«Pushback» de migrants : la presse française se scandalise que des garde-frontières de l’UE fassent leur travail


Des garde-frontières polonais.
 
Très légitimes, certains pays ne veulent pas que l’on entre chez eux comme dans un moulin et   demandent à leurs garde-frontières de faire leur travail : empêcher que des clandestins prennent le pays d’assaut.
C’est possible (et souhaitable !).
Génération identitaire l’avait démontré à la frontière franco-italienne, et cela n’avait pas plu. Preuve que l’invasion migratoire est bien un projet. D’ailleurs Bruxelles s’oppose farouchement à la pose de barbelés pour l’empêcher.
On voit de nouveau les sans-frontiéristes monter au créneau et dénoncer « la police qui cogne » (les mêmes ne s’étaient guère émus quand Macron faisait tabasser le peuple en gilets jaunes). 
Ils parlent de « pushback ». Certainement de manière péjorative et avec force photos pour faire pleurer Margot (là aussi, ils sont moins bavards quand Margot se fait violer par les mêmes). Mais le mot nous convient, s’il s’agit de « repousser » les indésirables. Article Libé



Les migrants visent tous des pays où l’argent coule à flot pour eux et  dont ils ne seront pas refoulés  : principalement la France et l’Allemagne…
La propagande s’active à dénoncer les quelques pays qui n’en veulent pas : 


https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/des-migrants-meurent-de-faim-en-bielorussie-pres-de-la-frontiere-lituanienne-selon-un-ong/
Les mondialistes ne cachent même pas leurs intentions de faire entrer tout le Tiers-monde chez nous.
Dans l‘article dont est extraite la photo ci-dessus, on nous explique noir sur blanc ce qu’il en est :
Selon M. Kalesnykas, la plupart des migrants « choisissent consciemment de ne pas demander l’asile en Lituanie » car le pays n’est pas leur destination finale.
Evidemment ! Ils préfèrent les pays de cocagne comme la France où ils seront comme des coqs en pâte.


Etrangers en situation irrégulière : quasiment jamais expulsés de France !
Voir ici l’article de Breizh info.

 
Quelques pays courageux tiennent bon. Ils sont conscients qu’il en va  de leur avenir et sont prêts à y mettre les moyens.

La Pologne empêche à nouveau le passage de plus de 1000 personnes à la frontière – Les Irakiens voulaient prendre d’assaut la frontière
Forsal.pl.

Images : capture d’écran youtube
Rien que pour la journée de samedi dernier, les gardes-frontières polonais ont enregistré près de 400 tentatives de franchissement illégal de la frontière entre la Pologne et le Bélarus, a-t-on appris dimanche sur Twitter. Les garde-frontière ont arrêté 29 clandestins. Les quelque 1000 autres tentatives du week-end ont été empêchées. Trois passeurs étrangers ont été arrêtés pour complicité : un Syrien, un Ukrainien et un citoyen allemand, rapporte Forsal.pl.

Les soi-disant « réfugiés » deviennent de plus en plus audacieux et violents en raison des expériences  réussies de franchissement des frontières de l’UE de ces dernières années, qui n’ont pas échappé à leur attention ni à celle des passeurs. Résultat : une horde entière de « demandeurs de protection » irakiens a tenté de prendre d’assaut la frontière extérieure de l’UE.
La vidéo ci-dessus montre des garde-frontière polonais et une patrouille de l’armée tentant d’empêcher un groupe important de « réfugiés » irakiens illégaux de franchir la frontière.
Tous sont des jeunes hommes forts qui ont particulièrement besoin de protection aux yeux des humanitaires occidentaux.
Depuis le mois d’août, les garde-frontières ont déjoué plus de 10 000 tentatives de franchissement illégal de la frontière entre la Pologne et le Bélarus, et 15 000 personnes ont été arrêtées à l’intérieur du pays et emmenées dans des centres pour réfugiés. Rien qu’en septembre, 7 535 tentatives ont été faites pour franchir la frontière entre la Pologne et le Bélarus.
Il va sans dire qu’un grand nombre des « réfugiés » qui ont réussi à passer se retrouvent soudainement en Allemagne ou en France, leurs destinations de prédilection.

