Même menacé de mort, le prof de philo de Trappes tient à se démarquer « de l’extrême-droite »… irrécupérable !

Que dire ? Que faire face à de telles peurs de nommer l’islam et ses dangers ? Même menacé de mort, alors que le corps de Samuel Paty est encore chaud, alors qu’il n’a plus rien à perdre, Didier Lemaire a encore peur de passer pour un homme d’extrême-droite parce qu’il dénonce l’islam… sans le dire, sans prononcer le mot islam.

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

BOSSUET

Didier Lemaire a donc écrit en novembre 2020, après la décapitation de Samuel Paty une Lettre aux enseignants. Parue dans L’Obs. Voir en Note en fin d’article.

Dans l’interview ci-dessous, il parle de son vécu.

ll a vu plus de transformations à Trappes entre 2018 et aujourd’hui qu’au cours des 18 ans précédents…

C’est un signe très fort de plus de l’accélération de la prise de pouvoir des islamos, de la marche forcée de la France pour devenir le 58ème pays musulman…

 

Citations notables de l’interview et absentes de l’article du Point :

6mn08 : “Il y a quelques années on avait des atteintes à la laïcité qui étaient des actes individuels de la part de certains élèves. Aujourd’hui ce sont des classes entières.”

7mn49 : “Il n’y a pas un seul coiffeur mixte à Trappes”

7mn56 : “A Trappes les femmes maghrébines ou d’origine maghrébine ne peuvent pas entrer dans un café, ce n’est pas possible. C’est inimaginable.”

8mn15 : -“Vous accusez le maire de Trappes notamment d’avoir contribué à faire monter la haine autour de vous. Lui [Ali Rabeh] s’en défend […]”

-“Je suis un démocrate, je ne souhaiterais d’ailleurs pas que mes propos soient repris par des organisations politiques extrémistes. […] Quant à Monsieur Rabeh ses propos ont été enregistré. Monsieur Rabeh a dit de moi que j’étais islamophobe et raciste […]”

9mn58 : “Au mois de décembre une ancienne parente d’élève du lycée que je connais lui a dit au téléphone « si Didier Lemaire continue de parler d’islam et de Trappes il sera le prochain Samuel Paty » “

20mn08 : “L’assassinat de Samuel Paty est devenu un modèle à imiter pour beaucoup de jeunes. Ce sont des centaines de provocations y compris dans les écoles primaires. Ce sont les enfants dès le plus jeune âge.”

20mn48 : “Auparavant mes élèves s’exprimaient en disant « le salafisme ce n’est pas ce que vous croyez », « la laïcité c’est contre nous »,mais je pouvais avoir un dialogue avec eux. Aujourd’hui je me retrouve de plus en plus avec des élèves qui sont en classe, qui ne disent rien, et qui font semblant d’apprendre quelque chose. Et c’est là où je me dis que mon métier je ne peux plus l’exercer.”

https://www.fdesouche.com/2021/02/07/prof-de-philo-a-trappes-cest-une-ville-perdue-on-na-plus-beaucoup-de-temps-avant-que-cela-ne-degenere-il-faut-des-lois-dexception/

 

Qu’est-ce qui va changer ? RIEN. Absolument rien, on le voit à cette parodie de « loi contre le séparatisme »… Didier Lemaire va avoir un poste ailleurs, dans un grand lycée comme Louis le Grand, sans doute… il va déménager, se faire tout petit... Mais Macron ne changera rien, forcément, puisque son projet de société nécessite l’installation de l’islam sur un piédestal avant que le même islam ne soit aux manettes partout.

D’ailleurs, Didier Lemaire avait déjà écrit une lettre à Macron en 2018, avec Jean-Pierre Obin… A quoi ça a servi ?

Nombre de ces enfants sont élevés dans la haine de la France. Il nous faut des lois d’exception qui visent l’ennemi et ne s’appliquent qu’à l’ennemi. » Il parle des évangéliques, des cathos… que Darmanin et Schiappa montrent du doigt ?

Même Ali Rabeh, le maire de Trappes… aurait menacé le prof de philo Didier Lemaire…Apparemment ce monsieur au nom musulman ne supporte pas lui non plus que l’on critique la ville de Trappes où les femmes ne peuvent plus mettre un pied dans un café… et cela n’a rien à voir avec le Covid.

