Boko Haram : en terre d'islam, il vaut mieux être violeur que violée… Par Philippe Jallade

viols en SyrieQuand Mohammed -le bel exemple que doit suivre le musulman- fait lapider une femme violée et élargit le violeur :

« … Mon fils, dit l’homme (à Mohammed), était employé chez cet homme et il a abusé de sa femme. Comme on m’avait raconté que mon fils méritait d’être lapidé, je l’ai racheté de ce châtiment en donnant cent brebis et une esclave. Des gens illuminés que j’ai consultés m’ont appris que mon fils ne méritait que cent coups de fouet et un an d’exil et que c’était la femme qui devait être lapidée. (L’Envoyé de Dieu, Mohammed) dit : on va te rendre les cent brebis et ton esclave, et ton fils doit recevoir cent coups de fouet et être exilé pendant un an. Ô ‘Unays, va trouver la femme et si elle avoue sa faute, lapide-la. ‘Unays se rendit auprès de la femme qui fit des aveux et l’Envoyé de Dieu donna l’ordre de la lapider, ce qui fut fait. » (Hadith Muslim 3210)

Vous avez bien noté : la femme violée est fautive … et en outre doit avouer sa faute.

Philippe Jallade

 75 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Tient il offre une esclave ? Ont m’a pourtant dit que l’esclavagisme n’existe plus

  2. hi
    il y a un autre aspect ,
    LES TROPHÉES DE GUERRE DES JIHADISTES
    Par
    Dawn Perlmutter
    Adaptation française
    Thérèse Zrihen-Dvir
    Durant cette vidéo les militants jihadistes tiraient dans l’air et criaient « Allah U Akbar ! » Le message de Shekau ne cible pas une justification à ses actes, c’est un message de recrutement, une pièce brillante de propagande qui séduira des hommes sexuellement frustrés afin qu’ils les joignent dans sa lutte et qu’ils puissent s’unir dans le sexe moralement permis.
    Femmes et membres du corps humain sont des trophées traditionnels des guerres. Des vidéo qui exposent le tranchage de membres du corps humain et dépeignent des hommes riant et jouant avec des têtes ou brandissant des têtes sont les nouveau trophées de guerre. La technologie permet aux jihadistes de les exposer au monde entier. Ces vidéos sont des insignes d’honneur qui prouvent leurs prouesses militaires, leur octroient un statut et mieux encore inspirent indubitablement d’autres à les joindre. Al-Qaeda a compris que le sexe, la violence, l’héroïsme et d’autres compensations vendent à coup sur.
    L’histoire de l’Islam est une histoire de trophées de guerre.
    Les jeunes filles nigériennes kidnappées sont les trophées de guerre du Boko Haram de l’Islam en guerre sainte mondiale (jihad). La pratique d’esclavage sexuel des infidèles et non-musulmans est légitime selon la loi islamique, tout comme l’est la décapitation, le démembrement et la mutilation des ennemis de l’Islam.
    http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/2014/05/les-trophees-de-guerre-des-jihadis.html
    2) par ailleur , cela permet aussi de rediure la deographie des no n muzz
    en accroissant celle des muzz
    un genocide demographique afin d’aneantire les non muzz et pleinement permit en islame
    de meme que l’islame la utiliser comme arme de guerre
    a travers sonty histoire
    by

