Marine Le Pen : Zemmour, un candidat pour rien

Le scoop (mais en est-ce un ?…) qui ressort de cette interview de Marine Le Pen par la chaîne Livre Noir : la présidente du Rassemblement national ne se retirera devant quelque candidat « de droite » que ce soit, Zemmour compris bien entendu. C’est la même Marine Le Pen qui, en septembre 2017, déclarait :

« Si demain quelqu’un est mieux placé que moi pour 2022, je lui céderai la place »
Mais 2022 n’est plus 2017… La patronne du Rassemblement national semble avoir enfin compris que la politique est un vrai métier, et non une occupation de dilettante fille à papa

***
Quelques extraits :
« Je n’adapte ni ma campagne ni mon discours sur Éric Zemmour, ne lui en déplaise, puisqu’il a le sentiment que tout se fait autour de lui »
***
« Je pense qu’Éric Zemmour est misogyne. Je pense qu’il a une forme de mépris pour les femmes. Ça ne veut pas dire qu’il ne les aime pas, mais il ne les aime pas partout, il ne les aime pas dans tous les espaces, il ne leur accorde pas la légitimité naturelle qu’elles doivent avoir dans l’ensemble des espaces, puisqu’il conteste l’idée qu’elles puissent accéder à des postes de pouvoir. Je suis dérangée par la vision qu’il a que la femme est un attribut de l’homme. On le ressent un peu partout dans ce qu’il dit, quand il dit que la femme est un but et un butin de l’homme doué qui veut s’élever dans la société. On ressent que cette pensée est profonde puisqu’à chaque fois qu’un homme est en difficulté du fait de ses propres agissements, il vient le défendre : ça a été le cas quand il a défendu Strauss-Kahn, quand il a défendu Tariq Ramadan »
***
« Le peuple français est probablement l’un des moins misogyne qui soit. C’est normal : [ce peuple] est le fruit de son histoire. Éric Zemmour ne pense pas que je puisse accéder au pouvoir parce que je suis une femme. Il pense que je ne peux pas accéder au pouvoir parce que je m’appelle Le Pen. Et d’ailleurs, il pense la même chose de Marion : il l’a déjà dit. Il a déjà dit : « De toute façon, ça, c’est des Le Pen, et les Le Pen ne peuvent pas arriver au pouvoir ». Donc il profite d’un argument qui est développé par nos adversaires politiques, et qui est la conséquence d’une diabolisation qu’il sait pourtant être injuste, pour justifier mon incapacité à arriver au pouvoir. »
***
« Or je pense que je suis la mieux placée pour arriver au pouvoir et gagner face à Emmanuel Macron. Précisément parce que je tente d’éviter l’ensemble des provocations que je trouve inutiles, et qui sont autant de mobilisations de nos adversaires politiques dans le cadre d’un second tour »
***
« Il y a mille raisons pour lesquelles je ne me retirerai pas. Je n’ai AUCUNE raison de me retirer. D’abord, c’est techniquement infaisable : il faut comprendre que la présidentielle, ce n’est pas une municipale. Donc on ne décide pas en février, en fin de campagne, alors qu’une énorme machine a été mise en route. »
***
« Avant même cette considération technique, moi, j’ai des gens à défendre, j’ai des millions de Français qui me font confiance. J’ai 33% des Français qui ont voté pour moi au second tour de la dernière élection présidentielle. J’ai beaucoup de gens qu’Éric Zemmour considère comme un « ghetto » de chômeurs et d’ouvriers, d’après ce qu’il a dit. Mais j’ai beaucoup d’autres [soutiens] que ces chômeurs et ces ouvriers, qui déjà, se suffiraient à eux seuls qu’on les défende, parce que si je ne les défends pas, qui va les défendre ? La gauche a totalement abandonné les classes populaires, les classes moyennes sont elles-mêmes en voie de paupérisation : les commerçants, les artisans, les indépendants, tous ces gens-là, je crois, ont besoin que je porte un discours pour eux. »
***
« Ce que ne comprend pas Éric Zemmour, c’est qu’il n’y a pas de cohésion nationale sans cohésion sociale. On ne peut pas faire la cohésion nationale en méprisant ou en laissant de côté des gens qui, de surcroît, sont les plus en difficulté, et donc qui ont le plus besoin, en réalité, que l’Etat régule, pour qu’ils ne soient pas les victimes perpétuelles de la politique menée »
***
« Rien ne me donnait la possibilité de retenir Marion : elle ne souhaitait plus faire de politique, elle souhaitait avoir une carrière privée – peut-être d’ailleurs pour revenir en politique plus tard… – Elle a été députée très jeune (elle était encore étudiante), et donc, elle voulait avoir une expérience dans le privé. Je trouve ça parfaitement honorable de sa part. Je n’aurais pas pu, de toute façon, la retenir »
