Boko Haram : les bécasses Macron, Trierweiler, Pécresse… vont-elles manifester pour que soit sécurisé le chemin de l’école ?

Islam Publié le 17 décembre 2020 - par - 4 commentaires

Envie de hurler… Ça recommence…

En 2014, 276 gamines avaient été enlevées… Ben oui, en islam, les filles doivent se taire, servir l’homme et faire des enfants. Surtout pas aller à l’école. 

6 ans après, ce sont 333 écoliers qui ont été enlevés de leur école… au grand désespoir des parents, qui espéraient dans un premier temps que ce serait des bandits de grand chemin, espérant une rançon. Quand le mot Boko Haram est prononcé, c’est le désespoir… Vont-ils transformer les petits écoliers en soldats, en djihadistes, en violeurs ? Vont-ils les utiliser comme esclaves, vont-ils les vendre à d’autres négriers ? Les chrétiens seront convertis de force à l’islam, d’ailleurs. Leur sort est terrible, on s’en doute et on imagine le désespoir des parents… qui ont peut-être, pour certains, déjà perdu une de leurs filles en 2014 !

https://francais.rt.com/international/81807-ca-change-tout-boko-haram-revendique-kidnapping-plus-300-lyceens-nigeria

Boko Haram, c’est les Talibans du Nigeria… Adeptes d’un islam littéral, ils veulent appliquer ici et maintenant les préceptes de Mahomet…

Qui s’alarme du calvaire subi par les 219 jeunes filles aux mains de Boko Haram depuis deux ans ? Qui ?

Lettre ouverte à Dalil Boubakeur : les chrétiennes converties de force par Boko Haram pourront-elles renoncer à l’islam ? Par Jean Théron

Boko Haram : en terre d’islam, il vaut mieux être violeur que violée… Par Philippe Jallade

Alors, il y a 6 ans, après l’enlèvement de ces pauvres gamines promises à devenir esclaves, sexuelles le plus souvent, j’avais été écoeurée par l’attitude des gauchos bobos, pas une pour rattraper l’autre… 

Je suis persuadée qu’il n’y a pas un mot à changer dans l’article que j’avais écrit il. y a 6 ans… Pas un mot sur l’islam… des conseils foireux d’ignorantes, d’autruches qui, en plus se permettent de donner des leçons… Il n’y avait pas Brigitte Macron parmi les gourdasses mais je ne doute pas un instant que s’il y avait le même rassemblement la Macron serait en première ligne…

 

Honte à ces bécasses.

Pas un mot de l’islam. Même pas de l’islamisme.

http://www.leparisien.fr/international/lyceennes-du-nigeria-une-marche-de-femmes-a-paris-avec-valerie-trierweiler-et-carla-bruni-13-05-2014-3837023.php

Certes, il y avait la fameuse pancarte des mères au Nigéria « rendez-nous nos filles« … mais les bobos qui étaient là n’ont pas songé une seconde à mettre à la place  « rendez-leur leurs filles » et à ajouter « nous ne voulons pas que ça arrive à NOS filles » parce que ces autruches ne veulent pas voir qu’en France aussi des dingues à la Boko Haram menacent nos filles. Nos filles qui sont violées dans les caves des cités parce qu’elles ne sont pas voilées, elles n’existent pas ? Nos filles qui se font violer à Evry parce qu’elles sont françaises (« toutes les Françaises sont des putes« ), elles n’existent pas ?    Nos filles qui, nées dans des familles musulmanes sont enlevées et amenées « au pays » pour des mariages forcés, elles n’existent pas ?

Trop facile pour ces donneuses de leçon à l’abri dans leur luxueux appartement, avec les moyens de payer des gardes du corps à LEURS filles bien à elles de venir parader pour RIEN, sinon pour la presse. Mesdames renouent avec la tradition des grandes bourgeoises du XIXème qui avaient leurs pauvres pour qui elles tricotaient et à qui elles offraient quelques vêtements rapiécés à condition que les « pauvres » vivent une vie hautement morale… Elles n’ont à offrir que leurs paroles creuses et vaines. Elles militent pour que la France donne, encore et toujours, plus d’argent aux pauvres étrangers, que ce soit Leonarda ou Haïti et méprisent à la fois ceux qui, en France, vivent mal, très mal, dans la pauvreté et/ou l’insécurité et celles qui,à l’étranger, meurent de l’islam.

On n’épiloguera pas sur la ridicule pancarte « sécurisez les chemins de l’école« … Elles croient que l’on vit au Nigéria comme à Paris ?  Quelqu’un peut-il leur expliquer que les musulmans de Boko Haram ont investi l’école ????

Elles sont toutes à gerber, Kosciusko-Morizet,  Bruni, Pécresse, Benguigui, Trierweiler, Birkin, De la Fressange et compagnie !   

La palme ? On la donnera malgré tout à Trierweiler, qui a trouvé le mot juste :  «les femmes payent en premier le prix de la guerre ou le prix des conflit»

Pauvre gourde ! Comme si ce qui se passe au Nigeria était une guerre comme une autre, comme si ce qui se passe pouvait être présenté comme « normal », comme si la condition de la femme en islam n’était pas terrible, comme si les Boko Haram avaient jamais caché que leur but n’est pas la guerre mais et l’application de la charia et l’éradication de l’éducation pour les filles, au nom de cette même charia.

 Envie d’affréter un bateau et de les offrir toutes au Boko Haram en échange de ces pauvres gamines de 9 ou 12 ans violées, mariées de force, réduites en esclavage…

https://resistancerepublicaine.com/2014/05/13/boko-haram-trierweiler-pecresse-benguigui-manifestent-pour-securiser-le-chemin-de-lecole/

Print Friendly, PDF & Email
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gérard Emile
Gérard Emile
il y a 11 mois

Une forme de service militaire ad vitam aeternam forcé anti-« qui n’est pas de leur avis ». C’est ça l’amour, la tolérance, la paix…

Last edited il y a 11 mois by Christine Tasin
Paco
Paco
il y a 11 mois

Merci Christine pour cet article. Le boko haram du Nigéria est une des plaies les plus béantes de l’humanité. L’Afrique hélas est balafrée de partout…

Filouthai
Filouthai
il y a 11 mois

Selon vous, Trierweiler n’aurait pas été « acoquinée de force » avec le pantin de la Corrèze ?
Si elle s’est livrée d’elle-même , c’est qu’elle a un gros problème de santé : une vue défaillante, ou un cerveau qui dégénère !

nono
nono
il y a 11 mois

Et dire qu’il suffirait d’élargir les trottoires pour que cela n’arrive pas.

Lire Aussi