Professeur Têtelenlair : et si on parlait de la Terre ? 1/3

Histoire Torticolis-têteenlair Publié le 13 janvier 2021 - par - 21 commentaires

 

Partie 1 sur 3

Alors, bien sûr, la Terre, on pourrait en parler pendant des semaines ! Mais on va essayer de synthétiser. Professeur Têtenlair va essayer d’en dire l’essentiel en trois parties. On sait qu’il ne faut pas qu’un sujet s’éternise de trop. C’est un basique. Mais là, franchement ma cousine préfére, là, cette extraordinaire planète sur laquelle on vit, Professeur Têtenlair ne peut pas l’évacuer en une seule partie. Alors, il y en a trois. Mais…hyper passionnantes rassure-toi (enfin, il espère…)

PRESENTATION

La Terre est une planète tellurique, c’est-à-dire une planète essentiellement rocheuse à noyau métallique (principalement le fer qui en est le constituant principal), contrairement aux géantes gazeuses, telle que Jupiter, essentiellement constituées de gaz légers (hydrogène et hélium).

Il s’agit de la plus grande des quatre planètes telluriques du Système solaire, que ce soit par la taille ou la masse. De ces quatre planètes, la Terre a aussi la masse volumique globale la plus élevée, la plus forte gravité de surface, le plus puissant champ magnétique global, la vitesse de rotation la plus élevée et est probablement la seule avec une tectonique des plaques active.

La surface externe de la Terre est divisée en plusieurs segments rigides, ou plaques tectoniques, qui se déplacent lentement sur la surface sur des durées de plusieurs millions d’années. Environ 71 % de la surface est couverte d’océans d’eau salée, les 29 % restants étant des continents et des îles. L’eau liquide, nécessaire à la vie telle que nous la connaissons, est très abondante sur Terre, et aucune autre planète n’a encore été découverte avec des étendues d’eau liquide (lacs, mers, océans) à sa surface.

La Terre s’est formée il y a 4,5 milliards d’années environ et la vie est apparue moins d’un milliard d’années plus tard. La planète abrite des millions d’espèces vivantes, dont les humains (ben…oui, on est une espèce vivante, tu savais pas ?).

La biosphère (= l’espace habité par des êtres vivants) de la Terre a fortement modifié l’atmosphère et les autres caractéristiques abiotiques (= un milieu où la vie est impossible) de la planète, permettant la prolifération d’organismes aérobies (= toute vie ayant besoin d’oxygène pour se développer) de même que la formation d’une couche d’ozone, qui associée au champ magnétique terrestre, bloque une partie des rayonnements solaires, permettant ainsi la vie sur Terre. Les propriétés physiques de la Terre, de même que son histoire géologique et son orbite, ont permis à la vie de subsister durant cette période et la Terre devrait pouvoir maintenir la vie (telle que nous la connaissons actuellement) durant encore au moins 500 millions d’années.

La croûte terrestre est divisée en plusieurs segments rigides appelés plaques tectoniques qui se déplacent sur des millions d’années. Environ 71 % de la surface terrestre est couverte par des océans d’eau salée qui forment l’hydrosphère avec les autres sources d’eau comme les lacs, les fleuves ou les nappes phréatiques. Les pôles géographiques de la Terre sont principalement recouverts de glace (inlandsis de l’Antarctique) ou de banquises. L’intérieur de la planète reste actif avec un épais manteau composé de roches silicatées (généralement solides, mais localement fondues), un noyau externe de fer liquide qui génère un champ magnétique, et un noyau interne de fer solide (comme cité plus haut).