***
« Je crois qu’Éric Zemmour profite en réalité du fait que nous sommes sur le point d’arriver au pouvoir, et parce que nous sommes sur le point d’arriver au pouvoir, nous sommes devenus un parti de gouvernement. Et donc nous avons abandonner le « trash » [« poubelle » en anglais], le « buzz, les déclarations tonitruantes qui, évidemment, créent une forme d’ivresse, que j’appelle l’ivresse de la radicalité : c’est « fun » d’entendre des propos extrêmement raides comme ça, mais ça ne fait pas un président de la République. Parce que pour être président de la République, je l’ai dit et je le répète, il faut être président de tous les Français. Et donc, les propos qui blessent, les propos qui divisent inutilement – parce que le moins que l’on puisse dire est que le discours que je tiens est un discours extrêmement ferme : le référendum que je propose, je crois qu’on ne peut pas aller plus loin dans les mesures pour régler le problème de l’immigration. Ça ne sert à rien d’y ajouter des choses qui sont des divisions inutiles.
***
« Le pays a été divisé pendant cinq ans par Emmanuel Macron, il a fracturé le pays comme jamais. Et on continue ? On en rajoute ? Ou [au contraire], on essaie de réparer ce qui peut l’être pour donner un projet commun à l’ensemble des Français… »
***
« Je crois qu’Éric Zemmour n’a pas envie [que je lui propose une alliance]. Clairement, il veut être président de la République pour rien
***
« Son engagement politique est extrêmement récent. Je ne suis pas du tout sûre que son engagement politique survive à cette élection présidentielle. Ce qui me permet de vous dire qu’il y a une forme d’aventure personnelle de sa part. S’il n’était pas au second tour, je ne le vois pas constituer un parti politique, une force politique pour pouvoir peser, combattre, partout dans l’ensemble des élections qui sont offertes aux Français pour s’exprimer. Je ne le crois pas. C’est « one shot » en réalité »
***
Sur Jordan Bardella : « Bien sûr, [je l’imagine un jour candidat à la présidence de la République]. Mais ce n’est pas moi qui l’ai hissé [dans le « premier cercle » du Rassemblement national] : ce sont les adhérents du Rassemblement national qui l’ont hissé, puisqu’ils l’ont élu en première position du Conseil national [du parti]. J’ai joué un rôle [dans son ascension] quand je l’ai choisi pour être tête de liste aux Européennes, mais après, c’est lui qui a travaillé, c’est lui qui a convaincu. Il aurait pu ne pas convaincre, après tout. C’est lui qui a démontré les capacités qui étaient les siennes, le talent qui est le sien. Donc je pense qu’il a le talent pour envisager, évidemment, un jour, d’être candidat à la Présidentielle »
***
« Je ne me suis jamais positionnée dans [le choix entre Marion et Jordan]. Dans un mouvement politique, il y a des élections internes. Les adhérents choisissent une ligne politique. Ils ont choisi la mienne, une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, et manifestement, personne n’a souhaité leur faire une proposition d’une autre ligne dans les élections internes. Marion a une autre sensibilité que la mienne. Je crois que c’est une sensibilité qui n’est pas exactement celle qui a été choisie par les adhérents du RNquand ils m’ont élue à chaque fois. Jordan, oui. »
***
« J’appelle Marion à se positionner comme citoyenne, parce que je pense que quand on a eu la chance comme elle d’être élue députée, et de porter les espérances de millions d’électeurs pendant cinq ans, c’est assez difficile de dire du jour au lendemain : « Bon, ben tout ça ne m’intéresse plus ». Surtout qu’elle intervient régulièrement, en réalité, dans la vie politique. Donc soit elle n’intervient plus du tout et je comprends que même en tant que citoyenne elle n’ait pas envie de donner son avis, mais à partir du moment où elle intervient régulièrement, je pense que ce n’est pas inconsidéré que d’espérer – d’ailleurs elle l’a dit elle même – qu’elle se positionne à un moment donné »
***
Sur la rencontre d’Éric Zemmour et de Marion Maréchal à Budapest : « Je n’ai eu aucun ressenti, parce qu’en l’occurrence, ce n’était pas une rencontre politique : c’était une rencontre d’intellectuels, autour d’uncolloque sur la famille. Qu’elle participe à des colloques ne me choque pas du tout, et qu’Eric Zemmour le fasse également ne m’apparaît pas extraordinaire de la part d’un écrivain comme lui. Je n’en ai pas tiré de leçon particulière »
***

