Le tribunal administratif oblige le Maire d’Alberville à autoriser la construction d’une école islamiste turque !

A ne pas manquer Dhimmitude Grand Remplacement Turquie Publié le 11 avril 2021 - par - 26 commentaires

Un maire proteste face à la justice dhimmie : une école Milli Görüs autorisée à Albertville

Du Figaro :

«Comment je suis obligé d’autoriser la construction d’une école islamiste turque»

TRIBUNE – Frédéric Burnier-Framboret, le maire d’Albertville, a été mis en demeure par le tribunal administratif d’autoriser la construction d’une école de la Confédération islamique Millî Görüs, bras armé de l’État turc, et qui refuse de signer la charte des principes pour l’islam de France. Il déplore de n’avoir pas les moyens juridiques de s’y opposer.

Par Frédéric Burnier-Framboret

 

 

Le 7 avril, le tribunal administratif de Grenoble m’a condamné à signer un arrêté accordant le permis de construire d’une école privée portée par l’association Confédération islamique Millî Görüs (CIMG). Cette association est celle qui, actuellement, construit la mosquée de Strasbourg et qui fait partie des trois organisations ayant refusé de signer la charte des principes pour l’islam de France.

Cette construction d’école s’inscrit dans le projet global de la fédération européenne dépendant du CIMG: construire des écoles après avoir réalisé des mosquées.

À Albertville, la mosquée a été achevée en 2014.

Ce projet est envisagé au cœur d’un quartier de 3000 habitants, classé prioritaire au titre de la politique de la ville.

L’État et les collectivités locales financent de nombreuses actions pour le renouvellement urbain du quartier dans le domaine du cadre de vie, de la cohésion sociale et du développement économique.

Quatre orientations principales sont privilégiées: la jeunesse, la lutte contre les discriminations, l’égalité femme-homme, la citoyenneté et les valeurs de la République.

 

Voilà des faits, qui, lorsqu’on les met côte à côte, posent une vraie question sur le fonctionnement et la cohérence des moyens dont disposent nos institutions pour protéger notre République et faire respecter ses principes.

Pour l’élu local que je suis, maire d’une ville de 20.000 habitants située dans le dynamique département de la Savoie, ce projet d’école privée est en contradiction totale avec les objectifs de la convention de renouvellement urbain signée par les collectivités locales avec l’État en 2019. Cette convention prévoit, pour tout projet, l’adhésion aux valeurs de la République et la nécessaire collaboration des établissements scolaires publics. D’ailleurs, le principal groupe scolaire primaire existant est soutenu par des crédits pédagogiques nationaux pour qu’il devienne un des vecteurs d’attractivité du quartier.

Un important projet municipal de réhabilitation de plusieurs millions d’euros, subventionné en partie par l’État, est également en cours pour cet établissement, l’un des plus importants de Savoie.

Donc, d’un côté nous avons une organisation privée, confortée par une décision de justice pour mettre en œuvre un projet démesuré et inadapté au territoire, et qui revendique de par son appartenance ne pas vouloir s’intégrer dans un autre système.

La crainte clairement exprimée de ses dirigeants est l’assimilation de la jeunesse turque aux valeurs républicaines de la France ; ils militent en faveur d’une partition territoriale qui polarise la vision de la société entre un «nous» et un «eux».

 

De l’autre côté, nous avons l’État français, qui finance des projets ambitieux de réaménagement urbain et d’intégration, mais qui ne donne pas aux maires des moyens législatifs efficaces pour contrer et empêcher ce type d’implantations qui lui sont clairement en opposition et qui mettent en péril les fondements de notre société par l’éducation de nos enfants.

Entre les deux, des élus locaux en première ligne et au plus près des réalités mais démunis en pareille situation.

Il est urgent que le Parlement adopte des dispositions législatives adaptées pour permettre aux maires de contrer l’installation d’associations ou des entreprises pilotées par des puissances étrangères qui favorisent une cristallisation identitaire au cœur de nos territoires.

