Les petites souris de l’Oncle John

Histoire Modélisme Publié le 18 janvier 2021 - par - 10 commentaires

 

PRESENTATION

Aujourd’hui l’Oncle John vous propose une petite balade dans le monde de l’automobile. Lorsque l’on pense aux voitures populaires qui ont marqué l’histoire, on pense généralement à la vénérable Ford T, ou encore à la Coccinelle VW ou la Citroën 2CV. Pourtant, concernant la Coccinelle, la 2CV ou encore le 4CV Renault, c’est une autre voiture adorable qui a inspiré celles-ci, la Fiat 500 Topolino (qui signifie petite souris en italien). En effet, l’industrie automobile européenne et française en particulier doit beaucoup aux ingénieurs, concepteurs et créateurs italiens. Il suffit d’évoquer Bugatti ou des noms tels Flaminio Bertoni, qui a conçu la carrosserie de la Traction avant, la 2CV, de la DS et de l’Ami six. Ou encore Pininfarina, qui a dessiné les Peugeot 403, 404 ainsi que les coupés et cabriolets 504.

Mais revenons-en à notre petite Fiat Topolino. L’idée initiale de créer une voiture du peuple revient aux deux dictateurs de l’époque, Benito Mussolini qui a proposé l’idée au PDG de Fiat, Giovanni Agnelli dès 1930. Et très rapidement, il fut suivi dans cette initiative par Hitler qui demandera à Ferdinand Porsche de concevoir une « volks wagen » (voiture du peuple, en abrégé VW). Si la célèbre VW Coccinelle n’apparaîtra qu’en 1938, la Fiat Topolino, elle, sera produite dès 1936 et jusqu’en 1955. La conception de cette voiture est l’œuvre d’un ingénieur de génie, Dante Giacosa, qui sera par la suite à l’origine de pratiquement toutes les voitures Fiat jusqu’à la Fiat 127.

Pour connaître l’histoire de la Topolino : c’est ici (nouvelle page) et la biographie de Dante Giacosa, c’est ici.

Mais l’histoire de la Topolino ne s’arrête pas ici car son clone, la Simca 5, a propulsé la marque Simca à la quatrième place des constructeurs français derrière respectivement Renault, Citroën et Peugeot. Et, comme par hasard, c’est également un italien, Enrico Teodoro Pigozzi qui est à l’origine de la firme Simca.

Pour l’histoire de Simca c’est ici, et celle d’Enrico Teodoro Pigozzi c’est ici.

Remarquez aussi que l’un des plus grands succès de Simca, la Simca 1000, qui éclipsera la Renault Dauphine et connaîtra un immense succès pendant 16 ans, aura aussi été conçue chez Fiat sous la houlette de … Dante Giacosa.

Le monde est petit.

 

LES MINIATURES

Pendant longtemps, la Fiat Topolino a été pratiquement inconnue au bataillon des fabricants de miniatures. Seul son clone, la Simca 5 a été reproduite en son temps par Dinky Toys France et atteint aujourd’hui des prix stratosphériques sur le marché de la miniature. Heureusement, le clone du clone Dinky a été reproduit par Dinky china récemment et peut aujourd’hui s’acquérir facilement neuf en boite pour une dizaine d’euros.

Quelques années plus tard, la firme italienne Mercury a aussi sorti au milieu des années cinquante la dernière version de la Topolino. Elle aussi atteint aujourd’hui des prix stratosphériques en collection.

Enfin, Norev a sorti en son temps une adorable Simca 5 en plastique qui avait, ho luxe suprême, les portes « suicide » ouvrantes ainsi que le capot moteur. A ma connaissance, aujourd’hui encore, c’est le seul fabricant qui a offert ces fonctions de jeu sur sa miniature.

Dans les années septante la firme italienne Dugu, spécialisée alors dans les modèles de musées, a proposé une sympathique reproduction assez détaillée et en métal de cette jolie voiture. A l’époque, c’était la meilleure reproduction que l’on pouvait trouver de la Topolino.