Sur la culture du réseautage, et ses relations conflictuelles avec l’hebdomadaire Valeurs Actuelles : « Peut-être que je n’ai pas cette culture [du réseautage]. Est-ce que j’apprécie Geoffroy Lejeune ? Ce serait difficile de l’apprécier compte tenu de l’hostilité qu’il exprime de manière récurrente à mon égard. Ce sont d’autres considérations qui le poussent à être extrêmement agressif et hostile à mon égard. J’ai rencontré Valeurs Actuelles, comme je rencontre l’ensemble des rédactions de la presse française. Quand un journal est censé être positionné relativement proche de nous sur le plan des idées vous traite plus mal que Libération, vous vous dites qu’il y a probablement autre chose… »
***
Sur l’éventualité de se rapprocher d’Éric Zemmour si celui-ci était élu président : « Arrêtez la politique fiction ! Je ne crois pas du tout qu’Éric Zemmour ait la possibilité d’être élu. Déjà, je ne pense pas qu’il ait la possibilité d’arriver au second tour, et encore moins d’être élu ! Le positionnement qu’il choisit, la volonté qu’il exprime de ne pas rassembler, les agressions verbales à l’égard d’à peu près tout le monde, font qu’à mon avis il n’est pas assez rassembleur pour  gagner une élection présidentielle. Une élection présidentielle à deux tours, c’est une spécificité française, et ça a  été voulu comme ça. Donc je ne crois pas du tout qu’il ait cette possibilité »
***
« Si je ne suis pas élue présidente, bien sûr que je continuerai à faire de la politique. Autrement. Il y a cent manières de faire de la politique. Je ne suis pas sûre que [j’adopterais une position de conseillère], sauf si on vient me le demander.  Ce qui est sûr, c’est que je n’abandonnerai pas les Français au motif que leurs voix me m’auraient pas [permis d’accéder à la Présidence] »
***
Comment Marine Le Pen se voit dans vingt ans : « Je n’en sais strictement rien. Je ne me pose pas cette question. Je combats depuis longtemps maintenant (…). Toute jeune, j’ai combattu pour mes idées. J’ai combattue pour faire élire Jean-Marie Le Pen, pendant longtemps. J’ai combattue pour accéder au pouvoir, parce que je pense que c’est ce dont la France a besoin. »
***
« Il y quelques mois, Jean-Marie Le Pen m’a dit : « Je vais appeler Éric Zemmour pour lui dire qu’il n’a aucune chance d’être élu », etc., etc. Je ne lui avais pas demandé de le faire, d’ailleurs »;
***
Qui sera son futur Premier ministre ? : « Je pense que [le choix du] Premier ministre, c’est la chose qu’on choisit presqu’en dernier, et en secret en réalité. Mon problème, c’est de choisir qui sera mon Premier ministre, ce n’est pas de le trouverHors de question que je m’avance sur ce genre de question. D’autant que je me permets de vous rappeler que ça dépend aussi des élections, des gens qui vous rallient, et en règle générale, [ça dépend des tractations] entre les deux tours. Ce qui est sûr, c’est que j’ai en tête un certain nombre de ministres. Mais moi, je défends mon projet. Éric Zemmour dit : « Moi, je veux être président de la République, je ne veux pas être premier ministre ». On a envie de lui dire : « Bon, est-ce que vous pourriez nous présenter votre Premier ministre pour qu’il puisse répondre précisément aux questions sur le pouvoir d’achat, sur les retraites, sur le plan économique, etc. ». Moi, j’assume et je porte, en tant que présidente, l’intégralité de mon projet, que  j’ai réfléchi, pesé, maturé, affiné, confronté aux Français depuis maintenant presque dix ans »
***
Crainte de débattre avec Éric Zemmour ? « Non, pas du tout. Je trouve qu’il ne devrait pas trop aller sur ce terrain-là, d’ailleurs, qui est un terrain qui n’est pas très… [Marine Le Pen ne termine pas sa phrase]. Non, c’est pas bien de faire ça : je n’ai aucune, mais aucune, inquiétude à débattre avec Éric Zemmour [pas plus] qu’avec Emmanuel Macron. C’est pas parce que vous ratez un match que vous êtes bonne à mettre à la casse. Zemmour a débattu avec Mélenchon : j’ai trouvé le débat plutôt équilibré… Personne n’a écrasé l’autre. »
***
Sur le débat « raté » de 2017 : « Ce n’est pas ce débat qui a déterminé le résultat de l’élection. Il faut arrêter de croire ça. Un débat, ça peut faire bouger de quelques points, mais ça n’aurait manifestement pas permis [de passer de] 33% [à] 50% et des poussières, ce qui aurait permis de gagner »
***
La victoire d’Emmanuel Macron : Il y a eu « ce fantasme de la nouveauté, dans lequel certains sont en train de retomber. Emmanuel Macron, c’était nouveau ! Une  espèce de zapping politique… Mais tout ce qui est nouveau n’est pas nécessairement ce que les gens attendent. Et pour Emmanuel Macron, beaucoup  s’en sont rendu compte. C’était nouveau, il y avait plein de couvertures de presse, il y avait beaucoup de plateaux, il y avait manifestement une poussée médiatique et je crois que beaucoup de Français sont déçus, en réalité. »
***
Sur sa « pudeur » : « Je n’ai rien à dire en particulier. C’est vrai que je suis quelqu’un de pudique. Je l’ai dit et je le redis : j’ai une ligne rouge, ce sont mes enfants, que je n’ai jamais montrés. Pourtant, on m’ a beaucoup demandé de le faire (Paris-Match, etc.) Et je n’ai jamais voulu céder à ça, parce que j’ai voulu qu’ils aient une vie normale. Voilà. Et je pense qu’ils ont une vie normale. C’est honnêtement une des choses dont je suis le plus fière, je crois : comme femme, comme maman, c’est d’avoir réussi à leur préserver la liberté d’être ce qu’ils veulent être, car moi, je n’ai pas eu cette liberté là, ni moi ni mes sœurs. On ne s’est pas posé la question de savoir ce qu’on  voulait faire. On s’est posé la question de savoir ce qu’ « on » nous laisserait faire. Ce n’est pas exactement la même façon d’entrer dans la vie (…). Donc eux [mes enfants], ils ont cette liberté-là, je maintiendrai cette liberté : je ne les montrerai jamais, sauf si un jour, ils ont envie de le faire.»
***
« Pour le reste, j’essaie d’ouvrir un peu chez moi. J’ai l’impression qu’il y a tellement de fantasmes sur moi. Les gens ont l’impression que je vis dans une espèce de château, que je dois recevoir à la bougie, parée d’une robe de crinoline, etc. Alors que je suis locataire d’une petite maison mitoyenne en banlieue parisienne. Je voudrais que [les gens] me voient telle que je suis. Et beaucoup ont vraiment une fausse image de moi. »
