Petit papa Noël, cette année je voudrais la panoplie du parfait vaccinateur…

DÉDIÉ À MES AMIS DE RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE CETTE LETTRE AU PÈRE NOËL. ET PARTICULIÈREMENT À PACO QUI MANIE L’HUMOUR NOIR AVEC BRIO. QUE LES PARENTS ME PARDONNENT D’AVANCE. J’AI VOULU ABORDER CE SUJET DÉLICAT SOUS L’ANGLE D’UNE FAMILLE PRO-VAX. BON NOËL À TOUS!

AUGUSTIN 
VILLA LES ENFERS
RUE DU CIMETIÈRE
                                              AU PÈRE NOËL
                                              ROUTE DES NUAGES
                                              LA NEIGE-SUR-SEINE
                                                Cher Père Noël,
    Comme d’habitude, je te passe ma commande. Cette année, je désire avoir une panoplie du parfait vaccinateur. Papa dit qu’avec tous les variants qui vont arriver, c’est un métier d’avenir, et que ça paye bien. Peux-tu aussi m’amener une console de jeux où le gentil vaccin terrasse le méchant virus.  Je sais que ma sœur a commandé une panoplie d’infirmière d’urgence. Peux-tu s’il te plaît ne pas l’écouter; elle a promis de nous intuber. Nous n’y tenons pas trop.
   Chez nous, nous sommes tous vaccinés. Trois fois. Nous sommes la première famille de la ville à avoir eu  les trois doses. Monsieur le maire nous a remis un magnifique diplôme que nous avons encadré et mis sur le manteau de la cheminée. En plus nous avons eu un cadeau : quatre tests gratuits plus la priorité pour la quatrième dose. Nous en sommes très fiers. Papa a une énorme confiance dans la médecine. Il nous a dit que s’il y avait des variants, on se ferait vacciner autant de fois qu’il le faudrait. On a pas eu d’effets secondaires d’après notre médecin Franck Enstein. Moi, j’ai un teint un peu verdâtre avec des boutons pleins de pus. Le docteur dit que c’est de l’acné juvénile alors que je n’ai que sept ans. Ma sœur est couleur jaune citron, ses dents se déchaussent et elle a une haleine de poney. Le médecin a dit que c’était la puberté. À six ans.  Maman a les yeux qui lui sortent de la tête et elle a les mains enflées. Au bureau elle a du mal à taper sur son clavier d’ordinateur, elle est obligée de se servir d’un stylet. Frankenstein a dit que c’était de la conjonctivite et de l’arthrite, dues à une trop grande utilisation du matériel informatique. Papa, lui, est essoufflée. Il a un truc au cœur qui finit en ite. Notre médecin lui a dit que c’était normal à son âge. D’après lui, on est une famille en pleine santé.
   Je suis triste parce que les papis et mamis ne pourront pas venir au réveillon ni le jour de Noël. Ils ont fait une première dose et ont dit que ça les avait rendus malades. Ils veulent plus se vacciner.  Aussi ils n’ont plus de pass. Papa et maman ont refusé de les recevoir. Papa a même dit qu’ils ne voulaient pas de vieux fossiles réactionnaires à la maison, capables de nous apporter la peste. J’ai pas de dictionnaire, et comme papa est pas à prendre avec des pincettes en ce moment, j’ai téléphoné à mes grands-parents pour savoir ce que ça voulait dire ce que papa avait dit. Depuis ils font la gueule. J’ai demandé au voisin, il m’a rembarré en me disant que nous étions une famille de suicidaires. Faut dire qu’il n’est pas vacciné lui non plus.  Pour remplacer les papis et mamies on a voulu inviter tante Julie et  tonton Jacques. On a pas eu de bonnes nouvelles; ils sont morts tous deux le lendemain du vaccin. Papa a dit que ça n’avait rien à voir, c’était leur tour, et voilà tout. À l’école, j’avais une fiancée. Comme elle est pas vaccinée, j’ai rompu. Elle voulait qu’on se marie au printemps. Maintenant elle est avec le gros Lulu. Elle m’a dit qu’elle voulait plus de moi de toute façon parce que je ressemblais à un extra-terrestre qui aurait  la rougeole. La jalousie, sans doute.
   Bon, cher père Noël, quand tu passeras, si tu ne retrouves pas le chemin de notre maison, demande où habite la famille Addams, c’est comme ça qu’ils nous ont surnommés dans le quartier. Je ne sais pas pourquoi. Je t’embrasse…à distance. À l’année prochaine.
                                                Augustin. 

 1,360 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Argo, vous exagérez, ce n’est pas comme ça en vrai!!
    Nan, j’deconne 🤓
    Excellent texte
    Bonne année à tous

  2. Faut être doué et bien inspiré pour imaginer un texte pareil. Faut dire à Christine qu’elle en fasse un tract (texte réduit à deux sur une page, imprimé par nous-même ou en ville). Si on est des milliers à en distribuer plus de mille, ça aura un impact. Plus ce texte transféré à nos contacts (au moins l’adresse) pourra en réveiller quelques-uns.

  3. Père Noël, n’oubliez un martinet pour Jean-Miche de l’Elysée… Ou mieux, une poubelle !!!

  4. Cher Argo. L’hommage public que tu me fais me va droit au cœur. Il vient, je le sais du fait que tu es le premier à apprécier les petites gourmandises que je mets en partage sur notre site. J’espère avoir le plaisir de te rencontrer en chair et en os un de ces jours, mais en 2022 quoi qu’il en soit.
    Prends bien soin de toi. Ton poto Paco.

  5. Oh mon Dieu, Argo… quel talent! C’est PARFAIT!
    Un très grand BRAVO!!

    Ce texte, entre l’humour et l’horreur, résume très bien ce qu’il se passe actuellement : une partie des « vaccinés » se comportent, tout bonnement, comme des membres d’une secte.

    De l’adresse de cette famille au point de vue innocent de l’enfant, ce texte résume très bien le gros foutage de gueule qu’on vit en ce moment.
    (Que des médecins acceptent ainsi de sacrifier la vie des gens – dont des enfants – par peur et/ou par avarice… c’est impardonnable, et il faudra bien qu’ils paient TOUS un jour.)

    Il ne nous reste plus qu’à offrir – comme cadeau de Noël – ce texte d’Argo aux parents qui veulent « vacciner » leurs gosses contre le Covid : ça ne leur fera pas plaisir, mais au moins, il pourra peut-être être utile si ça fait ouvrir les yeux à certains…?

Les commentaires sont fermés.