Print Friendly, PDF & Email
26 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
JEAN PN
JEAN PN
il y a 27 jours

La France s’islamise à la vitesse grand V mais les français continuent d’accepter !!!

hollender
hollender
il y a 26 jours
Reply to  JEAN PN

Pas tous les français acceptent de se faire sodo……..par les barbares.
Certains font même des stocks de produits phytosanitaires……. Pour les campagnes de dératisation futures.

Filouthai
Filouthai
il y a 27 jours

Si ce maire a une paire, il doit lancer une étude d’impact, une étude de faisabilité, nommer une commission pour élaborer le planning de l’étude de la faisabilité, etc, etc.
Il n’y a aucun projet que l’utilisation appropriée de la foultitude de lois en vigueur dans ce pays ne peut empêcher en ralentissant sa réalisation !

Gloup la grenouille
Gloup la grenouille
il y a 27 jours

Sur ces sujets majeurs, les maires n’ont aucun pouvoir. Ils ne servent donc à rien.
Plus grave encore, ils sont les allié des dictateurs en place.

Argo
Argo
il y a 27 jours

Sauf à t’emmerder pour t’obliger à nettoyer ton trottoir, à balayer la neige, ou t’enquiquiner quand tu veux installer un cabanon dans ton jardin. Á part ça, ils ne servent à rien, ou presque!

hollender
hollender
il y a 26 jours
Reply to  Argo

ARGO, je te suspecte de rébellion….Tu n’as pas payé la taxe d’aménagement pour ta  » serre » à tomate de 10m2 en bois de palettes et plastique récupéré..

TEMPLIER
TEMPLIER
il y a 27 jours

je suis d albertville….vous devez savoir les amis que sous peu,quatre ou cinq malheureux moines cisterciens ont été refusés a conflans,quartier d albertville sur les hauteurs dans leur ancienne batisse qu ils avaient a l époque construit eux meme et,qu il auraient donné a la citée savoyarde avant de s en aller…cette batisse a l abandon depuis pas de temps et d année,ces moines sisterciens la rachetaient un euro symbolique et s engageait a effectuer tous les travaux nécessaires pour en faire une abbaye vable avec toute les conformitées en vigueur…la gauche albertvilloise avec le tribunal administratif de grenoble leurs ont barré la route!!!!je précise que ces moines ne demandaient aucune subvention…
alors avec l arrivée probable d une école corannique ici regroupant environ 400 élèves musulmans qui apprendront les règles srticts du coran….on va bien s amuser..rv dans 10/15 pour voir les dégats!!!!!peut etre meme avant…

ALEXIS
ALEXIS
il y a 27 jours
Reply to  TEMPLIER

Oui merci pour l’information locale très instructive, il semblerait cependant que face à l’énormité de la chose, l’état par l’intermédiaire du préfet s’oppose a cet école de la honte.
La réalité n’émanant que de la base, vos informations sur le sujet nous intéresseront grandement.

gamma
gamma
il y a 27 jours

Tout ça c’est du pipeau. Je ne marche plus ! Dans ce cas, la maire n’a qu’à envoyer ballader le tribunal en démissionnant ! Là il sera crédible à moins qu’il n’ ai une autre initiative pour contrer cette décision abjecte.

cacaboum in france
cacaboum in france
il y a 27 jours

pour info les magistrats dhimmis de France et de Navarre sont aux trois-quarts et demi francs-maçons et comme les francs-maçons et les musulmans sont frères alors il ne faut pas s’étonner après que le ministre de la justice soit un ex-avocat communautariste dhimmi et islamophile

jacobrafman
jacobrafman
il y a 27 jours

Exact en France
les parquets à damiers noirs et blancs maçonniques
se sont convertis en tribunaux verts-islamiques

BZH catho-libre et non-pas arabisée et islamisée
BZH catho-libre et non-pas arabisée et islamisée
il y a 27 jours

et pas plus tard qu’aujourd’hui Darmanin le malin-dhimmi qui court plus vite que le vent
pour aller faire ses plus plates excuses et ceci au nom de la RF maçonnique
aux barbus enturbannés et en djellabas-chèches-babouches
de la communauté musulmane de Rennes
parce que une mosquée de Rennes taguée à deux jours du ramadan !

