Etampes et le djihad de conquête : la manif de protestation contre la marche blanche pour 2 voyous annulée !

L’affaire d’Etampes rend enragé.

Enragé, car une municipalité qui organise une marche blanche pour la disparition de 2 frères, repris de justice, dans un accident de la route, c’est un crachat au nez de tous ceux qui ont organisé des marches blanches pour leurs enfants, assassinés par des racailles du même genre que les deux d’Etampes.

Enragé parce que les opposants à cette ignominie ont reçu tant de menaces qu’ils ont été obligés d’annuler la manifestation ! A Etampes, c’est la loi des caïds qui prévaut. Et toute opposition en paye le prix.

Retour sur les faits.

Le 14 janvier, 2 frère, Nourredine et Samir H, deux Chances pour le France, fuyant un contrôle de gendarmerie prennent la nationale à contre-sens et emplafonnent un camion. Les 2 frères meurent, par miracle le chauffeur du camion est indemne.

A l’enterrement des 2 repris de justice, les politiques se pressent et font tout pour se faire voir, Insoumis et LR mains dans la main en campagne ! Et hop ! Une marche blanche organisée par le Maire LR Franck Marlinet et payée par la Mairie le 17 janvier.

.

Cela suscite, tout de même, quelques oppositions. Un rassemblement de protestation est prévu le 31 janvier.

Là ce sont les syndicats policiers qui élèvent la voix  et qui annoncent participer à ce rassemblement.

 

 

Et bingo, la manifestation de protestation du 31 janvier annulée !

 

Dans la déclaration ci-dessous on apprend que Etampes serait devenue un lieu dans loi et sans droit où règnent violence et mafias. Violence telle que les organisateurs de la manifestation se voient obligés, pour garantir la sécurité des manifestants, d’annuler…

ANNULATION DU RASSEMBLEMENT REPUBLICAIN A ETAMPES DIMANCHE 31 JANVIER
Des citoyens et élus de la ville d’Etampes et de l’ensemble du Sud-Essonne ont été profondément indignés par la participation de la mairie à la marche blanche organisée le 17 janvier dernier.
.
La participation active de la ville à cette marche blanche est la démonstration d’un manque d’éthique politique dont le maire d’Etampes est devenu un habitué.
Plus qu’un symbole, cette manifestation fait suite à des mois et des années d’ultra-violence sur la ville où les incendies, les intimidations et les menaces se sont multipliés. D’abord, la maison d’un opposant politique victime de deux incendies en moins d’un an. Ensuite, l’île de loisirs. Enfin, deux écoles en pleine période de fêtes de Noël. Autant de symboles.
Ce climat de violence, les dénis de démocratie successifs, le manque d’exemplarité quant à la vie démocratique des élus d’Etampes, tout cela nous a conduit à agir, à dénoncer, et à organiser un rassemblement républicain pacifique dimanche à 15h00 place des droits de l’Homme face à l’hôtel de ville.
.
Cependant, depuis plusieurs jours, nous subissons des menaces d’une extrême violence. Depuis plusieurs jours, de nombreux témoignages nous rappellent le climat de violence dans lequel nous agissons et que nous combattons.
Au vu des risques graves que pourraient courir les manifestants nombreux attendus ce dimanche, et en esprit de responsabilité, nous avons décidé d’annuler le rassemblement. La vie des gens compte plus que tout, et nous ne saurions les mettre en danger en raison des risques d’agressions et de débordements venus de l’extérieur.
Cette annulation ne retire rien à notre volonté de vouloir rétablir l’éthique en politique et combattre les systèmes politiques qui s’accommodent de liens douteux avec des organisations religieuses ou criminelles dont les premières victimes sont les habitants des quartiers eux-mêmes.
Mais cette annulation résonne comme un échec grave pour la République et pour la ville d’Etampes : une manifestation pacifique et républicaine ne saurait avoir lieu sans subir des menaces graves et persistantes. Ce climat de violence dans lequel la ville d’Etampes baigne est le résultat de l’action d’un maire qui a entretenu la division entre les habitants, a paupérisé la ville et n’a pas agi face à l’insécurité. C’est le résultat d’une attitude qui tolère la menace et l’invective comme méthode politique. Nous le regrettons et le dénonçons vivement.
Nous continuerons à nous battre pour rétablir la démocratie pleine et entière dans le sud de notre département, mais c’est un combat de longue haleine. Nous remercions les habitants d’Etampes et du territoire qui ont souhaité porter haut en couleurs les valeurs de la République Française, et nous ont marqué un fort soutien dans cette initiative que nous savions risquée, mais que nous jugions nécessaire.
.
La conclusion dit tout de l’état d’Etampes, qui est aussi celui d’une bonne partie de la France. L’alliance entre des politiques pourris prêts à tout pour rester au pouvoir et notamment prêts à défendre l’indéfendable en avantageant et protégeant la population immigrée, fût-elle délinquante donne le tournis. 
La France a reculé. La justice a reculé. On n’a pas entendu Darmanin, sur le coup… c’est vrai qu’il est très occupé à poursuivre les honnêtes et inoffensifs militants de Génération Identitaire… blancs, eux. 
.
Quant à Etampes et son maire…. 
Une deuxième mosquée dans la ville  en 2015, inaugurée par le Maire déjà en place, Franck Marlin…
.
Un petit Blanc frappé au sol par 12 petits Noirs et Arabes, c’était il y a un an, à Etampes.
.
.
En 2019, maison d’un Insoumis et voiture d’un LR incendiés…
.
Toujours en 2019, une jeune femme blanche insultée à cause de sa tenue par une musulmane, c’est toujours à Etampes…
.
La fiche wikipedia de Marlin, qui ne dit pas tout, puisqu’un avertissement de l’Encyclopédie en ligne signale que la dite fiche a été modifiée par Marlin ou l’un de ses très proches.
Franck Marlin, ancien directeur de cabinet de Xavier Dugoin de 1986 à 1991, fut mêlé à l’affaire des emplois fictifs du conseil général de l’Essonne30, sa belle-mère, Jacqueline Bernier fut rémunérée vingt mille francs par mois par le conseil général de l’Essonne sans y exercer d’activité réelle entre juillet 1993 et mars 1995, reversant notamment entre août 1993 et mars 1995 191 200 francs à sa fille Janique Marlin et 153 000 francs à son gendre. Pour cette affaire, le couple ayant remboursé 700 000 francs, les poursuites furent abandonnées par le procureur d’Évry2. Franck Marlin fut en outre salarié de la SIC et perçut à partir de 1991 vingt-cinq mille francs par mois sans exercer d’activité réelle, ce qui lui valut une demande de levée de l’immunité parlementaire31 avant d’être mis en examen le pour corruption, trafic d’influence et recel d’abus de biens sociaux32, affaire pour laquelle il fut condamné en première instance à dix-huit mois de prison avec sursis et trois cent mille francs d’amende pour recel d’abus de biens sociaux33.

