Le jeune Américain Brad Taylor dénonce le racisme anti-blanc véhiculé par le directeur de son école

Ecole et laïcité Les Résistants Publié le 12 juillet 2021 - par - 19 commentaires

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’un adolescent de 15 ans, qui vient de donner une incroyable leçon de courage. Il explique pourquoi il quitte son école où il a le sentiment de ne pas exister parce qu’il est blanc, pour rejoindre une école chrétienne en ligne.

Le 11 juillet 2021, par Jack

Ce lycéen s’exprime contre le nouveau mouvement dit « Critical Race Theory » ou  CRT, une théorie dangereuse et raciste que les libéraux-gauchistes américains veulent imposer à la nation. Mais avant d’écouter ce lycéen, qu’est-ce donc exactement que cette théorie ? Question que je me suis posée et qui m’a fait faire des recherches. Voici donc la traduction d’extraits d’un long article publié par le journal New York Post sur ce sujet au mois de mai dernier).

 

Qu’est-ce donc que la théorie critique de la race ?

Le 6 mai 2021, par Christopher F. Rufo, journaliste au New York Post.

https://nypost.com/2021/05/06/what-critical-race-theory-is-really-about/

La théorie critique de la race est en train de devenir rapidement la nouvelle orthodoxie institutionnelle de l’Amérique. Pourtant, la plupart des Américains n’en ont jamais entendu parler ; et parmi ceux qui en ont entendu parler, beaucoup ne la comprennent pas. Cela doit changer. Il faut savoir ce dont il s’agit pour savoir comment la combattre…

 

Ses partisans déploient une série d’euphémismes pour décrire la théorie critique raciste, y compris « l’équité », « la justice sociale », « la diversité et l’inclusion » et « l’enseignement culturellement sensible ». Les théoriciens critiques de la race, maîtres de la construction du langage, se rendent compte que le « néo-marxisme » (cette théorie s’inspirerait du marxisme) serait difficile à vendre. L’équité, d’autre part, semble non menaçante et est facilement confondue avec le principe américain d’égalité. Mais la distinction est vaste et importante. En effet, ces théoriciens rejettent explicitement l’égalité : le principe proclamé dans la Déclaration d’indépendance, défendu pendant la guerre civile et codifié dans la loi par les 14ème et 15ème amendements de la Constitution, les lois « Civil Rights Act » de 1964 et « Voting Rights Act » de 1965. Pour les partisans de la théorie critique de la race, l’égalité représente une « simple non-discrimination » et fournit un « camouflage » pour la suprématie blanche, le patriarcat et l’oppression…

 

Contrairement à l’égalité, l’équité telle que définie et promue par les théoriciens critiques de la race n’est guère plus qu’un marxisme reformulé. Au nom de l’équité, Cheryl Harris, professeur de droit à l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles) et théoricienne critique de la race, a proposé de suspendre les droits de propriété privée, de saisir les terres et les richesses et de les redistribuer selon des critères raciaux…

 

Historiquement, l’accusation d’« anti-américanisme » de cette théorie (accusation formulée par un nombre croissant d’Américains, dont votre serviteur) a été galvaudée. Mais dans ce cas, ce n’est pas une question d’interprétation : cette théorie prescrit un programme révolutionnaire qui renverserait les principes de la Déclaration d’indépendance et détruirait la structure restante de la Constitution… (autrement dit en quelques mots : la destruction des États-Unis d’Amérique).

 

Dans la vidéo qui suit, un lycéen de 15 ans dénonce la « théorie critique de la race dans son discours de démission. Voir la traduction de son discours ci-dessous, note 1

 

Le 10 juillet 2021, Frontpagemag.com

https://www.frontpagemag.com/fpm/2021/07/video-high-school-student-slams-school-boards-frontpage-editors/

Dans cette courte vidéo qui frappe, Brad Taylor, élève d’un lycée de Rosemount, dans le Minnesota, livre un démantèlement brutal de l’accent qui divise son district scolaire sur la théorie critique de la race introduite dans l’éducation scolaire, avant d’annoncer qu’il quitte ce district scolaire pour continuer ses études dans une école privée chrétienne. Ce jeune garçon de 15 ans a plus de courage que beaucoup de ses propres professeurs, dont certains lui ont dit en privé qu’ils étaient d’accord avec lui mais ne s’exprimeraient pas car ils craignent des répercussions professionnelles.

