Une abbaye sauvée par des villageois : l’histoire du Mont des Cats (59) !

Adresses gourmandes Histoire Patrimoine culturel Publié le 11 février 2021 - par - 2 commentaires

La très belle abbaye du Mont des Cats vue du ciel – © Association Internationale Trappiste

 Certes récente car n’existant que depuis le XIXè siècle, l’abbaye du Mont des Cats a su se forger une notoriété, surtout par les aventures dont elle a été témoin. En plus de proposer à ce jour la seule et unique bière trappiste française, elle possède également une délicieuse fromagerie qui fait vivre la communauté depuis de nombreuses années. On vous emmène avec nous pour tout découvrir sur cette fameuse abbaye, sur sa mythique bière et sur son histoire atypique. Direction : le Nord de la France. En avant, toute !

Gouvernement et villageois se battent pour l’abbaye !

Les archives indiquent que c’est à partir de 1650 que le Mont des Cats accueille des moines sur ses terres : ce sont les Ermites de saint Antoine, qui assurent l’enseignement de la jeunesse jusqu’en 1792. Mais la Révolution passe par là et emporte les bâtiments de l’ermitage sur son passage !

Plus tard, en 1819, un artiste-peintre, Nicolas Ruyssen, rachète les ruines et les restaure petit à petit avant d’y installer ensuite une école. Plus tard, il demande à la communauté de Notre-Dame du Gard (déplacée à l’abbaye de Sept-Fons ensuite) d’y faire venir des moines pour assurer l’enseignement aux enfants pauvres. Et en 1826 : huit trappistes arrivent et construisent le monastère de Sainte-Marie du Mont des Cats. Nicolas Ruyssen décèdera subitement quelques mois à peine après l’arrivée des moines … Juste à temps !

Dès sa fondation en 1826, l’abbaye vit d’agriculture, et suit un développement stable et serein. Assez tôt arrivent ensuite les premières années d’un travail d’artisanat monastique pour l’abbaye. En effet, les moines du Mont des Cats ont commencé à brasser de la bière dès 1847 (une brune faible en alcool), d’abord pour la consommation personnelle des moines ainsi que pour les ouvriers agricoles et bâtisseurs, car elle était très nourrissante ! Un an plus tard, en 1848, la fromagerie de l’abbaye du Mont des Cats voit le jour, grâce au lait du troupeau, installé dans la ferme qui était déjà sur place lors de l’arrivée des moines !

Mais à la fin du XIXe siècle, l’abbaye du Mont de Cats est menacée par les lois anticléricales, et le gouvernement a pour projet d’expulser la communauté. En arrivant sur place, 600 villageois répartis partout dans l’abbaye attendent les autorités pour lutter ! Ne s’attendant pas être mis autant à l’épreuve, le gouvernement finit donc par céder, et reconnaît la légitimité de l’abbaye du Mont des Cats. Étonnamment, on ne trouve pas mention de ce rapport de force. Officiellement, si les moines restent, c’est grâce à leurs « réalisations dans le domaine de l’agriculture et de production de fromages » qui profitent au patrimoine français.

Héhé, en tout cas, c’est une victoire pour les moines !

L’abbaye du Mont des Cats en 1898, à l’époque de la tentative d’expulsion de la communauté – © Abbaye du Mont des Cats

 

Des hauts et des bas au XXe siècle !

À l’arrivée de la guerre en 1914, les moines se voient obligés de stopper net toute la production. Pour la bière comme pour le fromage, les guerres du XXe siècle ont fait des ravages, laissant les productions tourner au ralenti pendant de nombreuses années.

 

Pour la fromagerie, c’est seulement après les épreuves des deux guerres mondiales que les frères reprennent la production, mais cette fois, avec le lait des fermes voisines. Quelques années après, les moines ont rénové toute leur fromagerie pour s’adapter aux nouvelles réglementations.

La suite du XXe siècle est plus clémente : les effectifs grandissent (une centaine de moines à la fin des années 50), et l’église abbatiale est même dédicacée par le futur saint Jean XXIII ! Mais en 1970, les moines arrêtent la ferme et louent les terrains de l’abbaye pour se concentrer uniquemnt sur la fabrication de fromage qui devient alors la source principale de revenus, complétée depuis 2011 par la bière.

Les moines de l’abbaye du Mont des Cats – © Abbaye du Mont des Cats

La fromagerie aujourd’hui

La fromagerie est la source principale de travail et de revenus avec près de 180 tonnes de fromage par an, répartis en plusieurs variétés :

  • le “Mont des Cats”, un fromage trappiste traditionnel, issu de la recette initiale de l’abbaye du Port-du-Salut
  • le “Flamay”, un fromage à pâte demi-cuite affinée pendant deux mois, qui se rapproche de la mimolette
  • le “Mont des Cats vieux”, un fromage extrêmement rare et produit en petite quantité, qui se rapproche du “Flamay”
  • un fromage affiné à la bière Mont des Cats ! Ce fromage très atypique est trempé dans leur bière pendant 48h !

Des fromages en plein affinage, dans les caves de la fromagerie de l’abbaye du Mont des Cats – © Divine Box

 

 La solidarité trappiste

C’est en 2011, soit 163 ans après son premier brassin, que l’abbaye du Mont des Cats se repositionne réellement sur le marché de la bière. Cependant, la production de fromage mobilise beaucoup d’effectifs et de matériel, et les moines n’ont pas les moyens de brasser elle-même sa bière trappiste du Mont des Cats.

Et c’est là que l’abbaye trappiste de Notre-Dame de Scourmont en Belgique (qui produit les célèbres bières de Chimay) entre en jeu. Elle a accepté avec enthousiasme de brasser pour l’abbaye du Mont des Cats, pour filer un coup de main aux moines ! Pourtant, étant donné que ces deux abbayes ne se situent pas très loin l’une de l’autre et qu’elles vendent les mêmes produits (bières et fromages), on pourrait penser que cela aurait ralenti cet espoir de collaboration. Mais que nenni ! On est loin d’une concurrence malsaine et de coups bas entre deux concurrents : bienvenue dans le monde des monastères et de l’entraide !

Les bières de Chimay de l’abbaye de Scourmont, l’abbaye qui aide l’abbaye du Mont des Cats – Divine Box

Et maintenant ?

Si vous voulez en découvrir encore davantage sur l’abbaye ou goûter les bons fromages ou bières des moines, vous pouvez vous rendre sur place : Abbaye du Mont des Cats, 2470 Route du Mont des Cats, 59270 Godewaersvelde. Actuellement à l’abbaye du Mont des Cats, en plus de leur boutique, les moines accueillent des visiteurs grâce à leur service d’hôtellerie et leurs 28 chambres disponibles. Il est également possible de ne venir qu’une petite heure pour participer simplement aux offices dans l’église abbatiale.

 

Cependant, si c’est un peu loin pour vous, vous pouvez tout de même acheter en ligne la bière du Mont des Cats en ligne, ou bien, en cliquant ici, en savoir plus sur l’histoire de l’abbaye du Mont des Cats (et notamment pour comprendre pourquoi on dit que sa bière est un “trappiste sans logo”)

Les divers produits de l’abbaye du Mont des Cats –  © Instagram @magasinmontdescat

 

 

Print Friendly, PDF & Email
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
denise
denise
il y a 9 mois

belle histoire , beau site merci, merci

bouillot marie ange
bouillot marie ange
il y a 9 mois

bravo à ces villageois.

Lire Aussi