Policiers : Marc Menant, tu es un des meilleurs conteurs qui soit, mais ferme ta gueule sur le reste !

Les Résistants Publié le 1 décembre 2020 - par - 25 commentaires

C’est toujours un régal que d’écouter, religieusement, forcément, Marc Menant, faire revivre nos grands hommes, nos moments d’histoire décisifs, même si je l’ai surpris une ou deux fois à dire des sottises sur l’histoire romaine. Mais c’est un péché véniel par rapport à ses talents de conteur, à ces veillées qu’il nous fait vivre, revivre comme le faisaient nos grands-parents, avant la télé, avant Internet, avant la ville…

Mais il y a quand même des moments où je le claquerais le Marc Menant, quand il joue au bobo, à l »intello, à l’urbain, au snobinard confit dans ses livres, dans sa culture, dans son monde éthéré. Quand il joue au donneur de leçons… et qu’il donne des leçons à des gens qui ont les deux pieds dans la boue, alors qu’il sort de son salon parisien…

Comme hier soir, où il a tapé sur nos pauvres policiers de qui il exigerait,  le sot, qu’ils portent en bandoulière la grandeur de leur fonction, le sens de leur devoir… au milieu de racailles hurlantes armées qui de mortier, qui de battes de base-ball, qui de lacrymos. Au milieu de black blocs suant la haine du flic par tous les portes de la peau et avides d’en découdre, avides de faire mal, avides de blesser, avides de tuer… Au milieu de dealers, de gens violents, ou de gens comme ce producteur de rap (le rap, suave et douce musique qui dit beaucoup de choses sur ceux qui lui consacrent leur vie) et sa douzaine d’amis face à 3 policiers, refusant vraisemblablement de faire ce que demandaient les policiers, payés pour ça…

On pense à quoi, Marc Menant, quand on est seul au milieu d’une horde sauvage ? A sauver sa peau ou à se draper dans sa dignité ?  Et que l’on ait en face de soi les sauvages de samedi dernier ou un Zekler et sa bande, qui ne sont pas, nous l’avons déjà dit, et Zemmour l’a repris, des perdreaux de l’année. Ce n’est la faute de personne en effet si les victimes ne sont pas des gosses innocents… Il est évident que les policiers, dans l’affaire Zekler, ont eu peur, ont paniqué, ont instinctivement pensé à faire respecter leur honneur. On peut penser qu’ils ont été copieusement abreuvés d’injures, d’insultes… ce qui a généré une certaine violence. La violence appelle la violence. 

Ecoutez Marc Menant :

Est-ce que ça peut absoudre les policiers d’être exemplaires ? Le rôle du policier est un rôle majeur. C’est un rôle qui doit être à tous moments incontestable. On doit, quand on détient cette fonction qui est déterminante pour la République, qui est déterminante pour le sens de la liberté, être en capacité de se contrôler. 

Ils sont trois, il faudrait qu’il y en ait au moins un qui dise « attention, regarde ce que tu es en train de faire »Ils ont eu des comportements de bandits… Dans le bordel ambiant, attaqués de toutes parts, leur autorité niée, il faudrait en plus que l’un du groupe fasse la leçon à ses collègues ? Non, mais, Marc Menant on est où là ? Vous vivez où ? Dans quel monde ? 

Cette arrogance d’intellectuel au-dessus de la mêlée, protégé sans doute dans sa vie privée des contingences matérielles, de l’obligation de gagner sa vie en devenant policier avec un petit idéal  en plus, celui de défendre la loi… ça me révulse, ça me met dans une colère noire. 

On peut entendre Marc Menant sur le sujet des policiers à partir de la minute 18.