L’élection de Ali Rabeh, maire de Trappes vient d’être invalidée… il avait été soutenu par Benoît Hamon. Qui cela étonne-t-il ?  

https://resistancerepublicaine.com/2020/01/20/les-francais-ne-veulent-plus-de-benoit-hamon-il-se-venge-en-soutenant-ali-rabeth-a-trappes/

Selon la décision du tribunal, Ali Rabeh a mené des «actions de propagande» entre les deux tours des élections municipales, en utilisant son association «Cœurs de Trappes» à «des fins de propagande et de promotion personnelle». Il a notamment organisé une distribution «d’environ 15.000 masques», est-il écrit. Ces lots de masques comportaient «une notice d’utilisation où figurait une photo d’Ali Rabeh, identique à celle utilisée pour ses documents et affiches de campagne». Or, ces actions n’ont pas été déclarées dans les comptes de campagne du candidat, souligne le tribunal. «La communication autour des actions de l’association (…) a concouru à assurer la promotion du candidat aux élections», tranche-t-il dans sa décision.

Ali Rabeh se dit «surpris et en total désaccord avec la décision des juges qui n’ont pas argumenté en droit». Rabeh avait également été épinglé en décembre pour ses comptes de campagne par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Le tribunal administratif vient aussi de statuer sur ce dossier, déclarant Rabeh «inéligible pour une durée d’un an à compter de la date à laquelle le présent jugement deviendra définitif». «Ali Rabeh n’a pas respecté les règles électorales. Cette tricherie est aujourd’hui reconnue par la justice», a estimé de son côté Othman Nasrou, élu d’opposition.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/yvelines-la-justice-annule-l-election-municipale-de-2020-a-trappes-20210203

 

NOTE

La lettre de Didier Lemaire de novembre 2020 qui a mis le feu aux poudres. 

 

Qu’est-ce qui a bien pu mettre Trappes en ébullition ? Le mot islam n’est même pas prononcé. Pas plus que le mot « islamisme »… il est juste question d’idéologues, d’une communauté non nommée...

Voilà où on en est. Des menaces de mort juste pour avoir évoqué « une communauté qui confisque à l’individu sa liberté, pour avoir dénoncé une « emprise communautaire » et une « pureté religieuse ».

Bref, il dénonce les intégristes sans dire de quelle religion même si tout le monde a compris et l’emprise qu’ils ont sur notre belle jeunesse… Quand on écoute à nouveau les propos du député musulman Souad  Zitouni  on a tout compris…

https://resistancerepublicaine.com/2021/02/07/apolline-de-malherbe-effaree-la-deputee-lrem-souad-zitouni-defend-le-port-du-voile-par-les-gamines-de-8-ans/

Mais le paradoxe est qu’il voit clair dans le rôle épouvantable des « antiracistes », de la gauche dégénérée, des « progressistes » qui aident les islamos à prendre pied partout et à imposer leur discours victimaire et haineux.

Lettre ouverte d’un prof de Trappes : « Comment pallier l’absence de stratégie de l’État pour vaincre l’islamisme ? »

TRIBUNE. A la veille d’une rentrée endeuillée par la mort de Samuel Paty, Didier Lemaire, professeur de philosophie à Trappes (Yvelines), lance un appel à la résistance face à la menace islamiste.

 

Didier Lemaire est professeur de philosophie à Trappes depuis vingt ans. Témoin de la progression de l’emprise islamiste dans le livre « la Communauté » de Raphaëlle Bacqué et d’Ariane Chemin. Dès 2018, il a écrit avec Jean-Pierre Obin, inspecteur de l’Education nationale auteur d’un rapport sur les atteintes à la laïcité à l’école, une lettre au président de la République pour lui demander d’agir de toute urgence afin de protéger ses élèves de la pression idéologique et sociale qui s’exerce sur eux.

Il se demande aujourd’hui comment les enseignants pourraient bien pallier l’absence de stratégie de l’État pour vaincre l’islamisme.

« Chers collègues enseignants,

Un professeur, notre collègue, est mort du seul fait d’avoir enseigné les principes qui fondent notre république et notre histoire : la liberté de penser et son corollaire, la liberté d’expression.