  3. Bonjour,
    Je donne ici la version , très semblable , de Bukhari de cet épisode
    Je l’ai recopiée de la fin du livre de Sylvain Gougenheim , « Aristote au Mont Saint-Michel » , où il la met en parallèle avec l’Evangile de Saint Jean :
    A)SAINT JEAN [8-3,11] EVANGILE:
    ============================
    Jésus se rendit à la montagne des oliviers. 2Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S’étant assis, il les enseignait. 3Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; (8-4) et, la plaçant au milieu du peuple, 4ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. 5Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu?
    1Jésus se rendit à la montagne des oliviers. 2Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S’étant assis, il les enseignait. 3Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère; (8-4) et, la plaçant au milieu du peuple, 4ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. 5Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu?
    6Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre. 7Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. 8Et s’étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre. 9Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. 10 Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t’accusaient? Personne ne t’a-t-il condamnée? 11 Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus.
    B)AL BUKHARI : »L’AUTHENTIQUE TRADITION MUSULMANE »:
    =================================================
    « Abou Horeira et Zeid Ben Khalid ont dit;
    « Pendant que nous étions chez le Prophète [A lui bénédictions, paix et salut] , un homme se leva et dit »Je t’en conjure au nom de Dieu , décide entre nous d’après le livre de Dieu ».
    Son adversaire,plus expert en droit que lui, dit à son tour :
    « Décide entre nous d’après le livre de Dieu et autorise-moi à parler en premier »
    « Parle » lui répondit le Prophète.
    « Mon fils était au service de cet homme et il a commis le crime de zina avec sa femme », j’ai alors racheté la faute de mon fils moyennant cent moutons et un esclave noir.
    Puis un homme de science que j’ai consulté m’a informé que mon fils aurait dû subir cent coup de fouet et un exil d’un an , tandis que la femme devait être lapidée »
    « Par Celui qui a mon âme en main , répondit le Très Saint Prophète , je vais décider entre vous d’après le livre de Dieu (Gloire à lui):les cent moutons et l’ esclave seront rendus à ton fils qui recevra cent coup de fouet et sera exilé pendant un an.Toi ô Onaïs va trouver la femme de cet homme et si elle avoue , lapide la  »
    Onaïs se rendit auprès de la femme et comme elle avoua , la fit lapider »

  4. Philippe nous rappelle, une fois de plus, les valeurs de la religion d’amour.
    Nous progressons, grâce à Taubira, on suit doucement le même chemin.
    L’Institut pour la justice (www.institutpourlajustice.org) me transmet une lettre contre la réforme pénale, de la part de Sylvia Peromingo
    Résumé: victime d’un homme qui l’étrangla , la jeta au-dessus d’une balustrade au Mont Valérien. Evanouie, il l’agressa pendant 2 heures. Retrouvé, il fut condamné à 10 ans de prisons en 2006. Vous devinez la suite, 4ans et 4 mois plus tard, Alain Pénin était remis en liberté.
    Sous contrôle judiciare ou « en liberté surveillée » signifie que le délinquant doit se présenter au commissariat ou chez un médecin.
    La réinsertion d’un criminel est plus importante que la protection de nos enfants…!
    Je me trompe peut-être en faisant le rapprochement avec l’article de Philippe, il ne faut pas stigmatiser, les victimes sont des cas particuliers.
    Ma mémoire me rappelle un cas particulier récent…le père d’un djihadiste, reconnaissant que Internet n’était pas le seul responsable de la manipulation des jeunes djihadistes, les mosquées aussi ! Ah bon!
    Petite cerise sur le gateau en cette période d’économies justifiant l’écolotaxage et autres racketts:
    — Coût du crime : mise au point
    Suite à la critique par Thierry Godefroy (CESDIP) de l’étude « Le coût du crime et de la délinquance »
    Jacques Bichot, économiste, professeur émérite Xavier Bébin, délégué général de l’Institut pour la Justice
    En avril 2010, l’Institut pour la Justice a publié une étude de l’économiste Jacques Bichot sur « Le coût du crime et de la délinquance ». Aucun travail de cette ampleur n’avait encore été réalisé sur le sujet.
    Une évaluation prudente avait conduit J. Bichot à chiffrer à 115 milliards d’euros le coût total de la criminalité pour la période Juillet 2008 – juin 2009, soit 5,6 % du PIB. Le préjudice personnel et collectif de l’insécurité au sens large (violences et vols de toute nature) avait été comptabilisé à près de 62 milliards d’euros, sans compter les dépenses de sécurité publiques et privées.
    Détail sur le site de l’Institut référencé ci-avant!
    Bonne soirée chers Gaulois!

Les commentaires sont fermés.