Quelles sont les périodes où l’on peut voir l’une et l’autre face de la Lune ? Ben…jamais ! Étonnant, hein ?

Histoire Torticolis-têteenlair Publié le 25 novembre 2020 - par - 11 commentaires

Dans la représentation la plus simple, on peut dire que la Lune a une orbite elliptique (1) autour du centre de la Terre, qui lui-même (le centre) tourne autour du Soleil. Pour être plus précis, on peut résoudre le problème à deux corps, ce qui permet de montrer que la Terre et la Lune orbitent en fait autour du barycentre (2) du système double, qui lui-même tourne autour du Soleil, l’influence gravitationnelle perturbatrice du Soleil étant faible par rapport à leur interaction mutuelle.

Comme ce barycentre se trouve à l’intérieur de la Terre, à environ 4 700 kilomètres de son centre, le mouvement de la Terre est généralement décrit comme une « oscillation », et le système Terre-Lune est donc le plus souvent considéré comme un système planète-satellites plutôt qu’une planète double.

La période de rotation de la Lune est la même que sa période orbitale et elle présente donc toujours le même hémisphère (nommé « face visible de la Lune ») à un observateur terrestre (l’autre hémisphère est donc appelé « face cachée de la Lune »). On dit que la Lune présente une rotation synchrone, la Lune ayant une rotation sur elle-même qui coïncide avec celle de sa révolution autour de la Terre.

Pour encore mieux comprendre ce phénomène, voici, ci-dessous, une petite animation :

– à gauche, tu verras la Lune telle qu’elle tourne avec sa rotation synchrone ci-dessus expliquée. Elle présente toujours la même face vue depuis la Terre

– à droite la Lune sans rotation sur elle-même ou une rotation non synchrone avec la Terre. Si la réalité était dans ce cas de figure, nous verrions toutes les faces de la Lune

Surprenant, hein ?

Cette rotation synchrone résulte des frottements qu’ont entraînés les marées causées par la Terre à la Lune, et qui ont progressivement amené la Lune à ralentir sa rotation sur elle-même, jusqu’à ce que la période de ce mouvement coïncide avec celle de la révolution de la Lune autour de la Terre.

Actuellement les effets de marée de la Lune sur la Terre ralentissent la rotation de cette dernière et provoquent un léger éloignement des deux astres d’environ 3,78 cm par année. Du fait de cet éloignement et du ralentissement qui fait que la durée du jour terrestre augmente de 15 μs (3) par an, la Lune à sa naissance orbitait à une distance 2 fois moindre qu’aujourd’hui et la Terre tournait alors sur elle-même en 6 heures. Ça t’en bouche un coin, hein, ma cousine ?

Les points où l’orbite de la Lune croise l’écliptique (plan orbital de la Terre) s’appellent les « nœuds » lunaires : le nœud ascendant est celui où la Lune passe vers le nord de l’écliptique et le nœud descendant est celui où elle passe vers le sud.

Bon, alors, cette face cachée qu’on ne voit jamais, on peut la voir ? Et bien, la voilà !

Comment la voir ? Différentes sondes sont allées se balader derrière la Lune, et ont envoyé des tonnes de photos. C’est pas compliqué !

Alors maintenant une petite carte de la Lune, face visible :

Et là-dedans, les américains sont allés se balader où ? Ici

Et qui est allé se balader là-haut ? Eux :

Et, pour tout savoir sur leurs exploits et sur-eux-mêmes…

Voilà, tu sais tout !

La semaine prochaine, nous parlerons des aurores polaires. Tu sais, ces merveilles à en pleurer de beautés !! Et comme c’est toi, ce sera en deux parties. C’est pas beau, ça ?

===============

(1) Une orbite elliptique est la rotation d’un objet autour d’un autre dans un chemin ovale appelé ellipse.

(2) Le barycentre est un point résultant construit à partir d’un ensemble d’autres. Le barycentre entre les masses de la Terre et de la Lune se situe entre ces deux masses.