À travers lui, ces assassins ont visé tous les enseignants qui chaque jour transmettent cette part d’eux-mêmes que d’autres leur ont également transmise. Cette part qui est la meilleure de nous-même car elle fait de nous des êtres singuliers ouverts à tous les autres humains. La pensée, délivrée de la peur de l’autorité, de l’ignorance, de l’obscurantisme, de l’illusion et de l’enfermement dans la certitude est en effet la partie la plus personnelle de nous-même parce qu’il dépend d’abord de nous de construire notre jugement. Dans une société où l’on doit penser comme les autres, sans avoir le droit de douter et de dialoguer, personne ne peut devenir soi-même.

Mais devenir un individu libre n’est possible qu’à deux conditions : un État de droit qui empêche toute communauté de confisquer à l’individu sa liberté en lui imposant une manière d’être et de penser et une école qui prépare chaque homme à devenir citoyen par la transmission d’une culture humaniste, scientifique, artistique et philosophique.

Or, la première de ces conditions n’existe plus dans de nombreux quartiers. Professeur de philosophie à Trappes depuis vingt ans, j’ai été témoin de la progression d’une emprise communautaire toujours plus forte sur les consciences et sur les corps. L’année de mon arrivée au lycée, la synagogue de Trappes brûlait et les familles juives étaient contraintes de partir. Après les tueries de 2015 et de 2016, je me suis engagé dans des actions de prévention, notamment par le théâtre et des rencontres avec des historiens ou des sociologues spécialistes de la manipulation. Constatant que mes efforts se heurtaient à des forces qui me dépassaient, en 2018, j’ai écrit avec Jean-Pierre Obin au président de la République pour lui demander d’agir de toute urgence afin de protéger nos élèves de la pression idéologique et sociale qui s’exerce sur eux, une pression qui les retranche peu à peu de la communauté nationale. Malheureusement, aucune action efficace n’a été entreprise pour enrayer ce phénomène. Il y a actuellement à Trappes 400 fichés S de catégorie « radicalisation » qui se promènent librement, sans compter les fichés pour terrorisme. Et nos élèves vivent dans une situation schizophrénique où le conflit de loyauté devient pour eux inextricable.

Epuiser l’ennemi

Aujourd’hui, c’est l’école et la liberté qui sont attaquées. Pas seulement par un homme, l’assassin. Celui-ci n’est que le bras armé d’un projet mis à exécution par des milliers d’idéologues qui, comme jadis les nazis, entretiennent le sentiment victimaire pour inciter à la haine et préparer le passage à l’acte. Ces idéologues ne sont nullement des « séparatistes » : ils ne veulent pas simplement soustraire des populations au territoire national, ils veulent abattre la République et la démocratie et leur cœur, l’école.

Leur stratégie a été théorisée après le 11-Septembre dans le livre d’Al-Souri (dont le politologue Gilles Kepel – qui vit depuis des années sous protection judiciaire – a expliqué les grandes lignes). Elle consiste, en multipliant les actes de terreur, « les mille entailles », à épuiser l’ennemi, trop puissant pour une guerre frontale. Pour ce faire, ces idéologues se servent de la quête de la pureté religieuse comme jadis les nazis se servaient de la quête de la pureté de la race pour présenter ces tueries comme des actes nécessaires et nobles. L’appartenance à l’humanité apparaît alors circonscrite au seul groupe « pur », l’autre devant être éliminé. C’est en exacerbant le sentiment d’humiliation auprès de populations peu intégrées et en faisant miroiter cette pureté religieuse qu’ils poussent de jeunes paumés, souvent délinquants et coupés de la société, à haïr la France et les Français.

Parallèlement, ils neutralisent toute prise de conscience du danger en jouant sur la mauvaise conscience des « progressistes », en flirtant avec eux sous couvert de lutter contre « le racisme », « l’injustice » ou « la violence policière ». En saturant l’espace public de leurs emblèmes et de leurs pratiques, qui sont pourtant des signes de crimes contre l’humanité, à commencer par la réduction de la femme à l’esclavage, en infiltrant l’école, l’université, les grandes écoles, la sphère politique locale et nationale, en répandant partout le double discours et l’injonction à « accepter l’autre dans sa différence », ils paralysent toute volonté de répondre à ces tueries autrement que par des mots, des bougies et des fleurs.

