Les médias français mentent : Trump n’a pas reconnu la victoire de Biden !

N’oubliez pas de lire nos 8 articles sur la fraude électorale massive dont les Démocrates se sont rendus coupables aux États-Unis, articles remplis d’informations que vous ne trouverez nulle part dans les médias français :

États-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !
États-Unis : la plus énorme fraude électorale de l’Histoire !
États-Unis : 32 infos capitales sur la fraude électorale !
États-Unis : Trump ne doute pas de la victoire !
États-Unis : 18 nouvelles infos capitales sur les fraudes électorales !
États-Unis : la contre-attaque judiciaire de Trump contre les fraudes électorales !
Fraudes US : incroyables révélations sur les machines à voter Dominion !
États-Unis : 27 infos supplémentaires sur les fraudes électorales massives !
 

Les preuves de fraude électorale s’accumulent

Pendant que les médias français répètent en boucle qu’il n’y a aucune preuve que des fraudes électorales aient eu lieu lors de l’élection présidentielle américaine, de telles preuves continuent à s’accumuler dans les 6 Swing States où le Président Trump a envoyé des équipes d’enquêteurs, d’avocats et de juristes (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona).

Il y a quelques jours, Rudy Giuliani, l’avocat personnel du Président Trump, qui supervise la lutte judiciaire contre ces fraudes massives, a révélé que ses équipes ont maintenant réuni plus de 1000 affidavits (témoignages sous serment) rédigés et signés par des témoins directs des fraudes électorales commises par les Démocrates.

Rappelons qu’un affidavit est une “evidence” (preuve) utilisable en justice. Donc, quand les médias français prétendent qu’il n’y a aucune preuve de fraude, ils mentent ouvertement, outrancièrement, définitivement.

L’administration Trump n’a pas reconnu une “victoire” du sénile Biden

Depuis hier soir, les médias français affirment mensongèrement que l’administration Trump aurait reconnu une “victoire” du sénile Biden, suite au communiqué de l’administratrice du GSA, Emily Murphy, annonçant l’octroi de 7,3 millions de dollars à son équipe de prétendue “transition”.

Le GSA (General Service Administration) est une agence américaine qui est chargée de gérer les transitions entre présidents américains. La loi prévoit des étapes précises, et les obligations du GSA sont strictement définies. Ces obligations débutent bien avant l’élection présidentielle. Ainsi, depuis que le sénile Biden a été choisi comme candidat par le parti Démocrate, en août dernier, le GSA a accordé à son équipe un certain nombre de services (bureaux, voitures, équipements divers), comme il doit le faire pour tout candidat à l’élection présidentielle. (Note 1)

C’est dans le cadre de ces obligations légales, sans aucun rapport avec le résultat final de l’élection présidentielle, que l’administratrice du GSA a pris sa décision.

Son communiqué précise clairement que, contrairement à ce que les médias français prétendent, aucun vainqueur à l’élection présidentielle n’a pour le moment été désigné.

Extraits du communiqué d’Emily Murphy, administratrice du GSA :

« Le GSA ne décide pas de l’issue des litiges juridiques et des recomptages, et ne détermine pas non plus si de telles procédures sont raisonnables ou justifiées. La Constitution, les lois fédérales et les lois des États confient la résolution de ces questions au processus de certification des élections et aux décisions des tribunaux compétents. »

« Comme vous le savez, l’administrateur du GSA ne sélectionne ni ne certifie le gagnant d’une élection présidentielle. Au lieu de cela, le rôle de l’administrateur du GSA, tel que défini par la loi, est extrêmement restreint : rendre des ressources et services disponibles dans le cadre d’une transition présidentielle. (…) Le véritable vainqueur de l’élection présidentielle sera déterminé par le processus électoral détaillé dans la Constitution. »

Ce communiqué peut être téléchargé ici :

https://www.gsa.gov/cdnstatic/2020-11-23_Hon_Murphy_to_Hon_Biden_0.pdf

Preuve est donc faite que, dans cette affaire aussi, les médias français mentent ouvertement, outrancièrement, définitivement.

Le message du Président Trump sur le GSA

Peu après le communiqué de l’administratrice du GSA, le Président Trump a posté sur Twitter le message suivant :

« Rappelez-vous que le GSA a été formidable et qu’Emily Murphy a fait un excellent travail, mais le GSA ne détermine pas qui sera le prochain président des États-Unis. »

Il n’y a pas de scission entre les avocats de Trump et Sydney Powell

Depuis dimanche, les médias français affirment mensongèrement qu’il y aurait une scission entre les avocats du Président Trump et l’avocate Sidney Powell, qui supervise l’enquête sur les machines à voter Dominion, soupçonnées d’avoir permis l’attribution de milliers de voix pour Trump au sénile Biden.

