Tribune de soutien à Mila : c’est bien… mais personne ne pointe l’islam

Les Résistants Publié le 23 juin 2021 - par - 15 commentaires

(Merci à @Frejusien pour l’information)

Charlotte Gainsbourg, Caroline Fourest, Jacques Julliard, Philippe Torreton et même BHL : des personnalités « sans rattachement partisan, associatif ni religieux » (mais quand même plutôt encartées à gauche) appellent dans Marianne au « ressaisissement » et à « prendre la mesure de la gravité » face au harcèlement et aux menaces subies par Mila, 18 ans.

C’est bien et on pourrait dire « enfin » !

Sauf qu’au delà de ce timide mais louable appel, personne ne pointe le rôle de l’islam dans cette affaire…

Il est vrai que toutes les religions semblent concernées puisque, sur 100 000 messages à caractère violent dont 50 000 appels au crime et menaces de mort contre Mila, la Justice n’a pu sélectionner QUE treize prévenus « athées ou de toutes confessions » (L’Express) dont seulement… 2 musulmans !

Celle-ci et cette tribune n’ont, évidemment, pas cherché à stigmatiser quiconque. On aurait pourtant aimé un peu plus de courage (ou moins d’hypocrisie) de la part des signataires pour désigner  véritablement qui sont « les meutes » s’en prenant à Mila. Les mêmes qui appelaient à la décapitation de Samuel Paty, non ?

Certains, comme Christine Tasin, craignent que nous soyons, déjà, en pays musulman.

Mila c’est la Rushdie française… C’est la nouvelle Redeker ! Même la Belloubet avait failli la mettre en prison pour ses paroles !!!!

-Des milliers de tweets menaçants… seulement 13  déférés tribunal

-Choix des 13 : seulement 2 musulmans retrouvés-choisis par Ministère public…

-En plein tribunal elle reçoit des menaces…

-Peines requises dérisoires ! Seulement 3 à 6 mois avec sursis. Pendant ce temps Mila n’a plus de vie….

Aucune déclaration officielle pour dénoncer islam

Aucune déclaration des instances musulmanes sauf  de Zekri pour dire qu’elle l’a bien cherché…

https://resistancerepublicaine.com/2021/06/23/le-proces-des-harceleurs-de-mila-la-preuve-par-neuf-que-nous-sommes-deja-en-pays-musulman/

Et puis, il n’est pas sûr que « se ressaisir » pour « que cela cesse », « de prendre la mesure de la gravité de l’événement », « de ne pas nous résoudre à observer en silence la poursuite de diktats et de tueries » et « la volonté populaire, pacifique et non partisane de réaffirmer nos principes fondamentaux » et ceux des « valeurs de la République »  soit suffisant…

Bref, affirmer « avec fermeté, calme et fraternité » notre besoin « essentiel de liberté »… ça doit faire rigoler dans les banlieues islamisées et pas vraiment trembler les plus radicalisés de « la meute ».

Mila : « le moment n’est plus à la sidération mais au ressaisissement »

Une vie entre parenthèses. Voilà ce à quoi a droit la jeune Mila. Des citoyens refusent cet état de fait et lancent un appel afin de « prendre la mesure de la gravité » de la situation.

Des citoyens sans rattachement partisan, associatif ni religieux ont rédigé cet appel en réaction au harcèlement et aux menaces de mort que subit en France la jeune Mila.

 La justice a commencé son travail après que 100 000 messages à caractère violent dont 50 000 appels au crime et menaces de mort ont été expédiés à Mila. Le début du procès de ses harceleurs il y a quelques jours a déclenché contre elle une nouvelle avalanche de haine et de menaces en ligne.

La liberté d’expression comme de croire ou de ne pas croire ne saurait relever en France du bon vouloir de meutes qui imposent de faire silence tout en revendiquant le droit de menacer de mort quiconque ne partagerait pas leur mode de vie et critiquerait leurs croyances.

Penser librement sans crainte

Se taire ou mourir : ce n’est pas notre conception de la religion ni du respect ni de la liberté. Chacun dans notre pays doit pouvoir penser librement sans craindre d’être persécuté ou d’y laisser sa vie. Oui, le langage cru d’une jeune fille révoltée peut choquer. Rien ne peut pour autant justifier les appels aux meurtres, au viol, les incitations au suicide et les intimidations.

Ni l’école publique ni la police ni l’armée ne peuvent plus garantir la sécurité de Mila dans une enceinte scolaire. Elle est désormais déscolarisée, cachée, sous très haute protection policière pour échapper à une pression de masse, tandis que ses harceleurs poursuivent une vie normale.

Seuls 13 d’entre eux ont pu être identifiés. Les autres sont couverts par l’anonymat des réseaux sociaux.

Une vie bouleversée à jamais

Quel que soit le verdict, la vie de Mila restera bouleversée à jamais. Puisque la vie d’une jeune femme est désormais en jeu et que les principes élémentaires de notre loi commune sont foulés aux pieds à travers elle, c’est à chacun d’entre nous, croyant ou athée, de prendre la mesure de la gravité de l’événement, le processus judiciaire n’exonérant pas d’exprimer notre indignation.