 

Print Friendly, PDF & Email
25 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Kris
Kris
il y a 10 mois

Si les flics n’avaient pour commencer pas fait de violation de domicile, on ne parlerai pas de tout cela. Dès le départ c’était mal barré pour eux et ils n’ont fait que s’enfoncer ensuite.

claude
claude
il y a 10 mois

oui Marc Menant est un bon conteur, mais pour le reste c’est un con!

agathe
agathe
il y a 10 mois

Chère Christine, il me semble que les positions prises par Menant , apportant un minimum de contradiction sont, à chaque fois, l’occasion pour Zemmour de répliquer brillamment. Il joue, consciemment ou pas (il est très intelligent, lui aussi) un contrepoint lègèrement « humaniste » à la franchise tranchante de Z. Ne le grondez pas, il est parfait dans ses récits MAIS AUSSI dans ce rôle. Mieux que Naulleau, moins fin, dans le rôle de comparse de Z. Kelly, la délicieuse joue aussi le rôle nécessaire pour l’animation du débat de gentille naïve, parfaite, elle aussi. Zemmour le sait.Bravo à tous !

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 10 mois
Reply to  agathe

Je me permets de rajouter (sans valider le message destiné à Christine) que j’ai « joui » lorsque Zemmour a expliqué à Menant que s’il était laïcard, c’est grâce à cet enseignement du Christ que je ressors souvent « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ! », ou encore « Mon royaume n’est pas de ce monde ! ».

ALEXIS
ALEXIS
il y a 10 mois

Marc Menant n’existe que pour ses chroniques d’histoire. Concernant l’hypothétique violation de domicile, il n’est pas possible de la déterminer en se fondant sur les images diffusées, qui ne montrent pas ce qui précède la tentative d’interpellation. Seuls les enquêteurs peuvent établir cela, selon les policiers c’est zecler qui les a entraîné à l’intérieur, pour à mon avis appeler à la rescousse les « artistes » en cours d’enregistrement.

Bien le bonjour, d'Alfred.
Bien le bonjour, d'Alfred.
il y a 10 mois

J’ai suivi devant mon écran la différence des interprétations relatives à l’affaire Zekler qu’ont été celles de Marc Menant et Eric Zemmour.
Je me suis demandé immédiatement en entendant Marc Menant s’il s’était au moins une fois dans sa vie colleté avec qui que ce soit !..
Cette affaire empeste la manipulation et la majorité des médias ne se montrent pas très diserts sur le pédigrée judiciaire élogieux de Michel Zekler, ni sur le sac volumineux dont émanait une forte odeur de stupéfiant qu’il trimbalait lorsque les policiers auraient tenté de l’interpeller; tandis que les journaleux ,sans cesse, le nomment pompeusement « le Producteur de musique, Michel », au cours de leurs commentaires de lèche-racailles bien pensants !
Quant au coup de fil de choupinet au gentil Michel : » no, comment » !

Jarczyk
Jarczyk
il y a 10 mois

Cette curée contre les policiers qui ont peut être commis une faute, (peut-être,vu le contexte actuel de tensions sociales et suspicion d’attentat) me met en rage,car elle permet à toute la gauchiasserie parisienne réunie d’exister.Celle là même qui va sauter au plafond lorsque l’élection de Biden sera validée.
Je ne voudrais pas tirer des plans sur la comète mais j’imagine le bordel et la chienlit qui suivraient une éventuelle élection de Marine Le Pen.Les scénarii possibles sont ils déjà écrits?🤔🙄

Bayard
Bayard
il y a 10 mois

On a entendu beaucoup de choses sur cette affaire depuis quelques jours ! Il y a surtout beaucoup d’hypocrisie à répéter sans cesse que la police doit être toujours exemplaire dans son comportement. Le flic de terrain, quand il est dans l’action, dans des situations où, ne l’oublions pas, il risque sa peau ou son intégrité physique, est bien forcé d’agir plus ou moins par réflexe, sans prendre le temps de réfléchir à tous les aspects « déontologiques »de son action. J’ai vécu longtemps en Afrique comme expatrié. Les bastonnades sont courantes et autrement plus violentes que les coups de poings tout mous qu’on a pu voir sur la vidéo tronquée qui a circulé ! Nous n’avons pas le droit de juger sans preuves et dans ce cas particulier, il manque tout le début de l’affaire où les policiers se sont probablement fait menacer ou même cogner. L’attitude de tous ceux , macron en tête, qui ont accusé a priori ces pauvres flics est absolument inadmissible !

gigobleu
gigobleu
il y a 10 mois

Lorsque Eric Zemmour nous dit que la police est dépositaire de la violence légitime, quelle est sa légitimité lorsqu’elle tire des LBD contre des manifestants pacifiques? La police est-elle habilitée à défendre l’ordre du pouvoir ou l’ordre de la démocratie? Doit-elle défendre le pouvoir ou le peuple agressé par ce pouvoir? Ce sont me semble-t-il de vraies questions légitimes. La police a perdu beaucoup de sa légitimité, la confiance du peuple et la mienne en particulier. Aujourd’hui, elle récolte ce qu’elle a contribué elle-même à semer. Il y a un temps ou il est impératif de savoir choisir son camp pour défendre la vérité et la liberté quoi qu’il en coûte.