***
« Il y a une partie des Français qui m’aiment, oui, je le crois. Et qui ont confiance en moi, bien sûr. Mais je comprends [que certains Français me trouve froide, autoritaire]. Je comprends et j’entends ça. Le problème, c’est que les gens me voient dans une circonstance un peu de conflit, de débats, d’interviews où, c’est vrai, on se bat pour faire avancer ses idées. Et souvent, ils prennent la combativité pour une forme d’agressivité ou de froideur. Mais c’est qu’on se protège, aussi. Vous savez, c’est pas facile de défendre les idées que nous défendons. Il y a des centaines de militants qui ont payé de leur boulot, de leur tranquillité… C’est des années et des années d’une forme  de sacrifice pour des militants, des cadres, des élus qui l’ont fait en pensant au bien-être des Français et non à leur propre bien-être. Et on a été  beaucoup attaqué pour ça. Donc on se défend, et quand on se défend, on dit : « Ah ! Il y a quand même une forme de froideur ». Non, c’est aussi une manière de se protéger»
***
« Ce qui est sûr, c’est qu’Éric Zemmour défend la France. Ou la vision qu’il a de la France, c’est à dire une vision que je crois un peu fantasmée, une vision historique… Mais j’ai le sentiment qu’il ne défend pas les Français. Et moi, je défends les Français, parce que je pense que sans les Français, il n’y a pas la France »
***
Les 18% d’Éric Zemmour dans les sondages : « Je pense que les Français sont excédés. Mais je ne le crois pas à ce niveau-là dans les sondages. Je pense qu’il doit être autour de 10-12%. Je pense que les gens sont excédés. Excédés par l’immigration, par l’insécurité. Et donc, ils se reconnaissent dans un propos qui est un propos violent, dont ils savent probablement qu’il est outrancier. Mais c’est une sorte de soupape pour eux, d’entendre dire des choses brutales sur le sujet. Mais ça ne fait pas un second tour. Ça n’est pas mon rôle : moi, je veux être présidente de la République. Moi, je veux rassembler les Français. Je suis désolée de le dire : mon rôle, encore une fois, ce n’est pas de jouer aux allumettes à côté d’une station d’essence. C’est pas mon rôle. Au contraire : mon rôle, c’est de régler les problèmes. Mais d’essayer de les régler dans l’apaisement. Voilà. De les régler avec fermeté et, je l’ai dit, sans excès et sans faiblesse. Je ne crois pas que ce soit le fait que je suis une femme. C’est parce que je suis responsable. Voilà. Et quand on est responsable et qu’on voit l’état de fracturation du pays, on ne cherche pas à créer des divisions supplémentaires, parce qu’elles sont inutiles. Moi, c’est ça que je reproche à Éric Zemmour. C’est qu’en réalité, nous, on s’est battus depuis 20 ans pour faire admettre aux Français que l’immigration était un problème majeur. Je vous assure qu’on n’était pas majoritaires, pendant très longtemps. Et quand Éric votait Mitterrand, nous, on se battait déjà contre l’immigration. D’accord ? En 2002, quand on était au second tour, je n’ai pas entendu Éric Zemmour appeler à voter Le Pen.  Maintenant, il y a une unanimité sur le sujet de l’immigration. Maintenant, il y a 85% des gens qui pensent qu’il faut arrêter. Quel est l’intérêt alors de recréer des divisions ? C’est quoi, l’intérêt de faire des provocations supplémentaires, alors que justement, les Français sont unis sur ce sujet. »
***
« Bien sûr, je compte rassembler tout le monde. Bien sûr, je vais proposer quelque chose à Éric Zemmour. Mais je vous ai répondu : je crois que ça ne l’intéresse pas. Il l’a dit : « Ça ne m’intéresse pas ». Donc, je vais lui proposer de faire gagner ses idées, en appelant à voter pour moi au second tour : voilà ce que je lui proposerai. »
***
« Je crois au plus profond de moi que je serai présidente de la République. Je suis quelqu’un de modeste, donc je ne m’y vois pas avant d’y être. C’est mon côté bon sens populaire : on ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tuer. Je fais tout pour gagner, mais pas pour moi. Pas pour mon confort personnel :je suis là pour servir les Français, pour servir la France. Mais j’ai tellement envie de voir la France à nouveau heureuse, à nouveau forte, fière, grande, qui parle au monde, que je me prends à espérer que ce moment arrive le plus vite possible »
***
Les reproches qu’on a pu lui faire sur son défaut de compétences : « Il faut être compétent [pour être président de la République ], mais on ne peut pas être compétent dans tous les domaines. On ne peut pas avoir toutes spécialités. J’ai un DEA de droit pénal, je pense être une bonne juriste, et c’est important d’être une bonne juriste, parce que ça crée des réflexes. J’ai surtout un solide bon sens. Je ne suis pas aussi mauvaise que ça en économie, croyez-moi : pour ceux qui ont discuté un peu avec moi, ils s’en rendent compte. Ce n’est pas parce qu’on commet une erreur et qu’on vous a fait cette réputation-là que cette réputation est réelle. Et puis surtout, je n’ai pas de leçons de compétence à recevoir des types qui sont quand même des champions du monde de la dette, du déficit, du chômage, des prélèvements fiscaux, de l’insécurité, du déficit du commerce extérieur… Je n’ai pas de leçons de compétence à recevoir de ces gens-là »
(…)
« Il m’arrive de pleurer, d’avoir les larmes aux yeux sur les Français, à la suite de témoignages qui me bouleversent. Témoignages de victimes du Bataclan, de gens qui n’arrivent pas à terminer les fins de mois, de mères qui sont de véritables héroïnes du quotidien, et qui expliquent, sans se plaindre, comment elles essaient de rendre la vie de leurs enfants la plus joyeuse possible, alors que tout le monde trinquent, en réalité. Oui, j’ai parfois les larmes aux yeux pour les Français de manière générale, mais j’ai aussi beaucoup de force : encore une fois, je suis une combattante. J’ai tout subi, j’ai presque tout vécu, depuis l’attentat quand j’avais huit ans – nous étions dans cet appartement qui a sauté –  Jusqu’à aujourd’hui. Honnêtement, la vie politique n’a pas été une succession de douceurs, c’est le moins qu’on puisse dire, ni de confort. Mais vous savez ce que disait Henri IV : « L’immense amour que je porte à la France a toujours tout rendu facile »
***
En ce début de campagne, « Je suis combative, plus encore que je ne le serais s’il n’était pas gêné par une « concurrence » sur notre espace politique. Donc, du coup, moi et, je pense, l’ensemble de mes militants, nous sommes plus combattifs que jamais »
***
https://ripostelaique.com/marine-le-pen-zemmour-un-candidat-pour-rien.html
Transcription (partielle) de la vidéo Livre noir par
Henri Dubost
In girum imus nocte ecce et consumimur igni