Il faut que cela cesse. En tant que citoyens, nous ne pouvons pas nous résoudre à observer en silence la poursuite de diktats et de tueries dont le but est de briser la vie et la raison de quiconque revendique le droit de croire et de penser selon ses principes et affinités.

Après les attentats de 2015 et 2016, l’assassinat de Samuel Paty et plus largement les massacres d’intellectuels, de journalistes, de représentants de l’État et de citoyens, nous avons eu la volonté populaire, pacifique et non partisane de réaffirmer nos principes fondamentaux. 

Ce qui remonte des tréfonds de l’ombre, nous le reconnaissons bien et nous savons ce qu’il a déjà infligé à d’autres moments tragiques de l’histoire.

Valeurs de la République

Face aux injonctions et aux assassinats, le moment n’est plus à la sidération ni à l’accablement mais au ressaisissement et à l’exigence.

Quelles que soient nos origines, nos appartenances politiques, nos sensibilités spirituelles et affectives, c’est la République et notre soutien explicite à ses valeurs profondes qui empêcheront toute forme d’idéologie totalitaire de les accaparer et de les détourner.

L’urgence est de respecter les principes fondamentaux républicains qui nous protègent tous. Faisons face au nom de notre attachement viscéral au droit.

Affirmons ouvertement avec fermeté, calme et fraternité, le bien le plus précieux que doit nous garantir la République : notre essentiel de liberté.

Cet appel a été au départ rédigé par des citoyens ordinaires, un ancien humanitaire et quelques proches. Au fil des jours il a reçu les signatures des personnalités suivantes :

Galia Ackerman (historienne), Huguette Magnis-Chomski (dirigeante au Mouvement pour la paix et contre le terrorisme), Jacques Bérès (cofondateur et ancien président de Médecins sans frontières), Pascal Bruckner (essayiste), Sophie Chauveau (écrivaine), Cynthia Fleury ( philosophe), Caroline Fourest (journaliste et essayiste), Charlotte Gainsbourg (comédienne), Xavier Gorce (dessinateur), Jacques Julliard (historien, essayiste et journaliste), Robert Kéchichian (cinéaste), Bernard-Henri Lévy (philosophe), Jacky Mamou (président du Collectif urgence Darfour), Eric Marty (écrivain), Pierre Micheletti (président d’Action contre la faim), Michaël Prazan (cinéaste), Pierre Ramel (militant associatif), Bernard Schalscha (secrétaire de France Syrie démocratie), Philippe Torreton (comédien)… Si vous souhaitez signer cet appel, rendez-vous sur le site change.org

https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/le-bannissement-de-mila-est-aussi-le-notre-il-faut-que-cela-cesse

Illustration : L’Express

Print Friendly, PDF & Email
15 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
zoé
zoé
il y a 1 mois

Il était grand temps que les gens connus se mobilisent pour soutenir cette jeune femme qui a dit tout haut ce que pensent 95 % des français. Alors arrêtons s cette horrible hypocrisie. on a le droit de critiquer l’islam et toutes ces horreurs. Si les islamistes ne sont pas heureux chez nous, qu’ils dégagent et ce sera une excellente chose pour tout le monde.

Marcel de Vienne
Marcel de Vienne
il y a 1 mois

La Justice cherche les non musulmans c’est un grand n’importe quoi comme l’explique avec clarté RR , et cette lettre de « soutien’ à Mila est encore une fois sont les mêmes islamo colabos qui soutiennent l’invasion musulmane en France et en Europe , Mila à eu de menaces de morts pour critiquer l’Islam et pas Jésus ou pour critiquer Marx ou Platon

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 1 mois

Mila à raison tout simplement parce qu’elle respecte la loi et la loi est l’expression de la volonté générale du peuple. On ne doit pas confondre la politesse et le droit, on ne doit pas confondre la morale ou le respect avec la liberté d’expression, Mila s’exprime de manière vulgaire sur l’islam mais elle n’insulte pas les individus ni ne les menace de mort. Laissez faire ça, c’est redonner un pouvoir politique à une religion et c’est contraire à nos valeurs républicaines. Ceux qui s’en prennent à Mila sont bien des musulmans, c’est donc l’islam qui est directement ou indirectement coupable de cette violence.

Gisèle
Gisèle
il y a 1 mois

Il y a rien de changer Mila est toujours harcelée et menacée de mort ! Et la justice ne fait rien contre ces islamistes radicaux donc il n’y a pas de raison qu’ils s’arrêtent ! Concernant la lapidation des femmes ce sont des experts en toute impunité !

Argo
Argo
il y a 1 mois

En France, on prétend corriger les effets, mais non la cause. Tant que l’on agira ainsi, tout va se dégrader! D’ailleurs, la racaille ricane en constatant cela ; les élus et la Justice font semblant de ne rien voir!

