Poitiers : les écolos désherbent à l’ail… les murs menacent de se fissurer ! Facture de 32 millions d’euros !!!!

On sait que l’ancienne cité de Charles Martel et Aliénor d’Aquitaine a les yeux de Chimène pour les écolos-gauchistes, ayant voté l’année dernière pour Léonore Moncond’huy…

Plus précisément, celle-ci a été élue grâce au vote des « cités » sensibles.

https://resistancerepublicaine.com/2020/07/25/poitiers-leonore-moncondhuy-elue-grace-au-vote-des-cites/

Elle a eu son petit moment de notoriété nationale avec sa déclaration sur les rêves d’enfant et l’aérien.

https://resistancerepublicaine.com/2021/04/03/leonore-monchoudhuy-maire-ecolo-de-poitiers-laerien-ne-doit-plus-faire-partie-des-reves-denfants/

Pour les Poitevins, son élection aura un impact sur le poids de la fiscalité…

https://resistancerepublicaine.com/2021/04/11/la-degeneree-qui-sert-de-maire-a-poitiers-augmente-de-300-la-part-intercommunale-de-la-taxe-fonciere/

La ville comme la communauté urbaine de « Grand Poitiers » étaient déjà de longue date un bastion de la « gauche »… et de « l’écologie politique ».

Avec la décision prise de ne plus utiliser de désherbant chimique, mais de l’ail pour faire fuir non pas les vampires, mais les mauvaises herbes.

O(pi)nions et cornichons … | Renaud Favier : Café du matin à Paris

Alors, ça marche ? Pas vraiment…

La nouvelle méthode « écologique » ne paraît pas viable, les murs envahis par la valériane menaçant de se fissurer faute d’effet rapide des gousses d’ail mises dans la pierre…

https://www.centre-presse.fr/article-798705-les-murs-de-soutenement-s-effritent-sous-le-parc-de-blossac.html

Et la facture risque d’être salée : 32 millions d’euros !

Les murs de soutènement s’effritent sous le parc de Blossac

(…)

« On est embêtés par la valériane. Elle rentre dans tous les interstices des joints du mur. La plante se développe sans eau. Ses racines sont immenses. Petit à petit, le mur va se fissurer », détaille David Linhard, technicien ouvragiste à Grand Poitiers.

« On rajoute des gousses d’ail dans le mur »(…)
Mais les végétaux repoussent très vite. « On enlève tout à la main. On n’utilise plus de pesticides depuis cinq ans. Mais on rajoute des gousses d’ail dans les souches du mur. Elles vont empoisonner les plantes. Mais ça prend du temps. Cette technique n’a pas l’effet du Roundup », poursuit Frédéric Moutault.

(…) en chiffres

À Grand Poitiers, il y a 27 km de murs de soutènement (soit 600 murs) dont 13 km de murs à Poitiers. Par exemple, route de Paris, le mur s’étend sur 1,5 km. Selon les techniciens, il faudrait 2,8 millions d’euros pour réparer tous les ouvrages et près de 32 millions d’euros pour réhabiliter tous les murs et ponts de Grand Poitiers.

 

 

Tout sur l'oignon - Manon et ses péchés mignons

 

 216 total views,  2 views today

image_pdf

29 Commentaires

  1. J’ai un voisin « écolo » qui roule en diésel avec une fumée noire comme du charbon.
    Ce taré ne sait même pas qu’il suffit de « tarer » les injecteurs.
    Moi, c’est fait tous les trois ans.
    La Xantia a 20 ans, la 206+ a 10 ans.
    Je ne parlerai pas de notre « grand mère » qui a 66 ans…

    • Belle bagnole! Les tractions étaient d’excellentes voitures, en avance sur leur époque. Ça marchait même au gazogène.

      • Dans ma jeunesse en 1963 j’ai été surpris de voir en Dordogne des voitures qui avaient encore sur le toit les deux réservoirs pour gazogène.Je n’en avais jamais vu en Normandie et pourtant mes parents on eu leur première voiture en 1952, une AC4 modèle 1929.Une copie de la Ford T d’après un specialiste des voitures anciennes.

    • Déjà et premièrement rouler avec du gasoil additionné comme l’Excelium de Total ou l’équivalent chez les autres pétroliers.Ca nettoie le circuit de carburant et les injecteurs.Le moteur peut s’arrêter de poluer en quelques centaines de KM.Pour ma part le dernier contrôle de ma voiture de 2004 donne 0,9 pour une limite a 1,9 en emission de fumées ce qui signifie que je suis a moins 63 % de la limite.Malheureusement les supermarchés ne le vendent pas.Le généraliser serait un grand pas pour l’écologie réelle surtout dans les villes.