47 Commentaires

  1. va donc t occuper de tes chats pauvre avocate ratée……
    et ouvre un refuge félin dans ton chateau de Montrerien du tout, votre heritage douteux du cimentier Lambert a toi et ton père

  2. hahahaha vive MLP, élue présidente, elle dégagera toutes les éoliennes, bah fallait y penser avant et se battre pour s’imposer … comme tout le reste d’ailleurs …

  3. Marine fait partie du système, elle est là pour faire perdre les patriotes.
    Ses militants la lâcheront pour zemmour.
    Zemmour n’est pas dans le système politique, c’est ce qui fait sa force (entre autres).

  4. Zemmour n’a rien contre Marine mais il explique très bien pourquoi elle ne peut pas gagner, ce n’est certainement pas son nom mais le fait qu’elle s’est enfermée avec une base essentiellement populaire, la France ce n’est pas que les ouvriers, il y a aussi ceux qui possèdent des entreprises et qui permettent aux ouvriers de vivre de leur travail. Le second problème de Marine c’est son manque de stabilité, elle change d’avis tous les six mois et fait beaucoup d’erreurs dans ses déclarations au point d’être carrément contradictoire.

  5. MLP n’a pas su gagner en son temps. Zemmour lui offre l’occasion de savoir perdre et elle aurait tout intérêt à le rallier si elle ne veut pas rejoindre les catacombes de l’histoire. C’est évident qu’aujourd’hui EZ a le vent en poupe et c’est lui qui est porté par la vague patriote et personne d’autre.

  6. MLP n’est plus rien le RN avec elle , à perdu toute chance de ce retrouver au 2e tour, désormais nous serons nombreux à voter pour Zemmour , seul Candidat pouvant libérer la France.

  7. Zemmour n’a rien contre Marine mais il explique très bien pourquoi elle ne peut pas gagner, ce n’est certainement pas son nom mais le fait qu’elle s’est enfermée avec une base essentiellement populaire, la France ce n’est pas que des ouvriers, il y a aussi ceux qui possèdent des entreprises et qui permettent aux ouvriers de vivre de leur travail. Le second problème de Marine c’est son manque de stabilité, elle change d’avis tous les six mois et fait beaucoup d’erreurs dans ses déclarations au point d’être carrément contradictoire.

  8. Ce qui risque de manquer à MLP, ça sera l’humilité et la sagesse de reprendre la présidence du RN avant le deuxième tour le cas échéant, et organiser son parti pour le soutien de Z. Voie libre pour Jupiter.

  9. Eh bien ! Je ne m’attendais pas à un tel consensus.
    Marine est donc reconnue de plus en plus comme une « perdante d’avance ».
    Pourvu qu’elle n’aille pas jusqu’à tenter de torpiller Eric Zemmour !
    J’espère qu’il lui arrive de lire les commentaires la concernant sur le site de RR.
    Elle comprendrait alors qu’elle a déjà perdu.

    • Ne vous y trompez pas, ici, on aime beaucoup Marine, qui s’est battue pour perpétuer l’œuvre de son père, mais elle n’en a pas la force ni la carrure, elle est trop influençable et objectivement , elle ne pourra pas atteindre le siège de Président, la preuve, macron, le nullissime, a réussi son débat.
      Il l’a réussi parce qu’il s’était préparé trois jours pour affronter ce moment.
      Hélas, Marine ne s’était pas préparée une heure, preuve de légèreté, elle a sous-estimé son adversaire en l’appelant bébé macron, preuve de sa grosse bévue et de son incapacité à jauger l’adversaire.
      Qu’est-ce que ça donnerait face aux présidents étrangers ?

      • En phase avec vos propos;
        Elle s’est « suicidée » elle-même et « torpillé son père et ce qu’il a créé ».

  10. Un constat :comment que sur le même sujet que RP mes commentaires identiques sur RR. Bizarre vous avez dit bizarre ? Le censeur se fait un plaisir personnel contre les patriotes qui jugeront cette omerta.

    • Le robot a été programmé pour que vos commentaires aillent directement à la corbeille, probablement que vous avez de temps en temps des expressions inadmissibles, comme par exemple lorsque vous dites à un commentateur  » vous nagez ,hélas, dans la médiocrité intellectuelle ». Adieu et bon vent !!

  11. Si toutes les victimes de Macron, pauvres, classes moyennes votaient pour Z , la question du deuxième tour ne se poserait même pas. MLP a voulu raboter son parti et a obtenu le résultat contraire.

  12. C’est pas grave, ils seront tous les deux en tête,
    il y aura d’un côté le RN et ses électeurs habituels,
    il y aura de l’autre côté, la droite reconstituée avec ZEMMOUR, qui va drainer tous les électeurs de la droite molle,
    C’en sera fini pour pécresse, bertrand, barnier, tous ceux-là qui ont réussi à se faire passer pour la droite pendant plus de 50 ans.
    Et en fait, si minimicon atteint les 10%, il aura de la chance.
    Vous verrez, faut pas s’affoler !