La Terre interagit avec les autres objets spatiaux, principalement le Soleil et la Lune. Actuellement, la Terre orbite autour du Soleil en 365 jours solaires (je pense que tu le savais !) ou une année sidérale. L’axe de rotation de la Terre est incliné de 23,4° par rapport à la perpendiculaire du plan de l’écliptique (= plan de l’orbite terrestre), ce qui produit des variations saisonnières sur la surface de la planète avec une période d’une année tropique (365 jours solaires). Le seul satellite naturel connu de la Terre est la Lune qui commença à orbiter il y a 4,5 milliards d’années. Celle-ci provoque les marées, stabilise l’inclinaison axiale et ralentit lentement la rotation terrestre. Il y a environ 3,8 milliards d’années, lors du grand bombardement tardif, de nombreux impacts d’astéroïdes causèrent alors d’importantes modifications de la surface de la Lune

La Terre a pour particularité, du point de vue de l’être humain, d’être le seul endroit connu de l’univers à abriter la vie telle que nous la connaissons, comme la faune (dont entre autres l’espèce humaine) et la flore. Les croyances humaines ont développé de nombreuses représentations de la planète, dont une personnification en tant que déité (Déesse), la croyance en une terre plate, et la Terre en tant que centre de l’univers. La science qui étudie la Terre est la géologie.

LES CHIFFRES

COMMENT SE SITUE LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE ?

Le Système solaire comporte :

– une étoile (le soleil lui-même)

– huit planètes confirmées dites aussi « telluriques »(ayant en tout 175 satellites naturels connus et usuellement appelés « lunes »)

– cinq planètes naines

– des milliards de petits corps (astéroïde, météorites, planètes mineures, comètes, poussières interplanétaires, etc…)

Voilà mon cousin. On va arrêter là cette première partie. Mais rassure-toi, il en reste encore deux autres ! A mercredi prochain pour la deuxième partie sur les trois.

 

Print Friendly, PDF & Email
21 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mary
Mary
il y a 15 jours

Merci pour ce cours sur la belle planète Terre, à vous lire mercredi prochain.

Cesar95
Cesar95
il y a 15 jours

J’ai appris tout ce qui précédé à l’ancienne école, celle des maîtres et maitresses. Une nuance toutefois: notre chère planète avec la lune constitue un ensemble unique qui tourne d’un seul bloc autour du soleil! La lune, de ce fait, ne devrait pas mériter ce diminutif de satellite. Le trajet elliptique en 365jours est le trajet du barycentre terre-lune.

tintin
tintin
il y a 14 jours
Reply to  Cesar95

La lune est le satellite de la terre la différence entre ces deux planètes est leur révolution a peut près un mois pour la première et une journée pour la seconde . Toutes les planètes ( et leur satellites respectifs ) constituant notre système planétaire sont des satellites de notre étoile.

Merci pour votre article , cela nous change de Mahomet et des Mondialistes

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 14 jours
Reply to  tintin

Oui, Tintin, tu as parfaitement raison. Pour nos amis lecteurs il serait bon de préciser ce qu’est une révolution en astronomie. Un « mouvement de révolution » est un déplacement circulaire elliptique et périodique d’un astre. Comme tu le dis très bien, la période de révolution de la Terre autour du Soleil est d’environ 365 jours et la période de révolution de la Lune autour de la Terre est de l’ordre de 27,32 jours.

La période de révolution répond à la troisième loi de Kepler (formule mathématique), éditée en 1618, également appelée « loi des périodes ». Cette loi s’applique également au mouvement de révolution des satellites, naturels ou artificiels, autour des planètes, c’est-à-dire des systèmes binaires, hors des systèmes du domaine de la physique quantique, {électron, noyau} par exemple.

Le cas particulier de la Lune
Depuis la Terre, nous voyons toujours la même face de la Lune. Ce satellite naturel a la particularité de présenter une période de révolution égale à sa période de rotation. Dans ce cas, on parle de « rotation synchrone ». Voir l’article du Professeur Têtenlair sur RR du 25/11/2020, intitulé « Quelles sont les périodes où l’on peut voir l’une et l’autre face de la Lune ? Ben…jamais ! Étonnant, hein ? » et que tu peux lire ou relire en cliquant ici.