Cette guerre idéologique leur permet de conquérir une légitimité en pervertissant nos idéaux, en les vidant de leur sens. Certains occupent aujourd’hui des places importantes, à la radio, au cinéma ou au sein même de l’État. Ils parviennent à se faire passer pour des remparts au fanatisme alors qu’ils travaillent de concert avec les idéologues qui veulent détruire notre culture. On les retrouve aujourd’hui capables d’influencer des syndicats étudiants, enseignants, des confédérations de parents d’élèves soit disant laïques et des partis politiques qui n’hésitent même plus à relayer leur antisémitisme.

Comment enseigner ?

D’où, à chaque fois qu’une tuerie se produit, l’état de sidération dans l’opinion. Pourtant, ces tueries obéissent à une logique et à une progression. Elles sont rigoureusement menées selon un même mode opératoire : la tuerie aveugle, déshumanisée, le retranchement et l’affrontement final pour mourir « en martyr ». Leur progression procède par extension et intensification. Les premières attaques ont visé les juifs, des adultes comme des enfants. (Elles furent précédées par une cinquantaine d’attaques contre des synagogues de janvier 2000 à juin 2001 qui n’ont pas été prises au sérieux, comme ici à Trappes.) La même année, l’armée a également été ciblée. Puis ce furent d’autres représentants de l’État, des policiers, et des représentants de la culture et ceux d’autres religions, la jeunesse française, et dorénavant, n’importe quel Français n’importe où sur le territoire. L’attaque contre l’école était un objectif prévisible car déclaré depuis au moins 2015.

Nous sommes au début d’une guerre par la terreur qui va se généraliser et s’amplifier parce qu’une grande partie de nos concitoyens préfère ne pas voir que c’est notre héritage qui est menacé. Le reconnaître, ce serait alors devoir le défendre avec courage.

Ce courage, Samuel Paty l’a eu. Sans doute, parce qu’il chérissait notre héritage. Mais il n’a pas été protégé par l’institution qui a sous-estimé la menace, fidèle à la conduite d’évitement de nos représentants politiques et de la majorité de nos concitoyens.

Et l’on ne peut que s’interroger aujourd’hui sur l’avenir de notre métier. Comment enseigner les langues, les arts, les sciences et la culture générale à des enfants qui sont soumis, dès leur plus jeune âge, à la pression sociale phénoménale de ces idéologues ? Devons-nous continuer de faire comme si nos élèves n’étaient pas eux-mêmes soumis à cette pression ? Combien de temps encore pourrons-nous exercer notre métier de transmission si l’État ne remplit pas sa mission ? Pouvons-nous, enseignants, pallier l’absence de stratégie de nos représentants pour vaincre ce fléau mortifère ? »

 12 total views,  6 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


55 Commentaires

    • Avec la coiffure qu’il arbore il ne peut aller nichez le coiffeur pour dames ni chez celui pour hommes….dur, dur…

  1. Voilà où mène le déclin de la liberté d’expression en France. Ne plus parler pour ne pas avoir d’ennuis avec les larbins de l’état qui est lui même le larbin des racailles qu’il laisse pénétrer depuis des années ! Quand aux gamins et autres ados qui ne respectent plus les enseignants : réouverture des maisons de correction. Pas de téléphone, ni télé, ni visite, ni le droit de parler sans autorisation, isolement total pendant un mois. Cachot pour les plus récalcitrants. Il y a des solutions mais il ne faut pas avoir peur de les mettre en pratique.

    • Le déclin de la liberté d’expression, c’est voulu par le dictateur, c’est en muselant son peuple que l’on peut le détruire et lui imposer tout et n’importe quoi, comme l’islamisation.

    • Pas du tout d’accord avec vous ils sont incurable il faut les respecter dans leur pays d’origine sinon c’est reculer le problème

    • Ouh là là ! On peut plus . Dolto est passée par là : surtout ne pas les traumatiser! Il faut des psys pour leur expliquer que c’est pas bien ; leur dire que vendre de la daube ça tue d’autres personnes! Qu’il faut être gentil avec le professeur et respecter la police! Tu parles s’ils s’en foutent! Ils ne comprennent que les coups de pied au cul!