ALEXIS
ALEXIS
il y a 10 mois

Voici une critique acerbe de Marc Menant: Sans remettre en cause ses connaissances historiques, qu’il a pu compulser en marge de sa modeste carrière médiatique, je trouve qu’il force un peu trop le trait et pas vraiment avec talent dans sa narration des faits. Il est plutôt du niveau d’un présentateur des jeux de 20H00 dans lesquels maître Capello remettait une pièce dans le nourrain. Epoque préhistorique des jeux télévisés où les candidats repartaient avec la somme extraordinaire de 50 francs. Bon la critique est facile et le fait d’exister médiatiquement même modestement est déjà une performance que je n’ai jamais atteins.

vatinel_bernard
vatinel_bernard
il y a 10 mois

N’ayant pas de télé,je ne connaissais pas ce monsieur l’ai vu pour la première fois ce matin face à MONSIEUR ERIC ZEMMOUR !! mes mains me démangeaient .

Juriste
Juriste
il y a 10 mois

Ben Oui.
On attend les instructions du parquet.

Pierre
Pierre
il y a 10 mois

Vous ne connaissez rien à la procédure

Gladius
Gladius
il y a 10 mois

Je ne crois pas que la production de « Face à l’Info » de CNews, ait pensé et mis en place de manière délibérée une sorte de jeu de rôle destiné à permettre à Eric Zemmour de renforcer ses thèses et ses propos quand Marc Ménant tente de le contredire, même un tant soit peu. Si Marc Menant se fait alors, à chaque fois, « moucher » par Eric Zemmour (par ailleurs toujours courtoisement et élégamment), c’est simplement parce que ses pauvres et timides contradictions sont, à chaque fois, rapidement balayées par Eric Zemmour. J’éprouve même un peu de pitié pour lui quand il prend alors une petite mine déconfite.

Et s’il peut apparaître une sorte de jeu de rôle de fait , il me paraît être impromptu et à chaque fois déclenché par Menant qui ne peut s’empêcher de titiller Zemmour, lequel est une bête d’intelligence et de répondant. Et tant mieux si cela lui profite.

Quant à la prestation de Marc Menant portant sur des hommes ou des faits hautement historiques, je ne la trouve pas si « terrible » que cela.

Ce n’est que du Bruno Solo à peine amélioré.

Ses historiettes, sentent par trop la piste wikipédiaque, même s’il y introduit une poussée emphatique et grandiloquente plutôt exagérée, avec une recherche du sensationnel à tout prix.

N’est pas Historien qui le souhaite (manie assez courante qui titille de nombreux animateurs de télé). Cela ne s’improvise pas et il faut de la rigueur et du sérieux, avec un travail de recherches poussé et honnête (à la rigueur seuls Laurent Deutsch et Stéphane Bern s’en sortent plutôt bien).

Je ne nie pas que ses scènes d’Histoire soient intéressantes. On peut même les écouter avec un certain plaisir mais, sincèrement, elles manquent de profondeur et de rigueur.

Son dernier raccourci (si j’ose dire) historique portant sur la guillotine et le bourreau Sanson, le démontre. C’est pour moi, le moins bon de tous : beaucoup d’erreurs, d’à-peu-près, d’omissions de faits (qui auraient été plus intéressants que ceux que l’on a entendus).