    • Puissiez vous dire vrai ! j’en rêve et je prie pour que cela se réalise, mais j’ai un doute sur ceux qui ont peur de perdre leur petit confort, ceux-là n’oseront pas franchir le pas

    • Avez vous remarqué? dès que Z a une inflation, Nul 1er également, comme si le «  » »prétendu sondage » » ne venait pas directement des élucubrations de sa majesté.

  13. C’est absolument nul…mensonger…minable! J’ai été militante du RN, je l’ai quitté pour en avoir trop entendu !!! …Il n’y a pas de France sans les Français ? attends ma petite! bientôt ils seront remplacés et exit la France , place à l’Islam !

  14. MLP donne l’impression d’être plutôt  » tiède  » dans ses propos sur la politique générale et semble reprocher à Zemmour son offensivité et sa radicalisation ! Mais , justement , en ce moment , dans un contexte national socio -,économique, sanitaire , et migratoire catastrophique , c’est pas avec de la tiédeur et des  » demi- mesures  » que çà changera !, mais avec de la détermination de la fermeté et … du courage !!

  15. elle n’est plus du tout crédible … ne veut pas quitter l’ue … islam compatible avec notre civilisation Française … tout est dit .

  16. DES sa canditature ZEMOUR n aura pas besoin de marine il sera au moins
    a 22/100 SOUHAITONS qu elle comprenne !!

  17. Heureusement ma chère Mme : que les électeurs ont prit votre juste mesure et qu’à part quelques irréductibles; vous n’avez plus guère de crédibilité Le seul, actuellement capable de nous représentait c’est pas une le Pen , son fiasco et sa compatibilité avec l’Islam . Mr Zemmour ,lui ne varie pas aux grés des fluctuations et a notre pleine confiance Allez un peu de courage et de dignité ; sachez vous retirer

  18. Il est évident que la venue de Zemmour dans la campagne présidentielle, bouscule les conventions. C’est Marine Le Pen, qui a beaucoup à perdre dans cette histoire.
    Il faut dire que le débat du second tour de 2017, a été catastrophique. Ensuite, pour oublier, elle a fait la fête et s’est laissée filmer. Les vieux adhérents en ont pleuré, devant leurs postes de TV. Les résultats des dernières régionales, ont aussi été catastrophiques.
    Elle ne s’est pas excusée, auprès de son électorat, et elle a même dit, on ne change rien.
    L’autre candidat possible, est Dupont-Aignan, mais il manque de charisme. C’est dommage d’ailleurs, mais il n’arrive pas à décoller. Il n’y arrive pas.
    Tout cela pris en considération, a motivé la décision de Zemmour.

  19. Je comprends que ce doit être terrible pour elle, mais cela ne justifie pas de s’accrocher ainsi avec une indécence de tique à sa position. Elle serait pathétique si ce n’était pas aussi sordide. Elle préfère donc que la France crève plutôt que de céder sa place à un rival plus doué qu’elle.
    Elle lui reproche de diviser alors qu’il lui a toujours été reproché la même chose. Elle n’a pas plus de chance d’être élue que Z, au contraire, il attire des gens qui ne voteront jamais pour elle. Quant à son instrumentalisation des chômeurs et des pauvres, son programme économique et social ne tenant pas la route, ils n’ont aucune chance de voir leur situation s’améliorer si elle arrivait au pouvoir.
    J’ai eu l’occasion de l’approcher lors d’un congrès du FN, j’ai pu voir à quel point le populo la répugne. C’est une bourgeoise, une fille à papa qui en a l’arrogance. Elle habite « une petite maison mitoyenne », mouais, j’ai de gros doutes étant donné que de toute façon elle est si détestée par la diversité qu’elle est une cible permanente et qu’elle doit nécessairement habiter dans une sorte de camp retranché pour vivre tranquille.
    J’ai longtemps cru en elle, jusqu’à la précédente campagne, mais quand j’ai vu (lors d’un banquet patriote) à quel point elle semblait en vouloir au monde entier y compris à ses électeurs j’ai compris qu’elle n’avait décidément pas l’étoffe d’un leader patriote mais qu’elle n’avait repris le flambeau de son père que par une sorte de défi et d’obligation familiale.

    • C’est vrai que la situation actuelle doit être bien « terrible pour elle »!
      Je ne suis pas à la place de Marine, alors je ne vais pas la juger… mais si j’étais à sa place, j’aurais probablement abandonné le combat depuis longtemps : elle s’est quand même battue pour un peuple INGRAT qui n’a eu de cesse de l’insulter…!
      …Car comment les Français l’ont remerciée? En lui crachant à la figure, et lui trouvant tous les défauts du monde (« xénophobe », « raciste », « fachiste », etc…)…!
      …Marine me déçoit, mais je comprendrai si elle nous disait un jour en vouloir au peuple Français : elle a fait tout ce qu’elle pouvait pour un peuple qui, quand il ouvre enfin les yeux sur la gravité de la situation du pays, choisit un autre « patriote » qu’elle – qui s’est pourtant battue des années durant pour EUX…
      Ca doit la bouffer, j’imagine? D’autant plus qu’elle doit bien avoir compris qu’elle avait foiré, en « dédiabolisant » le parti au plus mauvais moment qu’il soit!
      Marine a fait des mauvais choix. Ca lui retombe maintenant dessus.
      …Pourvu qu’elle cesse d’être têtue et qu’elle finisse par se désister en faveur de Zemmour…!! Elle y gagnera notre gratitude et notre RESPECT!!!

  20. bla bla ..elle perd les pédales et tente de les retrouver . plus confiance en elle .elle a trop changé et s est perdu elle même

  21. MARINE est la candidate pour faire gagner MACRON !
    NON à l’islam compatible avec la France !!!

  22. Elle n’est tout simplement pas à la hauteur.
    Quelqu’un d’intelligent, sur de lui, ne traite pas son adversaire de cette façon.

