Alerte ! Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, ils nous interdisent l’accès aux archives ! [MAJ]

Ça pue salement, cette affaire ! Les archives, c’est notre histoire, c’est notre passé, c’est ce qui permet, entre autres, aux écrivains et historiens de faire surgir une vérité cachée, de mettre au jour les manipulations, mensonges, accords secrets des traîtres… Notamment pour les archives du Renseignement, visées par l’interdiction qui vient de tomber.

Les décisions prises dans le cadre des guerres ô combien secrètes  demeureront dorénavant secrètes ad vitam aeternam… faisant ainsi disparaître les éléments compromettants prouvant les collusions des politiques avec l’ennemi…

Ce n’est pas un hasard si cela arrive sous le manipulateur en chef, le dictateur Macron.

Merci à Rochefortaise qui nous a signalé le tweet ci-dessous.

Voir aussi :

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/06/05/loi-sur-le-terrorisme-et-le-renseignement-l-ouverture-en-trompe-l-il-des-archives-classifiees_6082947_3224.html

Mardi 29 juin 2021,  le Sénat a adopté, avec modifications, le projet de loi relatif à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement, par 251 voix pour et 27 voix contre (voir les résultats du scrutin public).

En séance le Sénat a adopté des amendements ayant notamment pour effet :

– de restreindre aux seuls préfets et aux services de renseignement mentionnés aux articles L. 811-2 et L. 811-4 du code de la sécurité intérieure désignés par un décret en Conseil d’État et qui exercent une mission de renseignement à titre principal, la possibilité d’accéder aux données d’identification et aux données relatives à la situation administrative d’une personne qui fait l’objet d’une mesure de soins psychiatriques sans consentement et qui représente une menace grave pour la sécurité et l’ordre publics en raison de sa radicalisation à caractère terroriste (amt 99 rect. bis) ;

– de préciser la notion de « criminalité grave » qui ouvre la possibilité d’exploiter les données de connexion dans le cadre des enquêtes judiciaires pour y intégrer expressément les délits, en remplaçant cette notion par celle de « criminalité et délinquance grave » (amts 105 et  93 rect).

[…]

http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/202106/prevention_dactes_de_terrorisme_et_renseignement.html

.

Le communiqué de presse explique assez bien le déni de vérité. Et même si les signataires de l’appel sont nos ennemis, même si on se doute qu’ils veulent en réalité pouvoir surveiller nos services de renseignement pour protéger leurs terroristes chéris, la loi votée pourra être utilisée  dans le sens qu’ils le voudront par nos dirigeants… En lutte contre le terrorisme ou complices… Ah ! Il est vrai que l’imposteur de l’Elysée avait annoncé la couleur. Il veut « déconstruire » l’histoire. IL n’avait pas précisé que, pour cela, il pratiquerait un autodafé à l’envers, non pas en brûlant les documents mais en faisant disparaître les lecteurs...

Quant à l’alibi du terrorisme… il ne tient pas pour une raison très simple. C’est que nous avons les moyens de dupliquer exactement tous les documents qui entrent aux Archives et y sont stockés pour ne présenter aux chercheurs que des doubles… Et que le secret pour les affaires contemporaines est déjà garanti par une période d’au moins 50 ans avant la mise à disposition du public !

La prochaine étape sera, n’en doutons pas, la fermeture de nos musées pour éviter que la Mona Lisa ne soit brûlée et la Vénus de Milo massacrée à coups de marteau, comme ils ont fait aux bouddhas de Bâmiyân.

Qui faut-il craindre le plus ? Les talibans ou Macron ?

 

Mise à jour

Le conseil d’Etat a annulé la modification du règlement 

 

 209 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Normalement un gouvernement démocratique n’a le droit mais a aussi le devoir de mentir qu’en matière de défense nationale. On ne peut pas informer le peuple sans informer en même temps les ennemis, réels ou potentiels.En revanche pourquoi mettre le secret sur des événements très anciens quand les protagonistes sont morts ou à l’abri de toute poursuite.Il est vrai que certains pays n’ont pas de prescription sur les meurtres comme les USA ce qui fait qu’il est impossible de lever le secret tant qu’il y a des personnes encore vivantes.
    Immaginez qu’un président avoue avoir fait assassiner un ennemi, il risquerait d’être arrêté après son mandat par n’importe quelle police de n’importe quel pays et être condamné à mort et exécuté donc il ne pourrait plus quitter la France.
    Il y a du pour et du contre à cette decision.

  2. Ils interdisent l’accès aux archives, soi-disant pour notre sécurité. Ca reste à voir. Macron a fait interdire aussi, l’accès aux archives, sur la période 39-45. Il faut continuer à dire que Pétain, était très méchant.
    Le « beau-parleur », est un gros menteur. Un apprenti dictateur.

  3. Si l’on nous interdit de lire notre histoire , notre pays ne va pas tardé à ressembler au roman « fahrenheit 451 » de Ray  Bradbury .

  4. Tous les jours nous avons la preuve que les collabos, les salopards qui nous gouvernent sont capables de tout.
    Alors, imaginez que, se sachant perdus, ils détruisent tout…les archives, notre histoire et le reste, avant de quitter l’Élysée.
    Très (trop) respectueux de la loi et résignés, nous, les bons bœufs, les laissons faire et pendant ce temps,petit à petit, ils nous bouffent et continuent leur travail de sape.
    On se rassure :  » ces pourris devront rendre des comptes ».
    Faut pas rêver!
    Quand va-t-on ouvrir le feu ?

  5. C’est pour ça qu’il faut tout faire pour que Eric Zemmour soit président. C’est un féru d’histoire et il rouvrira l’accès aux archives.

  6. « Pour liquider les peuples, on commence par leur enlever la mémoire. On détruit leurs livres, leur culture, leur histoire »
    Milan Kundera …

  7. Par contre, je pense que les révisionnistes de l’Histoire de France auront accès aux archives, eux. Quand j’évoque les révisionnistes, je fais allusion aux historiens stipendiés par Macron! En particulier ceux qui reconstruisent la guerre d’Algérie pour mieux stigmatiser les descendants de ceux qui se sont fait trouer la peau en luttant contre les assassins du FLN!

  8. Ces pourris devront rendre des comptes. Revolution pour virer tous ces nantis.

  9. Que c’est étrange ces « coïncidences » de lois qui se multiplient en France et au Canada selon le même agenda ! Ici, notre mini PET, justin trudeau vient de bloquer l’accès aux archives de tout ce qui concernait son papa. Documents qui auraient dû être descellés fin 2020 après 50 ans concernant les malversations de PET. En plus de nous en refuser l’accès, ils semble que les documents en question auraient été détruit par le SCRS, service de renseignement canadien. Je ne doute pas qu’une loi nous restreignant l’accès à tout ce qu’ils voudront ne tardera pas, comme en France. De toute évidence Macron et Trudeau partage plus qu’un QI…

    • Le retailleau une saloperie de « ventre à choux » qui oubli le génocide Vendéen dut à la gueuze.

Les commentaires sont fermés.