Marc Menant, qui annonce un « score » de 30000 décapitations imputables à Sanson, ne se sent même pas « interpellé » par l’aberration d’un tel nombre ?

dubus
dubus
il y a 10 mois

pas facile ces histoires de flics … flics qd mm à la botte de macron et aux ordres, et que certains abusent de leur pouvoir mais je pense également que leurs propres chefs veulent la division entre le peuple et eux mêmes, imaginez les flics avec le peuple ? macron et ses bons à rien, en cabane …

Zorglub
Zorglub
il y a 10 mois

Puisque vous parle de M.Menant, je reconnais qu’il est gonflant . Sûrement très copain avec Zemmour , il en rajoute toujours et surtout pas toujours à bon escient, ce qui permet à Zemmour de redresser la barre .Quand à ses contes pour enfants , je fais avancer la barre bleu en bas pour retrouver Zemmour. Sur les 5 en comptant la douce Christine c’est vraiment le mouton noir mais bon il en faut un alors on zappe.

Diogene le paien
Diogène
il y a 10 mois

Chère Christine,

Je suis plutôt d’accord avec tes arguments.
En résumé les policiers ont un rôle de plus en plus compliqué (ils sont trop souvent victimes de la barbarie) et leur autorité est très souvent remise en question.

Mais je me permets une remarque :
lors d’un débat entre personnes sensées il faut aussi accepter la « contradiction », un autre angle de vue.
Et puis attaquer systématiquement « ad hominem », voire injurier, quelqu’un qui pense différemment
relève de l’intolérance. J’apprécie Marc Menant.

On relève ici, régulièrement, l’intolérance et les incohérences d’une certaine idéologie…Mais n’imitons pas l’intolérance des thuriféraires de cette idéologie…
Il me parait opportun de ne pas systématiquement attaquer, voire dénigrer, ceux qui ont, dans un débat, des positions différentes des siennes. Il faut admettre la contradiction qui, parfois, peut être éclairante.
Je ne connais pas Marc Menant, je n’ai affaire qu’à son image à travers « CNEWS » mais je trouve que ses raisonnements sont cohérents.

N’oublions pas tout ce qu’a apporté Socrate(personnage mis en scène par Platon) et son art de la dialectique …Socrate a beaucoup contrarié ses contemporains et a fini par subir une terrible condamnation : boire la ciguë…

En résumé je trouve l’équipe des chroniqueurs de CNEWS, autour de Kelly, d’une grande qualité mais ce ne sont que des êtres humains qui ne détiennent pas la vérité absolue et il n’y a nulle obligation, bien sûr, d’adhérer à tous leurs propos…

LANGLOIS
LANGLOIS
il y a 10 mois

il est « gentil » Marc Menant ;…. mais il est vrai qu’il excelle pour raconter l’histoire et devrait laisser les reste des sujets à E.ZEMMOUR !!!

Sabrauclair
Sabrauclair
il y a 10 mois

J’aime bien la chronique historique de Marc Menant.
Mais hier soir au sujet du bourreau SANSON (officiant sous la révolution) il racontait n’importe quoi en prétendant que SANSON aurait guillotiné 30.000 personnes.
C’est 3.000 en fait, ce qui n’est pas tout à fait pareil.
Il a même persisté dans cette erreur alors que ses collègues du plateau s’interrogeaient sur l’énormité du chiffre.

Gladius
Gladius
il y a 10 mois

Diogène, si vous me permettez :

Menant est certainement un homme très honorable et de qualité, mais dans le cadre des débats sur CNews traitant de la survie de la France par le biais des propos de Eric Zemmour, je ne vois pas la moindre trace d’une attaque ad hominem de la part de Zemmour, contradicteur, certes implacable, de son contradicteur. Encore moins d’injures ou d’intolérance.

Quant à la réaction de Christine, certes plutôt raide et sans concession, voire violente (mais tellement compréhensible compte tenu des faits et de la réalité du terrain), elle est saine et, là non plus, non ad hominem.

A la décharge de Menant, c’est un homme qui plane sur son petit nuage, un être de compassion, de mansuétude, de compréhension des autres. Ce qui l’amène à tenir, justement, des propos pas toujours des plus cohérents vis à vis des faits.

J’ai par ailleurs, assez souvent l’impression qu’il veut, en quelque sorte, se faire valoir, en s’opposant à Zemmour et que, de ce fait, il se place alors en mauvaise posture, face à un débatteur impérial..