    • J’ai roulé en passager dans des tractions, c’était très confortable et les plus puissantes étaient vraiment rapides. On atteignait le 130 très facilement quand la 2 CV dépassait le 80 seulement dans les descentes.Les Renault 5 de bas de gamme plafonnaient à 90.Les voitures ordinaires de nos jours roulent plus vite que certaines voitures de sport des années 50.Mon beau-père maintenant décédé a travaillé comme contrôleur des boites de vitesse chez Citroën. Il m’a raconté comment ils récupèraient une rondelle tombée accidentellement dans la boiture de vitesse.Au jet d’eau tout simplement jusqu’à ce qu’elle ressorte, ensuite air comprimé pour chasser l’eau.L’huile était mise peu de temps après après montage.

    • Peser un injecteur… c’est que la mécanique c’est chiant en fait (un peu d’humour), arf j’achète un nettoyeur d’injecteur et huile moteur (grand surface) (omg ça se trouve c’est de la merde), si on peut faire la maintenance sur les injecteurs avant qu’ils lâchent ça m’intéresse !

  2. J’utilise un désherbant concentré à base d’acide pélargonique, dérivé du pélargonium, qui est un désherbant de contact et non un désherbant systémique. Une fois les herbes grillées, je finis de les brûler au désherbeur thermique électrique. J’ai une très grande allée toute gravillonnée (plus de 150m de longueur). Je ne vous dis pas le boulot. Mais ça reste propre. J’ai essayé les conseils des écolos, ça ne marche pas! Le vinaigre blanc? Pas terrible, les mauvaises herbes reviennent et vous acidifiez fortement votre terrain. Le village où je réside est dans un état de saleté indescriptible, les mauvaises herbes envahissent tout! Désherber les trottoirs goudronnés à l’aide de binettes comme le suggère notre maire est une ânerie sans nom. À part faire des trous… Surtout ne pas utiliser le sel, d’ailleurs c’est interdit. Il déshydrate le sol, provoque une augmentation de la pression osmotique, une rétention d’eau, ce qui fait que les végétaux alentours meurent, il perturbe l’absorption des minéraux pour les plantes, provoque des maladies, la chlorose des végétaux, détruit les micros organismes, et pollue les nappes phréatiques. Le désert avance! À vous de voir! Bon le désherbant à base de dérivé pélargonique est un peu plus cher, mais c’est une solution viable. Par contre, les agriculteurs, eux, jettent des tonnes de désherbants conventionnels dans leurs champs, ce qui annule largement les efforts demandés aux particuliers. Signé Argo le Jardinier.

      • Il est vendu sous l’appellation désherbant. Même Roundup le commercialise. On peut encore trouver du glyphosate, mais je ne le conseille pas. Surtout si on a de jeunes enfants ou des animaux domestiques.

        • merci, je vais voir si j’en trouve,
          j’avais acheté du round up mais je n’ai pas pu me résoudre à l’utiliser.
          Je suppose que le pélargonium est mentionné dans la composition

          • Exact, c’est bien mentionné. C’est sans danger pour l’environnement. Il faut l’épandre à l’aide d’un pulvé les jours de beau temps, l’effet est radical. Il faut quand même passer un coup de binette dès qu’une mauvaise herbe pointe le bout de son nez. Moi je brûle en plus les herbes traitées au brûleur thermique. Ça ne prend pas beaucoup de temps et ça permet de garder l’allée propre. Le roundup, ou glyphosate, ce n’est pas bon pour la santé. Sans être un écolo pastèque, je fais quand même attention.

          • super !
            j’ai acheté un brûleur à gaz et ça ne donne pas trop de résultat.
            de plus le terrain est rempli de ronces, très dur à éradiquer

          • Il ne reste plus que le débroussailleur pour les ronces et l’arrachage des racines, mais c’est coriace. Mettre des gants pour rosiers.

    • Heureusement que l’employé l’a vu et qu’il n’a pas trempé la serpillère dedans !

