Sophie Coignard du Point demande la tête du professeur Perronne !

covid 19 Publié le 16 novembre 2020 - par - 12 commentaires

On le sait, la plupart des journalistes votent à gauche et défendent mordicus l’État Macronien, qui, par l’octroi de généreuses aides à la presse et d’un statut fiscal avantageux, les nourrit. S’opposer au président, à son gouvernement et à sa politique vous place donc d’office, dans le camp du mal, celui de l’extrême-droite nauséabonde et du complotisme délirant.

Ainsi, devant le succès du film Hold Up dénonçant les mensonges et les magouilles liés à la crise sanitaire du coronavirus, les médias subventionnés ont immédiatement fait bloc pour dézinguer le documentaire.

http://resistancerepublicaine.com/2020/11/15/journaux-subventionnes-le-film-hold-up-ne-leur-plait-pas/

https://resistancerepublicaine.com/2020/11/14/hold-up-deputes-macronistes-et-journaleux-au-secours-de-macron-et-de-loligarchie-mondialiste/

https://resistancerepublicaine.com/2020/11/12/les-medias-subventionnes-demolissent-hold-up-bonne-raison-pour-le-regarder-et-le-faire-circuler/

On peut, évidemment, critiquer Hold Up ou émettre des réserves (comme un des intervenants, l’anthropologue suisse de la santé Jean-Dominique Michel) mais cette unanimité instantanée des médias (dont beaucoup appartiennent au trio Niel-Pigasse-Drahi) apparait comme une réaction de journaleux en service commandé.

Mais aujourd’hui, certains vont encore plus loin : par exemple Sophie Coignard, la journaliste « grand reporter » du Point (propriété du milliardaire François Pinault), semble, dans un article au vitriol, demander à Martin Hirsch la tête du professeur Perronne, « un professeur de médecine, toujours en exercice » coupable d’avoir inspiré « un film complotiste » issu « d’un aréopage d’imposteurs plus ou moins liés à l’extrême droite ».

Même joliment emballés, ses propos montrent la volonté sous-jacente de museler les voix dissidentes et de faire taire les opposants au discours officiel. De la part des tenants du pluralisme et de la liberté d’expression, cela ne laisse pas d’étonner !

« Finalement, c’est à Martin Hirsch, patron de l’AP-HP et employeur de Christian Perronne, que l’on brûle de demander s’il est sûr de vouloir maintenir un bateleur d’estrade à la tête d’un grand service hospitalier en pleine période d’épidémie. »

Mais à quel titre le « grand reporter » du Point, diplômée de l’ESSEC, se permet-elle de désigner le professeur Perronne – docteur en médecine, professeur de maladies infectieuses et tropicales et chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches – comme un « bateleur d’estrade » ?

Cette prétention ridicule rappelle un Patrick Cohen donnant des leçons de médecine au professeur Didier Raoult (C à vous) ou le Dany le (ringard) rouge invitant le même à « fermer sa gueule » (LCI)

.

Sophie Coignard, appartenant pourtant à la caste des journalistes tout-puissants faisant la pluie et le beau temps dans l’opinion publique, accuse même les complotistes « de disqualifier par avance ceux qui les critiquent et d’intimider ceux qu’ils accuseraient sans vergogne de vouloir les bâillonner, avec ou sans masque ».

Pourtant 99% des médias subventionnés dézinguent le film en traitant de complotistes ceux qui le soutiennent (ou simplement se posent des questions) MAIS ce sont les « complotants » qui disqualifieraient et intimideraient la meute des journaleux…

En somme, l’hôpital qui se fout de la charité ! Mais ne serait-ce pas du complotisme de voir partout des complotistes ?

On aurait pu penser que le journalisme se bornait à donner au lecteur des informations objectives et impartiales : on se rend compte article après article, que les médias CRÉENT l’information, FONT la loi et SONT le pouvoir.

Hélas, n’étant pas journaliste presstitué, cet article sera sans doute catalogué complotiste d’extrême-droite

.

Quelle belle année pour Christian Perronne ! Après un livre à succès accusant tout le monde sauf lui-même des morts de l’épidémie, publié en juin et dont on se demande comment il a eu le temps de l’écrire, ce chef de service des maladies infectieuses dans un grand hôpital parisien est l’inspirateur d’un prétendu documentaire Hold-Up, en réalité un vrai montage complotiste.

Le coronavirus à l’origine de la pandémie mondiale aurait été créé en laboratoire, sur ordre des puissants de la planète, pour réduire l’humanité en esclavage en la conduisant, par la peur, à accepter un vaccin bourré de nanoparticules qui permettrait d’épier chacun par le biais de la 5G.

Les réalisateurs ont abusé de certaines substances ? Ils appartiennent à la frange des complotants délirants, prêts à affirmer demain matin que la Terre est plate ? Malheureusement, ils ont la caution du bon professeur Perronne.