  2. Trappes, nouveau Kosovo. Et combien de Trappes en France ? Il faut compter Roubaix, Marseille, Montpellier, Toulouse, Lunel, des quartiers entiers de Paris…

    • . . . à Roubaix il y a même des musulmans qui se convertissent à la franc-maçonnerie
      et qui ensuite pratiquent la Taqîya pour mieux infiltrer et noyauter le milieu maçonnique
      voire retourner des frères francs-maçons pour qu’ils deviennent des frères musulmans
      et cette Loge se nomme la Loge Averroès de Roubaix
      et qui plus l’un des grands maîtres de cette Loge islamo-maçonnique
      n’est autre que Michel David figure connue du PS local et régional
      et qui pendant plus de quinze ans a été le Directeur Général des services
      de la ville de Roubaix à l’époque des maires socialauds-maçonniques et islamiques

  3. Comment mener une guerre quand dans sa lettre, il n’ose même pas nommer l’ennemi ? Pas une seule fois n’est écrit « islam », « islamistes », « musulmans » !

    J’ai habité Trappes il y a 20 ans et fallait déjà être un sacré gauchiste pour croire qu’enseigner le théâtre aux racailles islamisées les ramènerait dans le giron de la République !

    • salut François

      et moi il y a quinze ans je quittais elancourt qui devenait la « banlieue chic » de Trappes…..selon Deux bouses

      souvenirs de la la « commanderie des templiers » qui valait la peau des fesses et mitoyenne de Trappes

      qui est bradée de nos jours

      tout comme le quartier trappiste de la Boissières, d’ ou même les maghrébins « normaux » se sauvent a présent pour fuir les islameurs

      • Et l’abbaye de Port-Royal, rasée par Louis XIV, pour cause de jansénisme. J’aimais bien aussi la vallée de Chevreuse…

        Mais il me semble que vous habitez toujours la région parisienne. Pourquoi ne pas fuir en province ?

        • Fuir en province ? Encore faut-il en avoir les moyens financiers et la possibilité. Nombreux sont les Français qui veulent quitter leur immeuble ou leur quartier sinistré par la vermine importée mais ne le peuvent pas.
          En outre, fuir où ? Les envahisseurs sont partout, dans chaque département et les zones pour l’instant épargnées sont simplement en sursis. Les cafards arriveront bientôt, très bientôt.

      • Ouais ces islamo-gauchiasses d’Anal+
        ont voulu faire croire à tous ces islamo-racailles
        qu’ils étaient des Jamel Debbouze ou des Omar Sy en devenir
        et qui tout comme Eux pouvaient devenir des stars de Trappes-sur-Hollywood
        Sidi-Bel’Abess Bab-el-Oued-sur-Ouagadougou-Bamako

  4. Trappes n’est plus en France. C’est maintenant une ville musulmane. La faute à ces connards qui vote pour un maire pro-muzzs. Mais c’est abruti qui doit prendre tous les jours sa pilule de pasdamalgame et de cenestpasçalislam n’a qu’a s’en prendre qu’à lui même. Encore une preuve que ce sont les muzzs qui commandent, qui obéissent qu’à leur coran, leur lois, et qui se foutent complètement des nôtres. La décapitation de Samuel Paty n’a servi à rien, les muzzs se foutent de nous et continuent dans leur oeuvre de destruction et d’envahissement. le dictateur en a rien à foutre de nous, il suit son programme et si la France ne se ressaisie pas elle sera musulmane. L’islam est un cancer qui se répand partout en France et le docteur macron ne soigne pas, pire il le propage.

  5. Certes mais…que peut le RN réellement SVP ? Eclairez moi !
    A part interdire le Coran, donc l’islam je ne vois aucune solution….
    Cela passera par une dictature très forte…navré de décevoir les rêveurs de la classe…
    sinon, ce sera de toutes façons la mise ne place d’une partition très dure et violente

    • toutes les  »Élites » de droite et gauche progressiste savent qu’il est déjà trop tard. Ils connaissent les mesures a prendre, qui mettraient le feu aux banlieues. Comme ils n’ont ni la police ni l’armée suffisante pour réprimer la révolte , ils laissent la merde aux suivants.Les forces de maintien de l’ordre étant numériquement inférieures , elles serraient obligées de tirer et faire beaucoup de morts .Le cycle provocation répression engagé , ce serrai le scénario guerre d’Algérie…. condamné par 15-20 % de nos porteurs de valises gauchistes et toute la communauté internationale . IL faudra une paire de couille énorme a celui-celle qui tentera la rémigration.

