USA : la rebellion se généralise ! 2) Quand des parents font analyser les masques de leurs enfants…

Suite de nos articles sur la rebellion aux Etats-Unis.

Article précédent (1/3): https://resistancerepublicaine.com/2021/06/20/usa-la-rebellion-se-generalise-1-immigration/

 

Lutte anti-masques

Gainsville, Floride, 16 juin 2021

https://townhall.com/tipsheet/scottmorefield/2021/06/15/a-group-of-parents-sent-their-kids-face-masks-to-a-lab-for-analysis-heres-what-they-found-n2591047?1522

Extrait de l’article :

Un groupe de parents de Gainesville, FL, préoccupés par les dommages potentiels des masques portés par leurs enfants, a soumis six masques faciaux à un laboratoire pour analyse. Le rapport qui en a résulté a révélé que cinq masques étaient contaminés par des bactéries, des parasites et des champignons, dont trois par des bactéries pathogènes dangereuses et provoquant une pneumonie. Aucun virus n’a été détecté sur les masques, bien que le test soit capable de détecter des virus.

Les masques examinés étaient neufs ou fraîchement lavés avant d’être portés et avaient été portés pendant 5 à 8 heures, la plupart pendant la scolarité par des enfants âgés de 6 à 11 ans…

L’analyse a détecté ces 11 agents pathogènes alarmants suivants sur les masques :

  • Streptococcus pneumoniae (pneumonie)
  • Mycobacterium tuberculosis (tuberculose)
  • Neisseria meningitidis (méningite, septicémie)
  • Acanthamoeba polyphaga (kératite et encéphalite amibienne granulomateuse)
  • Acinetobacter baumanni (pneumonie, infections du sang, méningite, infections urinaires—résistantes aux antibiotiques)
  • Escherichia coli (intoxication alimentaire)
  • Borrelia burgdorferi (provoque la maladie de Lyme)
  • Corynebacterium diphtheriae (diphtérie)
  • Legionella pneumophila (maladie des légionnaires)
  • Staphylococcus pyogenes sérotype M3 (infections graves — taux de morbidité élevés)
  • Staphylococcus aureus (méningite, septicémie)

 

La moitié des masques étaient contaminés par une ou plusieurs souches de bactéries causant la pneumonie. Un tiers étaient contaminés par une ou plusieurs souches de bactéries responsables de la méningite. Un tiers ont été contaminés par des agents pathogènes bactériens dangereux et résistants aux antibiotiques. En outre, des agents pathogènes moins dangereux ont été identifiés, notamment des agents pathogènes pouvant causer de la fièvre, des ulcères, de l’acné, des infections à levures, une angine streptococcique, une maladie parodontale, la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses, etc.

 

(Au Texas ou nous vivons, l’obligation de port du masque était très souple et, en ce qui nous concerne, nous n’en portions pas sauf pour entrer dans des magasins qui l’exigeaient, ce qui n’existe plus désormais. Seuls des obstinés victimes du lavage de cerveau le portent encore).

Suite à venir, le troisième article : Fraude électorale, l’Arizona fait école… et Trump repart en campagne

 

 

3 Commentaires

  1. Dès que l’on pose les masques, si l’on s’expose à des contacts, on est tellement fragilisés que l’on contracte le moindre virus!

  2. Après ça on est complotiste!!!les têtes à claques qui nous gouvernent devraient migrer au plus vite car leurs manigances commencent à vraiment se voir !!pas la peine de voter car c’est pipé « alea jacta est » »le nouveau monde en même temps »

  3. Ces ordures qui nous gouvernent veulent un génocide de leurs populations , blanches essentiellement ? ? Il faut sélectionner des arbres très hauts et forts pouvant supporter plusieurs kilos , et sortir les cordes pour pendre ces assassins ! !

Les commentaires sont fermés.