La France a les moyens d’obliger l’Algérie à reprendre ses ressortissants… exemple du gaz algérien

Minable Macron croit faire peur aux algériens en menaçant de ne plus accorder que 50% de visas (c’est déjà 50% de trop !!!)…

Outre toutes les suggestions/idées de Zemmour, il en est une qui s’appelle le chantage au prix du gaz.

https://resistancerepublicaine.com/2021/09/28/le-meilleur-boulanger-de-paris-postait-des-messages-islamistes-et-anti-francais-sur-facebook/

L’Algérie est le premier producteur de gaz en Afrique et le 10ème producteur mondial…

La France, en effet,  achète le gaz algérien au-dessus du prix du marché pour maintenir un semblant d’économie en Algérie, et ce grâce aux accords de 1965.  Et c’est un article du Monde Diplomatique, peu complaisant pour les anciens pays dits colonisateurs qui met le doigt dessus !  Alors, il est plus que temps de dénoncer, aussi, des accords sur le gaz algérien, coûteux pour l’Algérie… si celle-ci persiste à ne pas gérer sa démographie, sa population et ceux de ses ressortissants qui se battent pour devenir clandestins en France et ne pas revenir au pays d’origine.

[…]

La politique tendant à dépouiller l’activité pétrolière française en Algérie de tout risque de procurer des profits, s’exprime de façon plus nette dans le chapitre relatif au gaz naturel. Matérialisant l’affirmation de l’ex-président Ben Bella, selon laquelle le gaz naturel saharien est un bien exclusivement algérien, les négociateurs d’Alger ont obtenu que les propriétaires des gisements de méthane soient virtuellement expropriés. Ils n’ont plus le droit que d’extraire le gaz, et sont obligés de s’en désintéresser dès sa sortie du puits. Ce gaz leur sera acheté au prix de revient, ou peu s’en faut. Mais les concessionnaires du gaz subissent une servitude supplémentaire : ils sont obligés de produire autant de méthane que l’Algérie en désire, c’est-à-dire tenus de procéder aux investissements supplémentaires adéquats. Toutefois, les exportations de gaz à destination de la France seront réalisées, au prix commercial, par une société mixte franco-algérienne.

Sur le plan général, les accords franco-algériens constituent une amorce de décapitalisation de l’exploitation des hydrocarbures, qui demeure confiée à des entreprises privées ou capitalistes d’Etat. Il est frappant de constater que c’est l’ancien colonisé qui impose sa façon de voir à son ex-colonisateur, en retournant d’ailleurs contre lui – et en les affûtant – une bonne part des armes que ce dernier avait utilisées contre les sociétés privées, introduite sous le régime français au Sahara. 

[…]

Il est certain en tout cas que, pour l’heure, la France fait les frais des progrès des techniques d’émancipation des pays longtemps tenus sous tutelle. Non seulement elle renonce aux larges zones de profit qui se situent aux premiers stades du circuit pétrolier, mais elle prend à son compte l’intégralité des dépenses de commercialisation incombant à son partenaire. De ce fait, le pétrole, qui est partout dans le monde une source d’enrichissement économique, va devenir en France la source d’énergie peut-être la plus onéreuse, justiciable de subventions de toutes sortes. La prospection pétrolière hors d’Algérie s’en ressentira inévitablement, et la compétitivité de l’économie française s’en trouvera inéluctablement amoindrie.

https://www.monde-diplomatique.fr/1965/08/MURCIER/26722

Alors on nous dit que c’est faux, que la France paye au tarif du marché. C’est vrai, sauf que  les ressources du sous-sol appartiennent à l’Algérie mais c’est la France qui en assume l’exploitation à ses frais.