BZH catho-libre et non-pas arabisée et islamisée
BZH catho-libre et non-pas arabisée et islamisée
il y a 27 jours

lire l’article à ce sujet et sur ce thème :

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/des-tags-anti-musulmans-sur

@D.P.
@D.P.
il y a 27 jours

Si une association refuse de signer officiellement la charte des principes pour l’islam et, donc, elle refuse démonstrativement de respecter des lois Françaises, cette association doit être dissoute sur-le-champ et ses biens, y compris son immobilier, doivent être confisqués. Mais malheureusement en France c’est impossible, car notre pays est devenu, pour le moment – de-facto, un pays islamique.

Folavoine
Folavoine
il y a 27 jours

Pour information, j’ai obtenue l’autorisation du Grand Calife Recep Erdogan de construire une école privée chrétienne dans la ville d’Izmir. Il n’est donc que justice de permettre à ce Grand Calife tolérant d’instaurer ses écoles de paix et d’amour dans notre douce France décadente. J’invite le plus grand nombre de croyants à la pose de la 1ère pierre de cette école qui doit avoir le lieu le très saint jour de la Saint Glinglin….

Folavoine
Folavoine
il y a 27 jours
Reply to  Antiislam

@

Auguste
Auguste
il y a 27 jours

Ce que Templier a écrit est très grave ce maire qui proteste contre une école islamiste Erdogan n’est même pas capable de gérer le dossier de ces moines cisterciens qui désirent rénover une abbaye en ruine qui leur appartient .
Erdogan a raison de vouloir une école islamiste mais la France a accepté de reconnaître l’islam comme une religion alors que les musulmans ont refusé de reconnaitre comme les chrétiens , les orthodoxes et les juifs qui en 1956 ont reconnu les droits de l’homme , le droit de changer de religion , le droit du prosélytisme et l’apostat . 
Si l’islam avait reconnu et signé pour être accepté comme religion les accords de 1956 nous n’en serions pas dans cette situation sans issu pour la ville d’ Albertville et la France . 

Gladius
Gladius
il y a 27 jours

La peste islamiste ne cesse d’étendre son emprise sur la France, avec la complicité sournoise et maléfique du Pouvoir.

Le maire d’Alberville s’est vu imposer de signer le permis de construire d’une école coranique privée, « non intégrable dans le système » car basée « sur des valeurs contraires à celles de la République » (mieux : de la France, comme rectifierait Zemmout), ainsi que le dit ce maire lui-même. Cela n’est pas sans rapppeler ce qui est arrivé à Fréjus, quand David Rachline a été forcé, également par un tribunal administratif, de signer le permis de construire d’une mosquée.

D’ici à penser que ce Pouvoir malfaisant va user et abuser de cette ruse consistant à « déléguer » aux TA la tâche de se substituer aux tribunaux judiciaires pour faire passer plus facilement l’amère pilule de la réddition devant l’Islam, il n’y a pas loin.

Monsieur Burnier, maire d’Alberville (probablement homme intellectuellement honnête mais quelque peu naïf et imprudent – qu’est-il allé faire en effet en allant rencontrer dans sa galère, le fourbe président de cette secte infame de Milli Görüs), s’est bien fait rouler dans la farine.

