Les locaux du Conseil de l’ordre du Vaucluse tagués rouge sang ? On va pas pleurer!

Ils pleurent, ils brament, ils menacent… « Vandalisme à l’encontre du Conseil de l’Ordre ». Ils, c’est le dit Conseil de l’Ordre, et le Préfet représentant  zélé de Macron-Véran les assassins ! Oui, les assassins qui ont interdit de soigner les malades, qui ont interdit l’hydroxychloroquine, qui ont achevé nos vieux au Rivotril, qui font mourir de tristesse nos vieux isolés, enfermés dans les Ehpad qui ne peuvent plus recevoir de visites, Pass Sanitaire oblige… alors, un peu de peinture rouge pour rappeler ces évidences, pour punir ces assassins, c’est plutôt gentil, je trouve.

Oui, je trouve que les tagueurs ont été plutôt gentils, pas d’insultes, pas d’accusations, pas d’intrusion, pas de vandalisme, pas de vol, pas de destruction… juste un peu de peinture rouge à l’extérieur. Certes ce n’est pas agréable de voir ses locaux tagués mais les braves gens qui voient les murs de leur maison ou magasin tagués régulièrement dans les villes n’ont pas droit à des articles ni à des condamnations officielles du préfet, eux. Tout le monde s’en tape.

Mais là, il y a désordre public. Pensez, on s’en prend à une institution complice de Macron et en plus au moment où il y a beaucoup de réticences devant la vaccination, notamment celles des soignants et autres salariés !

Ils ne s’y sont pas trompés… Le Conseil de l’Ordre n’a pas de mots assez durs contre les anti-vaccin – « radicalisés » ! dans la lettre qu’il a envoyée aux médecins du Vaucluse :

Nous vous informons que les locaux du Conseil de l’Ordre des Médecins ont été vandalisés ce week-end.

De multiples jets de peinture rouges sont à déplorer, néanmoins sans intrusion.

Le Président du Conseil de l’Ordre, le Docteur Bernard ARBOMONT, a porté plainte ce matin.

Nous avons bien sûr prévenu les services de Police, la Préfecture, l’ARS, le Président du Conseil de l’Ordre National ainsi que la presse.

Monsieur le Préfet ainsi que le Directeur de l’ARS, à qui nous avons fait part de notre inquiétude, nous ont exprimé leur plein soutien et ont condamné fermement ces actes de violence et d’intimidation au travers d’un communiqué de presse commun.

Nous espérons bien sûr que ces agissements resteront isolés ;

Cependant, face à la radicalisation des opposants aux vaccins, nous vous engageons à la plus grande vigilance.

En cas d’incivilité ou agression, n’hésitez pas à appeler les services de Police ou de Gendarmerie qui sont particulièrement sensibilisés à ce problème, ainsi que le Conseil de l’Ordre qui vous apportera toute l’aide nécessaire.

Soyez assurés que nous ne céderons pas à la menace et continuerons à remplir nos missions.

Anti-vaccin radicalisés ? Apparemment ils ignorent le sens du mot, car si les anti-vaccin du Vaucluse étaient radicalisés, ils s’en seraient pris au cabinet, voire à la maison du Président du Conseil de l’Ordre, aux biens des médecins collabos, à leurs voitures, voire aux médecins collabos… Là on a des gens gentils, pacifiques… qui ne cherchent pas à attaquer nommément les médecins mais juste à les avertir : médecins du Conseil de l’Ordre, vous êtes des assassins, et ça ne peut pas durer. Arrêtez avant qu’ils ne soient trop tard ! 

Et le Préfet y est allé de sa missive, en collaboration avec l’ARS, le Conseil de l’Ordre… et tous les vaccineurs fous !

Ils en profitent évidemment pour faire de la pub pour le vaccin, au mépris de tous les éléments qui, en France comme en Israël, montrent que la vaccination n’empêche ni transmission ni contamination et qu’il n’est même pas sûr qu’elle empêche les cas graves. ..

On sent qu’ils sont touchés au coeur : nous, médecins sérieux, ayant pignon sur rue, obéissants, zélés, petits caniches de Macron, on ne nous respecte plus  ? Certes on ne respecte pas le serment d’Hippocrate puisque on fait mourir du vaccin des centaines de personnes, on en rend handicapés des milliers d’autres… mais ce sont des dégâts collatéraux, pour le bien, soi-disant des plus vieux, des plus fragiles… qui ont de toutes manières une espérance de vie réduite… Mais ça ne nous dérange pas d’utiliser des gosses de 12 à 18 ans comme cobayes et bientôt sans doute les autres à partir de 6 mois !

 

 305 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Au vu des photos, je me demande même si c’est de la peinture et pas du jus de betterave, du sirop de framboise ou autre colorant qui s’en ira à la première pluie ou au premier jet d’eau. Ils font un grand tapage de rien du tout parce que ces staliniens n’ont pas l’habitude de voir leur arbitraire contesté.