(Petite note pour conclure. Brad Taylor est loin d’être seul. Voici une photo prise je ne sais où d’une jeune étudiante brandissant un écriteau définissant CRT à sa façon, comme Création d’une tension raciale).

(Dernière minute : l’enseignement de cette théorie vient d’être interdit dans les écoles et universités de Floride et du Texas par des directives des gouverneurs de ces Etats. D’autres états vont certainement suivre).

 

Note 1

Salut, mon nom est Brad Taylor et je viens de terminer ma première année au lycée RHS. Cela fait 10 ans que je fais partie du district 196 et je vais vous donner un aperçu de ce qui se passe dans ces écoles. Malgré ce que nie la direction, les écoles du district 196 deviennent un endroit où c’est l’activisme qui est promu et non pas l’éducation (l’instruction ?).
Je vais vous parler de mon premier jour à RHS. Le directeur est venu nous faire un discours sur l’égalité et la nécessité de nous unir. Il a commencé à énumérer de nombreuses races, les Latinos, les Asiatiques, à quel point ils étaient importants, mais pas une seule fois il n’a mentionné une race ou une identité qui me reflète moi et la moitié des élèves dans la classe. Membres du conseil, je sais que vous n’avez pas été à l’école depuis un certain temps, et je sais que la majorité d’entre vous n’a plus d’enfants dans le système scolaire mais vous pouvez comprendre à quel point il est inconfortable d’être caractérisé uniquement par la couleur de votre peau dès le premier jour et de penser que vous avez tort, juste à cause de la couleur de votre peau.
Je n’oublierai pas le regard de mon ami de l’autre côté de la pièce, alors que nous étions assis à écouter ce discours de parti-pris évident exprimé dans la déclaration d’égalité du directeur de l’école. Bien sûr, je n’ai pas besoin que l’on me dise que j’ai de l’importance, mais en entendant ces messages de sympathie donnés aux autres races et appartenir à la seule race qui est laissée de côté, inévitablement vous commencez à penser que vous avez fait quelque chose de mal. En essayant de nous unifier, le directeur a plutôt créé des frontières indésirables et des barrières entre les élèves, nous opposant les uns aux autres sur la base de caractéristiques que nous ne pouvons pas contrôler.
Dans une autre circonstance, on m’a dit qu’écrire « toutes les vies comptent » au tableau, c’était politique et pouvait être considéré comme offensant. Quand j’ai interrogé le professeur après le cours, elle m’a répondu qu’elle n’avait pas de réponse et qu’elle devait l’effacer, ce qu’elle a fait rapidement. Il y a des panneaux politiques partout à RHS, concernant spécialement les races, les orientations sexuelles particulières, les perspectives spécifiques qui comptent. Mais quand j’ai questionné l’administration RHS sur le fait que ces signes étaient politiques, on m’a dit qu’ils soutenaient les droits de l’homme, alors quand j’ai demandé pourquoi la déclaration d’égalité ne pouvait pas représenter tous les élèves, ils m’ont dit que le fait même de poser cette question était étrange et offensant. Et quand j’ai demandé la raison, ils m’ont dit ceci, je cite : »La situation des Blancs est plutôt bonne actuellement ».
Murmures dans la salle …..
Alors, est-ce que cela n’est pas du racisme en ce qui concerne simplement ma question quand on prend en compte la couleur de ma peau ?
Franchement, après avoir entendu pendant un an les responsables me dire que j’étais raciste, privilégié, les entendre mettre l’accent sur nos différences irréversibles, je n’ai jamais autant remarqué les races et cela devient la première chose que je remarque maintenant quand je rencontre quelqu’un, ce qui n’avait jamais été le cas auparavant. L’administration RHS m’a dit avec confiance que les élèves et le personnel sont satisfaits de la déclaration d’égalité. Mais à partir de mes échanges avec les autres élèves, ce n’est pas vrai. Et j’en connais beaucoup qui ne sont pas d’accord avec leurs professeurs, mais ils ont trop peur pour protester car ils craignent que leurs notes soient impactées et leur expérience d’apprentissage affectée.
