En Grèce, les fresques murales honorent le pays ; en France, on préfère l’Afrique et l’islam

Juillet 2021 : l’une des grandes figures féminines de la Grèce du XXème siècle, Melina Mercouri a été honorée par une fresque sur un immeuble de 5 étages à Patras.

La fresque représente Melina Mercouri devant le Parthénon, avec la référence au  titre du film emblématique la mettant en vedette « Jamais le dimanche » et la chanson « Les enfants du Pirée ».

Melina Mercouri, était une actrice, chanteuse et politicienne grecque très appréciée, née le 31 octobre 1920 à Athènes.

La fresque a été réalisée  par Kleomenis Costapoulos.

Vidéo : la deuxième chanson est en français (elle a d’ailleurs beaucoup chanté dans notre langue)…

 

Un lecteur de Résistance républicaine nous envoie ce jour une photo prise à Kalamata, juste sur le côté d’une boulangerie/salon de thé réputée.

On y voit une fresque patriotique  à couper le souffle, impensable en France ! 

Le lecteur de Résistance républicaine, qui a pris la photo, nous raconte :

« Les Grecs fêtent fièrement les 200 ans de leur indépendance ».

 « La dame de la boulangerie a vu que nous étions Français. Elle était toute heureuse de nous  dire que la France avait fait beaucoup à cette époque et que le traité avait été signé à l’ambassade de France. Quelle belle journée ! ».

 25 mars 1821

Les Grecs se soulèvent contre le sultan

Le 25 mars 1821, selon l’historiographie officielle, l’archevêque de Patras donne le signal du soulèvement des Grecs contre la tutelle ottomane.

En moins de dix ans mais au prix de grandes souffrances et avec le concours tardif des Occidentaux, les Grecs vont obtenir l’indépendance d’une petite partie de leurs terres, incluant l’Attique (Athènes), le Péloponnèse et le sud de l’Épire.

Le nouvel État balkanique, pauvre, de tradition byzantine et aux contours indécis, va dès lors se bâtir une identité nationale en cultivant le souvenir de l’Antiquité et en appelant les riches Grecs de la diaspora à le rejoindre.

[…]

 Pour les habitants de cette petite Grèce, c’en est fini de quatre siècles d’occupation ottomane.

https://www.herodote.net/25_mars_1821-evenement-18210325.php

En France, voyez par vous-même à quoi sert l’argent public…

Avez-vous par exemple croisé cette année une fresque honorant  Napoléon ? Edith Piaf ? Très franchement, quelle serait la durée de vie d’une fresque patriotique dans une ville française, avant que les racailles importées la vandalisent ?

C’est la société multiculturelle. Il faut accepter de vivre en Afrique et de voir se transformer le visage de la France, de Grenoble  à Strasbourg en passant par l’Auvergne.

Est-ce trop demander de vouloir vivre chez nous ?

Quelques horreurs exposées aux yeux de tous en 2020/2021 :

Auvergne :

Grenoble :

Strasbourg :

Paris : avril 2021, balade Street art autour du Canal de l’Ourcq :

 

 183 total views,  2 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Envoyons des militaires pour les aider à combattre les feux qui ravagent la Grèce.
    Ils seront enfin payés pour quelque chose!!!

  2. Mélina Mercouri ! quelle belle femme !
    Par contre , en France, on nous matraque avec les louanges de la diversité, au point que ça ressort par les trous de nez, l’indigestion est atteinte

  3. Fabius, qui nous afflige aujourd’hui, on sait pourquoi, déclarait en 2012 que le Conseil National Syrien, associé à Al-Nosra, c’est-à-dire Al-Qaida, faisait du bon boulot. Encore une chose qu’on a oubliée de la part de ce malotru, pas celui du Bureau des légendes, il va sans dire. En rapport aux belles fresques murales grecques de l’article de Jules Ferry, je ne me lasse pas pour ma part d’admirer nos jolis paysages de France et j’en profite pour vanter ici les mérites de Jean-Pierre Pernaut qui « fait du bon boulot », lui. Il nous invite encore et encore à partager sa passion pour nos belles régions et je ne l’écris PAS avec un sourire aux lèvres, car le journaliste est hélas souvent injustement moqué. Retrouvez son ancienne émission « Au coeur des Régions » en rediffusion et abonnez-vous à sa nouvelle sur TF1, un véritable Netflix des régions. Jean-Pierre Pernaut est l’antidote de Bernard Henri Levy et sa suffisance verbale, restée célèbre par cette citation: « Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, « franchouillard » ou cocardier, nous est étranger, voire odieux ».

    • Au sujet de Fabius, à l’époque où cette citation était répandue, j’avais fait des recherches pour en savoir plus sur les circonstances de cette déclaration. Il se trouve que ces propos ont été mal interprétés. En disant cela (al-nosra fait du bon bouleau), Fabius n’a fait que répéter une déclaration de certains potentats musulmans soutenant ces terroristes, ce qui implique que la diplomatie française ne pouvait pas compter sur eux. C’est logique. Ce n’est pas pour ça que je n’apprécie pas Fabius.