Dans le cas de la Terre et la Lune, le barycentre se trouve à l’intérieur de la Terre :

(3) Environ, un peu moins de deux millisecondes par siècle

 

 

Print Friendly, PDF & Email
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
J
J
il y a 2 mois

Dans quelques années, la lune sera trop loin pour que la Terre conserve son influence sur elle, et elle s’éloignera. Nous perdrons notre unique satellite, le monde ne sera plus comme avant ! Blague à part, cette face cachée de la lune ressemble à une belle crêpe.

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 2 mois

Bonjour,

Merci pour cet article !

Hollender
Hollender
il y a 2 mois

Adieu les marées……..Et la pêche à pied…. 😢😢

claude t.a.l
claude t.a.l
il y a 2 mois

Ah, la face cachée de la lune …

Quel magnifique endroit pour y envoyer les  » migrants « ,  » exilés « ,  » réfugiés  » etc … ainsi que ceux qui les soutiennent : ainsi, on ne les verrait plus jamais !

( et, comme Antiislam, merci pour l’article )

Oncle John
Oncle John
il y a 2 mois

Merci beaucoup professeur Têtenlair. Vraiment captivant! Et merci d’avoir rendu hommage aux astronautes que nous avons connus en pleine forme et qui sont pour la plupart aujourd’hui décédés. Nous sommes vraiment bien peu de choses en regard de l’immensité et la perfection incroyable de l’univers et aussi du temps qui passe inexorablement. James Irwin (Apollo 15) a dit: « Le plus important n’est pas que l’homme ai marché sur la lune mais que Dieu soit venu marcher sur la terre en Christ » A méditer … J’ai aussi écris un truc sur le sujet il y a quelques temps:
https://www.dreuz.info/2019/07/18/il-y-a-50-ans-le-21-juillet-1969-lamerique-decrochait-la-lune/

Gamma
gamma
il y a 2 mois

Bonjour Oncle John,

Je cite :
« Nous sommes vraiment bien peu de choses en regard de l’immensité ».

Je ne suis pas d’accord avec cette phrase qui souvent est citée quand on appréhende l’univers. Mesurer notre dimension en matière de grandeur physique n’a aucun sens. Mesurer l’homme par rapport à son abstraction ‘intelligente » est plus correcte que par les différentes grandeurs qui parsèment l’univers. Car l’univers devrait se mesurer en matière d’intelligence et non en grandeur physique. La terre n’est rien par rapport au soleil. Notre soleil n’est rien par rapport à d’autres soleils comme Antares par exemple. Dites moi quelle « grandeur » dans l’univers serait une référence ? Et l’on peut continuer indéfiniment… Donc ça n’a pas de sens. Par contre, jusqu’à preuve du contraire, il n’y a que l’homme, aujourd’hui, qui est capable d’appréhender l’univers par son intelligence et sa réflexion par l’abstraction. Donc nous ne sommes pas rien. Les planètes et étoiles se contentent d’être. L’homme EST, et par son intelligence il traduit les grandeurs. Mais quelle grandeur est plus « Grande », celle qui « EST » ou celle qui « Ré »alise » que les choses « sont » ?
cdt

Oncle John
Oncle John
il y a 2 mois

@ gamma. Je partage aussi votre analyse. Je dirais que l’homme a trois dimensions, physique (et limitée par le temps et l’espace), psychique et spirituelle. Et l’homme a aussi reçu la capacité d’intelligence de pouvoir transformer la matière. Par contre, il ne possède aucune compétence créatrice. Il ne peut que transformer ce qui existe (ou qui est) déjà. Et ceci dit, nous sommes encore loin d’avoir fait le tour de la question … Bonne journée, Cordialement,

Gamma
gamma
il y a 2 mois

@Oncle John
Merci pour votre réponse.
Amplement d’accord; l’homme ne fait que transformer ou composer avec ce qu’il a à sa disposition. Car quand on me parle de créateur, genre grand couturier ou peintre ou oeuvre d’art je répond souvent : »il n’y a pas de création mais de transformation ou composition. Là réside le génie. On ne produit une oeuvre qu’à partir d’éléments existants. Personne ne peut imaginer ce qui n’existe pas. Ex: un humain avec des ailes. L’homme existe ainsi que les ailes; quand on assemble le tout ça donne un homme avec des ailes.
Par ailleurs, le soleil, même la supernova qui a explosé ne crée rien. Car dans création il y a intention. Je ne crois pas que les élément chimiques ont une intention, mais appliquent des règles universelles. La création n’est que du domaine de Dieu s’il existe.
Maintenant quel est l’origine de l’univers – si on peu parler d’origine – ceci est une autre histoire.
Merci pour cet échange.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 1 mois