 

Magyar Nemzet
La Lituanie construit une clôture le long de sa frontière avec le Belarus pour se protéger des migrants 
La Lettonie aussi !
La Pologne également !
 

La clôture de barbelés à la frontière entre la Lituanie et le Bélarus est déjà en cours de construction.
La construction d’une clôture en fil de fer barbelé le long de la frontière biélorusse pour freiner l’immigration clandestine a commencé en Lituanie, a annoncé mercredi la commission intergouvernementale chargée de sa construction. La clôture sera construite par l’entreprise publique Epso-G, qui a remporté l’appel d’offres. Les lignes de clôture ont déjà été tracées en plusieurs sections et les machines de construction sont arrivées sur le site. La clôture en mailles de chaîne aura une hauteur de quatre mètres, avec du fil barbelé en haut et jusqu’à trois mètres de haut. Le coût des travaux, qui seront financés par des fonds budgétaires, est estimé à 152 millions d’euros.
La Lituanie avait espéré recevoir un soutien financier de l’Union européenne, mais Bruxelles a clairement fait savoir qu’elle ne participerait pas à la construction de barrières et de clôtures frontalières.
La Lituanie a une frontière Schengen de 1 070 kilomètres, dont la partie bélarussienne représente environ 680 kilomètres.
Depuis le début de l’année, plus de 4 100 immigrants illégaux en provenance de pays asiatiques et africains ont franchi cette frontière, soit 50 fois plus que sur l’ensemble de l’année dernière.
Le ministère lituanien de l’Intérieur a déclaré mercredi que la police des frontières avait repoussé 63 migrants illégaux de l’autre côté de la frontière au cours de la journée écoulée.
Des soldats et des policiers ont également été déployés pour protéger la frontière. La Lettonie a également annoncé début septembre qu’elle allait ériger une clôture de barbelés à la frontière biélorusse, et la Pologne a annoncé fin août qu’elle allait ériger une clôture de deux mètres et demi de haut et porter à 2 000 [MàJ : 3000] le nombre de soldats déployés pour soutenir les gardes-frontières.
Le président polonais Andrzej Duda a imposé un état d’urgence de 30 jours dans la zone frontalière le 2 septembre. La frontière entre la Pologne et le Bélarus est actuellement protégée par une clôture de deux mètres et demi de haut sur un tronçon de quatre-vingts kilomètres de la frontière, qui devrait avoir une longueur totale de 180 kilomètres.
Ce pays et d’autres pays de l’UE ont accusé le président biélorusse Alyaksandr Lukashenka de faire délibérément venir des migrants à la frontière de l’UE en représailles des mesures punitives prises par l’Occident contre le régime biélorusse. Minsk a récemment décidé d’instaurer un régime sans visa avec plusieurs pays du Moyen-Orient et d’Afrique et d’internationaliser son aéroport de Hrodna (Grodno), proche des frontières polonaise et lituanienne. M. Lukashenko rend les pays voisins responsables de la crise des migrants.
Source : Magyar Nemzet

Par la mer, des arrivées en hausse spectaculaire : 
Depuis le mois de septembre, l’Italie a enregistré plus de 4 800 arrivées, soit 20 % de plus qu’en septembre 2020 (3 971). « Les traversées entre la côte africaine, essentiellement la Libye, et l’Italie sont nettement reparties à la hausse cette année », indique dans un communiqué l’OIM. Depuis le début de l’année 2021, le HCR estime, lui, que les arrivées sur les côtes italiennes (44 200) ont doublé par rapport à 2020, et ont été multipliées par six par rapport à 2019. Source

 
Voir aussi sur RR : Turquie et Grèce érigent des murs contre les migrants afghans, nous on va les chercher !

 112 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Eux au moins ils sont moins CONS que nous, leurs frontières ne sont pas des passoires !
    Mais évidement comme ils font leur boulot cela dérange les ONG et autres béni oui-oui de la pensée unique les « socialopes » qui eux n’ont fait que blablatter et donner des leçons de morale !