Pierre Gouverneur
Pierre Gouverneur
il y a 1 mois

Beaucoup semblent indifférents à la crucifixion du Christ et à son message d’amour, aux atteintes aux édifices religieux chrétiens tout en laissant s’édifier des mosquées, ….,mais comprennent le courroux des fidèles de leur prophète d’oser critiquer sa religion de paix et d’amour qui trouve normale de décapiter Paty ..

gamma
gamma
il y a 1 mois

Et on est supposé applaudir tous ces signataires ? Même si 70% de la France signe, est-ce pour autant qu’une ordure ou un criminel en devenir changerait d’avis ??? Qu’ils aillent tous au diable. Il n’y en a pas un qui ose dire que c’est l’islam qui pose problème !! C’est ça le coeur du problème : l’ISLAM. Pas un seul de tout ce beau monde n’en souffle mot. Alors qu’ils ferment leurs gueules et qu’ils restent dans leur confort. S’ils veulent sauver Milla, qu’ils blasphèment tous. Il y aura des Mila partout, et peut être qu’on pourra commencer à voir le début d’un dénouement QUEL QUE SOIT SA FORME – Cette vomissure qu’est l’islam devra retourner de l’autre côté de la Méditerranée.
Pour Mila, à mon sens, la solution est qu’elle crée un parti politique et que tous ceux qui aiment la liberté d’expression la rejoignent. Au moins tous ce parcours sacrifié trouvera un sens dans une Jeanne D’Arc laïque. Retourne la situation Mila. L’occasion est propice. Je suis sûr que nombreux seront les patriotes qui te soutiendront et non des saltimbanques qui sortent de leur terrier juste pour faire parler d’eux, ceux là mêmes qui ont foutu le pays dans le mur avec leur vote opportuniste de gôchiasses. et leur appartenance au camp du « BIEN ».

Phil
Phil
il y a 1 mois

L’islam c’est de la merde.

Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 1 mois
Reply to  Phil

Même pas !
La merde peut fertiliser un champ.
L’islam met le feu aux récoltes, incendie les champs, ne laisse derrière lui que cendres, saccage et mort.

Anne-Marie G
Anne-Marie G
il y a 1 mois

Il a fallu que des particuliers prennent l’initiative d’une telle tribune, les personnalités qui se sont jointes n’y avaient pas pensé !
Comme quoi la vie d’une « anonyme » pèse moins que les droits de l’homme de leurs chers migrants et prétendus « damnés de la terre » musulmans.
Les 13 harceleurs sont majoritairement non musulmans mais athées, ou même catholiques ! Mais que font ces catholiques quand sans cesse les églises sont vandalisées et profanées ? Bizarrement, ils ne se manifestent que lorsque c’est l’islam qui est visé ! Tout cela est si vraisemblable !

Et alors !
Et alors !
il y a 1 mois

Oui il faut le dire et l’écrire ; l’islam c’est de la MERDE !

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

La faute aux coloniaux, racistes, haineux, islamophobes et au privilège blanc

Viols, violences, mariages forcés: le «constat horrible» de la condition féminine au Tchad

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Ils ont dû drôlement chercher pour réussir l’exploit de limiter à deux musulmans sur treize harceleurs.
Pourrait on savoir si ce sont des chrétiens qui ont parlé de la décapiter ??
Qui peut nous faire croire que les autres n’ont pas été facilement trouvés ? on sait que l’anonymat réel n’existe pas grâce aux adresses IP,
et les fournisseurs internet sont tenu de répondre au juge

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Le vrai problème c’est que ce procès est un procès pour la forme.
C’est ahurissant comme la Justice se donne du mal pour ne pas faire son travail tout en faisant croire à la France entière qu’elle agit dans la plus stricte légalité.
Aucun des dangereux musulmans qui sont prêts à l’égorger n’a été retrouvé, n’a été jugé, n’a été mis hors d’état de nuire, càd en prison ou expulsé,
Si un jour, Mila est décapitée, on s’apercevra qu’il s’agira d’un muz , connu des services de police , qui s’était radicalisé, en passant sous le radar, etc… la même chanson à chaque fois,
et Dupond-la-joie affirmera que son ministère a fait son travail

raslebol
raslebol
il y a 1 mois

Comme quoi il nous faut changer pas seulement de président mais de toute la politiquocratie islamo-favorable qui sont en place depuis trop longtemps !
Tout ces traitres politiques qui soutiennent cette secte immonde sont des assassins, ils savaient tous et ils ont favorisé et ont fait monter dans la société ces vermines afin qu’ils obtiennent facilement (les) postes à responsabilités !
Avec macron ça c’est multiplié par dix, ce gnome haie la France, c’est pas lui qui fera quelque chose pour Mila parce que les islamistes sont ses amis surtout s’ils sont noirs…
Notre salut ne viendra que de nous même, il faudra bien qu’on se libère de ce poison haineux de la France et assassin de Français,
Aux armes Citoyens !!

Lire Aussi