En réalité, les équipes travaillant pour le Président Trump ont récemment redéfini leurs objectifs respectifs : sous la direction du Rudy Giuliani (assisté par Jenna Ellis), ces équipes continuent à monter les dossiers de plaintes qui ont été et vont être déposées à l’échelon fédéral pour exiger la non-certification des résultats des élections dans les 6 Swing States contestés (Pennsylvanie, Géorgie, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona), en raison des fraudes massives qui y ont eu lieu. Ces plaintes ont pour but d’empêcher ces États d’envoyer des grands électeurs à Washington pour élire le prochain président des États-Unis.

Pendant ce temps, Sidney Powell, qui n’a jamais été embauchée par le président Trump comme avocate, continue à enquêter sur les machines à voter Dominion et sur le logiciel électoral Smartmatic, pour le compte de l’organisation “Defending the Republic” (Défendre la République), et elle vient d’annoncer qu’elle déposera bientôt un dossier de plainte d’une ampleur sans précédent contre les firmes Dominion et Smartmatic. Sa plainte aura pour but de faire emprisonner les responsables des fraudes électorales commises grâce aux machines à voter Dominion. (Note 2)

Preuve est donc faite que, dans cette affaire aussi, les médias français mentent ouvertement, outrancièrement, définitivement.

Radio Paris ment

Ce sont ces mêmes médias français qui ont prétendu mensongèrement, pendant deux ans et demi, de novembre 2016 à avril 2019, jusqu’à ce que le rapport Mueller le reconnaisse totalement innocent, que le Président Trump était coupable de collusion avec la Russie, alors qu’il est le plus grand patriote américain qui soit.

Ce sont ces mêmes médias français qui s’entêtent à prétendre que « l’immigration est une chance pour la France », alors que les Français sont de plus en plus scandalisés de voir leur pays détruit sous leurs yeux par l’invasion migratoire.

Ce sont les mêmes médias de caniveau qui s’entêtent à prétendre que « l’islam est une religion de paix et d’amour », alors que les Français sont de plus en plus ulcérés de voir les crimes effroyables commis par les musulmans dans leur pays.

La falsification du réel par les médias français

Depuis des années, les médias français sont lancés dans une entreprise de falsification du réel, basée sur l’inversion des faits.

Comme la “Pravda” (“vérité” en russe), journal du Parti communiste de l’Union Soviétique, qui diffusait la propagande communiste en URSS, les médias français tentent d’imposer une réalité alternative, n’ayant aucun rapport avec la réalité réelle.

Les journalistes français, moralement corrompus, fanatisés par leur idéologie anti-occidentale, vivent dans un monde parallèle, dans lequel la vérité est le mensonge, et le mensonge la vérité.

Dans son chef-d’œuvre prémonitoire, George Orwell décrivait la perversion morale des journalistes contemporains :

« La guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force. » (George Orwell, “1984”)

Et le mensonge c’est la vérité.

Maxime Lépante

Notes :

(1) GSA’s Role in Presidential Transitions

https://www.gsa.gov/about-us/mission-and-background/gsas-role-in-presidential-transitions

(2) Sidney Powell Agrees She Is Not Part of Trump Legal Team, Says Lawsuit Coming This Week: ‘It Will Be Epic’

https://www.breitbart.com/politics/2020/11/23/sidney-powell-agrees-she-is-not-part-trump-legal-team-says-lawsuit-coming-this-week-it-will-be-epic/

https://ripostelaique.com/les-medias-francais-mentent-trump-na-pas-reconnu-la-victoire-de-biden.html

4 Commentaires

  1. merci pour cette info!
    je m’inquiétais suite aux dernières infos de nos journalopes, non journasalopes ,
    Trump n’est pas encore à terre,
    prions pour sa victoire et pour que les fraudeurs aillent faire un tour en prison,
    j’attends avec impatience le procès qui fera tomber Soros, et sa progéniture

  2. En se conformant aux lois le président ne pourra pas être poursuivi ou attaqué par les médias qui attendent furieusement le moindre faux pas présidentiel. Trump génial ! Quel homme et dire qu’il n’a pas besoin de faire tout ce qu’il fait pour son pays…!

  3. Mentir, et faire d’abominables fautes d’orthographe, tout ce qu’ils savent foutre.

Les commentaires sont fermés.