Et merci pour tes encouragements !

tintin
tintin
il y a 13 jours
Reply to  Cachou

merci pour les infos complémentaire . Mais je ne parlais pas de la révolution ( rotation ) de la terre autour de son astre mais de la sienne sur 24 heures.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 13 jours
Reply to  tintin

👍

tintin
tintin
il y a 14 jours
Reply to  Cesar95

Le temps finira par vous donner raison , la lune s’éloigne progressivement de la terre . De l’ordre de quelques centimètres chaque année . Le champ gravitationnel de la terre finiras par ne plus avoir suffisamment d’effet sur la lune . Qui ne seras plus notre satellite . Et cela risqueras d’avoir des gros impacts sur notre planète .Un des premiers sur les marées qui sont dues aux champs gravitationnels combinés de la lune du soleil et notre propre rotation .

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 14 jours
Reply to  tintin

Oui, tu dis vrai tintin. La Lune ne cesse de s’éloigner de la Terre. Dans le passé, la Lune n’a pas toujours été aussi éloignée de la Terre. Selon les scientifiques, la distance qui la sépare de notre planète aurait même considérablement augmenté depuis sa formation il y a 4,5 milliards d’années.

En effet, la Lune résulte des débris d’une collision entre une planète de la taille de Mars et la Terre. Un événement que les scientifiques sont parvenus à simuler par ordinateur. D’après leurs résultats, à cette époque, la distance Terre-Lune avoisinait environ les 22.500 kilomètres. C’est bien inférieur aux 385.000 kilomètres qui séparent les deux astres aujourd’hui.

Ainsi, depuis sa formation, la Lune ne cesserait de tourner et de s’éloigner de notre planète à une vitesse estimée à 3,78 centimètres par an. Un phénomène essentiellement dû, selon les spécialistes, aux marées terrestres. L’onde créée par le déplacement des eaux exercerait une force gravitationnelle sur la Lune qui accélèrerait son mouvement et entrainerait son lent éloignement.

Quand la Lune sera suffisamment éloignée de la terre, tu as raison tintin, les conséquences sur terre seront importantes. Mais heureusement, d’après les spécialistes, il faudra attendre plusieurs milliards d’années avant que l’éloignement de la Lune ne produise ces changements. 

tintin
tintin
il y a 13 jours
Reply to  Cachou

Il me semble avoir lu que lorsque la lune ce seras défaite de notre champs gravitationnel , cela auras pour conséquence une accélération de notre propre révolution . Entrainant des conséquences plus ou moins graves pour toutes vies tant organique qu’anorganiques . Mais effectivement nous avons le temps de voir ce qui seras de l’ordre cataclysmique.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 14 jours
Reply to  Cesar95

Merci Cesar95 de l’intérêt que tu portes à ces questions. Tu as raison, pour considérer le trajet elliptique autour du soleil concernant l’ensemble Terre-Lune on se réfère au barycentre. Le barycentre est un point résultant construit à partir d’un ensemble d’autres. Le barycentre entre les masses de la Terre et de la Lune se situe entre ces deux masses et se trouve à l’intérieur de la Terre. Le Professeur Têtenlair a expliqué, dessins et animations à l’appui, ce qu’est le barycentre dans son article sur RR du 25/11/2020, intitulé « Quelles sont les périodes où l’on peut voir l’une et l’autre face de la Lune ? Ben…jamais ! Étonnant, hein ? » et que tu peux lire ou relire en cliquant ici.
L’Union Astronomique Internationale a établi des définitions précises pour les planètes et les satellites naturels (aussi appelé lunes). Ces deux définitions sont assez compliquées, mais on les résume de la façon suivante :
– une planète est un corps céleste qui gravite autour d’une étoile sans émettre de lumière par elles-mêmes
– un satellite naturel est un astre qui tourne autour d’une planète
Voilà pourquoi la Lune garde sa qualification de satellite. Et puis, ce n’est pas la taille qui fait le distinguo entre planète et satellite naturel. Ganymède (lune de Jupiter et plus gros satellite du système solaire) et Titan (lune de Saturne) deuxième plus grand satellite après Ganymède, sont tous les deux plus grand que Mercure qui pourtant, elle, est une planète, eux n’en étant pas.
En effet, Mercure tourne autour du soleil, et les deux autres tournent autour d’une planète.
Enfin, petite précision, l’orbite de la Lune par rapport au plan de l’écliptique (= orbite terrestre) est inclinée de 5 degrés C’est pourquoi, au moment de la nouvelle lune, la Lune passe habituellement au-dessus (au nord) ou en dessous (au sud) du Soleil. Les points où l’orbite de la Lune croise l’écliptique (plan orbital de la Terre) s’appellent les « nœuds » lunaires.

