Je continue d’aller voir ma mère en maison de retraite même si c’est interdit !

En complément à l’article de Céline,  voici mon témoignage.

Ma mère n’est pas dans un Ehpad mais dans une maison de retraite pour personne âgées autonomes. Depuis plusieurs mois à cause de la crise sanitaire, pour les familles rendre visite aux résidents de cette maison de retraite, c’est compliqué. Il faut prendre rendez-vous à l’avance. Les visites sont réservées à une seule personne une seule fois par semaine. Elles se passent dans une pièce spéciale et durant une demi-heure, et ce dans des créneaux horaires incompatibles avec les horaires des personnes exerçant une activité professionnelle (du lundi au vendredi de 14 H à 16 H).

Comme j’avais un badge pour rentrer dans la maison de retraite où réside ma mère et que ma mère a besoin que je lui fasse des courses, que je l’aide un peu pour le ménage et pour ses papiers, j’ai fait fi de la dictature sanitaire de l’établissement et me suis rendue durant le week-end voir ma mère pour l’aider pour les courses, le ménage et pour ses papiers.

La Direction de l’établissement s’en est aperçu, et a fait un signalement à la mairie. Le service social de ma commune m’a envoyé une lettre recommandée menaçant de retirer le logement à ma mère. Je leur ai répondu par une lettre virulente disant que le leur établissement était devenu un centre pénitentiaire et qu’étant donné que quotidiennement des infirmières, des kinés et des femmes de ménages rendaient régulièrement visite aux résidents, je ne voyais pas pourquoi, moi-même je ne pourrai pas rendre visite à ma mère qui elle ne reçoit aucun professionnel chez elle de l’extérieur.

Ils n’ont pas répondu à ma lettre mais le médecin et l’infirmière de la résidence sont allés voir ma mère pour la convaincre de prendre une aide ménagère. Ma mère a refusé. Elle paie déjà assez cher le loyer de la résidence (près de 800 € par mois, avec une APL d’à peine 27 €), elle n’a aucunement l’intention de payer une femme de ménage venant de l’extérieur. Je ne vois pas pourquoi je serai plus contaminante qu’une femme de ménage qu’on paierait. Nous avons ma mère et moi tenu bon, on ne s’est pas laissé faire. Je continue d’aller voir ma mère. Parfois, des résidents me voient et me font des réflexions me disant que les visites sont très règlementées et que je ne respecte pas les règles, mais je les envoie sur les roses.

.

Complément de Céline

C’est ignoble ce qu’ils font subir à nos vieux. J’ai aussi le cas de couples séparés où un seul est en ehpad. Les visites leur sont strictement interdites car trop vulnérables. Un mari qui n’a pas vu sa femme depuis un an. Il deprime en pensant qu’elle va l’oublier puisque atteinte d’alzheimer. Du coup il a fait le vaccin première injection…

 178 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. Nous avons fait le choix de sortir notre mère de 88 ans de sa maison de retraite en mars 2020 , est depuis elle se porte très bien , loin de ces mouroirs , une honte qu’avec les exorbitants frais que les maisons de retraites font payer , il puisse y avoir des résidents maltraité ou décédé par le covid puisque les visites étaient interdite , la responsabilité de ces centres peut être engagées. Notre vit désormais dans une propriété proche a nous ,avec une surveillance constante de sa famille il suffit de s’organiser .

  2. En effet,il faut savoir que la plupart des services sociaux des mairies situés dans les zones de non-droit sont aux mains des pourritures gauchistes qui se font un plaisir immense d’appliquer les consignes mortifères émises par Macron et ses sbires afin de précipiter nos anciens dans la tombe !

  3. Hitler en a rêvé, #Macron /Véran /Castex /Salomon l’on fait !! La seule différence avec les Camps de concentration ??? On ne leurs demandaient pas de payer un Loyer !!! Vomir 🤮 🤮 🤮

  4. Je suis sûr que tout ceux qui sortent les pieds devant de ces établissements pour personnes âgés , le sont « nécessairement » par le virus de la covid!!!
    Il doit être difficile d’accéder aux chiffres de la mortalité dans notre pays à l’heure du covid. Par exemple quelle est la proportion des morts » habituels » par rapport à ceux du virus Est-ce que l’on a pas mélangé allègrement les deux ??
    Ce sont des questions que l’on peut se poser mais que je ne devrais pas me poser dans une République « normale » sinon que l’on nous a tellement a trompé sur les statistiques et les chiffres, ceux de l’immigration, par exemple, et cela depuis des décennies, sans consulter la population, et avec le pleine et entière participation des préfectures qui sont les les représentantes de l’Etat, donc, sous sa responsabilité pleine et entière et cela dans toutes les régions et en a organisé le dispatching à travers tout le pays ! On nous a pris pour des imbéciles pendant quarante ans pourquoi continueraient ils pour ce covid, puisque cela a tellement bien marché???

  5. Ce témoignage justifie à lui seul le combat que les patriotes ont engagé pour nous libérer de cette dictature sanitaire inhumaine! Même si elle se donne toutes les vertus de soit disant sauver des vies . Quelle honte de dire cela alors que je suis sûr qu’elle a ,au contraire, été à l’origine de morts prématurées de personnes qui étaient désespérés de la vie sociale qu’on leur réservait pour leur derniers jours Est-ce que la vie vaut d’être vécue pour certaines personnes âgées mises sous cloche qui n’ont de relation que par du personnel pressé dont ils ne distinguent même pas le visage complet !
    Et on ose cyniquement nous fait croire que ce serait des Philippot qui seraient des monstres de ne pas vouloir respecter ces gestes que l’on appelle de barrière . Mais barrière à quoi d’ailleurs puisque visiblement cela ne marche pas qu’il faille un vaccin, qui de plus ne serait pas assez efficace, pour nous assurer de vivre enfin normalement .
    Je ne voudrais pas avoir entre 75 et 80 aujourd’hui, non pas que je craindrais du virus mais je serais ravagé de voir que moi qui a bossé comme un damné toute ma vie, et dur , comme tous les gens de cette génération, serait obligé de me plier à une nouvelle dictature qui a vu le jour à l’occasion de cette pandémie.