Le , le journal Mediapart révèle « un système mafieux » mis en place dans la ville d’Étampes depuis les années de mandature de Franck Marlin en tant que maire, et toujours actif après son élection comme député 34.

En janvier 2021, le maire d’Étampes organise une marche blanche pour honorer la mémoire de deux frères délinquants récidivistes morts d’un accident sur la route après avoir voulu échapper à un contrôle de gendarmerie et avoir emprunté une route nationale à contre-sens puis percuté un poids-lourd35. Le soutien et le financement de la mairie à cette marche suscite une polémique à cause du profil des frères, connus pour trafic de stupéfiants36,37.

.

Bref, un territoire perdu de la République… avec toute son horreur. Toutes ses horreurs et ses élus dhimmis utilisés par les immigrés jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment nombreux pour élire l’un des leurs, afin de parachever le travail.

18 Commentaires

  1. Bande de coui****molles pourries, à l’image de notre gouvernement qui donne l’exemple tous les jours

  2. Pourquoi ça s’appelle une marche blanche alors qu’il y a plein de bronzés? C’est pas très ma(r)lin.

  3. À mon sens ils n’auraient pas dû annuler la marche de protestation et auraient dû menacer à leur tour des représailles aussi violentes que les menaces si mises à exécution.
    Full point.

  4. Le Maire d’Etampes et son ramassis d’ordures qui administrent cette ville et promeuvent le « vivre-ensemble «,sont des exemples flagrant de vermines françaises progressistes soumises aux islamistes !
    Tout doit être fait pour faire connaître l’attitude de ces ordures dans cette affaire afin de les jeter à la vindicte des gens de rien !

  5. C’est quoi ces élus ripoux ? Vendus à l’Afrique, à l’envahisseur, dénués de toute morale, cautionnant les délits, les crimes. Soumission totale pour avoir la paix, avec l’aval de Moussa, de Ducon Mariti et du freluquet en premier. Quelle honte !

  6. des maires qui fricotent avec la pègre locale et qui font copains-copains
    avec les dealers de drogues et les narcotrafiquants de la communauté
    des chances pour la France et des futurs Montaigne sont de plus en plus
    nombreux en France de ces maires dhimmis collabo-traîtres et soumis à l’iSSlam

  7. Visiblement, à Etampes,les ordures ne sont pas toujours déposées 💩😷🌪😏là où on s’y attendrait…

  8. pour 2 racailles, honteux de faire une marche blanche. 2 de moins à engraisser plutôt qu’une marche.

  9. Et si on faisait une carte de France avec des petits drapeaux comme en 1944: Etampes: Territoire occupé// Beziers Territoire libéré// Paris Territoire disputé

  10. Tous ces mairdeux qui bafouent les lois de la ripoublique et qui fricotent et qui défendent des racailles allogènes il nous faut mettre la liste à jour pour ne pas en oublier un le jour J

  11. Exact ! Morandini en avait fait un article il y a quelque temps dans son émission
    il y avait même ce maire LR d’Etampes qui justifiait cette manif
    par le fait qu’il connaissait bien la famille de ces deux voyous
    et qu’il les avait vu grandir à Etampes …
    un maire ami d’une famille crapuleuse et qui voit des gamins devenir des bandits
    franchement belle mentalité de mafieux qu’il a ce maire
    et qui est aller savoir
    qui est peut être aussi le Parrain de cette famille mafieuse maghrébine !

  12. Cela fait 40 ans que la « droite et la gauche » collaborent avec les islamo-dealeurs et ce n’est pas fini. Il n’y a qu’un parti ou un général patriote qui mettra fin à cette honte. Des millions de Français morts pour se faire coloniser par des sous-merdes parasitaires.

  13. Jolie petite ville Étampes. Mon grand père VICTOR BLOUIN. survivant des tranchées de Douaumont et du fort de Vaux avait sa maison, son magasin et son atelier de plomberie au 29 place Notre Dame…….
    Tout ça c’était AVANT………

Les commentaires sont fermés.