A ma connaissance, cet accord n’a jamais été dénoncé par aucun président après De Gaulle…

 134 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. C’est pour ça aussi qu’il faut refaire copain copain avec Vladimir POUTINE et arrêter les  » sanctions « 

  2. Les éternels couillons !!
    Néanmoins, je ne comprends pas que De Gaulle ait donné ce Sahara à l’Algérie

  3. Hors sujet quoique . Vous utilisez le gaz naturel pour vous chauffez ( poste le plus énergivore ) savez comment on vous le facture . Il est important de le savoir pour éviter les arnaques , je suis passé par là avec un des plus gros fournisseur ( e.g.e ). Il existe de type de gaz le premier est riche donc pauvre en azote type H, le second riche en azote donc pauvre type B ( b et h pour pouvoir calorifère) . Le gaz hollandais est de type b il vient principalement de hollande et est distribué dans le nord de la France . Le gaz Russe , Norvégien et Algérien sont de type H et sont distribués dans tout le reste de la France . Ceci étant posé venons en au plus intéressant le mode de calcul et les paramètres inhérent à celui ci , le type de gaz la pression atmosphérique et la hauteur du point de livraison par rapport au niveau de la mer et un dernier point d’importance le coefficient multiplicateur .
    Le gaz que vous utilisez vous est vendu au mètre cube , votre compteur comptabilise les mètres cubes utilisés puis vient la facturation de ceux ci par votre fournisseur . Ce dernier transforme les mètres cubes en kilowatts pour ce faire il utilise ce fameux coefficient multiplicateur qui lui est fourni et régulièrement recalculé par grdf . Quels sont les paramètres qui le compose d’abord le type de gaz h ou b , ensuite la pression du gaz et la hauteur de livraison ( plus votre maison est situé en hauteur plus le prix est cher , plus la pression est élevé plus il est cher ). En général ces deux paramètres ne changent pas ce qui est normal vous me direz une maison ne bouge pas .

    • Désolée mais un commentaire doit être bref sauf à être illisible et décourageant pour les lecteurs, encore plus quand il s’agit de données pas évidentes à comprendre, j’ai donc dû en supprimer une bonne partie

  4. macron est, paraît-il, un Mozart de l’Économie et MLP a été vouée aux gémonies pour avoir raté son débat avec macron lors de la présidentielle 2017, un des reproches à son égard étant son manque -voire sa nullité – sur les questions de l’économie.
    Ce Mozart ne l’est en fait qu’en pipeau.

      • @ RODRIGUE
        C’est ce que j’avais cru avoir entendu. En réalité, xe personnage n’a été qu’une marionnette doublée par un ventriloque.

  5. Plus de 12% d’augmentation au 1er octobre…
    Je vais demander un droit d’asile au 55, rue du Faubourg Saint Honoré.
    Gay, je fermerai la porte à triples tours!!!

  6. ras le bol de tous ces algériens qui ont voulu leur indépendance et qui nosu font chier chez nous. tous ceux qui ses sont assililés et qui travaillent OK. mais tous les glandus et les assassins, dehors et vite qu’ils aillent profiter des aides chez eux en Algérie.

  7. couper le robinet, mettre les algériens au pied du mur, pas d’exportations der gaz, ps de rentres d’argent, on verra qui cèdera le premier

    • On se chauffe roues avec des PAC: POMPES A À CHALEUR fabriquées CHEZ NOUS ! elles chauffent aussi l’eau chaude sanitaire.
      On construit 5 EPR en urgence en évitant toutes les erreurs de celui de Flamanville.
      Et on envoie chier les algériens.

  8. Tout ça c’est du pipeau électoraliste. micron ne fera rien et on aura jamais la preuve d’une soi-disant « menace » sur les visas. Cet avertissement est comparable à un petit froncement de sourcils. Pour donner un peu de crédit à cette mascarade, les algériens font semblant de s’offusquer, la routine quoi…

  9. La France s’est couchée devant le FLN. Hommage à Jouhaux, Salan, Zeller et tous les autres qui avaient une vision à long terme de notre histoire. En 1962, De Gaulle était déjà un vieux général complètement dépassé par les évènements !

    • Il est plus que temps de procéder au grand ménage salvateur en foutant tous ces parasites dehors, à coup de pied au cul ainsi que tous ces pourris de politiques qui prétendent être la solution aux problèmes qu’ils ont créés !

    • Absolument « Gouverneur Pierre »;

      Et ce n’est pas Bismark (1815-1898) qui vous aurait contredit puisqu’il disait : « Quand on veut acheter ses adversaires avec des concessions, on n’est jamais assez riche. »

Les commentaires sont fermés.