellement je n’ai plus confiance en Didier Raoult depuis sa trahison de décembre 2020 lorsqu’il a annoncé (après avoir dit le contraire) qu’il fallait vacciner les personnes à risque alors qu’il savait pertinemment que ce n’était pas un vaccin l’ayant reconnu de lui-même et arguant à juste titre du fait qu’il n’y avait pas de raison de vacciner une population pour un virus si peu létal. Je lui préfère de loin le très grand Professeur Perronne qui lui depuis le début tient le même discours basé sur une véritable logique et argumentation scientifique, un merveilleux médecin doublé d’un très grand Humaniste il me rappelle par certains côtés notre grand Albert Einstein (un ton au dessous je vous le concède mais du même courant), jamais d’agressivité dans les propos toujours des discours clairs et argumentés sur une base philosophique indéniable.

    • Raoult ne pouvait pas être totalement hostile au vaccin d’abord car il y avait un doute sur une éventuelle éfficacité et ensuite car il ne serait plus là mais écarté pour dire ce qu’il dit aujourd’hui qui aura un poids considérable pour démonter le passe et tout ce qui a été fait comme délires mortifères jusqu’à maintenant!

    • il n’y a pas trahison, il dit lui-même clairement que il a fallu attendre pour comprendre ce qui se passait ; pour le moment même des anti-vaccin covid disent que, peut-être, il atténue les formes graves. Raoult en disant le contraire risquait de se faire mettre dehors de l’IHU comme c’est arrivé à Perronne en perdant sa capacité de nous expliquer, alerter… je trouve que faire des procès à Raoult alors que sans lui on ne saurait pas qu’ils nous ont menti depuis le début en interdisant l’hydroxychloroquine ce n’est pas très objectif

      • Le fils de mon plus proche voisin s’est fait vacciner pour pouvoir travailler. Deux doses. Malade à en mourir pendant trois jours. Fièvre, diarrhées, nausées, battements de cœur erratiques, maux de tête intenses. Il a juré qu’on ne l’y prendrait plus. Refus de la troisième dose.En cas de harcèlement patronal, ses collègues et lui refusent tout rappel. Ils ont décidé de porter plainte si leur patron insistait et de le menacer de démission collective. Ça bouge de partout. Les gens ont peur de se faire injecter des rappels sans arrêt à cause des variants à venir. La stratégie vaccinale de Macron va faire pschitt.

    • comment pouvez vous dire que vous n’avez pas confiance en ce GRAND Professeur sans conflit d’intérêt.

      bla bla bla et encore bla bla bla pour vous rendre intéressant

      les sachants sans conflit d’intérêt qui disent la vérité je vous adore, je e courbe devant vous

      les pourris qui sont financés par les entreprises des vaccins je vous vomi dessus

      simple reflexe d’honnêteté et de bons sens

      après chacun sa folie à croire ce qu’il veut et à cracher sur celui qu’il veut.

      moi, en tous cas, tous les samedi je suis dans les manifestations et j’irai jusqu’au bout, même si je ne suis pas concerné par la vaccination et que les pourritures ne pourront me l’imposer. je suis solidaire des autres et je continuerai tant qu’il me restera un souffle de vie.

  6. Le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière, les effets secondaires des vaccins COVID aussi.

  7. Le Covid bientôt traité comme une simple grippe en Espagne ?
    https://www.youtube.com/watch?v=cAuiX2bT4zU

    En Espagne, bien que la pic de la sixième vague de Covid-19 ne soit pas encore atteint, le gouvernement se veut optimise et développe un nouveau protocole de surveillance et d’approche du virus moins méticuleux. L’objectif : considérer le Covid comme une simple maladie endémique telle que la grippe saisonnière. Plus de détails avec notre correspondante à Barcelone, Clémentine Laurent.

  8. Merci Professeur Raoult pour votre travail , votre engagement malgré toutes les difficultés rencontrées

    La vérité commence à apparaitre petit à petit avec le recul sur les effets mortifères de ces produits dangereux

1 Rétrolien / Ping

  1. Karen, 67 ans, qui avait écrit « au diable les non-vaccinés », meurt après la 3ème dose | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.