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 15 jours

Bonjour,

Un grand merci pour cet article !

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 14 jours
Reply to  Antiislam

👍

Alexcendre62
Alexcendre62
il y a 14 jours

Et oui la bonne taille ou la bonne masse pour garder son atmosphère ensuite la bonne distance d’un excellent soleil ( il faut bien le dire ) mise en rotation autour de ce dernier ensuite en rotation sur elle même puis inclinée pour équilibrer le rayonnement sur toute sa surface sur une année .Puis sur cette terre le rayonnement solaire nourrit tout par la chaleur de ses rayons et de ses UV dans le processus de la photosynthèse etc etc . Nous avons vraiment de la chance de vivre sur une telle planète le génie qui a réalisé cette prouesse mérite bien notre plus grand respect et surtout en la préservent de la folie de certains d’entre nous dont la conscience est proche du panier troué . Surtout ne nous laissons pas abuser par la théorie du hasard Einstein a déjà répondu a cette question je suis de son avis .

tintin
tintin
il y a 14 jours
Reply to  Alexcendre62

Sans vouloir jouer les trublions l’axe de rotation incliné d’un peu plus de 20 degré n’est pas voulu ni fait pour une meilleure répartition du rayonnement solaire . De plus quand nous sommes en hiver il faut savoir que sur le plan elliptique nous sommes au plus prés de notre astre . Et pourtant c’est là qu’il fait le plus froid . Cela tient justement à la façon dont nous recevons les rayonnement solaire ,ils nous effleurent au lieu de les prendre de front . De plus le soleil pourrais contenir plus d’un millions de notre belle planète bleu . Alors ca chaleur n’as pas besoin que notre axe soit incliné. L’inclinaison des planétes est plus du à des chocs méga titanesques . Certaines planètes sont des morceaux de planètes du à des chocs.

tintin
tintin
il y a 14 jours
Reply to  Alexcendre62

Les planètes ne sont pas des sphères parfaites ,la notre les pôles sont écrasés . Ce qui logiquement pourrait expliquer l’inclinaison dans l’axe de rotation.

Alexcendre62
Alexcendre62
il y a 14 jours
Reply to  tintin

Tintin . Merci de vos précisions mon propos n’avait que la prétention de souligner mon émerveillement devant cette belle mécanique qui tourne et qui nous apporte beaucoup a nous modestes terriens et a la vie dans sa globalité .

tintin
tintin
il y a 13 jours
Reply to  Alexcendre62

Quand je vois les tortues marines qui meurent étouffées par notre maudit plastique. Cet animal si doux, si tranquille, si apaisant dont l’origine remonte à des millions d’années , je doute de l’émerveillement de notre espèce devant cette belle mécanique , dont l’équilibre tient à un fil d’Ariane.

Claire
Claire
il y a 14 jours

Et pourquoi n’est’il plus question de Pluton ?

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 14 jours
Reply to  Claire

Elle n’est plus considéré comme un planète mais comme un astéroïde capté par l’attraction du soleil !
Son orbite n’est pas dans le même plan que les planètes !

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 13 jours
Reply to  Claire

@ Claire
@ Jean-Paul Saint-Marc
 
Claire, tu demandes : « Et pourquoi n’est-il plus question de Pluton ? ». Ah, ah, voilà une sacrée, sacrée bonne question !
Jean-Paul Saint-Marc t’a apporté un élément de réponse intéressant.
Pour que tu comprennes davantage, voici quelques petites explications complémentaires (en faisant le plus court possible).