      • en Algérie pendant la guerre les Français qui portaient leurs couilles
        il y en avait et beaucoup plus que l’on pourrait le croire
        l’OAS par exemple et c’est pour ça que dès que ces pourritures du FLN
        ou ces ordures de l’ALN en chopé un
        ces enculés d’allah lui coupaient les couilles

  6. Courageux dans ces propos , même si il ne prononce pas le mot islam ont lit bien que c’est bien de lui qu.il parle

    • Réfléchissez un instant s’il a le malheur de parler d’Islam la censure va le frapper illico presto à nous de comprendre à travers ces mots

  7. M. le Prof la philosophie est un art qui consiste à relativiser les concepts . Il semble que cela vous ait échappé et je vous féliciterai de renoncer à transmettre cette discipline, ne serait-ce que pour votre honneur personnel. Et la quiétude de vos élèves.

    Vous aviez déjà découvert l’eau chaude naguère mais il aurait fallu des menaces contre votre petite personne pour que vous révéliez l’islamisation de votre bonne ville de Trappes. Le lien de vos récentes déclarations sur LCI se trouvera aisément sur la Toile. Édifiant !

  8. Bonjour,

    C’est totalement paradoxal.

    Il fait preuve d’un immense courage ; il sait et dit qu’il risque d’être décapité.

    Mais, en même temps macronien, il n’a pas le courage, moindre quand même, de dire du bien des sites de Résistance, de dire qu’il faut arrêter l’immigration d’urgence etc etc

  9. La séléction naturelle en somme. Ne vous désolez donc pas, les coups de balais font de la place. Pleurer sur ce gendre de lavasse revient à pleurer sur les fumeurs. On a beau leur dire….

  10. Quand on voit la gueule , la dégaine on a tout compris ce mec n’a pas évolué comme la plupart des gauchos alors je pourrais dire bien fait pour sa gueule mais le problème c’est que ce genre de mec a fait que la France est dans un merdier incroyable et il nous faudra une guerre pour retrouver notre france

  11. Je l’ai vu ce matin sur CNEWS.
    Evidemment, les gens de gauche – et surtout de l’éducation nationale – sont irrécupérables. C’est un fait.
    Mais lui, au moins, il vient témoigner et son témoignage dit sur une voix calme et posée est très fort, plus fort que certains hurlements.
    Il est en danger de mort uniquement pour ce qu’il a dit.
    Je pense que cette histoire ne va pas en rester là, c’est trop gros.
    Clairement, il a dit que Trappes c’est fini, c’est foutu. Si l’état ne fait rien, dans six mois « ils » auront pris les armes car se sont nos ennemis.
    Les médias de gauche (pléonasme) sont montrés du doigt. les politiques de gauche comme de droite sont désignés comme responsables.
    Il dit : « les juifs sont partis, les athées sont partis, maintenant même les musulmans modérés doivent partir. (muz modérés, il y croit encore).

  12. Les grands coupables sont bien les musulmans qui éduquent leurs enfants dans la haine de la France, de cette manière, ils restent musulmans antifrançais mais avec l’avantage d’être sur notre sol, ce sont en réalité des ennemis de l’intérieur qui ne cherchent qu’une chose, imposer leur idéologie de merde.

  13. quand tu vois la dégaine qu’il a , ca ne m’étonne pas qu’il soit gaucho. les muzz ne lui feront pourtant pas de cadeau.

  14. Il est temps de se réveiller. Ce programme a été décidé en 1975 sous le nom d’Eurabia et appliqué, de Giscard à Macron, avec la complicité et le zèle des traîtres européens. Si vous voulez connaître la suite du programme, lisez le livre « Eurabia » de Bat Yéor.

  15. Reconnaissons tout de même à cet homme, même avec avec son anathème de gauchiste collé au front, que son analyse de la situation, telle qu’elle est, rejoint en de nombreux points la notre !

  16. Pour qu’un professeur puisse enseigner à un jeune de la génération allah qui n’a pas été éduqué dans son milieu familial il n’y a que deux choix: soit l’interner d’abord dans une maison disciplinaire de rééducation soit l’expulser avec toute sa famille.