@ gamma et Oncle John
Je viens de prendre connaissance à l’instant même de vos échanges. Ils sont tout à fait passionnants.
Je dois avouer à gamma que je n’ai jamais pensé à ce qu’il nous explique que l’homme n’est pas plus petit dans l’univers ni plus grand qu’autre chose, la dimension physique n’étant plus de mise dans cet environnement. Je viens de découvrir cette notion et je la trouve extrêmement juste.
Il est vrai que le fait d’avouer « que sommes-nous face à l’univers ? » laisse entendre que nous sommes faibles et impuissants. En fait, quelles que soient les tailles, tous les éléments de la nature ont des pouvoirs.
Nous pourrions dire dans le même esprit, parlant d’un virus ou d’une bactérie, « Qu’est-il par rapport à nous ? », humains, puisque sa taille par rapport à la nôtre est insignifiante. On ne le voit même pas, mais ces ravages sont énormes, nous le constatons aujourd’hui, ainsi qu’en 1918 pour la grippe espagnole. Cette pandémie a fait de 20 à 50 millions de morts selon l’Institut Pasteur, et peut-être jusqu’à 100 millions selon certaines réévaluations récentes, soit 2,5 à 5 % de la population mondiale.
Ainsi, gamma, force est de constater que tu es dans le vrai en disant que la grandeur n’est pas liée à l’apparence physique. Merci de m’avoir fait prendre conscience de cette notion à laquelle je n’avais jamais réfléchi. Ainsi donc, il n’y a aucune grandeur pouvant être utilisé comme référence.
Oncle John mais tout de même en valeur l’Homme lorsqu’il affirme, avec justesse :  » Par contre, jusqu’à preuve du contraire, il n’y a que l’homme, aujourd’hui, qui est capable d’appréhender l’univers par son intelligence et sa réflexion par l’abstraction. »
Je diffère un peu de vous deux lorsque vous dîtes que l’homme ne peut que transformer et non pas créer. De par sa nature, l’homme peut créer de toute évidence. C’est la capacité des artistes que de créer par l’utilisation d’outils.
C’est la différence entre un scientifique et un artiste. Un scientifique va trouver. S’il ne trouve pas, un autre le fera plus tard. Un artiste va créer. S’il ne crée pas, un autre ne créera pas les mêmes choses. Les créations du premier artiste n’existeront plus jamais s’il ne les a pas exprimés et matérialisées.
Enfin, on en arrive à deux notions qui ont la réputation d’être inconciliables, et qui pourtant le sont dans certains domaines, et particulièrement dans l’univers : la science et Dieu. Je ne cesse d’entendre de tous les côtés que Dieu n’existe pas et que l’univers n’est qu’une évolution et des changements chimiques suivant des règles.
Je ne cesse donc de faire toujours la même réponse : avant tout changement il existe quelque chose, si ce quelque chose est le fruit d’une modification, il existait auparavant les éléments ayant permis cette modification et ainsi de suite. Qui donc a pu provoquer le début de tout cela ? Pour moi cela ne peut être que Dieu.
Ces fameuses règles physiques et mathématiques que respecte l’univers ne peuvent également avoir été établis que par Dieu.
Après la création et les règles créées par Dieu, tout le reste a suivi les évolutions au fil du temps.

Oncle John
Oncle John
il y a 1 mois

@ Cachou. Quand je disais que l’homme n’a rien créé, je parlais de la matière. L’homme ne crée pas la matière mais il est capable de la transformer (et d’ailleurs, Dieu n’a pas besoin de l’homme pour faire de même). Sauf que Dieu est le créateur de la matière selon mes convictions.

Cachou
cachou
il y a 1 mois

👍

Lire Aussi