  6. les ordures de macron et son équipe de tueurs veulent aussi détruire la famille !!
    Ils auront tout cassé ….. il faut virer ces salopards.
    Mais la FRANCE comporte tellement de lâches, de poltrons, de traîtres que nous risquons encore de subir les saloperies de ces ASSASSINS ….

  7. bravo à vous Isabelle ! Je vous soutiens d’autant plus que mon mari atteint d’Alzheimer, a besoin de toute mon attention, amour et accompagnement ..toutes mes pensées les plus amicales pour vous et votre maman ☻

  8. C’était il y à peut être 22 ans, en fait une éternité.
    Après une maladie nosocomiale grave contractée en hôpital (nième faute d’un hôpital) ma mère a été mise soi-disant pour se rétablir en EHPAD.
    J’ai très vite compris qu’il s’agissait d’un mouroir même si semblant modèle et qu’il me fallait de suite l’arracher de là.
    Je me suis jeté avec le méd chef que je regrette de ne pas avoir traité de connard, car j’avais encore mal compris.

    Je l’ai amenée de façon complexe (ambulance etc) chez moi à plus de 100km de là.
    J’ai réussi dans des conditions très difficiles à lui faire remonter la pente en partie, puis à assumer avec des aides plus que restreintes et pas à la hauteur.
    Contrairement à ce qu’affirmait le connard, elle s’était amélioré sur tous les points et a pu avoir encore quelques années heureuses.

    Ma soeur très très bien pensante et pratiquante m’en veut éternellement.
    Je n’ai bien sûr plus de famille.

    Si je m’étais retrouvé actuellement dans ce type de situation il ne m’aurait pas de suffit de traiter de connard (ce que je n’avais pas fait) un représentant de l’autorité, en fait cela aurait été lui ou moi (je ne détaillerai pas).

    Ce qui est certain c’est que s’il n’y avait qu’une poignée de gens très décidés actuellement et mettant en pratique…., il n’y aurait plus de pb ni en EHPAD ni pour la dictature etc…   

  9. Quelle tristesse et quelle infamie de la part de la mairie et des services sociaux.
    Qu’ont ils à gagner à se conduire comme des SS ?
    Surtout ne lâchez rien Madame, tous les gens de coeur vous soutiennent.

  10. On ne peut plus voir ses parents, et comble de l’horreur, même morts, et en plus on les inhumait un moment à la sauvette! Ras-le-bol de ces règles inhumaines!

  11. Le professeur Dolores Cahill de Dublin, pour les vacciner il y aura au moins 30 % qui vont mourrir dans les mois prochains par la tempete CYTOKINIQUE une fois que l’organisme aura Synthétisé la proteine SPIKE . – La Généticienne Alexandra Henrion claude confirme aussi.

  12. N’oublions jamais que leurs virus a une mortalité exagérée de 0.05 %, principalement chez nos vieux déjà malade. La complicité de nos Con-citoyens avec le plan machiavélique des bilderberg, Gates, rothchild et compagnie est consternant. Toutefois, malgré être désormais ‘prisonnier’ dans mon département, je ne doute pas la victoire.

  13. Tout mon soutien à Isabelle et à bien d’autres confrontés à la même situation, pour ce qui est devenu désormais du courage alors que, naguère, aller rendre visite à nos proches en maison de retraite ou en Epahd n’était pas un parcours de combattant mais un acte naturellement simple. Honte à ce gouvernement criminel et à ses complices collabos à tous niveaux, en toutes choses.

  14. Bonjour Madame,
    Je suis très touché par votre témoignage et puis vous assurer de mon soutien, et c’est malheureusement tout ce que je peux faire. Je comprends parfaitement votre colère et vous admire pour votre ténacité et les éléments de réponse au courrier que vous aviez reçu. Pour moi, vous avez tapé juste dans la réponse que vous leur avez adressée. Ne lâchez rien, vous êtes dans le vrai. Qui plus est, l’amour que vous témoignez à votre maman est digne d’éloges, bravo et courage.

  15. Tout ce que vous dites là c’est bien la réalité malsaine !
    Et quand des résidents meurent là-bas, on met leurs affaires dans des sacs poubelles et on les sorts sur les marches en dehors de l’ehpad pour que les familles viennent les chercher !
    Les morts eux sont déjà dans des sacs noires « plombés » avec interdiction aux familles d’aller leurs dire au revoir !
    C’est vrai que ces situations mettent la rage !
    Ne serait-il pas mieux de retirer nos anciens de ces prisons et qu’ils restent là où ils ont vécu avec une infirmière à domicile !
    En tout cas, ayant vécu de près et de loin ces affreusetées, jamais je finirai mes jours dans ces endroits de merde !!!

  16. Un témoignage tellement touchant. Merci à Isabelle et Céline. Deux courageuses, que je salue courtoisement en ce jour mettant parait il à l’honneur les femmes.

Les commentaires sont fermés.