  17. Mais non, on ne va pas l’assimiler à l’extrême droite!
    On n’assimile pas des lave pont à l’extrême droite, et vu sa coupe de tifs !
    Ce doit être un fervent instructeur de la Simone, qui n’est pas née femme, l’était-elle devenue?
    Il a du parler de Jean-Paul, pas le pape des cathos (précision pour ceux qui n’auraient pas compris) mais de Jean-Paul Sartre, le porteur de valises, avec son copain Jeanson, etc…
    Qui sème le vent, récolte la tempête.
    Dommage que nous récoltions, nous aussi !
    J’ai lu que ce gars avait fait du théâtre, pourquoi pas du cinoche, à tant faire!

    La guerre et la culture, ben, ce n’est pas vraiment la même chose.

    Avec des gamins qui sucent l’AK47 en guise de doudou, …… !

    Bonne (?) journée, et COURAGE à toutes et à tous,

    Gérard

  18. Ouais mais Bon
    avec un président comme Muhammerde Macron
    un ministre des ennemis de l’intérieur
    et des cultes musulmans comme Moussa-Ali Darmanin
    et Ducon-Yéti cet ex-avocat halal des racailles devenu ministre de l’injustice
    sa cause est non seulement indéfendable mais qui plus est désespérée
    parce que Français de et en France

  19. Il est quand même encourageant de constater le score du camarade Hamon à la dernière présidentielle.
    L’histoire dénoncée aujourd’hui par Didier Lemaire ne débute pas il y a 20 où 30 ans, mais il y a plus de cinquante ans.
    Je cite en exemple le cas de la ville de Nogent sur Oise en Picardie.
    Dans les années 60 j’y suis écolier scolarisé à l’école Jean Moulin, elle même située face à un paisible ensemble d’immeubles nommé « La Commanderie » qui dispose de son petit centre commercial regroupant, boulangerie, boucher, coiffeur et autre supérette de l’époque où mes parents se rendent fréquemment pour les courses et achats habituels.
    Après l’école et le mercredi j’y retrouve très souvent mes camarades de classe pour profiter des modestes mais fort attrayant équipements installés au sein du centre de la cité agrémentée d’espaces verts.
    Certaines familles y sont propriétaires de leur logement.
    Au début des années 70, les familles magrébines font leur apparition, elles seront suivies par les fratries noires africaines.
    Au début des années 80, plus de commerces, plus de propriétaires, plus de français.
    La loi des caïds et des bandes africano-arabo musulmanes fait tant et si bien qu’a la fin de ces années 80 la police locale ne peut plus intervenir sans l’appui des renforts CRS où autre BAC départementale regroupées en contingent.
    Des immeubles ont été détruits, aujourd’hui ce quartier réhabilité est d’aspect apparemment propre.
    Autour de celui ci l’immense majorité des secteurs pavillonnaires ont été rachetés et abrite désormais une communauté principalement non française où d’inspiration chrétienne.
    Trappes où Creil/Nogent deux exemples parmi les nombreuses colonisations islamistes sur le territoire de nos ancêtres Les Gaulois.

  20. et en même temps c’est bien fait pour leurs gueules
    à tous ces professeurs islamo-gauchiasses et pro-musulmerdes
    qui veulent libérer la Palestine et qui en même temps
    sont des collabos-dhimmis et des traîtres-islmophiles
    qui sont pour une France défrancisée et islamisée
    et qui sont contre les patriotes Français qui défendent et veulent sauvegarder
    l’histoire, la religion, la culture et l’identité de la France et des Français !

    • ces tarés de profs masos-bobos-islamos-gauchiasses manifestent
      avec leurs copains et frères musulmerdes de l’iSSlam-Nazie
      pour une Palestine libérée en France occupée et colonisée
      par les mêmes musulmerdes avec qui ils manifestent pour une Palestine libérée

  21. Très belle lettre, bien explicite, où on reconnaît la patte du philosophe.
    La situation est parfaitement décrite, et malgré ça, une fois de plus, les instances dirigeantes n’ont rien fait, nada, quedal !!

    Pourtant le message est extrêmement clair, la République est foulée aux pieds, les ennemis sont en train de prendre le pouvoir, l’école ne sert plus à rien, les élèves sont hermétiques car conditionnés par l »imam accueilli par les pourris du gouvernement depuis 50 ans maintenant, ceux qui inaugurent des mosquées devant les photographes, en présence de petites filles voilées.