Il se rend compte maintenant que quelque chose « cloche » et il en appelle au Parlement, (qui n’y peut mais), pour contrer, je cite :  » des Associations pilotées par des puissances étrangères qui favorisent une cristallisation identitaire au coeur de nos territoires »

L’intention est bonne et monsieur Burnier pousse un vrai coup de gueule courageux. Mais qui restera hélas, sans suite, puisque le Pouvoir, fourbe et dhimmi de fait, ne « fait que semblant » en promouvant une soi-disant « charte -bidon- de l’Islam de France », dont le contenu est intégralement laissé à la seule initiatve des musulmans, parmi lesquels, les chiens de Milli Görüs, qui ont déjà rejeté par avance tout ce qui ne relevait pas du fondamentalisme mahométan.

Alors, que faire dans une telle impasse ?

Je serais à la place de ce maire, je suivrais le conseil de Gamma (mais il faudrait être singulièrement bien « pourvu » pour ce faire ) : tout simplement demander à la majorité de son Conseil municipal de démissionner en exigeant le refus du permis de construire et en rappelant à ce pouvoir inique de tenir ses paroles quant à la préservation de nos lois, de nos régles et de nos valeurs. .

Cela aurait un impact de très grande force, qui recevrait le soutien d’autres maires et de nombreux partriotes.

En sera-t-il capable ?

Dorylée
Dorylée
il y a 26 jours

Cette ineptie met en danger le schéma communal de l’Éducation Nationale. Il serait donc normal de soumettre cette question à référendum local. Si la majorité des habitants y sont favorables ça se fait sinon NIET ! Et le préfet et le tribunal administratif vont se faire voir chez plumeau. GOUVERNEMENT DU PEUPLE, PAR LE PEUPLE, POUR LE PEUPLE : ça c’est la Constitution, supérieure aux préfets et aux juges !

DANY BARTHOUIL
DANY BARTHOUIL
il y a 26 jours

C’est totalement illégal en raison de la séparation de l’Eglise et de l’Etat ! Ce Maire doit réagir car légalement il a l’interdiction de financer l’installation de quelque culte qui soit , et encore plus , d’un culte qui refuse de respecter nos lois !
C’est quoi cette affaire ? Ce Maire connait-il la loi ?

Gladius
Gladius
il y a 26 jours
Reply to  DANY BARTHOUIL

En fait, il s’agit en l’état, d’un problème culturel (une école étrangère – qui se prétend « libre », tellement libre qu’elle s’est elle-même « libérée des règles du système scolaire français »). Cette affaire ne relève donc pas du domaine cultuel, puisque la mosquée est déjà construite et « en activité ».

Donc, trop tard pour réagir sur ce plan.

Ce qu’il conviendrait de faire serait de se battre sur le plan, non « du religieux » mais de celui des règles de base du droit français (tant dans le fond que dans sa forme). Il y a matière !!

Cela me paraît jouable, comme je l’ai dit 2 posts plus haut mais il faudrait un courage hors norme pour cela (être bien « pourvu » de certains attributs…….).

Par un début en fanfare, bien repris et diffusé largement par les patriotes : une démission fracassante du maire et de ses colistiers. (A ce propos, pourqiuoi ne pas écrire en masse à ce maire et le lui suggérer ?)

Suivi par un appui massif de ces mêmes patriotes dans son combat..

Boronlub
Boronlub
il y a 26 jours

Oupss, mal réveillé j’avais lu trop vite: « Le tribunal islamique oblige le Maire d’Alberville à autoriser la construction d’une école administrative turque »Mais c’était peut-être prémonitoire (si on continue sur le même chemin)

LANGLOIS
LANGLOIS
il y a 26 jours

Les FRANCAIS doivent se rebeller contre les envahisseurs et les fameuses « lois » anti-FRANCAISES !!!
Dehors les collabos et traîtres ……
Vive la FRANCE libérée !!!

jean CONTENTO
jean CONTENTO
il y a 26 jours

Ah Ah Ah, les tribunaux administratifs,
quels cirques !!!
Honteux ramassis de dhimmis collabos…

Lire Aussi