  23. He bien ! Marine a du bagout pour defendre ses interres Les gilets jaunes .les identitaires ne l ont ja mais entendu defendre leur cause
    La France elle s en fiche .C est sa personne ou rien Le cas bardella ; ce serait les adherans qui l ont elu ? Depuis quand les adherants ont leur mot a dire ?une formation intensif pendant 2ans pour apprendre a parler en public , ensuite on le positione sous les projecteurs et les gogos l applaudissent.Voila le vote democratique .En realite il fallait du jeunisme et tant qu a faire on choisi un proche de la famille .(il a du talent j en conviens mais il a etait impose) Pour moi je ne me reconnais plus dans le RN Zemmour me parle d aventage

  24. Marine, je t’aimais bien !! je pensais qu’une alliance avec Eric pourrait vous mener au but et nous faire gagner !!!!!!!!!!!!

  25. Marine le Pen a besoin d’ouvrir les yeux : si elle refuse de se retirer en faveur de Zemmour… alors ce sont les Français, qu’elle condamne.
    Et ces Français ne lui pardonneront alors JAMAIS…!
    2022 est notre dernière chance…
    Même si Zemmour ne se présentait pas aux présidentielles, Marine le Pen n’aurait aucune chance. C’est trop tard pour elle : elle a trop « foiré », malheureusement…
    … »Avant Zemmour », j’étais persuadée que la France était finie : pour moi, c’était déjà trop tard depuis 2017!
    « Depuis Zemmour »… j’ai de l’espoir. Mais 2022 est vraiment notre dernière chance : soit on choisit Zemmour et on sauve la France, soit on ne le choisit pas… et on condamne à mort les Français, jeunes – dont enfants – compris…!
    Si Marine le Pen veut vraiment sauver la France et les Français, alors elle a le DEVOIR de se retirer en faveur de Zemmour.
    Par pitié qu’elle le fasse!! 2022 est notre toute dernière chance de SURVIE!!!

    • En accord total avec vous.
      Mais attention, elle est naturellement vindicative.
      Même en 3ème place et bien distancée dans les sondages avant le 1er tour, je ne suis pas sûr qu’elle se désisterait.
      Pire: entre les deux tours, je ne suis pas sûr qu’elle jouerait franc jeu et qu’elle appellerait à voter pour Zemmour.

    • Je me souviens d’un soir de Mai 81, où voyant le franciscain (pas le porteur de soutane), j’ai pensé et déclaré à mes collègues « LA FRANCE EST FOUTUE ».

  26. Ce discours de MLP la discrébilise globalement à mes yeux . Pourquoi a-t-elle cru devoir non pas critiquer mais vomir sur Zemmour en diffamation en un préambule long comme un fleuve toxique… à son propre égard ?  »
    « Je suis quelqu’un de modeste, (…) » (sic). En fait de modestie il y a mieux en exemple !

    • Qui a ouvert les hostilités ? Pour l’instant, à part les sondages bidonnés comme cela , l’a toujours été pourquoi Mlp céderait sa place légitime et tout le travail accomplit pendant des années, dites plutôt que vous avez soutenu les fossoyeurs de la France et maintenant vous, vous voudriez donnez des leçons !! Assumez vos erreurs plutôt que de les faire porter par les autres ! Une forme de lâcheté ?

      • Les hostilités, mais qui a rendu son discours conforme à la bien pensance ?
        Qui a viré les anciens trop sulfureux soi-disant ?
        Qui exclu ? Qui règle des comptes contre des patriotes comme lors des dernière sélections municipales ?
        Il y a longtemps que MLP s’est disqualifiée elle-même !

        • Les anciens sulfureux ont été viré a cause de gens comme vous ! qui n’ont jamais été lucide ! qui a traité ces patriotes d’extrême droite ? qui a diabolisé ces défenseurs de la France ! ils ne vous ont pas attendu ! ils vous ont pourtant prévenu sur d’innombrables événements survenus ces 20 dernières années !!! sans succès , puisque vous avez votez pour vos bourreaux tout en refusant de voir ! et aujourd’hui vous continuez a vous jetez dans la gueule du loup , parce que vous on vous a dit que truc était élevé dans un soit disant sondage , alors vous votez comme on vous dit depuis 40 ans !! Vous préférez vos bourreaux aux défenseurs de la France qui sont éloignés de toutes responsabilités du Chaos , dans lequel , vous , vous êtes mis tout seul ! assumez , un mot que vous ignorez ! et surtout le sens ! et les mêmes qui ont diabolisé , aujourd’hui vous disent vers qui il faut voter ! sans que cela vous interpelle ! Un jour , vous sera t-il possible d’analysez un peu la situation !! j’en doute ?

          • Voyons, que savez-vous de moi ?
            Surtout que je n’ai viré personne ne vous en déplaise, par contre adressez-vous à qui de droit !

          • Bonjour.
            …Si il est tout à fait vrai que les Français sont responsables de beaucoup de choses… je crois que vous vous en prenez aux mauvaises personnes, non?
            Il est – après tout – inutile de reprocher l’état de la France, ainsi que les diffamations à l’encontre du FN, à ceux-là même qui cherchent à sauver le pays ET le peuple à tout prix.
            Quant au « Front National »… même si on se rangeait derrière ce qu’il en reste, on ne peut plus en attendre grand chose : ce parti n’existe plus!
            Le « Rassemblement National » l’a remplacé, et ce « nouveau » parti est en train de se noyer : Marine est en train de couler l’identité-même du parti en faisant les mauvais choix, aux mauvais moments… et en tenant des propos de plus en plus « politiquement corrects » – vécus comme de véritables trahisons par ses électeurs…
            (…Jean-Marie le Pen n’aurait pas fait ce genre de dérapages…!)
            C’est bien malheureux pour Marine, mais quand on ne sait plus du tout à quoi s’attendre avec elle… comment lui accorder notre confiance?
            J’exagère peut-être… mais elle est devenue une girouette! (Tandis que Zemmour, lui, est resté cohérent et propre à lui-même!)