  2. quelqu’un qui a compris que se promener ds ls rues le samedi n’est plus suffisant pour changer la peur de camp…

  3. Ce qui est grave pour ces notables, qui sont tout de même l’élite de la société, c’est que des gens sans importance, des gueux disons-le franchement osent s’en prendre à leur institution

    Pour vous Christine ce n’est qu’un peu de peinture, pour eux c’est la remise en cause de leur statut social, c’est quasiment une révolution

    Ces gens n’imaginaient pas une seconde qu’ils puissent être traités comme le commun

    • @ Joël
      Le représentant et ses adjoints de l’association anti raciste à géométrie variable ont bien profité de nos impôts pendant bien des années avant de perdre leurs places bien confortables en crachant sur la France et les Français, pendant que Génération Identitaire qui a fait le travail de nos dirigeants défaillants a été dissoute en deux temps deux mouvements pour avoir défendu avec détermination nos frontières sans haine.
      Cherchez l’erreur.

    • le con seil du desordre d’hippocrite, complice du genocide, ils risquent eux aussi de rencontre des F Ti…rs vu que le mercure ne cesse de monté comme l’eruption de palma

  4. Coquilles :
    Ils, c’et le dit Conseil de l’Ordre
    c’EST

    Ils ne s’y ont pas trompés…
    Sont

    les autres à partir de 6 moi !
    moiS

    Je constate que c’est systématiquement la lettre S qui manque, vérifier si la touche S de votre clavier n’est pas encrassée (dessous la touche). Retourner le clavier et le secouer, souffler entre les touches permet parfois de déloger les saletés.

  5. effectivement ils sont bien modérés par cet ordre qui trahit son serment d’hyppocrate mériterait bien plus qu’un seau de peinture rouge – dans l’ain c’est la traque au non vacciné qui reçoit un courrier de l’ars/cpam lui « réservant un rvous vaccinal » avec lieu, date et heures indiquées, – alors que celui n’a rien demandé ! voilà des instances qui sortent de leurs prérogatives, et ce forcing n’est ni plus ni moins que de la dictature déguisée – ce cap franchi, l’heure est grave et la résistance s’impose plus que jamais à l’injection de cette mixture

  6. « Monsieur le Préfet ainsi que le Directeur de l’ARS,(…) ont condamné (…) ces actes de violence et d’intimidation(…) »
    Ce ne sont que des actes d’incivilité, sinon comment appelleriez-vous les agressions sur personnes, les meutres, les tirs de mortiers, les coups d’armes blanches, tirs à balles réelles, les lance-eau contre les manifestants pacifiques et désarmés, les défenestrations de dames juives,… ?
    En outre, qui vous affirme que ce n’est le fait que d’anti-vaccins ? Qui ne vous dit pas que par votre interdiction aux médecins de soigner contre le coronavirus avec des médicaments éprouvés dont certains existent depuis 70 ans et subitement déclarés toxiques, ce qui a provoqué chez certains désespérés des envies de vegeance des décès de proches, de parents, sans parler de la mascarade du confinement, de l’isolement de personnes âgées en EPADH et auxquelles on a administré du Ritrovil (orthographe non garantie), le masque, le passeport sanitaire liberticide qui n’est qu’un leurre pour rendre obligatoire l’injection d’un produit expérimental dans nos corps ?
    Liste, bien entendu, non exhaustive des tragiques conséquences dont les thérapies géniques obligatoires pour certaines professions – du moins à l’heure actuelle – qui sont autant de violences exercées contre les êtres humains (utile répétition).

  7. Couleur du sang qui a été versé par des innocents! Rebaptisons cet organisme en Conseil du Désordre !

  8. Ils ont du sang sur les mains et pas qu’un peu, alors qu’ils ferment leur sale gueule, ce n’est qu’un peu de peinture rouge, c’est symbolique, ça représente les gens morts à cause d’eux.

  9. Bonjour, petites erreurs de frappe et ou de fatigue, « s » manquants: 1ère ligne « ils, c’et le dit » au lieu de « c’est le dit »; au dernier mot du texte « moi », je pense qu’il fallait lire « mois ». « Préfet représenté zélé » ? sans doute « représentant ». Désolé d’avoir à vous faire ces observations d’autant plus que je ne suis pas toujours exempt de reproches sur mon orthographe.
    Sur les faits, ceci n’a rien de plus grave que le minima des actions « antispécistes » et ne méritant pas une réaction aussi exacerbée sauf à croire au « délit de lèse majesté » …… En bref, le conseil de l’ordre semble bien mal conseillé et le cordonnier est décidément encore et restera certainement le plus mal chaussé…..cordialement

  10. Quand, à la sortie de cette crise, quand le bons sens populaire reprendra le pouvoir, ce qui est absolument inéluctable, car cela s’est toujours passé ainsi au cours de l’histoire, s’ils s’en tirent avec seulement quelques tags, ils pourront s’estimer drôlement heureux.

Les commentaires sont fermés.