Plus tard, dans les années quatre vingt, le fabricant italien Brumm s’est enfin décidé à s’attaquer sérieusement au sujet et a produit toute une série de variantes de la Topolino. C’est certainement ce fabricant qui a le plus « couvert » ce sujet et ses modèles sont encore aujourd’hui parmi les meilleures reproductions de cette auto historique.

Pour les amateurs de décors de trains miniatures, la Topolino a aussi été reproduite récemment avec bonheur :

Enfin, pour conclure, l’industrie du jouet s’est pratiquement effondrée en Europe et a été presque intégralement absorbée par les chinois qui nous narguent aujourd’hui en nous revendant pour un prix ridicule des modèles réduits fort bien faits de ce qui furent les gloires de notre histoire automobile. Ils sont décidément très bons pour nous copier et même nous dépasser. La Chine est aujourd’hui incontestablement le No1 mondial du modélisme.

Print Friendly, PDF & Email
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 1 mois

Merci Oncle John de réveiller en nous tous ces magnifiques souvenirs de jeunesse.
Et merci aussi de ces splendides maquettes qui sont un vrai régal des yeux !

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 1 mois

Bonjour,

Un grand merci pour cet article !

palimola
palimola
il y a 1 mois

Merci pour cette histoire fort intéressante et les petites souris présentées sont toutes fort jolies , mon père possédait une petite souris ( en taille réelle ) qui roulait encore tous les jours en 1970 .

Oncle John
Oncle John
il y a 1 mois

Mon ami Philippe Danjou qui possède des collections tout-à-fait exceptionnelles m’autorise à vous faire profiter de l’une de ses vidéos consacré à Simca. Si vous voulez vous régaler de modélisme, n’hésitez pas à vous abonner à sa chaine, vous ne serez pas déçus! Dans cette vidéo vous pourrez aussi apercevoir une Simca 5 originale Dinky Toys:

https://www.youtube.com/watch?v=kzMnQ5TJ4u8&feature=youtu.be

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 1 mois

Merci pour vos articles. Nous apprenons le décès du créateur du personnage de bande dessinée Michel Vaillant : peut-être nous feriez-vous un petit quelque-chose pour évoquer le sujet ?

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 mois
Reply to  Jules Ferry

Bonjour Jules.

97 ans quand même…

Michel Vaillant… un nom qui rappellera à certains le Journal de Tintin. Une époque où l’on aimait l’automobile, la mécanique, la vitesse, les records, les courses…

Maintenant, il faudra trouver un nouveau héros de bande dessinée politiquement correct. Je ne sais pas moi : une sorte de Greta Thunberg noire voilée parcourant les quais de Seine en trottinette électrique et pourchassant l’immonde « P » le populiste…

Oncle John
Oncle John
il y a 1 mois
Reply to  Jules Ferry

@ Jules Ferry. Merci pour l’info que j’ignorais. J’y suis d’autant plus sensible que, comme Jean Graton, l’Oncle John a passé l’essentiel de sa vie à Bruxelles. Je ne pense pas, hélas, posséder quelque chose qui puisse évoquer sa mémoire. Mais c’est sûr, Michel Vaillant a aussi accompagné la jeunesse de votre serviteur au travers d’albums captivants. Et ma passion du modélisme a certainement aussi été inspirée par ces excellentes BD.

Oncle John
Oncle John
il y a 1 mois

Suite à la disparition de Jean Graton, dessinateur de la BD de notre jeunesse « Michel Vaillant », l’Oncle John lui rendra hommage dans son billet du 1er février prochain.

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 1 mois
Reply to  Oncle John

Super, merci Oncle John pour cette réactivité et ce lien, une fois de plus, à l’acte

Oncle John
Oncle John
il y a 1 mois

Ce sera un hommage très modeste puisque le billet est déjà terminé qui parle d’une autre gloire de la France à laquelle Jean Graton s’est intéressé. J’y ai simplement rajouté la mention de l’une de ses œuvres en rapport avec le sujet qui sera évoqué.

Lire Aussi