En 2006, Pluton a été déclassée par l’Union Astronomique Internationale (UAI) de « planète » pour passer à « planète naine ». Ceci a attristé beaucoup d’astronomes amateurs (comme ton serviteur) et un certain nombre de professionnels ne l’on pas non plus bien digéré. Mais la science ne peut pas se payer le luxe de faire dans l’émotionnel, elle ne doit faire que dans le rationnel. Et cette décision est tout à fait rationnelle.

Je te rassure, Claire, Pluton fait toujours parti du système solaire ! Alors, l’UAI impose trois conditions pour être une planète :

  • 1) Une planète doit être en orbite autour du Soleil et non en orbite autour d’un autre objet céleste.
  • 2) Une planète doit avoir atteint une forme sphérique

Cette forme sphérique doit être en équilibre dit “hydrostatique”, qui donne une forme quasi-sphérique à une planète, et provoquant des forces de gravité.

  • 3) Une planète doit avoir nettoyé son orbite

Lorsqu’un astre, en parcourant son orbite, passe près d’autres corps plus petits, il les attire à lui du fait de la gravité. Les objets finissent par se percuter et donner naissance à un astre de plus en plus gros, attirant à lui de plus en plus de corps célestes présents sur son orbite. Cet astre finit par être seul sur sa trajectoire : on dit qu’il a nettoyé son orbite. C’est le cas des planètes du système solaire.

Voilà. Alors Pluton respecte-t-il ces trois conditions pour garder son statut de planète ?

  • Condition 1 : oui, Pluton à son orbite autour du soleil. Elle est très excentrique et présente une distance moyenne de 5,9 milliards de km du Soleil – entre 4,3 et 7,4 milliards de km, soit entre 30 et 49 UA du fait d’une orbite très inclinée – Pluton entre dans l’orbite de Neptune lorsqu’elle est à son périhélie – le point de sa trajectoire le plus proche du Soleil. Pluton a donc sa propre orbite autour du soleil et met 248 ans et 31 jours à en faire le tour.
  • Conditions 2 : oui, Pluton a une forme sphérique. Pluton possède même cinq satellites naturels (lunes) : Charon, Nix, Hydra, Keberos et Styx.
  • Conditions 3 :et bennnn, non ! Et c’est là que le bât blesse. L’orbite de Pluton se situe dans une zone appelée « Ceinture de Kuiper ». C’est quoi ce truc ?

La Ceinture de Kuiper (parfois appelée ceinture d’Edgeworth-Kuiper), est une zone du Système solaire s’étendant au-delà de l’orbite de Neptune, entre 30 et 55 unités astronomiques (ua). Cette zone en forme d’anneau est similaire à la ceinture d’astéroïdes, située entre Mars et Jupiter, mais plus étendue, 20 fois plus large et de 20 à 200 fois plus massive. Il s’y balade des milliards de petits corps qui sont des restes de la formation du Système solaire, qui ne se sont pas accrétés pour former des planètes.

Et comme Pluton n’a donc pas nettoyé son orbite (= n’est pas tout seule sur cette orbite), snif !, elle n’est plus une planète…Elle est toujours considérée comme un objet de la Ceinture de Kuiper. Mais comme elle y est presque, l’UAI lui a attribué le nom de « Planète naine ».

Sont, jusqu’à aujourd’hui, considérées comme planètes naines cinq astres, soit, en ordre décroissant de taille, Éris (transneptunien), Pluton (ancienne planète), Cérès (dans la ceinture d’astéroïdes principale), Makémaké et Hauméa (objets de la ceinture de Kuiper).
Mais des centaines d’autres sont candidates pour ce titre de « Planète naine ». La liste risque donc de s’allonger dans les années à venir.

Pluton fait-elle partie du système solaire ?
Mais bien sûr qu’elle en fait toujours partie, mais en tant que planète naine !

gigobleu
gigobleu
il y a 7 jours

Fantastique! La terre est un véritable vaisseau spatial parfaitement adapté et réglé pour assurer la vie. En fait nous sommes des astronautes et nos vêtements nous suffisent comme combinaison spatiale que nous adaptons selon les saisons et les températures.

Lire Aussi