      • Bon, c’est du nouveau pour moi. Mais quid de son implication dans le scandale du sang contaminé en 1999 ? Toujours responsable mais pas coupable ?

  4. Je ne veux pas mettre de l’huile sur le feu mais Mélina Mercouri était à la culture grecque ce que Roselyne Bachelot est à la culture française. Je rappelle que c’est elle qui a initié la demande de retour en Grèce de toutes les œuvres grecques disséminées dans le monde, menaçant de faire des procès aux pays qui n’obéissaient pas. Que Miteux, socialiste comme elle, était prêt à lui bazarder une bonne partie des collections du Louvre. Et que ce qui nous a sauvé c’est qu’elle s’est fait ridiculiser avec l’affaire du colosse de Rhodes, où elle s’est faite avoir par un type qui lui a présenté une rocher avec des rayures faites avec une pelle mécanique comme étant une partie de la main du colosse de Rhodes qu’il venait de trouver. Elle lui a donné de l’argent pour acheter le rocher et continuer les fouilles jusqu’à ce qu’on découvre que c’était un escroc.

  5. Bravo aux Grecs ! De plus, la fresque montre Mélina Mercouri avec une cigarette, chose impensable dans notre pays où le sanitairement correct est devenu la règle…

    • Les bobogauchiasses sont en pamoison devant la sale trogne de floyd le délinquant mais s’offusqueraient aussitôt d’apercevoir une cigarette

  6. « si fueris Rōmae, Rōmānō vīvitō mōre; si fueris alibī, vīvitō sicut ibi ». Cette phrase en latin médiéval est attribuée à Ambroise de Milan. On peut la traduire comme ceci : « Si tu es à Rome, vis comme les Romains ; si tu es ailleurs, vis comme on y vit. » Cette citation devrait figurer en lettres d’or sur tous les frontons de nos mairies.

    • Devoir de vacances. Certes, il faudra changer le nom de la ville de Rome par celui en latin de celle où l’on se trouve au locatif et il faudra aussi trouver un adjectif correspondant à cette même ville, à l’ablatif en congruence avec « more » (mōs, moris. nom masculin, III déclinaison: coutume, habitude, mode, manière de vivre). Voilà un excellent petit travail pour linguiste offert à toute la France. Voilà aussi une façon de connaître le nom de sa ville en latin et l’adjectif lui correspondant? Des néologismes ne sont pas exclus. Quelle merveilleuse façon de se plonger dans le mode de vie, les us et coutumes de nos vieilles provinces. N’est-ce pas Monsieur l’abbé Grégoire, vous qui avez lutté pour anéantir nos patois pour universaliser l’usage de la langue française. Voilà lancée une nouvelle polémique, comme si on en avait besoin avec tout ce qui nous tombe sur le dos. Mais cette polémique nous rappellerait un combat que nous ne devons pas abandonner, celui de défendre nos traditions face aux envahisseurs, de plus en plus nombreux dans notre belle France.

    • chez les juifs, il a toujours ,et de tous temps comme en tous pays, ou ils vecurent ,suivi l’ ordre de la Thora qui dit

      « la loi du pays ou nous vivons est notre Loi »

      Mouloud ne l ‘ entend pas de cette oreille

      Mouloud, avec un M comme le roi Midas, a des oreilles d’ ane et porte un turban

  7. Pas mal, très bonne idée. A mon avis ces fresques vont servir de cibles pour les missiles de nos Rafales afin de vitrifier les bons bâtiments avec leurs habitants bien sûr.

  8. Marre de toutes ces cochonneries africaines en France, je me demande d’ailleurs pourquoi on ne les dégrade pas, on est bien trop tolérant avec eux, cela nous perdra, trop bon, trop con.

  9. Magnifiques fresques en Grèce autre chose que ces horreurs en France pouah, mais qu’ils aillent donc taguer dans les pays d’Afrique plutôt que de défigurer nos murs

    • Pas facile…….Les bombes de peinture coûtent cher et….Elle ne tient pas sur des murs de boue séchée !. Prêtons leur les murs de nos villes, nos logement, nos filles et nos femmes!!🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷🇫🇷
      🕌🕋🔫💥💣💩🐷🐗🐷

      • Euh ,en côte d’ivoire il a de superbes immeubles voir les photos ou ils pourraient taguer leurs horreurs ,et chez nous il existe de la peinture anti tags ou la peinture en bombe ou autre ne prend pas ,à utiliser sans modération pour préserver nos murs .

  10. Chez nous c’est les nique la France qui sont à l’honneur. Les rappeurs avant Napoléon et autres héros de notre nation. Ah, si, dans l’Histoire on retiendra un tout tout tout petit dictateur, Macron minus premier!

  11. Les étrangers, d’où qu’ils viennent, doivent respecter la culture de la France, s’ils veulent s’y installer au point de prendre la nationalité française, qui se devrait, d’ailleurs, être une et indivisible. Ceux qui ne nous respectent pas, ceux qui veulent s’imposer, n’y ont pas leur place et doivent être renvoyés chez eux , si ce sont des conquérants, ils doivent être chassés avec la volonté et les moyens nécessaires. Ce qui est pour notre Nation, l’est pour toutes les autres.

Les commentaires sont fermés.