  3. Ces branques d’écolos devraient relire leur livre d’histoire. Comment Attila a fait crever les récoltes partout où il passait? En salant le sol tout simplement.
    Pour faire un désherbant efficace et naturel:
    Faire fondre du sel jusqu’à saturation dans un litre de vinaigre d’alcool, puis ajouter 2 ou 3 cuillères à soupe de liquide vaisselle.
    Secouez et vaporisez.
    (Le liquide vaisselle aide à coller le mélange vinaigre sur les feuilles de la plante).
    Coût total pour 1 litre de désherbant naturel: 50 centimes à peu près.

    • Intéressant : mais quelle dose exacte de sel faut-il mettre ? Je ne comprends pas bien ce terme : « jusqu’à saturation » ?

      • Jusqu’a saturation quand le sel cesse de fondre, quand le vinaigre est sature. Il n’y a pas de perte parce que vous prenez le reste de sel pour la dose suivante.

        • Excellent mauvais conseil, le salage des sols est mauvais pour les sols! Pour les nappes phréatiques De même le vinaigre qui acidifie dangereusement! Il existe d’autres méthodes. Je jardine depuis plus de 45 ans, et je sais ce que je dis. Comme quoi Régine Pernoud ne donne pas de méthodes pour désherber. Essayez l’écobuage, tant que vous y êtes!

      • On ne peut dissoudre qu’une certaine quantité de sel dans du vinaigre. Au delà le sel n’est plus soluble et reste solide dans le vinaigre, on dit qu’on est arrivé à saturation.
        Si c’est une valeur chiffrée que vous souhaitez, je ne la connais pas, mais vous devriez pouvoir la trouver dans un livre de chimie (ou sur internet).

    • J’utilise le vinaigre d’alcool en désherbant mais le ménager qui est plus acide 13° que l’alimentaire 5°.
      Petite recette pour se débarrasser de la pyrale du buis :
      Pour 10 litres d’eau : 60 gouttes d’HE de menthe poivrée, 4 cuilleres à soupe de savon noir (agent mouillant et dispersant les HE n’etant pas soluble dans l’eau)
      Pulveriser sur la totalite de la plante (dessus/dessous) 3 fois avec 15 jours d’intervalle entre chaque pulverisation.
      Très efficace j’ai sauvé les miens.
      Pour les pucerons pulvériser du lait entier.
      En séchant il se crée une pellicule qui les étouffent et c’est sans danger pour les autres animaux.

      • Petite precision pour le lait.
        Prendre du lait cru plus efficace que l’uht.

        • Bonne chance pour trouver du lait cru dans mon coin de Lorraine et pourtant il y a beaucoup d’eleveur mais ils refusent de prendre des risques.

          • On en trouve en grande surface mais dans le rayon frais en non pasteurisé.
            Sinon chez les fromagers.
            Perso je l’achète chez un agriculteur qui fait de la vente directe et je le mets au congélateur par petite quantité que j’utilise au fur et a mesure des besoins.

    • Le sel est un produit naturel puisqu’on le trouve dans la nature mais le vinaigre et le produit vaisselle sont fabriqués par l’homme donc ne sont pas naturels, à mon sens.Le produit vaisselle est obtenu par une réaction chimique donc encore moins naturel que le vinaigre qui est du vin aigre donc non synthétique. Je ne considère pas le savon comme un produit naturel non plus.

    • Encore moins cher:
      Remplacer le liquide vaisselle par du savon noir liquide, ou si on est astucieux et radin, par une dilution de savon noir. Il y a un petit tour de main, mais, ça marche.
      NB: J’utilise, systématiquement, le savon noir dans les produits d’atomisation, ça fait fuir les pucerons et colle les produits de base (bouillie bordelaise, décoctions de consoude, tanaisie, etc. …)
      Tout ça pour dire que je suis écolo, mais, pas dingo !!!
      En France, on ne peut plus être écolo sans être confondu avec les dingos !
      Je travaille en bio depuis 67, mais, depuis les années 70, je me suis éloigné des instances officielles de la bio, tant ils devenaient délirants.

      Prenez soin de vous, bonne journée à toutes et à tous,
      Gérard

    • C’est salissant, il faut percer avec une meche a bois de 16 mm (en tant qu’ecolo il faut une chignole a main, non pas une perceuse electrique) et puis refermer avec du fil a saucisson (usage ca glisse mieux).

    • et le mien, faire comme les rois maudits une barre chauffée dans le cul on ne sait pas de quoi il crève ; Maurice Druon de l’abbaye de Faize aux Artigues de Lussac

Les commentaires sont fermés.