Leur tissu d’énormités est, comme dans toute bonne décoction de « vérités alternatives », enveloppé dans une trame de constats évidents. Les contradictions des autorités sur le port du masque pour lutter contre la diffusion de l’épidémie sont indéniables. Elles dissimulent, selon le professeur et ses disciples, une volonté de nous « museler ». « Les faux positifs », détectés par les tests, seraient destinés à nous claquemurer et à nous confiner dans la peur. Comment, dans ce cas, certains pays capables de gérer la trilogie « tester-tracer-isoler » ont-ils réussi à contenir l’épidémie ? Le virus est revenu à un niveau anecdotique, toujours selon Christian Perronne. Les 4 880 malades en réanimation seraient donc des figurants ?

25 000 morts pèseraient sur la conscience de médecins compromis avec l’industrie pharmaceutique, donc déterminés à ne pas prescrire l’hydroxychloroquine, traitement miracle de Didier Raoult, dont l’efficacité est, pour Christian Perronne, « archidémontrée ». Qu’en est-il alors des autres pays, qui n’ont pas fait mieux que la France ?

Collaborations déshonorantes

Ce qui est formidable, avec Christian Perronne, c’est que la désinformation, c’est toujours le fait des autres. Ceux qui ont émis des doutes sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine. Ceux qui ont mis en garde contre l’arrivée d’une deuxième vague, que lui-même persiste à contester. Ceux qui ont plaidé pour la généralisation des tests qui, en effet, fait augmenter le nombre officiel de contaminés…

Pour donner un peu de chair à ce documentaire, les réalisateurs ont enrôlé dans le sillage de Christian Perronne, tout auréolé de sa blouse blanche, quelques « idiots utiles ». L’ancien ministre de la Santé et cardiologue dans le civil Philippe Douste-Blazy regrette aujourd’hui publiquement de s’être fourvoyé dans cette galère. C’est un peu tard.

La sociologue et militante mélenchoniste Monique Pinçon-Charlot se répand sur les réseaux sociaux pour dire qu’elle s’est fait piéger, mais que c’est de la faute d’Emmanuel Macron et du gouvernement, « dont la gestion chaotique de cette crise sanitaire favorise les fantasmes d’un trouble bien réel face à une situation sociale et économique très préoccupante ».

C’est sûrement compliqué pour l’amie autodéclarée des opprimés de se retrouver au milieu d’un aréopage d’imposteurs plus ou moins liés à l’extrême droite.

Finalement, c’est à Martin Hirsch, patron de l’AP-HP et employeur de Christian Perronne, que l’on brûle de demander s’il est sûr de vouloir maintenir un bateleur d’estrade à la tête d’un grand service hospitalier en pleine période d’épidémie.

Mais voilà, le propre des complotistes est de disqualifier par avance ceux qui les critiquent et d’intimider ceux qu’ils accuseraient sans vergogne de vouloir les bâillonner, avec ou sans masque.

.
La plupart des commentateurs du Point semblent également appartenir à la frange complotiste…
 
 
 
Print Friendly, PDF & Email
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
ALBERT MICHEL
ALBERT MICHEL
il y a 2 mois

La partie de l’article notée en vert (la première) est très juste et c’est de plus en plus flagrant. Tous les coups que peut porter la réinfosphère, dont RR à la caste des journaleux sont bon à prendre.

RODRIGUE
RODRIGUE
il y a 2 mois

un film complotiste » issu « d’un aréopage d’imposteurs plus ou moins liés à l’extrême droite ».
Eh ben, regardez le film et voyez de quel côté sont les menteurs !

ALEXIS
ALEXIS
il y a 2 mois

Daniel COHN BENDIT a raison de dire « il faut qu’il ferme sa gueule » mais c’est à lui même le bafouilleur des médias, qu’il doit appliquer ses propos.

raymond
raymond
il y a 2 mois

faut il rappeler a Me Coignard que pendant la
guerre 39/45, LAVAL president du gouvernement
francais , s ous la haute autorité Pétain? COLLABO
des occupants ALLEMAND, n’a pas hésiter a envoyer dans les fours CREMATOIRS Allemand
20 000 JUIFS ET 3000 RESISTANTS FRANCAIS
MADAME COIGNARD , devrait relire l’ HISTOIRE de FRANCE pendant l’OCCUPATTION
Allemande et ses COLLABOS GERMANIQUE

Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 2 mois

La journaleuse à cheveux jaunes devrait savoir qu’un « bateleur » et un « batteur d’estrade » (« batteur », et pas « bateleur », donc), n’ont rien à voir l’un avec l’autre.
Quand on se pique d’être « grand reporter » et autres titres ronflants, il y a un préalable nécessaire : connaître le sens des mots.

