Le prénom, on le sait, c’est le premier sésame.

Plus que le nom, c’est lui, qui nous suggère l’âme.

Un prénom de bachi-bouzouk,

préfigure déjà le souk…

Faudra pas s’étonner, après, pour le ramdam…

PACO. Adam qui rêve !

28/09/021.

 

Print Friendly, PDF & Email
13 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Paul
Paul
il y a 25 jours

Ce n’est pas le nom ni le prénom qui arrange quoi que ce soit dans ce que l’on considère assimilable.
c’est autre chose.

Bien le bonjour, d'Alfred
Bien le bonjour, d'Alfred
il y a 25 jours
Reply to  Paul

Paul, excusez moi ;
Vous faites fi à l’égard de cette thématique de l’influence de la langue pratiquée et des dénominations des choses et des personnes; influence qui est chargée d’une forte empreinte civilisationnelle et de ce fait agit en amont sur notre façon de penser, bref notre psyché !

A mon avis, notre ami E. ZEMMOUR est loin d’avoir tort !

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 25 jours

moi je préfère savoir de suite a qui j’ai a faire au téléphone par exemple !! alexandre ou gérard peuvent être trompeur parfois

bouillot
bouillot
il y a 25 jours

cette polémique ne sert à rien , cela ne fait pas avancer le bordel qu’il y a en France depuis qu’ils sont arrivés en masse pour foutre le bordel.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 25 jours

Mon ami Paco,
Ton texte est clair, net, et précis. Comme d’habitude, dans ton langage très particulier (parfois pas toujours facile à capter) et dont la lecture se fait moins rapidement que la normale, tu dis des choses d’une profondeur réelle, d’une observation macro et microscopique de la situation, et d’une vérité de justesse très appréciable : en un mot tu dis la vérité.
Dire la vérité n’est pas ta spécificité car tous les auteurs de RR le font. Mais j’avais du mal au début avec ton style, mais plus je te lis, plus je l’apprécie car j’en découvre les richesses.
Merci à toi et continu comme cela.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 25 jours

Pour donner mon (très humble) avis, je suis à la fois d’accord avec Zemmour concernant les prénoms, mais je suis aussi d’accord avec le post de Paul et bouillot.

Je suis d’accord avec Zemmour : un prénom français est cohérent dans notre pays avec nos traditions, notre culture, notre Histoire, notre chrétienté, etc.… et, peut-être, une volonté d’intégration,  je dis bien peut-être.

Mais je suis également d’accord avec Paul et bouillot car le prénom est choisi par les parents. Certes s’ils choisissent un prénom à consonance française, c’est qu’ils ont peut-être une volonté d’intégrer eux-mêmes et leurs enfants.
Mais le prénom ne va rien changer quant à l’enfant lui-même quand il va grandir. S’il grandit dans un climat islamique chez lui, fréquente de la racaille, et se balade dans les zones de non-droit perdues de notre pays, le prénom n’y fera rien.

Mais il ne faut pas oublier l’essentiel. Cette histoire de prénom est très accessoire, ce sont encore et toujours les médias qui l’ont montée en piédestal pour essayer de ridiculiser Zemmour, et d’essayer de faire oublier aux lobotomisés français le vrai message de Zemmour.

Ma conclusion :
Cette histoire de prénom est réelle, mais epsilonienne. Le seul et l’unique message essentiel sur ce sujet que nous transmet Zemmour et que nous savons depuis bien longtemps, c’est de stopper immédiatement toutes ces millions de chairs islamiques que Macron et ses prédécesseurs ont, et importe encore, et de procéder à une remigration massive.

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 25 jours

Un homme de Coeur et de Valeurs Nationales.

Argo
Argo
il y a 25 jours

Ami Paco, merci pour ce billet. Par contre j’en connais un qui s’appelle Emmanuel et qu’on aurait mieux fait de nommer Mohamed, pour plus de clarté ! L’exception qui confirme la règle !

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 24 jours

Pour moi le choix d’un nom francisé est une générosité dans l’esprit d’Eric Zemmour qui lui-même a des origines juives et berbères. Il donne une chance supplémentaire aux populations islamo africaines de s’assimiler à la France même si pour un Français de souche fière de ses origines c’est un peu différent. Pour moi, le Français de souche aime que la différence apparaisse même si cela n’a pas une grande importance car son nom et son prénom ont une signification dans l’histoire de France, ainsi nommer un musulman avec un prénom Français et un nom francisé pourrait en quelque sorte fausser la perception des choses (plus de différence sur le papier). Si je fais remarquer ce point de détail, je pense que c’est peut-être un effort à faire dans l’objectif d’unifier le pays ?

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 23 jours
Reply to  PASCAL ALEVEK

Je partage pleinement ton analyse. Franciser un nom qui est à la base arabe ne fait pas de l’individu un français à part entière. Si l’on ne veut plus de prénoms arabes, on stoppe l’immigration. Il n’y a pas d’autres solutions et c’est aussi simple que cela.
C’est exactement pour la même raison que je considère qu’un individu qui a sa carte nationale d’identité car naturalisé presque sans son avis, n’est absolument pas français.
Un bout de plastique ou un prénom ne fait pas d’un individu un français digne de l’être.
Tout individu qui veut être français, n’a qu’à prendre modèle de l’immigration de l’après-guerre où tous se sont intégralement et complètement intégrés, y compris les maghrébins. Ces derniers ne vont peut-être pas à la messe, mais c’est la seule différence. Même si, 1 % des Français actuellement vont à la messe 😊

Boronlub
Boronlub
il y a 23 jours

Ce qui compte, plus que le prénom, c’est l’amour et, au minimum, le respect, de la France, ou à l’inverse la haine de la France.
C’est probable que des parents musulmans donnant un prénom français à leur enfant, ont au minimum un certain respect pour la France, une certaine gratitude.
Malheureusement ont voit trop de Français de souche qui ont la haine de la France, qui sont dans la haine de soi et le désir dauto-destruction, à commencer par la pourriture de président qui dénigre et devalue constamment la France. Cette attitude gauchiasse mortifère nous detruit autant, sinon plus, que les actions de ceux qui sont ouvertement là pour nous soumettre et nous remplacer.

Lire Aussi