  2. C’est bien tout ça, mais au final il n’y a pas d’autre solution que de faire ‘parler la poudre’

  3. L’Europe subit la plus grosse invasion de son Histoire depuis les conquêtes d’Attila,
    Si les gouvernements ne prennent pas les mesures adéquates pour résister à la fois contre les désirs de l’ONU, noyauté par les pays musulmans, et les exigences de Bruxelles vendue aux lobbies, je ne donne pas cher de notre peau, et encore moins de celle de nos enfants.

    • Effectivement, je dirais même depuis les romains.
      Les Francs (Nord Loire), les Wisigoths (Sud Loire), les Ostrogoths (La côte méditerranéenne), les Burgondes (Bourgogne), les Vikings (Normandie) étaient peu nombreux, ils ont surtout pris la place des élites des régions… Mais ils se sont fondus dans la population occupée, le meilleure exemple est Clovis qui s’est converti au christianisme avec plusieurs milliers de ses guerriers pour rassurer les gallo-romains.

      • La SUBMERSION annoncée par JMLP est en train de se produire sous nos yeux, soutenue fermement par notre gouvernement pourri jusqu’à l’os.

      • Oui, et ces invasions étaient intra-europeennes, différence fondamentale.
        Les Huns, étaient extra-europeens ; ils ont été repoussés (avec difficulté… mais finalement repoussés !

  4. Ces migrants sont en train de faire couler nos démocraties, c’est pourquoi je n’ai aucune compassion pour eux, leurs pays sont les premiers responsables en continuant et en persistant dans des politiques irresponsables. Ces migrants doivent se retourner contre leurs pays d’origine et non demander continuellement l’assistance des démocraties occidentales où d’ailleurs ils sont incapables de s’intégrer et de s’assimiler pour la plupart. On va bien sûr utiliser la fibre sentimentale pour les accepter mais c’est une grossière erreur. Observez les dans leurs pays d’origine, ils sont très forts pour surjouer la victimisation. En d’autres temps, franchir une frontière c’était risquer la mort car les gardes-frontières tiraient sans sommation alors les matraques, cela ne me dérange pas du tout, on sent bien d’ailleurs que la répression est de plus en plus forte car il s’agit maintenant de notre propre survie. Il faut bien comprendre que cela n’a rien à voir avec de la migration intra européenne qui peut rapidement s’intégrer et participer à l’effort économique national, ce sont pour la plupart des islamo africains dont 40% au moins ne travailleront jamais alors que c’est principalement le travail qui intègre la personne. Une personne qui ne travaille pas devient une charge mais si son idéologie est tournée vers l’islam alors elle consacrera son temps à approfondir sa religion politique et deviendra notre ennemi.

  5. Le HCR sollicite l’UE pour l’accueil de milliers de réfugiés afghans || Maghreb Arabe Presse | 07.10.2021

    La commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson, a indiqué que l’UE avait été sollicitée par le haut commissariat de l’Onu pour les réfugiés pour l’accueil de la moitié des 85.000 réfugiés afghans qui devront être réinstallés au cours des cinq prochaines années.

    Le haut commissariat de l’Onu pour les réfugiés (HCR) appelle les pays membres de l’UE à accueillir 42.500 réfugiés afghans au cours des cinq prochaines années, a déclaré ce jeudi 7 octobre Ylva Johansson, commissaire européenne aux affaires intérieures.

    S’exprimant lors d’une conférence de presse à l’issue d’un forum de haut niveau sur la protection des ressortissants afghans en danger, Mme Johansson a jugé cet objectif « réalisable », insistant qu’à plus court terme, la priorité c’est de poursuivre les évacuations des Afghans les plus à risque, notamment les femmes journalistes, les juges et les défenseurs des droits humains.

    …/…

  6. Ils ont raison les polonais, qu’on en fasse autant. Les français en ont marre de ces enfoirés de journaleux gauchos bobos…

    • Le gouvernement Français ne représente pas les Français mais l’Europe donc sa parole au nom des français est caduque et dévoyée!

  7. Il faut savoir que de plus en plus d’immigrés extra-européens sont « visibles » en POL, ce qui est une nouveauté et ce qui signifie que certains passent la frontière et traînent ensuite dans le pays

  8. Réjouissait au singulier! Ach! J’ai falidé sans férifier ! Ach gross erreur!

  9. La même presse qui se réjouissaient de la présence des Teutons sur notre sol!

Les commentaires sont fermés.