Murmures dans la salle …
Mon honnête professeur de politique, je ne vais pas citer son nom, a dit que les Démocrates se soucient de tout le monde alors que les Républicains ne se soucient que d’eux-mêmes.
Protestations dans la salle …
Il a aussi prétendu que le socialisme est préférable à la démocratie et il avait la statue d’un leader socialiste dans sa classe. De nombreux élèves m’ont dit qu’ils préfèrent ne rien dire et adapter leurs devoirs pour refléter une opinion acceptable et ainsi, avoir de bonnes notes. De nombreux professeurs m’ont contacté en privé pour me dire qu’ils sont de mon avis et qu’ils me soutiennent, mais ils ne peuvent pas le dire devant la classe car ils craignent d’être rappelés à l’ordre par l’administration et de perdre leur emploi, d’une façon ou d’une autre. Clairement, il n’y a qu’une seule façon de penser dans ce district et ce qui est appris aux élèves, c’est : »Tais-toi si tu n’es pas d’accord ».
Alors, membres du conseil, regardez-vous dans un miroir ce soir et demandez-vous si vous êtes vraiment en faveur de l’égalité de tous ou si vous soutenez une idéologie politique préjudiciable à vos étudiants. A mon travail, un collègue, qui d’ailleurs est de couleur, m’a discrètement dit que les écoles semblaient promouvoir une stratégie très gauchiste en classe. Cela prouve bien que tout le monde n’est pas satisfait de votre école et que tous ceux qui sont insatisfaits ne sont pas obligatoirement blancs.
Et en raison de tous ces cas que j’ai mentionnés et tous ceux que je ne PEUX pas citer dans ce discours de cinq minutes, j’ai décidé de quitter ce disctrict et de continuer mes études dans une école privée chrétienne en ligne.
Applaudissements dans la salle …..
Et il y aura des sacrifices, je ne pourrai pas participer à une cérémonie de remise des diplômes ou assister à des évènements à RHS, mais il me sera possible d’étudier dans un environnement qui ne me punira pas tous les jours pour la couleur de ma peau et mes idées politiques. Maintenant, quelle que soit la manière dont vous comprendrez mon discours, que vous vous en débarrassiez comme des bêtises ou un sujet de discussion de Fox News, je vous conseille d’y réflêchir parce qu’un jour, je serai un dirigeant. Je pourrais être le Président, un gouverneur ou un joueur de golf professionnel. Mais je ne cesserai jamais de croire que chacun a de la valeur, indépendemment de la couleur de sa peau ou ses croyances personnelles et c’est dommage mais vous n’aurez pas la possibilité de dire que j’étais un ancien de RHS dans le district 196. Merci
Traduction pour Résistance républicaine par Rochefortaise.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
19 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bouillot
Bouillot
il y a 23 jours

Certains américains sont devenus dingues. Ces gauchos font des dégâts.

Argo
Argo
il y a 23 jours

C’est ce qui nous attend demain, si nous n’y prenons pas garde.

marzia perez
marzia perez
il y a 23 jours
Reply to  Argo

nous y somme déja

Argo
Argo
il y a 23 jours
Reply to  marzia perez

Pas encore à ce stade, mais ça vient tout doucement.

Frejusien
frejusien
il y a 23 jours
Reply to  Argo

Reste à savoir ce qui se passe au cœur des universités

Jack
Jack
il y a 23 jours

Un GRAND merci Rochefortaise pour la traduction de la vidéo. Les protestations contre l’enseignement de cette théorie maléfique se multiplient à l’initiative de parents d’élèves, blancs et noirs. Cette théorie est également enseignée dans les académies militaires, au risque de diviser et donc d’affaiblir les forces armées… STUPIDE !