  22. Dans l’immédiat il est bon que ces pourritures gauchiasses de l’éducation nationale qui ont soutenues et soutiennent encore majoritairement l’islamisation et l’invasion de la France par des barbares puissent profiter eux-aussi des joies procurées par le « vivre-ensemble « !

  23. Ce prof me paraît très hésitant dans son argumentation, j’ai suivi l’émission de Pascal Praud dans laquelle il intervenait il est pas très clair il bafouille,il me paraît pas très solide, j’ai suivi l’argumentation du maire de trappe qui se défend habilement en montrant des preuves notamment un document fournis par une journaliste , qui dement le prof , j’ai aussi vu une coiffeuse qui affirme que son salon est mixte, et reçoit hommes et femmes, ça la fout mal quand on affirme qu’il en existe aucun sur trappe, attendons la suite. Ne pas donner des cartouches à l’ennemis, ne pas donner le battons pour se faire battre, quand on a le cul sal on monte pas au cocotier , extera exetera.

    • tout ce qu’il affirme n’étonne personne, Trappes est perdu pour la république et les gens interviewés peuvent dire ce qu’ils veulent, la preuve qu’il dérange ce sont les menaces de mort qui sont suffisamment sérieuses pour qu’il soit sous protection

      • mais évidemment et même que ces quelques commerçants Français culturellement et qui ont encore pignon sur rue tiennent à leurs commerces
        et n’ont certainement pas envie de se voire ensuite harcelés, menacés, insultés, vandalisés, voitures et magasins cramés ou même égorgés ou/ décapités !
        par ces barbares-Berbères et ces Maures-vivants venant d’une religion
        de tolérance, de paix et d’amour !

  24. On sait très bien que ces ghettos islamistes sont soutenus par les maires des villes concernées, par clientélisme électoral. Quand le gouvernement maintient l’islamisme dans le seul carcan religieux alors qu’il y a aussi une dimension politique, et pas des moindre celle d’intégrer la charria (leur loi politique) pour en faire un état islamique en France. Le prof de philo y est confronté dans la vie de tous les jours. Et contre ce danger l’état français ne fait pas grand chose, car il faudrait qu’il s’attaque à certains élus. Pour moi le Maire de Trappes est aussi inquiétant que ses administrés radicalisés.

  25. P…n mais il y en a marre d’entendre de pareils saloperies autour de notre supposé extrémisme ce sont eux les gauchos de services qui collaborent avec des gens prêts à tuer pour faire respecter leur loi de l’islam et qui veulent nous donner des leçons ! Ils ont été extrémistes dans leur immigrationisme forcené qui ne se justifiait pas avec un tel nombre de chômeurs . ils le sont encore maintenant en collaborant avec des gens dont la religion ramène la société à l’âge de pierre, tout en participant activement à répandre l’islam qui est à l’exact inverse des valeurs que la gauche était censée défendre . Ils sont extrémistes et dangereux par celui ci car ils mettent la société dans une situation grave . A moins de se soumettre à la charia. Peut-être est-ce ce qu’ils tentent de nous convaincre , au forceps ,si il le faut!!
    Ils sont extrémistes dans le déni des réalités aveuglés par leur idéologie forcenée dont ils se gargarisent jusqu’à plus soif .

    • Exact !
      ces Muzzs en France-Halal
      ne sont en et dans la réalité
      que des barbus-Nazis
      des fascistes en djellabas-chèches-babouches
      et des islamoNazis ainsi que des Nazislamistes

  26. Il subit ce qu’il aime. Il gesticule, il bave, il brasse du vent mais au fond de lui-même, il adore ça. Il n’a pas encore pris assez cher. Qu’il insiste un peu, ça va arriver…

  27. Ce mec est beaucoup trop bien pour enseigner à Trappes.
    Une fois de plus la diversité se charge de virer ce qu’on lui offre de mieux,
    la diversité tient à rester dans sa crasse et son ignorance,
    seul le coran a son importance, et s’ils vont à l’école, c’est juste pour continuer à toucher les allocs et aides diverses qui leur sont réservées en priorité, à l’exclusion des autochtones qui eux n’ont droit à rien