        • Désolé JP St-M : n’ayant pas été en mesure de lire les posts qui suivaient, j’ai répété les mêmes choses que vous.
          Cdt

      • Aucune hostilité gratuite de la part de Zemmour envers MLP !!
        Il a seulement fait le constat, net, précis, et définitif, qu’elle n’avait aucune chance (pour des tas de raisons, trop longues à énumérer ici mais maintenant parfaitement identifiées et reconnues par beaucoup, y compris dans son parti).
        Alors que de son côté, elle est incapable de reconnaître et d’admettre cette vérité !
        Elle « refuserait de céder sa place légitime » ?. Quelle outrecuidance !
        De quel droit « légitime » se prévaut-elle, pour prétendre être la seule, dans le camp de la droite patriote, à accéder à la Présidence (simplement parce qu’elle a récupéré la « maison Le Pen » ? et pour une question d’antériorité ?).
        Voilà une femme qui a dénaturé de manière fondamentale les thématiques de base de son père, en allant chercher vers la bien-pensance des références gauchisantes au nom d’une chimérique et idiote quête de dédiabolisation.
        Voilà une femme qui se réclame d’un Rassemblement national alors qu’elle n’est même pas en mesure de rassembler (et de conserver) une partie de ses propres troupes : faites le compte des gens de bien qu’elle a poussés dehors sans menagement.
        Je comprends qu’elle puisse ressentir un sentiment de frustation, mais à qui la faute ?.
        Il est presque certain qu’elle va dans un mur et que c’est Zemmour, avec son franc parler et sa détermination, qui va passer devant elle au premier tour.

        • Votre analyse est une véritable contradiction , si tous ici , vous aviez été lucide au moment fatidique , nous n’en serions pas là , simplement parce que vous avez été un ennemi politique du RN et soudain vous découvrez un discours dans une autre bouche ,qui vous semble nouveau !! vous découvrez ce que les médias vous ont fait découvrir par l’intermédiaire de son ancien employeur Cnews ! Quand on a droit a des médias de ce niveau a sa disposition , aucun présidentiable , n’a été élu sans l’aval des médias , jamais en France !! on est pas au USA ! avec Trump ! Vous tous , ou la plupart , vous ne supportiez pas JMLP, maintenant que quelqu’un ose dire ce que la plupart n’ont pas osé par le passé , a part le RN ! Vous buvez ces paroles comme un nectar ! Alors qu’il répète ce que le RN a dit ! Mais visiblement cela n’a pas suffit , puisque pour avoir été moins loin , de peur d’être fusillé , sur certain sujet , ils se sont fait limoger par les médias et les Français ! et Bizarrement , les médias ne sont plus offusquer , puisqu’il est toujours aussi présent sur les médias !! La meilleure manière de rendre un politique impuissant , la diabolisation ou l’indifférence ! il n’en fait pas parti ! donc !

          • Sachez que j’ai été encarté RN dès 1983 et longtemps un fana de JMLP. Et donc, que si je critique maintenant MLP c’est parce que c’est elle qui a fait du FN un RN-sous-FN; et parce qu’elle est devenue une girouette et a qu’elle a renié les fondamentaux de son père .
            Et par ailleurs, parce qu’elle est actuellement assujettie à une clique en interne du RN qui fait la pluie et le beau temps pour des raisons uniquement frico-spéculatrices, et qui se moque bien du devenir de la France.
            Non Zemmour ne « répète » pas ce qu’a dit le RN. Il le reprend sur la base de ses fondamentaux des années 1980. Il régénère et même durcit la thématique et les modes d’action.
            Tiens! à ce propos ! qui fait la « course à l’échalotte » à l’autre actuellement.? qui redurcit un peu son discours si ce n’est MLP qui se voit dépassée par Zemmour et qui tente de reprendre, tardivement, la main. En tentant même de surenchérir !
            N’a-t-il pas fallu que Zemmour aille rencontrer Orban à Budapest pour qu’elle se dise : » mince ! j’ai manqué ça ! il faut que j’y aille aussi ! ». Avec un bon mois de retard !
            Les patriotes qui se regroupent actiellement derrière Zemmour ont bien pris conscience qu’elle n’avait ni la capacité, ni la détermination suffisante, ni la sature pour devenir une Présidente de la République. Et qu’elle serait battue en final si elle était au second tour en 2022 !
            Pour terminer je vous fais remarquer que je n’ai rien compris au charabia des 5 dernières lignes de votre commentaire. J’en déduis que vous n’êtes pas très clair dans votre tête et qu’il ne sert à rien, finalement, de débattre avec vous.

      • Vous qui parlez si bien, pourquoi MLP a t’elle changé drastiquement depuis qu’elle veut absolument être présidente, en se gauchisant de plus en plus, en « aimant » tout à coup l’islam, bref, en se prostituant si j’ose l’exprimer ainsi, pour peu, elle s’allierait à jupiter

      • Je vais me répéter:
        Elle a détruit en quelques années la tapisserie patiemment brodée par son prédécesseur. Sans parler des multiples trahisons, et pourtant, j’ai voté JMLP dès sa première campagne.

Les commentaires sont fermés.