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 23 jours

En cherchant à rattraper des soi-disant inégalités, ont créé en réalité des inégalités plus fortes qui vont atteindre le blanc majoritaire, une aberration qui vient du communisme mondial, la vraie justice ne doit pas appartenir à des élites qui ne comprennent pas la vie du citoyen lambda, elle doit appartenir à la souveraineté du peuple, c’est lui qui doit choisir ce qu’il veut pour son avenir.

Laurent P
Laurent P
il y a 23 jours

Le directeur (en anglais : « Principal ») de l’école en question :
https://rhs.district196.org/contact
au paragraphe « Our Administration »Vous avez le trombinoscope en prime et vous pouvez constater que ce sont tous des blancs. Le mal est profond…

Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 23 jours

Brad Taylor : Chapeau l’artiste ! À 15 ans tu es déjà si mûr et si courageux ! Merci de ton discours qui pourrait encourager TOUS à te suivre !

Georges Slowik
Georges Slowik
il y a 23 jours

Voici comment je vois les « white privileges » (les privileges blancs). Cette capacite de souffrir les indignites universelles sans blamer une autre race.comment image?w=500&ssl=1

Boronlub
Boronlub
il y a 23 jours
Reply to  Georges Slowik

Très vrai, et pertinent. Merci. A ressortir lors de discussions ‘houleuses’. Je vais en mettre une copie dans un format compatible avec mon carnet de poche, où je garde quelques notes sur des faits historiques importants, et quelques sourates percutantes. A dégainer quand il faut des arguments pour contrer des gauchistes décérébrés, ou d’autres destructeurs. Certes les ‘blancs’ ne sont pas les seuls à mériter la reconnaissance de leurs valeurs de travail et de courage, mais comme c’est nous qui sommes attaqués quotidiennement, concentrons-nous d’abord sur nous.

Argo
Argo
il y a 21 jours
Reply to  Boronlub

Sans les blancs, la planète serait encore habitée par des pithèques et des canthropes de toutes sortes!