Aller Go
Aller Go
il y a 2 mois

Etonnant les commentaires même très mesurés ne semblent pas arriver, peut être à cause de liens de sites mondiaux totalement irréfutables.

Anne Lauwaert
Anne Lauwaert
il y a 2 mois

tout cela est la faute de ceux qui laissent les journalistes prendre une place qui ne leur appartient pas. qu’on les remette à LEUR place

maury
maury
il y a 2 mois

La sphère médiatique est devenue un clergé comme le dit Eric Zemmour et fait la pluie et le beau temps, relayant le prêt à penser à ceux qui ne réfléchissent pas ,qui ne recherchent pas par eux mêmes et accusant de fakes news ce qui ne va pas dans le sens donné par leur maitres logés au sommet de l’AFP « BANDE D ESCLAVES SERVILES  » au service de la décadence morale liée au pouvoir des argentiers

Dorylée
Dorylée
il y a 2 mois

Sophie COigNARD… En cette période de manipulations génétiques où l’on ajoute ou bien ôte des fragments d’ADN, n’auriez vous pas, cédant à la mode, ajouté quelques lettres ? Hmmm ???

bm77
bm77
il y a 2 mois

Et bien moi, je me fous de paraitre le pire des complotistes! je n’en ai rien à faire d’être perçu comme tel, surtout quand cela vient de la part de totalitaires qui utilisent les technique des pires fachos et staliniens en cherchant à tuer socialement et professionnellement des personnes d’une telle qualité pour de vils intérêts d’argent et de notoriété médiatique, tout cela dans le but de sauver la face de la macronie
Il est étonnant que ce film provoque une telle réaction disproportionnée, pour ce qui serait soit disant une démonstration de complotistes  » bas du front »!
Qu’est-ce qui les gênent tant dans ce film?
Quand on y regarde de plus près, de quoi est il fait ?
Il est en partie un condensé de toutes les erreurs, les manquements, les fautes, même , qui ont émaillé la gestion de cette crise sanitaire, illustrés d’intervention de différents spécialistes des maladies virales . A partir de là, le réalisateur du film et ceux qui l’ont aidé ont émis des hypothèses tout en explorant des pistes mais n’ont rien affirmés . Suite à cela de « formidables » spécialistes des maladies virales comme Gilbert Deray, néphrologue! ,ou cette journaliste du Point, et bien d’autres qui écument les chaines de leur présence assidue et se sentent indispensables à la ramener à tout bout de champ ont marqué ce documentaire du fer rouge de la honte: complotiste !!! Ils n’ont eu ces experts autoproclamés , vrai charlatans et bonimenteurs pour foules avachies et décérébrées que la stigmatisation à opposer aux arguments du film, la sombre bêtise de l’accusation péremptoire opposée à l’intelligence .
Et bien , malgré quelques erreurs de casting comme cette « profiler » dont le film aurait bien pu se passer , je valide sans réserve, la quasi totalité du contenu et le message que ce film laisse sous entendre! C’est un film qui alerte , et devrait même être remboursé par la sécu! Plaisanterie mise à part,
il pourrait servir de base à une forme de résistance à ces « vérités » assénées à coup de BFMTV et autres LCI sans parler des France info et France ceci, ou cela, bien mal nommées pour des chaines qui se mettent au service exclusif du mondialisme totalitaire !
Dans ces conditions, j’opte délibérément pour le camps des complotistes ! Il vaut mieux ça que de se ranger du côté des moutons manipulés .

Espiau de Lamaestre Marie-Catherine
Espiau de Lamaestre Marie-Catherine
il y a 2 mois

Autant de bêtise et de haine dans la grande bouche de cette pseudo journaliste à la coiffure « garçonne  » filasse ne peut que provoquer le dégoût !

zipo
zipo
il y a 2 mois

Pour ma part cela fait un bon moment que j’aie mis en doute ces campagnes de vaccinations stupides qui ne faisaient que des dollars a ceux qui vendaient leurs vaccins inutiles car les virus sont des milliers et mutent an permanence idem pour ceux créés dans les labos pour la campagne saisonnière contre la « grippette « qui tue plus quelle ne soigne!Il en est de mème de certains vaccins comme l’hépatite qui ont tué et laissés des séquelles a vie !Alors les personnes agées meurent et bien oui l’on meurt tot ou tard et ceux qui meurent du covid seraient morts de toute manière car ils avaient une pathologie grave!Alors tout ce cinéma quand il suffisait d’appliquer le traitement du professeur Raoul me laisse pantois !Mr Véran dit le « vereux » ne connait rien aux virus car il est neurologue et que fait’il a la téte de cette commission scientifique auto-proclamée sans personne de compétant ?
C’est vraiment l’arnaque du siècle mais cela commence a sentir le roussi !Pour ma chaudière je fais appel a un chauffagiste pas a un peintre!Bien a vous!

Lire Aussi