Vous dites (et cela m’interpelle) que « l’on relève ici, régulièrement, l’intolérance et les incohérences d’une certaine idéologie… ».

J’ai peur de comprendre : êtes-vous bien dans le camp des patriotes ?.

bm77
bm77
il y a 10 mois

Zemmour explique bien au début de son intervention que la gauche associée à macron impose habilement son agenda politique à l’ensemble de la société. Et cette affaire tombe à pique pour enfoncer le clou. On ne parle plus que de violences policières de la part même de ceux qui s’opposent à la version officielle qui met la police en responsabilité totale dans cette affaire. Tout ceci, une fois de plus, pour créer au sein de la société, une opposition horizontale entre ses différentes composantes, pour ne pas que macron réponde de façon verticale, c’est à dire des instances dirigeantes vers le peuple, de sa gestion catastrophique du pays qui va nous impacter sur plusieurs décennies .
Pour ce qui est de Menant , j’ai l’impression que soit, il est un peu dur de la feuille où il n’a pas tout compris tout ce que Zemmour a voulu dire !
Parce que son intervention neu neu tombait un peu à côté de la plaque!

Diogene le paien
Diogène
il y a 10 mois

Cher Gladius,

Je ne me suis sans doute pas exprimé assez précisément et clairement :
Lorsque j’écris : « l’on relève ici, régulièrement, l’intolérance et les incohérences d’une certaine idéologie… ». Il s’agit, bien sûr, de l’idéologie Mahométane dont je parle ! (voyez le malentendu ! dû au fait que ma phrase était interprétable car manquant de précision, je l’admets…)
Je vous rassure : je suis bel et bien un patriote.
J’aime la France.
Quant à Marc Menant il a bien sûr le droit de ne pas suivre la même ligne que Zemmour dans le cadre d’un débat.(sinon ce n’est plus un débat mais une « messe laïque » où les gens répètent : Amen, Amen…)
Il a le droit de dire que les policiers ont un devoir d’exemplarité même s’ils ont affaire à des individus peu recommandables.
Je sais bien qu’il est très facile de commenter et j’ai bien conscience que le travail des policiers est de plus en plus difficile. Je serai le premier à descendre dans la rue pour soutenir la police.

Je maintiens cependant que lorsqu’on n’est pas d’accord avec quelqu’un on doit s’en prendre à ses arguments et les contester mais il n’est pas juste, élégant, logique de rabaisser l’autre au seul motif qu’il nous contredit !
S’en prendre à la personne est une technique qui relève des innombrables sophismes utilisés dans les débats de mauvaise foi…
Précision (une de plus) : les attaques « ad hominem » je les ai relevées dans- certains- commentaires sur RR.
Je ne parlais pas de Zemmour qui est toujours courtois à l’égard de Marc Menant.
On reproche à l’islam son essence fondamentalement intolérante essayons, humblement, de ne pas être non plus systématiquement agressif (intolérant) à l’égard d’un contradicteur, c’est tout…ou alors il est inutile de débattre !
J’espère avoir évité les malentendus, n’oublions pas comme disait l’illustre Esope ( il y a si longtemps dans l’antiquité !) : « la parole est la meilleure et la pire des choses ».

Cordialement,

Diogène

Frejusien
frejusien
il y a 10 mois

Menant est assez horripilant quand il reprend Zemmour et veut à tout prix faire valoir son point de vue, qui , hélas, n’est que la caricature d’une vieille gauche décadente et dépassée, la plupart du temps des antiennes « humanistes » ressassées qu’on n’a nulle envie de subir pour la millième fois, d’autant qu’il se répète chaque soir, sans évoluer et sans comprendre ce que Zemmour lui explique.

Et alors, il prend un air froissé et chiffonné qui montre que son ego est en jeu dans ce débat, et qu’il voudrait qu’on remarque ses propos inutiles qui n’apportent rien au sujet,
comme hier soir, il reprenait la théorie gauchiste sur l’origine de la délinquance qui prendrait sa source dans les barres d’immeuble, et la dimension des immeubles en question .
Heureusement que Christine Kelly est là pour mettre gentiment un terme à ses épanchements répétitifs, sans vouloir dire obsessionnels .

Lire Aussi