Elisheva Rochefort
Elisheva Rochefort
il y a 23 jours

C’est un privilege d’entendre ce tres jeune homme tenir tete avec eloquence a des pretendus educateurs qui ne sont en verite que des « responsables » d’education aussi hypocrites qu’opportunistes aussi imbeciles que laches.
Cet honnete et courageux etudiant repond donc avec une pertinence qui fait mouche a chaque coup.Touches, coules, les pseudo-pacifistes inveteres qui ne cherchent qu’a lui confisquer sa jeunesse, a lui et aux autres, en jouant les avocats aussi bien-pensants que verreux de ceux qu’ils pensent etre deja la majorite en puissance dans des democraties confisquees.
Ce faisant, ce remarquable eleve denonce bien la manoeuvre qui consiste a diviser les honnetes gens pour mieux regner avec ceux qui sont deja aux commandes et leur clientele. .
Ce genre de professionels de l’education n’ont que faire d’enseigner un humanisme liberateur…Ce sont des precheurs , les precheurs de la nouvelle foi qui admoneste les enfants des peuples encore libres, de recevoir non pas la baffe sur l’autre joue mais le lynchage integral comme une benediction du ciel comme une juste expiation des peches de leurs peres et meres.
Sa conclusion est claire et sonne le glas pour ces dictateurs de la pensee et leur mise en place d’un systeme repressif qui destruit le meilleur message de l’Occident au monde…En effet, Il ne dit pas  » Ceux qui vont mourir vous saluent! » mais « Moi et ceux qui pensent comme moi, sommes deja l’avenir et sachez que ni moi ,ni eux ,n’oublieront!A bon entendeur,salut! »
Moi aussi , j’ai eu 15 ans.
Nos parents etaient de vrais gens de gauche. Ils n’avaient pas l’esprit de classe,ni de clocher. Ils n’etaient ni obtus, ni arrieres ni corrompus ni interesses.J’ai longtemps cru que nous etions plus aptes au debat democratique, a la recherche de la verite… par rapport a une droite qui se voulait conservatrice mais n’a jamais hesite pour garder ses privileges a importer des travailleurs immigres alors portugais ou espagnols. Employes qu’ils s’empressaient de renvoyer a la charge de leurs compatriotes contribuables lorque la nouvelle fournee, presque toujours illegale ,avait enfin compris qu’elle avait des droits. La grande majorite de ces immigres devenaient des citoyens francais honnetes et travailleurs…
Mais deja, alors. je ne supportais pas ces profs soixante-huitards qui nous servaient des enquetes du Nouvel Obs sur la generation « Bof » au lieu de nous enseigner l’histoire, qui nous parlaient de leur vie privee toujours obsedes de rester jeunesjusqu’a leur mort imossible, qui nous soulaient de Jean-Paul Sartre et parvenaient meme a nous degouter de la poesie de Jacques Prevert.
Comment pourrais-je oublier ce professeur de lettres (une dame) qui mit un zero sur la copie de ma camarade, parce qu’elle avait ecrit une dissertation hors-sujet!
En effet,la sympathique prof baba-cool avait demande d’evoquer une « belle journee » et mon amie de decrire une belle journee tourmentee, ses bourrasques,le bruissement des arbres, la fraicheur de l’air et les bottes, toutes crottees, et le bouquin detrempe, apres une longue promenade solitaire en foret.
Pour cette fanatique d’amour et d’eau fraiche qui ne savait pas que babette s’en allant en guerre l’avait deja gagnee cette guerre ou l’on croque la vie a pleines dents, en osant quand il n’etait pas simple d’oser, une belle journee ne pouvait etre passee qu’a la plage, au soleil, en fumant un joint et surtout, pas seule.,,
Il faut l’avouer mes meilleurs professeurs furent de gauche et encore plus souvent de droite.Mais, en fait, je ne sais.Tout simplement parce que, ceux-la passaient leur savoir et developpaient l’ esprit critique de leurs eleves .Ils ne les souhaitaient pas soumis, le genou a terre prees a etre infeodes ou decapites.

Rochefortaise
Rochefortaise
il y a 23 jours

Excellent, la dernière partie de votre commentaire, j’ai également eu des problèmes identiques avec les instituteurs/professeurs « de gauche » de mes enfants, leur esprit étriqué et clanique dès que j’osais exprimer un avis différent des leurs concernant …..

Caughnawaga
Caughnawaga
il y a 23 jours

Ce que j’observe c qu’il n’y a jamais autant de racisme depuis que les races n’existent plus. Jamais autant de genres depuis que les genres n’existent plus. Et pour les trans pourquoi changer de genres vu que les genres n’existent pas. Soyez logique.

Bon ils veulent saisir les terres. Donc faut tout redonner aux Premières Nations, c’était leurs terres, avant d’être les nôtres. Les noirs vont l’avoir dans le baba.

Gillic
Gillic
il y a 23 jours

Bravo à ce jeune homme, le monde de l’ enseignement est devenu complètement abruti !! Et chez nous, il n’ est pas plus brillant, pas étonnant qu’il y ai tant d’ illettrés !!!

jeanlg75
jeanlg75
il y a 23 jours

Je félicite les parents de ce jeune homme car l’education qu’ils lui ont donné porte ses fruits…

Filouthai
Filouthai
il y a 23 jours

Les gauchistes occidentaux ont toujours été et seront toujours cette masse d’incapables paresseux, portés sur la destruction de monde qui les a éduqué, nourri et promu socialement et qui luttent pour mettre en place leurs valeurs : le dogmatisme, l’intolérance, la prédation sexuelle et la pedophilie auxquelles on ajoutera le racisme, notamment le racisme anti-blanc !

personne
personne
il y a 22 jours

ça a déjà commencé !

Lire Aussi